La langue française

Épiphonème

Sommaire

  • Définitions du mot épiphonème
  • Étymologie de « épiphonème »
  • Phonétique de « épiphonème »
  • Évolution historique de l’usage du mot « épiphonème »
  • Citations contenant le mot « épiphonème »
  • Traductions du mot « épiphonème »

Définitions du mot épiphonème

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPIPHONÈME, subst. masc.

RHÉT. Courte exclamation sentencieuse de portée générale par laquelle on termine le plus souvent un récit, un discours, une fable. Je m'en retourne à Paris, et (...) voici le solennel épiphonème qui jaillit de mon voyage : la nature est belle et l'homme est laid (Hugo, Fr. Belg.,1885, p. 72).[Ils] s'embrouillaient et, pour couper court, citaient ce distique en manière d'épiphonème (Laforgue, Moral. légend.,1887, p. 163).
Rem. Morier 1975 note que la place de l'épiphonème n'est pas fixe : ,,il peut anticiper sur le texte, qui paraît alors une illustration; il peut couper le texte comme une sorte de proposition interjectionnelle, exclamative; il peut conclure un mouvement périodique. Épiphonème initial``.
P. iron. Synon. recherché de exclamation.Cette évidence (...) arracha cet épiphonème indigné : − Voilà qui est fort! une clef du gouvernement! (Hugo, Mis.t. 2, 1862, p. 542).Elle [Mmede Penhauën] les appelait [les blessés], « mon vieux, ma vieille », gourmandait leurs défaillances avec des mots crus, des épiphonèmes gras où perçaient de grosses bienveillances (Céard, Soir. Médan, Saignée, 1880, p. 178).
Rem. 1. Mar. Lex. 1933 définit l'épiphonème comme un ,,énoncé qu'on ajoute pour fournir l'explication d'un énoncé antérieur : ex. je ne lui ai rien dit, tant il était préoccupé``. 2. On rencontre chez Bloy l'adj. épiphonémique au sens de « [personne] qui s'exprime au moyen d'épiphonèmes ». Les dix années antérieures à sa conversion [à Marchenoir] avaient été faites à la ressemblance de toutes les années d'adolescent pauvre, niais, timide (...) épiphonémique et brutal (Bloy, Désesp., 1886, p. 50).
Prononc. et Orth. : [epifɔnεm]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1557 (Ant. Fouquelin, Rhetor. franç., 48 rods Hug. : Epiphoneme ... espece d'exclamation ... à la fin de la narration de quelque chose). Empr. au lat. impérial epiphonema, gr. ε ̓ π ι φ ω ́ ν η μ α « exclamation; interjection; épiphonème, sentence finale, morale ». Fréq. abs. littér. : 6.

Wiktionnaire

Nom commun

épiphonème \e.pi.fɔ.nɛm\ masculin

  1. (Rhétorique) Exclamation sentencieuse par laquelle on termine quelque récit ou quelque raisonnement.
    • Ursus disait: « L’expectoration d’une sentence soulage. Le loup est consolé par le hurlement, le mouton par la laine, la forêt par la fauvette, la femme par l’amour, et le philosophe par l’épiphonème — (Victor Hugo, L’Homme qui rit, I, 1, 1, « Ursus »)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉPIPHONÈME. n. m.
T. de Rhétorique. Exclamation sentencieuse par laquelle on termine quelque récit ou quelque raisonnement.

Littré (1872-1877)

ÉPIPHONÈME (é-pi-fo-nê-m') s. m.
  • Terme de rhétorique. Sorte d'exclamation sentencieuse par laquelle on termine un récit.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « épiphonème »

Ἐπιφώνηλα, de ἐπὶ, sur, et φωνεῖν, parler, crier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin epiphonema, issu du grec ancien ἐπιφώνημα, issu de ἐπιφωνείν (« appeler »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « épiphonème »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épiphonème epifɔ̃ɛm

Évolution historique de l’usage du mot « épiphonème »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « épiphonème »

  • Edtech, Legaltech, Healthtech, e-gov... la crise sanitaire a donné 
un coup de boost à la numérisation des process dans notre pays. Ce basculement est-il un épiphonème, ou bien s’inscrit-il dans le temps long ? Le directeur général de l’Agence de développement du digital (ADD), Sidi Mohamed Drissi Melyani, explique. Telquel.ma, Pour Mohamed Drissi Melyani, la digitalisation à marche forcée n’est pas uniquement due à l’urgence sanitaire
  • Cela signifie aussi l’acceptation du débat. Malheureusement, l’orientation actuelle des échanges ne présage rien de tel. Menaces et accusations faciles meublent un désert d’idées. Cela donne de la place à des intervenants avides de se faire remarquer, par leurs excès et insultes, des camps dont ils espèrent la reconnaissance sonnante et trébuchante.  Et, si cela ne suffit pas, ils usent d’interventions musclées et d’arguments abjects et meurtriers. Il ne s’agit pas d’épiphonèmes.  Si l’assassinat d’une militante a des motifs politiques, cela peut imprégner toute la campagne électorale, le vote et la période suivante. PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité), Le temps des assassins (Chronique Mame Less Camara)

Traductions du mot « épiphonème »

Langue Traduction
Anglais epiphoneme
Espagnol epiphoneme
Italien epiphoneme
Allemand epiphonem
Chinois 音素
Arabe epiphoneme
Portugais epifonema
Russe epiphoneme
Japonais エピフォン
Basque epiphoneme
Corse epifonimu
Source : Google Translate API
Partager