La langue française

Éruptif

Définitions du mot « éruptif »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉRUPTIF, IVE, adj.

A.− MÉD. [En parlant d'une maladie, d'un symptôme] Qui est accompagné d'éruption. Fièvre éruptive, accidents cutanés éruptifs. Aucune trace de maladies contagieuses, éruptives, et autres (Voy. La Pérouse,t. 4, 1797, p. 79).Seules, les altérations cutanées resteront encore fréquemment confondues avec les accidents éruptifs gourmeux (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux,1896, p. 357).
B.− GÉOL. Qui a rapport aux éruptions (généralement volcaniques) ou qui en résulte. Centre, filon, foyer, groupe, quartz éruptif; coulée, masse, roche éruptive. Ces dislocations et ces fractures furent accompagnées de phénomènes éruptifs grandioses (Boule, Conf. géol.,1907, p. 168).Ces intrusions successives (...) d'un même magma, dont les veines entrelacées forment le complexe éruptif d'une même montagne (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955p. 103):
1. Le jour où la mer se précipitera à travers la paroi et pénétrera par la cheminée centrale jusque dans les entrailles de l'île, où bouillonnent les matières éruptives, ce jour-là, Pencroff, l'île Lincoln sautera comme sauterait la Sicile si la Méditerranée se précipitait dans l'Etna! Verne, Île myst.,1874, p. 597.
Rem. La docum. atteste le dér. éruptivité, subst. fém., géol. Conditions propres à déterminer une éruption. Dès ma découverte [du réservoir de lave en fusion permanent − du Niragongo − explique Haroun Tazieff], je fus convaincu que c'était un champ inespéré pour l'étude sur le vif de l'éruptivité (Sc. et vie, 1967, no594, p. 140 ds Rob. Suppl. 1970).
Au fig. ou p. métaph.
Qui vient spontanément et soudainement de l'intérieur. Partisans d'un art de mise au point rationnelle, du goût et de la finesse françaises et adeptes de l'art éruptif et tout chaud-servi, s'affrontèrent en de courtoises discussions (Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 157).Bergson oriente notre attention du côté de ces choix éruptifs où un flux d'existence plus profonde vient rompre un cours de pensées mortes (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 169).
Qui subit les secousses de l'agitation, du tumulte :
2. ... cette salle qui somnolait sous les housses rugueuses, Suzanne l'avait vue, mille fois, brillante, brûlante, grondante, hennissante, éruptive, soulevée, bouleversée par des tempêtes de rire ou d'enthousiasme. Duhamel, Suzanne,1941, p. 264.
Rem. La docum. atteste le dér. éruptivement, adv. À la manière d'une éruption géologique. Uriner avec force, éruptivement, comme un geyser (Romains, Copains, 1913, p. 74). Ce formidable chaos dont les fragments, somptueux ou hallucinants, envahissent éruptivement l'imagination et le verbe de Hugo (Béguin, Âme romant., 1939, p. 376).
Prononc. et Orth. : [eʀyptif], fém. [-i:v]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1. 1793 fièvres et maladies éruptives (Encyclop. méthod. Méd., s.v. éruption); 2. 1865 géol. (Littré). Dér. du lat. eruptus, part. passé de erumpere « faire éruption ». Fréq. abs. littér. : 17.

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉRUPTIF, IVE, adj.

A.− MÉD. [En parlant d'une maladie, d'un symptôme] Qui est accompagné d'éruption. Fièvre éruptive, accidents cutanés éruptifs. Aucune trace de maladies contagieuses, éruptives, et autres (Voy. La Pérouse,t. 4, 1797, p. 79).Seules, les altérations cutanées resteront encore fréquemment confondues avec les accidents éruptifs gourmeux (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux,1896, p. 357).
B.− GÉOL. Qui a rapport aux éruptions (généralement volcaniques) ou qui en résulte. Centre, filon, foyer, groupe, quartz éruptif; coulée, masse, roche éruptive. Ces dislocations et ces fractures furent accompagnées de phénomènes éruptifs grandioses (Boule, Conf. géol.,1907, p. 168).Ces intrusions successives (...) d'un même magma, dont les veines entrelacées forment le complexe éruptif d'une même montagne (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955p. 103):
1. Le jour où la mer se précipitera à travers la paroi et pénétrera par la cheminée centrale jusque dans les entrailles de l'île, où bouillonnent les matières éruptives, ce jour-là, Pencroff, l'île Lincoln sautera comme sauterait la Sicile si la Méditerranée se précipitait dans l'Etna! Verne, Île myst.,1874, p. 597.
Rem. La docum. atteste le dér. éruptivité, subst. fém., géol. Conditions propres à déterminer une éruption. Dès ma découverte [du réservoir de lave en fusion permanent − du Niragongo − explique Haroun Tazieff], je fus convaincu que c'était un champ inespéré pour l'étude sur le vif de l'éruptivité (Sc. et vie, 1967, no594, p. 140 ds Rob. Suppl. 1970).
Au fig. ou p. métaph.
Qui vient spontanément et soudainement de l'intérieur. Partisans d'un art de mise au point rationnelle, du goût et de la finesse françaises et adeptes de l'art éruptif et tout chaud-servi, s'affrontèrent en de courtoises discussions (Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 157).Bergson oriente notre attention du côté de ces choix éruptifs où un flux d'existence plus profonde vient rompre un cours de pensées mortes (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 169).
Qui subit les secousses de l'agitation, du tumulte :
2. ... cette salle qui somnolait sous les housses rugueuses, Suzanne l'avait vue, mille fois, brillante, brûlante, grondante, hennissante, éruptive, soulevée, bouleversée par des tempêtes de rire ou d'enthousiasme. Duhamel, Suzanne,1941, p. 264.
Rem. La docum. atteste le dér. éruptivement, adv. À la manière d'une éruption géologique. Uriner avec force, éruptivement, comme un geyser (Romains, Copains, 1913, p. 74). Ce formidable chaos dont les fragments, somptueux ou hallucinants, envahissent éruptivement l'imagination et le verbe de Hugo (Béguin, Âme romant., 1939, p. 376).
Prononc. et Orth. : [eʀyptif], fém. [-i:v]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1. 1793 fièvres et maladies éruptives (Encyclop. méthod. Méd., s.v. éruption); 2. 1865 géol. (Littré). Dér. du lat. eruptus, part. passé de erumpere « faire éruption ». Fréq. abs. littér. : 17.

