La langue française

Équinoxe

Définitions du mot « équinoxe »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉQUINOXE, subst. masc.

A.− Chacun des deux moments de l'année où, le soleil se trouvant, au cours de sa trajectoire apparente sur la sphère céleste, dans le plan de l'équateur, le jour a une durée égale à celle de la nuit sur toute la terre. Le temps était sombre, et la mer, qui sentait l'équinoxe venir, était remuante et troublée (Loti, Pêch. Isl.,1886, p. 269).Nuit d'équinoxe presque, tant la Méditerranée était folle et violente (Lorrain, Heures Corse,1905, p. 70).Périodicité des orages. − Elle est très marquée : ils sont beaucoup plus nombreux aux équinoxes qu'aux autres époques de l'année (Rothé, Questions actuelles géophys.,1943, p. 400).
Équinoxe de printemps. Moment où le soleil passe de l'hémisphère sud à l'hémisphère nord (le 21 ou le 22 mars) qui marque le début du printemps pour l'hémisphère nord. La Pâque des Chrétiens, comme celle des Juifs, est nécessairement fixée à la pleine lune de l'équinoxe du printemps, c'est-à-dire, au moment de l'année où (...) reparaît dans nos climats l'astre qui donne la lumière et la vie à toute la nature (Dupuis, Orig. cultes,1796, p. 332).Les œufs de Pâques (...) rappellent, au moment de l'équinoxe de printemps, l'éclosion mystérieuse de la vie (France, Opinions J. Coignard,1893, p. 100).
Équinoxe d'automne. Moment où le soleil passe de l'hémisphère nord à l'hémisphère sud (le 22 ou le 23 septembre). Nous avons décrété que l'ère française daterait du 22 septembre 1792, jour où le soleil arrive à l'équinoxe vrai d'automne (Erckm.-Chatr., Hist. paysan,t. 2, 1870, p. 285).
[Comme compl. déterminatif d'un subst. désignant un phénomène phys.]
Marées de l'équinoxe. Marées les plus hautes de l'année. C'était une de ces tempêtes de mars, lorsque les marées de l'équinoxe battent furieusement les côtes (Zola, Joie de vivre,1884, p. 809).
Vent, tempête d' (de l')équinoxe, colères de l'équinoxe; temps d'équinoxe. Vent, tempête, particulièrement violent(e), qui marquent ces périodes de l'année. Le golfe du Lyon est toujours abominable, et probablement il sera pire par ce temps d'équinoxe... (Mérimée, Lettres à une inconnue,t. 2, 1859, p. 73).Les temps d'équinoxe sont capricieux, violents, tapageurs. Effet de ce soleil instable (Alain, Propos,1928, p. 763):
1. Une des furieuses tempêtes de l'équinoxe du printemps, s'étoit élevée pendant la nuit : les vents mugissoient; les vagues du fleuve s'enfloient comme celles de la mer; la pluie tomboit en torrents. Chateaubr., Natchez,1826, p. 359.
P. méton. Vent fort, mauvais temps qui sévit généralement à l'équinoxe. Cependant un peu d'équinoxe s'était déclaré; la pluie était venue; mais une pluie hostile (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 296).Respirer, une fois l'an, l'odeur des pins natals dans ce temps de l'année où l'équinoxe balance leurs cimes sombres (Mauriac, Génitrix,1923, p. 387):
2. Un violent coup d'équinoxe était survenu, qui avait défoncé à bâbord la poulaine et un sabord et endommagé le porte-haubans de misaine. Hugo, Misér.,t. 1, 1862, p. 448.
P. métaph. Cf. Équinoxe de P. Valéry ds Pièces diverses.Le XVIesiècle fut un équinoxe historique, où l'idéal bafoué par les giboulées du sensualisme s'abattit enfin, racines en l'air (Bloy, Désesp.,1886, p. 185).
B.− Spéc., ASTRON. Le moment défini par l'intersection de l'écliptique et de l'équateur. Ligne des équinoxes. Cf. équateur ex. 4 :
3. On appelle écliptique le chemin apparemment parcouru par le Soleil sur la voûte céleste dans sa révolution annuelle. Ce chemin, qui est incliné (...) sur l'équateur, coupe celui-ci en deux points : l'un définit l'équinoxe de printemps et a été nommé point vernal... Divin.1964, p. 185.
Précession des équinoxes. Mouvement rétrograde des équinoxes sur l'écliptique, dû à l'action combinée du soleil et de la lune sur le renflement du globe terrestre à l'équateur. La précession des équinoxes suit une loi cyclique et rétablit une situation céleste identique tous les 26 000 ans environ (Divin.1964, p. 185) :
4. ... la fameuse Canicule [une étoile] : elle prédisait l'inondation du Nil, le solstice d'été, les grandes chaleurs et les fièvres; mais la précession des équinoxes a depuis trois mille ans reculé d'un mois et demi son époque d'apparition, et aujourd'hui cette belle étoile n'annonce plus rien... Flammarion, Astron. pop.,1880, p. 724.
Prononc. et Orth. : [ekinɔks]; cf. équi-. Ds Ac. 1694-1932. L'éd. de 1694 admet également la graph. lat. aequinoxe mais qu'elle considère comme plus rare. Noter que Ac. 1694-1740 écrit le dér. équinoxial, -noctial. La graphie -ct- est d'apr. le lat. noctis, la graphie -x- d'apr. le lat. nox. Étymol. et Hist. 1210 equinocte (Guill. Le Clerc, Bestiaire, éd. Reinsch, 1879). Francisation du lat. class. aequinoctium, composé de aequus « égal » et de nox « nuit », d'abord empr. sous la forme equinoction (xiie-xives. ds Gdf.). Fréq. abs. littér. : 183.

