La langue française

États-unien

Définitions du mot « états-unien »

Wiktionnaire

Adjectif

états-unien \e.ta.z‿y.njɛ̃\

  1. Relatif aux États-Unis d’Amérique.
    • Une étude sur la classification et les manifestations de la croissance dans le réseau urbain états-unien. — (Jacqueline Beaujeu-Garnier, « Le système urbain aux États-Unis : Edgar S. Dunn, J.R., The Development of the U.S. Urban System, vol 1. : Concept, structure, regional shifts », Annales de Géographie, volume 92, numéro 512, 1983, page 503)
    • Il a cru au mythe, euh… non pas américain parce qu’il était déjà Américain du Sud, mais états-unien […] — (Pascal Ory, 2000 ans d’histoire, France Inter, 7 novembre 2007)
    • Pourtant, des chercheurs états-uniens de l’université de Californie à Los Angeles […] — (Futura-Sciences, « Le fer de la viande rouge pourrait-il favoriser la maladie d’Alzheimer ? », 28 août 2013, en ligne)
    • En 1880, [Sitting Bull] refusa de se rendre à une délégation états-unienne venue au Canada. — (Edmond Baudoin, Les Enfants de Sitting Bull, 2013, éd. Gallimard, coll. « Bayou », p. 28)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « états-unien »

Du nom des États-Unis, désignant les États-Unis d’Amérique ou les États-Unis mexicains. Le mot états-unien est attesté en 1926[1], États-Unien l’est depuis au moins 1910[2]. Le mot étatsunien est attesté en 1937[3], étasunien en 1942[4] et étazunien en 1946[5].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « états-unien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
états-unien etatsynjɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « états-unien »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « états-unien »

