La langue française

Esbrouffer

Définitions du mot « esbrouffer »

Trésor de la Langue Française informatisé

ESBROUF(F)ER,(ESBROUFER, ESBROUFFER) verbe trans.

Fam. En imposer à autrui par une attitude, des propos hâbleurs et étourdissants. (Quasi-)synon. effarer, épater, intimider.Il n'était pas fait, lui, comme les autres, il n'esbrouffait personne (...) il n'était pas gueulard (Cladel, Ompdrailles,1879, p. 49).Une, en particulier, chose orangée vive, m'a positivement esbrouffé (Valéry, Corresp. [avec Gide], 1898, p. 314):
On s'est bien amusé dans l'hémicycle, et l'idée que des soldats avaient esbrouffé des jurés, des juges et des membres de l'institut, a paru la chose la plus réjouissante du monde. Clemenceau, Iniquité,1899, p. 228.
Emploi pronom. à sens passif. S'esbrouffer de qqc.Se laisser impressionner par quelque chose. On n'a pas idée de ce qu'ils sont en retard, en province... ça ne sait rien... ça ne voit rien... ça ne comprend rien... ça s'esbrouffe de la chose la plus naturelle (Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 36).
Rem. La docum. atteste l'emploi adj. du part. prés. esbrouf(f)ant, ante, fam. [En parlant d'une chose ou d'une attitude étonnante] Qui esbrouffe. Toilette esbrouffante. Un artiste (...) dont les succès étaient de plus en plus esbrouffants (Balzac, Cous. Bette, 1846, p. 11). J'ai oublié le plus esbrouffant de ce que cette pauvre princesse m'a confié hier (Goncourt, Journal, 1889, p. 923). Une cravate esbroufante (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 58).
Prononc. et Orth. : [εsbʀufe], (j')esbrouf(f)e [εsbʀuf]. Ds Ac. 1932. Pour 1 ou 2 f, cf. esbrouf(f)e. Étymol. et Hist. 1835 esbrouffer « faire des embarras » (Raspail ds Le Réformateur, 20 sept. 1835, p. 2). Prob. empr. au prov. mod. esbroufa « s'ébrouer [en parlant d'un cheval qui souffle des naseaux], faire de l'embarras » (v. Mistral), dér. comme l'ital. sbruffare « asperger de l'eau, spécialement en soufflant avec la bouche » (dep. le xives. d'apr. DEI), d'abord bruffare (dep. 1271 à Venise, ibid.), du rad. onomat. brf- (cf. brif(f)er, brifaud). Fréq. abs. littér. : 4. Bbg. Quem. DDL t. 2 (s.v. esbrouffant).

Wiktionnaire

Verbe

esbrouffer \ɛs.bʁu.fe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Rare) Variante orthographique de esbroufer.
    • Il m’arrive une esbrouffante aventure à laquelle tu te trouves mêlé. — (Eugène Chavette, La Chambre du crime, 1875)
    • (...) pauvre diable de cabot, étant donnés ses ressources et ses principes, ne pouvant entretenir sa maîtresse, celle-ci pourchassait le miché capable de satisfaire ses goûts de baladeuse heureuse d'esbrouffer, le soir, par ses toilettes, le public, les camarades de son amant, les demoiselles de magasin et les petites ouvrières comme Eveline. — (Lucien Descaves, Une vieille rate‎, 1883)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « esbrouffer »

(Date à préciser) De esbroufe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « esbrouffer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
esbrouffer ɛsbrufe

Citations contenant le mot « esbrouffer »

  • C est simple. Les maires ne devaient pas recevoir cet élu esbrouffer ni aller se gaver a l Elysée Baron la joue perso Le Point, André Laignel : « Macron a fait un discours pour rien » - Le Point
  • Pas vraiment. Je n'ai jamais rien eu en priorité. J'ai le sentiment que je me suis encore plus sensibilisé. C'est de pire en pire ! Ca ne passe plus par la tête maintenant, ça devient épidermique. J'ai peur, je me demande si c'est le gâtisme ou quoi. Quand j'entends Sophie-Tith reprendre Bashung, j'ai les larmes qui montent. Il y a dix ans, je pleurais plutôt de désespoir. A l'époque, les garçons qui chantaient voulaient nous esbrouffer donc ils chantaient du Patrick Fiori et du Florent Pagny, je n'ai rien contre ces deux-là mais ce sont des chansons de ténor. Et les filles, elles chantaient du Lara Fabian et du Céline Dion, je n'ai rien contre... enfin si, j'ai quelque chose contre la première (Rires). Aujourd'hui, on est carrément ailleurs. ozap.com, André Manoukian ("Nouvelle Star") : "Il y a dix ans, je pleurais... de désespoir !" - Puremedias
  • Les Amerindiens se sont fait aussi esbrouffer par ces occidentaux , maliweb.net - Réseaux sociaux : Un danger pour les jeunes maliens
  • @Homme de Boutx. Oh tu n’es pas le premier zimbécile qui tente de nous esbrouffer à l’émotion. Tu ne bénéficies d’aucun effet de surprise : ma môman aussi nous faisait le coup, sornette après billevesée, toutes militantes. Ma belle-mère était encore plus bornée : « Oh ! Tu as l’air bête ! » s’exclamait-elle chaque fois que Philippe avait énoncé une opinion non conforme aux horizons très limités de sa mère.Alors toi qui comptais sur l’effet de surprise, tu peux aller te rhabiller. AgoraVox, Gaz à effet de serre et réchauffement climatique : démêler le faux du vrai - AgoraVox le média citoyen
  • Il croit nous esbrouffer avec un article de gravité quantique, qui demeure spéculation pure, avec nulle part la moindre partie expérimentale, et qui n’est pas de la MQ, mais autre chose. AgoraVox, La mécanique quantique est en crise - AgoraVox le média citoyen
  • Il y a bien longtemps que je pense cela ! Mais c’était l’alibi incontournable des libéraux qui avaient besoin de « preuves » ; comme on peut " m’esbrouffer’ avec quelques chiffres, je n’y crois pas , et,, comme vous le dîtes, la vie et les chiffres, hein....Il faut expliquer ça à ceux qui pensent que le tirage au sort en politique est la plantade garantie !!Merci pour ce bol d’air AgoraVox, Le hasard comme politique économique - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « esbrouffer »

Langue Traduction
Anglais stumble
Espagnol tropezón
Italien inciampare
Allemand stolpern
Chinois 绊倒
Arabe تعثر
Portugais tropeçar
Russe спотыкаться
Japonais つまずく
Basque estropezu egin
Corse inciampà
Source : Google Translate API

Synonymes de « esbrouffer »

Source : synonymes de esbrouffer sur lebonsynonyme.fr

Esbrouffer

Retour au sommaire ➦

Partager