Wiktionnaire

Adjectif

éruptif masculin

  1. (Médecine) Qui est accompagné d’éruption, comme la rougeole, la variole, la scarlatine, etc.
    • Fièvre éruptive.
  2. (Géologie) Relatif aux éruptions volcaniques ; qui résulte des éruptions volcaniques.
    • La connexité qui existe entre ce phénomène et les phénomènes éruptifs était une fois de plus démontrée. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • […], le plateau avoisinant Rockall fut considéré comme une roche spéciale, éruptive, intrusive dans la roche stratifiée. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  3. (En particulier) Qualifie des roches formées dans ces conditions.
    • Dans notre dition, les grès werféniens reposent directement et sans métamorphisme soit sur les roches éruptives et métamorphiques du Culm (Ecromagny), soit, de Lantenot au Rocheret, sur les terrains permiens […]. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 10)
  4. (Figuré) En parlant d'une personne, sujet aux explosions de colère.
    • Il avait développé en quelque sorte une forme aiguë d'allergie à la religion qu'accentuait sa personnalité éruptive. — (Alain Otis et Jean Delisle, Les douaniers des langues — Grandeur et misère de la traduction à Ottawa, 1867-1967, Presses de l'Université Laval, 2016, p. 90)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉRUPTIF, IVE. adj.
T. de Médecine. Qui est accompagné d'éruption, comme la rougeole, la variole, la scarlatine, etc. Fièvre éruptive. Il signifie, en termes de Géologie, Qui a rapport aux éruptions volcaniques, qui résulte des éruptions volcaniques. Phénomènes éruptifs. Roches éruptives.

Littré (1872-1877)

ÉRUPTIF (é-ru-ptif, pti-v') adj.
  • 1 Terme de géologie. Qui a rapport aux éruptions volcaniques. Les volcans et leurs phénomènes éruptifs.

    Plan éruptif, plan suivant lequel se fait une éruption de volcan.

  • 2 Terme de médecine. Accompagné d'éruption. Fièvres éruptives, fièvres dans lesquelles il se développe une éruption de boutons, de vésicules, de pustules, etc.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « éruptif »

Voy. ÉRUPTION.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « éruptif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éruptif eryptif

Évolution historique de l’usage du mot « éruptif »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « éruptif »

  • Beaucoup de mouvements anti-racistes font l'effort de revenir sur les différents mouvements de lutte du passé et des ponts sont en train de se nouer. Nous ne sommes pas face à un mouvement éruptif qui ferait table rase de son passé. Je me méfie  de ces tribunes qui expliquent que nous assistons à l'émergence d'un nouveau mouvement anti-raciste : ceux-là manquent singulièrement d'esprit historique. Nous sommes dans un pays où il y a plus de cinquante ans de lutte anti-raciste.  France Culture, Nadia Yala Kisukidi : "Le mouvement anti-raciste vise à élaborer une nouvelle utopie politique"

Traductions du mot « éruptif »

Langue Traduction
Anglais eruptive
Espagnol eruptivo
Italien eruttivo
Allemand eruptiv
Chinois 爆发
Arabe ثوراني
Portugais eruptivo
Russe эруптивный
Japonais 噴火する
Basque eruptive
Corse eruptivu
Source : Google Translate API

Synonymes de « éruptif »

Source : synonymes de éruptif sur lebonsynonyme.fr

Éruptif

Retour au sommaire ➦

Partager