  • Le Festival examinera l’apport des diasporas latino-américaines à la culture états-unienne au fil d’une programmation qui explorera aussi bien le cinéma que la musique ou la littérature. SudOuest.fr, Biarritz : le festival Biarritz Amérique Latine sera bien au rendez-vous
  • En l’abordant, on présume évidemment, à son titre, que son auteur, Matt Ruff, a voulu honorer la mémoire de l’un de ses lointains devanciers : l’écrivain états-unien Howard Phillips Lovecraft (1890-1937), natif du Rhode Island et inventeur du mythe de Cthulhu, qui fut un maître de la littérature d’épouvante et dont l’œuvre a très durablement influencé ce genre. Politis.fr, Trump Country par Sébastien Fontenelle | Politis
  • Ces politiques néolibérales ont des conséquences mortelles pour toute la population états-unienne. Par exemple l’Arkansas, l’Utah, l’Arizona et le Texas ont enregistré une hausse d’au moins 35 % des hospitalisations depuis le dernier week-end de mai selon le Monde.. Ce week-end avait marqué la réouverture de nombreux commerces et des activités de loisirs. Révolution Permanente, Etats-Unis : la première puissance mondiale incapable de mettre un terme à l'épidémie
  • Il est fascinant de voir comme nos médias et nos politiques sont capables d'observer et de décrire avec la plus grande des précisions les dynamiques raciales liées à l'histoire états-unienne, tout en brandissant dès lors qu'il s'agit du racisme français le totem d'un universalisme niant tout caractère systémique. Slate.fr, Racisme: le parallèle avec les États-Unis n'est pas absurde | Slate.fr
  • Période du 30 juin au 7 juillet. Même si les volumes attendus restent importants, comme les stocks de report à l’échelle mondiale, les conditions climatiques pas toujours propices aux cultures font craindre un effet négatif sur les récoltes. Ainsi, l’ensemble des cours des céréales ont progressé depuis la fin du mois de juin. Le rapport de l’USDA paru mardi 30 juin a aussi largement participé à la hausse générale observée. Ainsi, selon les derniers chiffres du département de l’Agriculture états-unien, les semis en blé pour la campagne 2020-2021 couvrent 17,98 Mha (dont 12,36 Mha en blé d’hiver), en dessous des attentes du marché et des surfaces plantées en 2019-2020. Même constat, mais accentué, en maïs, avec 37,23 Mha emblavés (contre 39,25 Mha attendus et 36,30 Mha semés pour 2019-2020). Les Marchés : le média des acheteurs et vendeurs de produits alimentaires, Céréales | Les craintes d’une détérioration de la récolte dopent les cours | Les Marchés : le média des acheteurs et vendeurs de produits alimentaires
  • Le document dénonce, par exemple, les taxes sur les exportations de grains en Argentine, diminuant les prix intérieurs par rapport aux prix mondiaux. Par ailleurs, les aides directes aux agriculteurs (notamment les producteurs de grains), décidées par le président états-unien Donald Trump lors du conflit commercial avec la Chine puis lors de la crise du Covid-19, sont pointées du doigt par l’OCDE. Lors d’une conférence de presse de présentation du rapport le 29 juin, Emily Gray, analyste au sein de l’organisme international, explique que ces aides « peuvent décourager les producteurs états-uniens à réagir aux signaux de marché ». Les mesures de restriction ou de quotas à l’exportation de produits agricoles, décidées en Russie, en Ukraine ou au Kazakhstan lors de la pandémie de Covid-19, « sont heureusement temporaires », souligne de son côté Guillaume Gruère, autre analyste de l’OCDE. Portail Réussir, Commerce international | [Coronavirus Covid-19] L'OCDE invite les Etats à "ne pas céder à la tentation du repli sur soi" | Portail Réussir
  • Les cours des céréales ont légèrement progressé au terme de la journée du mercredi 1er juillet, les contrats Blé et Maïs sur Euronext intégrant encore les données publiées par le ministère états-unien à l'Agriculture (USDA). Des mouvements spéculatifs sur le marché terme de Chicago, avec des couvertures importantes, ont été observés, dopant ainsi les contrats Blé et Maïs états-uniens. L’USDA a estimé les surfaces de maïs à seulement 37,2 Mha, contre des attentes situées autour de 38,5 Mha.  De plus, les conditions météorologiques pour les dix-quinze prochains jours pourraient être défavorables au développement des cultures.  La dépêche – le petit meunier : le média des acheteurs et vendeurs de grains, Cotidienne du 2 juillet 2020 | Tendances des marchés céréaliers et oléagineux du 1er juillet 2020 | La dépêche – le petit meunier : le média des acheteurs et vendeurs de grains
