Étriver : définition de étriver

chevron_left
chevron_right

Étriver : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTRIVER, verbe intrans.

,,Régler la longueur des étriers`` (St-Riquier-Delp. 1975). Je voudrais vous voir à cheval (...) je meurs d'envie de savoir comment vous vous placez. Étrivez-vous long? Moi, je monte très court (Morand, Extrav.,1936, p. 93).
Prononc. et Orth. : [etʀive], (j')étrive [etʀi:v]. Ds Ac. 1694 et 1718. Étymol. et Hist. 1773 (J.-A. de Guibert, Tactique, t. 1, p. 287 ds Gdf., s.v. estriver). Dér. du rad. de étrivière*; dés. -er; cf. aussi desestriver « faire quitter les étriers (à quelqu'un) » (fin du xiies. ds T.-L.), désétriver « ôter les pieds des étriers » (1657, Scarron, Roman comique, éd. E. Magne, p. 325 ds IGLF), et estriver « mettre les pieds dans les étriers » (1606, Nicot).

Étriver, verbe trans.,mar. ,,Faire faire un angle à une manœuvre ou à une amarre, soit parce qu'il n'est pas possible de faire autrement, soit pour faire effet de frein et s'aider de l'étrive pour pouvoir la filer doucement`` (Barber. 1969). [etʀive], (il)étrive [etʀi:v]. 1reattest. 1831 (Will.); de étrive, dés. -er.

Étriver : définition du Wiktionnaire

Verbe 1

étriver \e.tʁi.ve\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Marine) Faire croiser deux cordages ; les lier par un troisième.
  2. (Marine) Se dit d'un cordage qui agit ou appelle en faisant un coude.

Verbe 2

étriver \e.tʁi.ve\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Canada) Taquiner.
    • Nous avions une préférence pour les îles. À commencer par l'île des Sœurs, qui nous faisait face : nous aimions l'étriver en lui rappelant qu'elle n'était qu'une pauvre île de Verdun. — (Ginette Duphily, Mon ami Pierrot, Linguatech éditeur, Montréal, 2016, p. 83)
  2. (Désuet) Se quereller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étriver : définition du Littré (1872-1877)

ÉTRIVER (é-tri-vé)
  • 1 V. a. Terme de marine. Faire croiser deux cordages ; les lier par un troisième.
  • 2 V. n. Se dit d'un cordage qui agit ou appelle en faisant un coude.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « étriver »

Étymologie de étriver - Littré

Ce semble l'ancien verbe estriver, lutter (voy. ESTRIF).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de étriver - Wiktionnaire

(Verbe 1) → voir étrier
(Verbe 2) De l’ancien français estriver, à rapprocher du germain striban (« lutter »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « étriver »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
étriver etrive play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « étriver »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « étriver »

  • Bon sang que Gaston aimait ses Dodgers de Valleyfield, de la Ligue de Baseball Senior AA Ron-Piché. À toute les fois que l’équipe de mon fils Bruno, Les Mets de Pierrefonds se présentaient au Stade Kitoute-Joanette, c’était toujours un plaisir de jaser avec lui. J’avais un malin plaisir à l’étriver et il me le rendait bien. À notre première rencontre, il m’avait dit: »Vous avez un sapré bon receveur ». Venant d’un homme qui en a vu beaucoup d’autres, ça m’avais fait chaud au cœur, puisqu’il parlait de mon fils. Repose en paix Gaston, le terrain de baseball là-haut doit… Lire la suite » Journal Saint-François, Décès de Gaston Legault, mémoire sportive de Valleyfield - Journal Saint-François
  • Seule exception à ce constat : William S. Messier. « Quand je pense à William, je pense à mon premier, et peut-être à mon seul nouvel ami de l’âge adulte. C’est un de mes rares amis à qui je vais me confier, avec qui je vais parler au téléphone longtemps. T’es même un peu gossant avec le téléphone ! » lance Grenier sur le ton typique que l’on emploie pour étriver quelqu’un qui ne pourrait douter de notre affection. « C’est vrai que j’achale mes amis avec le téléphone », concède Messier depuis sa maison du Vieux-Nord, à Sherbrooke. Le Devoir, ​Les amitiés littéraires: L’amitié, cette fascination pour l’intelligence de l’autre | Le Devoir
  • Petite variante, qui sert de ressort comique : le grand-père de Spencer et Milo, présents dans la maison, sont aspirés au même moment (sans raison apparente, Bethany reste en arrière). Les deux papis, dont l’amitié est en morceaux depuis 15 ans, vont passer leur temps à s’étriverLe Soleil, Jumanji — le prochain niveau: jouer le jeu ** 1/2 | Arts | Le Soleil - Québec

Traductions du mot « étriver »

Langue Traduction
Corse strive
Basque saiatzen
Japonais 努力する
Russe прилагать усилия
Portugais esforçar-se
Arabe السعي
Chinois 努力
Allemand streben
Italien lottare
Espagnol esforzarse
Anglais strive
Source : Google Translate API

Mots similaires