Wiktionnaire

Nom commun

équinoxe \e.ki.nɔks\ masculin

  1. Chacun des deux moments de l’année où le Soleil passant par l’équateur céleste. La durée du jour comprenant ce moment est presque égale à la durée de la nuit.
    • […] et j’affirmerais presque que dans quinze jours, au 22 septembre, en plein équinoxe, c’est-à-dire au moment même où le phénomène atteindra son maximum, le déplacement des eaux ne dépassera pas un pied et demi sur les rivages du cap Bathurst. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Mais sitôt que commencent les pluies de l’équinoxe d’automne, dès que le froid se fait sentir, ces populations nomades se dispersent. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
    • L’an premier dut commencer le 22 septembre 1792, jour de proclamation de la République et en même temps de l’équinoxe d’automne. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉQUINOXE. n. m.
Époque de l'année à laquelle le soleil, passant par l'équateur, rend les jours égaux sensiblement aux nuits pour toutes les régions de la terre. L'équinoxe de printemps. L'équinoxe d'automne. Les tempêtes des équinoxes. Les marées d'équinoxes. Précession des équinoxes. Voyez PRÉCESSION.

Littré (1872-1877)

ÉQUINOXE (é-ki-no-ks') s. m.
  • Terme d'astronomie. Moment donné où le soleil, passant à l'équateur, rend les jours égaux aux nuits dans tous les pays du monde. L'équinoxe du printemps. L'équinoxe d'automne. Hipparque reconnut que les deux intervalles d'un équinoxe à l'autre étaient inégaux entre eux et inégalement partagés par les solstices, de manière qu'il s'écoulait 94 jours et demi de l'équinoxe du printemps au solstice d'été, et 92 jours et demi de ce solstice à l'équinoxe d'automne, Laplace, Expos. v, 2.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ÉQUINOXE. Ajoutez : - HIST. XIIIe s. Car li livres fait mention Qu'il iert li equinoction Qui est à l'issue d'iver, Gautier de Coinsy, les Miracles de la sainte Vierge, p. 170, publiés par l'abbé Poquet.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « équinoxe »

Provenç. equinocci ; espagn. equinoccio ; ital. equinozio ; du lat. aequinoctium, de aequus, égal, et nox, nuit.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin aequinoctium, composé de aequus (« égal ») et nox (« nuit »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « équinoxe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
équinoxe ekɛ̃ɔks

Évolution historique de l’usage du mot « équinoxe »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « équinoxe »

  • Personne ne vous empêche de calculer la procession des équinoxes ou de désintégrer les atomes. Mais que vous servira de fabriquer la vie même, si l'on a perdu le sens même de la vie ! De Georges Bernanos
  • Passage de l'intangible au tangible, l'équinoxe de printemps célèbre partout la naissance et la vie qui se déploie. C'est le temps de l'innocence, de l'éveil aux choses du dedans et du dehors. C'est le pouvoir de l'Est. De Laurence E. Fritsch / Le petit livre des jours
  • Un... deux... trois... Petit saut de l’équinoxe de printemps confiné à celui de l’automne déconfinée. , Culture - Loisirs | Livron-sur-Drôme : le carnaval sera… automnal
  • Pourquoi une telle différence ? Car les saisons calendaires se basent sur des phénomènes astronomiques : les équinoxes pour le printemps et l’automne, les solstices pour l’été et l’hiver. De leur côté, les saisons météorologiques se basent plutôt sur des critères atmosphériques.  SudOuest.fr, Saisons : pourquoi l’été météo est-il différent de l’été du calendrier ?

Traductions du mot « équinoxe »

Langue Traduction
Anglais equinox
Espagnol equinoccio
Italien equinozio
Allemand tagundnachtgleiche
Chinois 春分点
Arabe الاعتدال
Portugais equinócio
Russe равноденствие
Japonais 春分
Basque equinoccio
Corse equinocciu
Source : Google Translate API

Équinoxe

Retour au sommaire ➦

Partager