  • Mardi, dans des tweets, le président états-unien a déclaré : « J’ai autorisé le gouvernement fédéral à arrêter toute personne qui vandalise ou détruit un monument, une statue ou tout autre bien fédéral aux États-Unis, pour une peine maximale de 10 ans d’emprisonnement, conformément à la loi sur la préservation du patrimoine des anciens combattants (Veteran’s Memorial Preservation Act) ou à toute autre loi pertinente. Cette mesure prend effet immédiatement, mais peut également être utilisée rétroactivement pour toute destruction ou vandalisme déjà commis. Il n’y aura pas d’exception ! » Révolution Permanente, Statues déboulonnées. Trump déploie la garde nationale et la police pour arrêter les manifestants
  • Une page de l'histoire de Dow France se tourne définitivement. Présent depuis 1975 au sein de la technopole de Sophia-Antipolis, le géant états-unien spécialiste de la chimie avait décidé en 2018 de fermer son centre de recherche, dont une partie des laboratoires avait été transférée en Suisse. Désormais vide, le bâtiment livré 45 ans plus tôt et détenu jusqu'ici par Dow Chemical vient de trouver repreneur. Au terme d'un process qui aura vu s'affronter plusieurs promoteurs tels que Nexity, Altarea,... CFNEWS IMMO & INFRA, Pour sa nouvelle rénovation, Courtin Real Estate mise sur l'ancien centre de Dow France
  • Mais rien n’y fait, les Cubains sont coriaces et ne flanchent pas. Bill Clinton fait alors voter la fumiste loi Helms-Burton qui menace les « partenaires américains » du feu états-unien s’ils entreprennent la moindre activité commerciale ou financière à Cuba. Après le bâton, les USA agitent la carotte. En 1998, Bill Clinton déclare que « Cuba n’est plus une menace pour les États-Unis ». Entre renforcements de sanctions et ouvertures humanitaires, la politique états-unienne souffle le chaud et le froid. Obama lance à Castro « todos somos americanos ». Mais, personne n’est dupe. Finalement, après un pas en avant, il fait deux pas en arrière lorsque les Cubains refusent les conditions impérialistes de sortie de l’embargo. Témoignages.RE - https://www.temoignages.re, Depuis 58 ans, Cuba survit à une guerre qui ne dit pas son nom - Droits humains - Infos La Réunion
  • Cette radioactivité double bêta n'est peut-être pas la seule du genre. En 1939, le physicien états-unien Wendell Furry -- surtout connu pour un célèbre théorème portant sur le calcul de certains diagrammes de Feynman en électrodynamique quantique -- s'est rendu compte que la théorie des fermions construite par Ettore Majorana autorisait une autre forme. La désintégration des noyaux, selon lui, pourrait aussi avoir lieu sans émission d'antineutrinos, comme l'illustre le schéma 2. Futura, Énigme de l'antimatière : Cupid tentera de la résoudre en découvrant les neutrinos de Majorana
  • L’emploi de cette expression issue des sciences sociales états-uniennes a provoqué une multitude de réactions hostiles, dénonçant un concept dangereux, racialiste, essentialiste, une « catégorie inepte », écrit même Corinne Narassiguin dans Le Monde du 10 juin. Le Monde.fr, « Réfléchir à la “blanchité” et à ses privilèges apparaît aussi vital que d’analyser les rapports de classe ou de genre »
  • Pour bien comprendre la société états-unienne, il faut imaginer une attaque nucléaire ou chimique massive : certaines personnes seront protégées dans leur propre abri sous-terrain, mais beaucoup d’autres seront cruellement frappées. Une fois que le danger sera écarté, les premières ne seront pas affectées outre mesure par le sort des secondes et la vie reprendra son cours habituel, mais avec une population très diminuée. Atlantico.fr, Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ? | Atlantico.fr
  • Depuis le 27 mai 2020, la plateforme de streaming états-unienne HBO Max diffuse de nouveaux épisodes du dessin animé culte de Warner Bros. Fidèle à l’original, cette suite reprend les mêmes personnages, les mêmes paysages, les mêmes pitreries, la même violence absurde et survoltée que les premiers épisodes diffusés dans les années 40 et 50. Une différence cependant : les revolvers de Sam le pirate ont disparu. La carabine d’Elmer Fudd, le chasseur, aussi. Sam et Elmer s’acharnent désormais sur les autres personnages avec des faux et des serpes. Des armes blanches improbables qui rappellent les absurdes envois de bâtons de dynamite, d’enclumes, de coffres-forts et de pianos qui ont fait le succès de la série, et qui sont au cœur de cette suite. L’esprit loufoque du cartoon est toujours là. L'ADN, Pourquoi les Looney Tunes arrêtent d'utiliser des armes à feu ?
