La langue française

Ergotisme

Sommaire

  • Définitions du mot ergotisme
  • Étymologie de « ergotisme »
  • Phonétique de « ergotisme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « ergotisme »
  • Citations contenant le mot « ergotisme »
  • Traductions du mot « ergotisme »
  • Synonymes de « ergotisme »

Définitions du mot ergotisme

Wiktionnaire

Nom commun

ergotisme \ɛʁ.ɡɔ.tism\ masculin

  1. (Médecine) Maladie provoquée par l’ingestion de céréales contaminées par l’ergot de seigle, ou par les dérivés médicamenteux de celui-ci, et qui provoque la gangrène des membres.
    • L’un des derniers exemple d’ergotisme se rapporte au pain maudit de Pont-Saint-Esprit en 1951. […]. Trois cents habitants furent victimes du mal et 5 décédèrent tandis qu’une trentaine demeuraient atteints sur le plan mental. — (Jean Semal, Pathologie des végétaux et géopolitique, 1982)
    • Les manifestations de l’ergotisme sont connues de longue date. Les cas d’ergotisme actuellement observés sont d'origine médicamenteuse, essentiellement secondaires à l’intoxication par alcaloïdes dérivés de l’ergot de seigle. — (Collectif, Manifestations cardiovasculaires de l’ergotisme, La Presse médicale, Masson, 1998, vol. 27, n°7, pp. 304-306)

Nom commun

ergotisme \Prononciation ?\ masculin

  1. (Nosologie) Ergotisme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ERGOTISME (èr-go-ti-sm') s. m.
  • Manie d'ergoter, de se servir des arguments en forme.

HISTORIQUE

XVIe s. Je crois que ces ergotismes en sont cause [du mépris de la philosophie], qui ont saisi ses advenues, Montaigne, I, 175.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ergotisme »

(Date à préciser) Mot dérivé de ergot avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ergotisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ergotisme ɛrgɔtism

Évolution historique de l’usage du mot « ergotisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ergotisme »