  • Outre ce plan de plus de 2.000 milliards de dollars, la Fed est intervenue encore plus massivement. Alors que Wall Street avait plongé de plus de 20 % entre le 17 février et le 17 mars 2020 et alors que le marché des dettes des grandes entreprises états-uniennes (corporate bond market) était au bord de l’implosion, la Réserve fédérale a dépensé 3.000 milliards de dollars entre la fin mars et début juin pour ramener Wall Street au niveau qui précédait le 17 février. Le Soir Plus, «États-Unis: champagne pour Wall Street et aumône pour les classes populaires» - Le Soir Plus
  • Ce programme à 250 milliards de dollars (218 milliards d’euros), officiellement lancé il y a quelques semaines, aurait dû être limité aux titres les plus fiables, les moins risqués pour ne pas encombrer les réserves de la Fed d’obligations « pourries ». Jerome Powell, le patron de la banque centrale états-unienne, a décidé de passer outre déclenchant l’euphorie de toutes les places financières de la planète en faisant savoir urbi et orbi que la Fed ne prendrait aucune des précautions attendues et se lancerait au contraire dans des « rachats très diversifiés », selon la langue de bois en vigueur. L'Humanité, États-Unis. Les milliards de la Fed à la santé de BlackRock | L'Humanité
  • Occupant seulement une petite portion de la région arctique, loin géographiquement et politiquement du centre de l’État fédéral, l’Arctique états-unien a toujours été perçu comme un réservoir de ressources naturelles et un avant-poste militaire au service d’intérêts nationaux. Et, alors que les régions arctiques de tous les autres pays ont été utilisées pour construire l’identité nationale, cela n’a pas été le cas aux États-Unis, souvent décrits comme puissance arctique traditionnellement « réticente » (1). , Pourquoi les États-Unis rompent le consensus arctique – Areion24.news
  • Les appartements de la Karl-Marx-Allee appartenaient auparavant à un bailleur communal, avant d’être privatisés au début des années 1990. C’était alors la tendance dans toute l’Allemagne, à l’Ouest comme à l’Est : vendre les bailleurs communaux, l’équivalent allemand des bailleurs sociaux français (office HLM, régie immobilière publique...), à des grandes firmes immobilières et à des fonds d’investissements. L’objectif était « d’assainir » les finances publiques. Entre 1990 et 2005, Berlin a vu partir entre les mains d’entreprises privées plus de 200 000 de ses anciens logements communaux. En 2004, la capitale a privatisé son plus gros bailleur communal, GSW. Celui-ci a d’abord été vendu à un fonds d’investissement états-unien, Cerberus, avant d’atterrir en 2013 dans le giron de Deutsche Wohnen. « Les sociétés capitalistiques qui ont racheté des logements en masse veulent juste faire de l’argent avec, et distribuer des dividendes à leurs actionnaires », dénonce Katalin Gennburg, élue du parti de gauche Die Linke au parlement local de Berlin. (Die Linke fait partie de l’alliance des gauches qui gouverne la municipalité berlinoise depuis 2016, avec les sociaux-démocrates et les Verts.) Observatoire des multinationales, « Des gens normaux doivent pouvoir habiter en ville pour des loyers normaux. » Les citoyens en première ligne de la révolution du logement à Berlin - Observatoire des multinationales
  • Plusieurs essais ont donc été montés — dont Discovery, Recovery et Solidarity, nous y reviendrons —, contribuant à la cacophonie autour de la molécule. Des personnalités politiques populistes, dont les présidents brésilien et états-unien, ont pris la défense des partisans de la HCQ, Trump allant jusqu’à annoncer publiquement qu’il en prenait lui-même quotidiennement, à titre préventif. Toujours sans qu’aucune validation scientifique sérieuse ne vienne étayer la croyance de son efficacité.  vih.org, La recherche, victime collatérale de l’hydroxychloroquine | vih.org
  • Déjà utilisé, notamment, par des services de paiement comme Apple Pay, la tokenisation va recevoir prochainement un grand coup d'accélérateur. Le réseau de paiement par carte états-unien Mastercard annonce en effet dans un communiqué que cette technologie va être mise en place, courant 2020, par le numéro un mondial du commerce en ligne, Amazon, dans 12 pays, dont la France. En clair, les cartes Mastercard en plastique des clients d’Amazon vont être « tokenisées », permettant des paiements plus sûrs, mais aussi plus rapides et plus simples. MoneyVox Actu, Amazon : ce qui va changer si votre carte bancaire est une Mastercard
  • Loin d’être l’apanage de l’extrême-droite états-unienne, cette idée est également répandue en France, et est notamment diffusée par des journalistes tels que Eric Zemmour. Une semaine après le meurtre de George Floyd, le 1er juin, ce dernier déclarait sur CNews que les Blancs étaient les véritables victimes de la violence, et développait l’idée que « Les Noirs sont tués d’abord par des Noirs, à 97 %. Puis, on peut voir que (…) les Blancs ont deux fois plus de chances d’être tués que des Noirs : il y a à peu près 8 000 morts blancs par an et 4 000 Noirs et, sur ces 8 000 Blancs, 80 % sont tués par des Noirs, alors que les Noirs, eux, sont essentiellement tués par des Noirs. » Les chiffres avancés par Trump puis Zemmour sont éminemment faux, puisque les vraies statistiques prouvent que les Blancs assassinés le sont majoritairement par d’autres Blancs. Le pourcentage de violences intraraciales par des personnes blanches est aussi élevé que pour les violences intraraciales par des personnes noires, alors même que ces derniers ne constituent que 13,4 % de la population états-unienne, contrairement aux Blancs qui en constituent 76,5 %. Daily Geek Show, Non, les Blancs ne sont pas plus tués par des Noirs
  • PD: Jusqu’à la présidentielle américaine en novembre, la stratégie dominante pour le Canada et pour bien d’autres pays est d’attendre, dans l’espoir d’un changement de gouvernement à Washington et d’une politique états-unienne plus prévisible. , Taxer les multinationales et les GAFA: mission... difficile | LesAffaires.com
  • Comme beaucoup de mes semblables, je regarde avec effarement ce qui se passe chez nos voisins états-uniens. Misère ! Il y a bien sûr le cauchemar de la COVID-19 et le spectacle d'un président inapte et dangereux qui se prend pour un tsar. Il y a une société profondément divisée, dangereusement armée et belliqueuse. Et, depuis quelques semaines, cet éveil populaire qu'est Black Lives Matter, immense mouvement dont Trump a dit qu'il était un « symbole de haine » et qu'il compte bien réprimer par la force. L'Eau vive - Actualité fransaskoise, Est-ce que "Indigenous Lives Matter" ?
  • La stratégie proposée par les mouvements états-uniens pour l’abolition de la police comporte trois étapes, que résume le mot d’ordre « Disempower, disarm, disband » (affaiblir, désarmer, dissoudre). The Conversation, Peut-on abolir la police ? La question fait débat aux États-Unis
  • La morte violente de l’Afro-Américain George Floyd a suscité de nombreuses manifestations aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Le mouvement ne s’est pas encore estompé. Mais les discriminations dénoncées depuis ce meurtre public ne sont manifestement pas qu’une histoire états-unienne. The Conversation, La discrimination est présente partout, révèle une étude faite auprès d’étudiants canadiens et français
  • L’initiative a ravivé brusquement les fractures qui se dessinaient déjà avant la crise du Covid-19 au sein du pouvoir. La ministre de la Défense CDU, Annegret Kramp-Karrenbauer (AKK), a choisi une orientation à l’exact opposé des demandes du SPD. Elle vient en effet de donner son accord à un très coûteux achat de 45 avions états-uniens F-18 fabriqués par Boeing, destinés à remplacer les Tornado vieillissants de la Bundeswehr, ceux-là mêmes qui sont censés transporter les bombes nucléaires états-uniennes. La démarche, qui lui a valu les félicitations du secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, répond aux demandes réitérées de Trump à Berlin, à chaque réunion de l’Alliance atlantique pour que l’Allemagne augmente son budget militaire et le porte à 2 % de son PIB (contre 1,3 % aujourd’hui.) L'Humanité, Les sociaux-démocrates allemands ne veulent plus des armes nucléaires états-uniennes | L'Humanité