  • Une deuxième hypothèse y attribue une intoxication alimentaire causée par l’ergot du seigle. Ces champignons peuvent produire l’ergotisme, un comportement similaire à celui produit par la consommation de LSD. Ce même champignon est considéré comme étant responsable de l’hystérie collective ayant conduit au procès des sorcières de Salem. La Voix de l’Est, L’épidémie de la peste dansante de 1518 | Gilles Vandal | Chroniques | La Voix de l’Est - Granby
  • « La nuit de l'apocalypse », écrivent les reporters venus du monde entier, alertés par ces scènes d'hystérie collective. L'affaire du « pain maudit » fera plus de 300 victimes, dont cinq décès et des dizaines d'internements psychiatriques ! Mais elle n'a jamais été résolue. L'enquête a été close en 1954 faute de preuves, malgré une hypothèse très plausible : une épidémie d'ergotisme, maladie oubliée surgie des tréfonds du Moyen Âge et qui faisait alors des ravages partout en Europe. leparisien.fr, En 1951, l’intoxication alimentaire qui a rendu fous les habitants de Pont-Saint-Esprit - Le Parisien
  • Le nouveau MUR de la rue de la Moselle, à Mulhouse, rappelle un fait historique du Moyen Âge. « En parlant avec un artiste de Motoco, Tiego – qui fait partie de la sélection de la prochaine balade urbaine Métamorphoses –, j’ai fait des recherches sur l’Alsace et ses traditions. J’ai été frappé par l’impact, dans la région, de l’histoire de l’ergotisme, dit feu de Saint-Antoine ou de Saint-Martial », explique Nicola Alessandrini, le nouvel artiste invité du MUR, dessinateur de métier. Ce fléau est aussi appelé Mal des ardents, Peste du feu. Il était causé par un champignon toxique dans l’ergot de seigle, une céréale alors très utilisée à cette période. Il provoquait la gangrène des extrémités, était la cause d’hallucinations et tuait. Il aboutissait, selon les cas, à des procès en sorcellerie. Pour l’éviter, on passait les grains de céréales à travers des tamis. Ils avaient la forme de visages de saints protecteurs. Comme celui de Saint-Antoine que les pèlerins vénéraient devant le retable d’Issenheim. « C’est à partir de cette partie sombre de l’histoire que j’ai voulu expliquer la culture populaire et humaniste alsacienne. Chaque tradition est un ensemble de personnes réunies autour d’un événement historique qui enrichit la culture. Pour moi, la culture ne doit pas être défendue, mais créée chaque jour. » , Mulhouse | Le corps, une réflexion sur l’histoire
  • Quelques années plus tard, le médecin Paracelse enquête sur cette mystérieuse épidémie, pour lui c’est une révolte des femmes contre la tyrannie conjugale. D’autres spécialistes évoquent l’ergotisme, une intoxication par le seigle qui provoque des convulsions, pour le romancier Jean Teulé, qui a popularisé cette histoire, c’est le désespoir qui a poussé les gens à danser. France Culture, La folle épidémie dansante de 1518 à Strasbourg
  • L’on parle le plus souvent de «peste» pour ce fléau de 1089 mais il s’agirait plutôt de «l’ergotisme». On l’appelle indifféremment «Mal des ardents», «Feu Saint-Antoine» ou «Feu sacré». Dès le Xe siècle, il apparaît ici et là en Europe avec cette circonstance monstreuse que certaines victimes furent brûlées, soupçonnées d’être possédées du démon. L’époque est cruelle. Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net, Le Tournai d’avant: 1089, ce n’était qu’un tout petit champignon (Tournai)
  • On sait de nos jours qu’il ne s’agissait pas d’une maladie contagieuse, mais de « l’ergotisme gangréneux », dû à un champignon très toxique qui se loge dans l’épi de seigle, tuant bêtes et gens qui consommaient de cette farine, beaucoup moins chère que celle du « blé froment » (alors accessible seulement aux classes favorisées). , Série "Patrimoine et pandémies". Folie et gangrène avec le mal des ardents à Arras | Actu Pas-de-Calais
  • Certes, il y a épidémie et épidémie. Toutes n'ont pas une fortune littéraire identique, si tant est qu'elles laissent dans les textes la moindre trace. La peste, le choléra, la lèpre, l'ergotisme, la syphilis, la rougeole, la tuberculose, la grippe, le sida, pour ne citer que ces quelques maladies si diverses par leur mode de contamination, leurs symptômes, leur évolution et leur létalité, déterminent des expériences individuelles et sociales radicalement différentes et engagent la littérature de façon non moins diverse. Il arrive à la syphilis de se manifester dans l'œuvre à l'insu même de l'auteur atteint par la maladie, non pas comme thème mais, de façon formelle et symptomatique, comme une force de destructuration du discours : les cas de Nietzsche, Maupassant ou Pierre Louÿs viennent spontanément à l'esprit. Le sida, comme la lèpre à certains égards, eut un effet de segmentation sociale, de création de communauté, où les œuvres littéraires jouèrent souvent un rôle fédérateur. Certaines maladies interviennent dans la littérature en priorité par le biais de destins individuels : qu'on songe à la scarlatine dans Les Quatre Filles du docteur March (1868) de Louisa May Alcott, ou à la tuberculose dans La Dame aux camélias (1848) d'Alexandre Dumas fils (la vertu socialisante de la tuberculose a cependant une fonction non négligeable dans le sanatorium de La Montagne magique de Thomas Mann en 1924). , Fabula, Atelier littéraire : Ce que la litterature fait a l epidemie

Traductions du mot « ergotisme »

Langue Traduction
Anglais ergotism
Espagnol ergotismo
Italien ergotismo
Allemand ergotismus
Chinois 麦角
Arabe التسمم الأرغوني
Portugais ergotismo
Russe отравление спорыньей
Japonais エルゴティズム
Basque ergotism
Corse ergotismu
Source : Google Translate API

Synonymes de « ergotisme »

Source : synonymes de ergotisme sur lebonsynonyme.fr
Partager