  • Son talon d’Achille actuellement, contrairement à ce que l’on nous serine, c’est moins l’importance de la dette publique que celle des entreprises non financières. La France, en ce domaine, est, après le Japon, le pays le plus endetté des grands pays capitalistes. À Tokyo, la dette des sociétés représente 93,1 % de la richesse nouvelle créée sur une année (PIB). À New York, elle est moitié moindre ; au fil des années, elle se maintient entre 46 et 47 % du PIB états-unien. En Allemagne, elle est de seulement 41,5 % du PIB. Avec un taux de 73,5 %, les entreprises françaises sont même plus endettées que leurs homologues italiennes (63,7 %) et espagnoles (61,1 %). Les grands groupes à base française ont profité de la faiblesse des taux d’intérêt pour emprunter, auprès des banques et aussi des marchés financiers, afin de se lancer dans des opérations financières : prises de participation, fusions-acquisitions, spéculations… Quels risques cela nous fait-il courir ? Selon la Banque de France, en 2020, notre PIB devrait en moyenne annuelle reculer de plus de 10 %. Autrement dit, les entreprises françaises sont plus endettées alors qu’elles ont beaucoup moins de ressources. Les prévisions de notre banque centrale précisent que leur « taux de marge et leur taux d’épargne subiraient en 2020 le plus fort recul enregistré depuis plus de quarante ans ». On peut craindre que nombre de sociétés ne résistent pas à ce traitement. Cette situation risque de provoquer une réduction importante de l’emploi. « Au quatrième trimestre 2020, le niveau de l’emploi serait inférieur de presque 1 million du niveau atteint fin 2019 », ajoutent les analystes de la Banque de France. L'Humanité, La chronique économique de Pierre Ivorra. L’endettement caché des entreprises | L'Humanité
  • Une partie de ces projets a moins à voir avec le soin qu’avec la gestion des ressources, matérielles et humaines. Au Royaume-Uni, le service national de santé NHS s’est associé pendant l’épidémie au groupe états-unien d’intelligence artificielle Palantir (qui a travaillé avec la CIA), ainsi qu’avec Amazon, Google et Microsoft pour tenter, avec les data, de rendre plus efficace la gestion des ressources hospitalières, sans augmenter celles-ci. Basta !, Les données de santé de la population française, collectées massivement, seront-elles vraiment protégées ? - Basta !
  • Regarder aujourd’hui les États-Unis, c’est garder en tête le caractère absolument unique de cette histoire, de ce « péché » états-unien. Et là se trouve aussi un danger, dans un monde qui — malgré ce déclin manifeste — reste colonisé par les images et les catégories venues de là-bas. Le Devoir, Exceptionnalisme états-unien | Le Devoir
  • «Historiquement, au Canada, le racisme systémique s’est surtout exercé contre les Autochtones et les Canadiens français», écrit-il dans son dernier billet. C’est «la mainmise de la culture états-unienne sur le Canada anglais» qui «influence à l’excès la perception des rapports entre Canadiens blancs et noirs». l-express.ca, L'AFO dénonce le racisme - l-express.ca
  • Parmi les économistes français, ont été sélectionnés Jean Pisani-Ferry, qui a inspiré le programme économique du candidat Macron, et Laurence Boone, ancienne banquière et conseillère de François Hollande, devenue économiste en chef de l’OCDE. Quant aux internationaux, issus pour la plupart des grandes universités états-uniennes, c’est une belle brochette d’économistes néoclassiques convaincus, tels Mar Reguant, spécialiste des marchés du carbone, et l’allemand Axel Börsch-Supan, qui développe des analyses critiques sur les régimes de retraite par répartition. Deux exceptions : les états-uniens Paul Krugman, proche du parti démocrate, et Dani Rodrik, pourfendeur de la mondialisation néolibérale. Politis.fr, Comment Macron prépare le monde d’après par Dominique Plihon | Politis
  • La police et le travail policier ont longtemps été, en France, des terrains interdits aux sociologues. Il était impossible d’y mettre les pieds et de s’y aventurer. La place Beauvau veillait au grain, les commissariats de police étaient considérés comme des lieux fermés aux chercheurs et apparaissaient comme des forteresses imprenables. Le contraste était flagrant avec les travaux sur la police des sociologues canadiens et états-uniens. Alternatives Economiques, Regards sociologiques sur la police aujourd’hui | Alternatives Economiques
  • « Aussi longtemps que le symbolisme servira à stimuler une peinture ambitieuse et grave, on pourra temporairement remiser les différents idéologiques. Le test, c’est l’art, non le programme » disait Greenberg alors qu’il s’opposait aux contenus métaphysiques que les premiers expressionnistes abstraits cherchaient à mobiliser dans leurs toiles. Pourtant, si les peintres abstraits des années trente se tournaient vers la mythologie, s’ils cherchaient dans les symboles mis en scène par les récits archaïques une source d’inspiration, c’était justement pour échapper aux groupes politiques qui imposaient leurs programmes à la scène artistique états-unienne durant la grande dépression. Art Critique, Œuvre à thème et artiste à sujet
  • Comme la Russie actuellement en Syrie ou les États-Unis au Vietnam jadis, la France se prévaut d’être une «puissance invitée» au Sahel par des gouvernements amis qui l’ont appelée à l’aide. Cette rhétorique masque mal sa motivation impérialiste. D’une part, il lui faut sécuriser ses approvisionnements en uranium nigérien. D’autre part, il lui faut confirmer qu’elle est une tutrice fiable, avec laquelle il faut compter. C’est une clef déterminante pour conserver, face à la concurrence états-unienne et chinoise, des concessions et des marchés publics en Afrique. , Pourquoi l'armée française doit quitter le Sahel | A l'encontre
  • Pour pouvoir prendre la mesure des événements actuellement en cours aux États-Unis il est utile de revenir aux racines de la structuration de la nation états-unienne. Certes la Déclaration d'Indépendance du 4 juillet 1776 proclame que "tous les hommes sont créés égaux; ils sont doués par le Créateur de certains droits inaliénables; parmi ces droits se trouvent la vie, la liberté et la recherche du bonheur." Mais il n'est pas fait mention de la prohibition de l'esclavage affirmée dans une première version, effacée par complaisance envers les colonies du sud. Le rédacteur de la Déclaration, Thomas Jefferson "possédait" environ 200 esclave noirs. Dans cette même Déclaration il est reproché au roi d'Angleterre d'avoir "excité parmi nous l'insurrection domestique, et [d'avoir] cherché à attirer sur les habitants de nos frontières les Indiens, ces sauvages sans pitié, dont la manière bien connue de faire la guerre est de tout massacrer, sans distinction d'âge, de sexe ni de condition". Site Internet du P.C.F., Deux virus détruisent les États-Unis, le racisme et le covid - Site Internet du P.C.F.
  • Même s’il faut éviter toute forme de généralisation en raison de la diversité des régimes pénitentiaires, de nombreux facteurs contribuent à faire des prisons états-uniennes des lieux propices à la diffusion de l’épidémie. Contrairement à bien des préjugés, les prisons ne sont pas des lieux adéquats de confinement. En effet, la « distanciation sociale » n’y est pas possible. Dans les établissements à sécurité moyenne ou minimale, les prisonniers sont plus fréquemment dans des dortoirs que dans des cellules individuelles. Non seulement les prisons sont des lieux où règne la promiscuité, mais les entrées et les sorties (de prisonniers, de personnels de surveillance, etc.) sont parfois nombreuses. Par exemple, dans les maisons d’arrêt, la durée moyenne d’incarcération est de 26 jours et le ratio surveillants/prisonniers est de 1 pour 4. Par ailleurs les États-Unis comptent plus de cent « mega jails », c’est-à-dire des maisons d’arrêt où sont détenues plus de mille personnes, comme les maisons d’arrêt de Los Angeles ou de Rikers Island (New York). Dans ces mega jails, il y a donc chaque jour des centaines de personnels et de prisonniers qui entrent et qui sortent. CNRS Le journal, Les prisons, prochain épicentre de l’épidémie aux États-Unis ? | CNRS Le journal
  • Si l’opposant s’est empressé d’accepter le deal de la prétendue « communauté internationale », le ministre des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, a, lui, confirmé que la souveraineté du pays n’était pas négociable. « Ils peuvent dire ce qu’ils veulent, quand ils veulent, comme ils veulent, mais les décisions du Venezuela sont prises au Venezuela, avec ses institutions et sa Constitution. Nous ne sommes pas supervisés par les États-Unis », explique le chef de la diplomatie vénézuélienne. Ajoutant : « Nous avons toujours voulu avoir de bonnes relations, mais ils ont l’obsession de prendre le contrôle du pouvoir au Venezuela et de son pétrole. Nous faisons ce qui est dit au Venezuela, pas ce que Trump ordonne. » À peine né, le nouveau plan états-unien se heurte déjà à une impasse. L'Humanité,  Pendant la pandémie les attaques des États-Unis redoublent contre le Venezuela et son président Maduro | L'Humanité
  • Les cours du pétrole se sont effondrés jusqu’à devenir négatifs sur le marché états-unien, où les producteurs observent les pires difficultés à trouver des clients et même des lieux de stockage pour leurs invendus. L'Humanité, Crise pétrolière. Cargaisons de brut cherchent citernes désespérément | L'Humanité
  • Il y a trois jours, la star du basket états-unien, Michael Jordan, a rompu son silence habituel sur  la politique de son pays pour dénoncer le « racisme enraciné » qui y  sévit. Il faisait référence évidemment à la mort de Georges Floyd à  Minneapolis et sa voix s’ajoutait à celle des milliers de manifestants qui reprenaient chaque jour le mot d’ordre inventé en 2013 « Black Lives Matter », les vies noires comptent et criaient « Don’t shoot » aux policiers et aux gardes nationaux.  France Culture, Les Etats-Unis peuvent-ils dépasser le "racisme enraciné" ?
  • À l’origine de cette explosion du chômage : l’inexistence aux États-Unis de dispositifs de chômage partiel et la possibilité pour le patronat états-unien de jouer d’une flexibilité maximale. L'Humanité, Aux États-Unis, une explosion officielle du chômage bien en dessous de la réalité | L'Humanité
  • Les Etats-Unis ont franchi ce samedi 11 avril le seuil symbolique des 20 000 morts du Covid-19. Ils deviennent ainsi, selon un bilan en nombre absolu, le pays le plus touché de la planète devant l’Italie. En terme relatifs, la péninsule transalpine reste certes encore, de loin, bien plus touchée puisque l’Italie compte six fois moins d’habitants. Cependant, plusieurs épidémiologistes états-uniens dont le conseiller de la Maison-Blanche, Anthony Fauci, estiment qu’au rythme de la progression du fléau, le nombre de victimes états-uniennes pourrait atteindre ou dépasser les 100 000. L'Humanité, Amérique du Nord. Les États-Unis détiennent le record du monde des victimes du Covid-19 | L'Humanité
  • Commençons par le programme. Dire avec force, comme le fait Sanders, qu’une assurance-maladie publique universelle permettrait de soigner plus efficacement et à moindre coût la population états-unienne que l’actuel système privé et hyperinégalitaire n’est pas un propos « extrémiste ». C’est au contraire une affirmation parfaitement bien documentée par de nombreuses recherches et comparaisons internationales. En ces temps où chacun déplore la montée des « fake news », il est sain que certains candidats s’appuient sur des faits établis et sortent de la langue de bois tacticienne. Le Monde.fr, Thomas Piketty : « Bernie Sanders au secours de la démocratie américaine »
  • La mesure concerne les détenteurs d’une carte de résident permanent et devrait, selon le président, aider l’économie américaine à se relancer pendant la pandémie. Cette décision coïncide également avec son programme présidentiel, dont l’une des mesures clefs consistait à limiter l’immigration sur le sol états-unien. Forbes France, Donald Trump Suspend L’Immigration Pour 60 Jours | Forbes France
  • A l’approche du premier avril 2020 des millions d’états-uniens redoutaient de ne pas pouvoir payer leur loyer. En effet la pandémie mondiale du coronavirus a provoqué une crise économique qui a creusé les problèmes de logements déjà existants. Révolution Permanente, Grève des loyers aux Etats-Unis : un mouvement historique pour un droit au logement
  • Les minorités africaines-américaines et latinos sont touchées de manière totalement disproportionnée par le virus et la mort. Les fractures sociales qui traversent la société états-unienne prennent ces jours-ci une dimension encore plus insupportable, quand le meilleur allié du virus se révèle être au cœur du système inégalitaire qui régit le pays. L'Humanité, États-Unis. Le virus, allié à la misère structurelle, ravage les « minorités » | L'Humanité
  • Plutôt que d’assumer sa part de responsabilité, le président états-unien préfère imputer la faute à d’autres et ne pas écouter les recommandations de ses experts en santé publique. Au gré des jours, le délire « trumpien » évolue sans que son pays s’en porte vraiment mieux.  Le Journal de Montréal, L’ami embarrassant | Le Journal de Montréal
  • Le premier SUV électrique de BMW ne franchira pas les frontières états-uniennes. Un porte-parole de la marque allemande a en effet annoncé à Automotive News, que BMW n’a “pas l’intention de commercialiser l’iX3 sur le marché états-unien”. , BMW à l'assaut de l'Europe et de la Chine avec son SUV électrique iX3, mais pas des Etats-Unis - Les Numériques

Images d'illustration du mot « états-unien »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « états-unien »

Langue Traduction
Anglais united states
Espagnol estados unidos
Italien stati uniti
Allemand vereinigte staaten
Chinois 美国
Arabe الولايات المتحدة الأمريكية
Portugais estados unidos
Russe соединенные штаты
Japonais アメリカ
Basque ameriketako estatu batuak
Corse stati uniti
Source : Google Translate API

Synonymes de « états-unien »

Source : synonymes de états-unien sur lebonsynonyme.fr

États-unien

Retour au sommaire ➦

Partager