La langue française

Épicerie

Sommaire

  • Définitions du mot épicerie
  • Étymologie de « épicerie »
  • Phonétique de « épicerie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « épicerie »
  • Citations contenant le mot « épicerie »
  • Images d'illustration du mot « épicerie »
  • Traductions du mot « épicerie »
  • Synonymes de « épicerie »

Définitions du mot épicerie

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPICERIE, subst. fém.

A.−
1. Au plur., vx. Les épices. Les boissons que retirent quelques peuples sauvages de diverses épiceries écrasées et mêlées au suc qui découle de certaines espèces d'arbres (Cabanis, Rapp. phys. et mor.,t. 2, 1808, p. 78).
2. P. ext., au plur. ou plus souvent au sing. Ensemble des denrées de consommation et d'usage courants qui parce qu'elles ne sont pas produites dans le cadre d'une économie domestique, doivent être achetées dans une boutique spécialisée. Vendre des épiceries, de l'épicerie. Elle ne me pardonne pas de me fournir d'épicerie chez Camus (Bernanos, Journal curé camp.,1936, p. 1081).La boutique où l'on vend des légumes, de l'épicerie, du pétrole et des bonbons (Simenon, Vac. Maigret,1948, p. 91):
1. Il serait (...) logique de substituer le terme « d'alimentation générale » au terme épicerie, car actuellement la majeure partie des magasins d'épicerie vendent, à côté de l'épicerie proprement dite, des produits laitiers, des légumes et des fruits frais, de la charcuterie et quelquefois des volailles et du gibier. Brunerie, Les Industr. alim.,1949, p. 210.
B.− P. méton.
1. Commerce de ces denrées. Un fonds d'épicerie. Mon ancien épicier (...) qui n'a été avec sa femme au spectacle que le jour où il s'est retiré, après trente ans d'épicerie (Goncourt, Journal,1861, p. 975).Il faut autant d'intelligence pour réussir en épicerie qu'en littérature (Renard, Journal,1893, p. 171).
2. Boutique, magasin où l'épicier vend de l'épicerie. Ouvrir, tenir une épicerie; une épicerie-buvette, épicerie-mercerie. Elle avait pensé (...) acheter à une épicerie de la rue Notre-Dame quelques provisions pour le souper (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 284).Dans la grand'rue, il y avait des épiceries, deux pharmaciens, deux cinémas, et beaucoup de marchands de légumes (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 213):
2. Elle [la chambre] se trouve malheureusement juste au-dessus du magasin, et les tapis, la tenture, la muraille même sont imprégnés de cette odeur rance et miellée, indéfinissable, écœurante, des épiceries de campagne. De plus − car ces demoiselles débitent aussi du genièvre en cachette − dès cinq heures du matin, la porte bat sans cesse. Bernanos, Un Crime,1935, p. 795.
Prononc. et Orth. : [episʀi]. Ds Ac. 1694-1932. Mais enregistré au plur. ds Ac. 1762 (cf. aussi Fér. 1768). Étymol. et Hist. 1248 « épices de toute sorte dont on fait commerce » (Rel. Commerciales entre la France et la Flandre, 183, Finot d'apr. A. Delboulle ds R. Hist. litt. Fr., t. 11, p. 510 : un peu d'espicerie pour faire sa sausse); 1249-85 « endroit où l'on emmagasine et vend des épices » (Rutebeuf, Œuvres, t. 1, éd. Bastin Faral, p. 233 : devant l'espicerie vendent de lor espices). Dér. du rad. de épicier*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 210. (épicerie-mercerie : 2). Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 219, b) 190; xxes. : a) 374, b) 378. Bbg. Mat. Louis-Philippe 1951, p. 235.

Wiktionnaire

Nom commun

épicerie \e.pi.sʁi\ féminin

  1. Commerce des épices et d’un grand nombre de denrées de consommation courante.
    • Il se dirigea vers l’une des cahutes qu’il jugea devoir être une boutique d’épicerie. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 384 de l’éd. de 1921)
  2. (Par extension) Magasin où se fait ce commerce.
  3. (Autrefois) Toutes sortes d’épices, comme la cannelle, la muscade, le poivre, et aussi le sucre, le miel, le café et toutes les substances alimentaires qui venaient des pays éloignés.
  4. Appellation générique qui désigne :
    1. (Vieilli) Un petit magasin de village, de proximité ou de quartier, dépendant généralement d’un réseau de magasins à succursales (Les Économiques, L’Économie Moderne…) ou de coopératives (Les Coopérateurs), qui vendait tous les produits alimentaires, produits laitiers frais ou en conserves, boissons, lessive, produits d’hygiène et petite droguerie, nécessaires à la vie courante. (Aujourd’hui, elles sont franchisées et généralement dénommées supérettes.)
      • Je n’ai plus de farine, peux-tu aller m’en chercher à l’épicerie. Tu la feras mettre sur le compte.
    2. Rayon d’une grande surface commerciale (supermarché, hypermarché) qui regroupe les produits alimentaires, condiments, conserves…
      • Vous trouverez les conserves de poisson au rayon épicerie.
  5. (Québec) Supermarché ou marché.
    • [...] à force de vouloir plaire à tout le monde, le projet d'entente de nos négociateurs a transformé en liste d'épicerie ce qui aurait dû être une proposition haute, faisant appel à la générosité et à l'audace au lieu de titiller la cupidité et la peur. — (Jean-Paul Desbiens, Journal d'un homme farouche, Boréal, 1993, p. 328)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉPICERIE. n. f.
Commerce des épices et d'un grand nombre de denrées de consommation courante. Il se dit encore du Magasin où se fait ce commerce. Il désignait autrefois Toutes sortes d'épices, comme la cannelle, la muscade, le poivre, et aussi le sucre, le miel, le café et toutes les substances alimentaires qui venaient des pays éloignés.

Littré (1872-1877)

ÉPICERIE (é-pi-se-rie) s. f.
  • 1Toutes sortes d'épices. Aussitôt que les Hollandais se virent solidement établis aux Moluques, ils cherchèrent à s'approprier le commerce exclusif des épiceries, Raynal, Hist. phil. II, 8.
  • 2Nom donné au commerce non-seulement des épices, mais aussi du sucre, du miel, du café et d'une foule d'autres menus objets de consommation courante. Le commerce de l'épicerie. Il est dans l'épicerie.
  • 3Se disait autrefois d'un corps de marchands comprenant les épiciers proprement dits, les ciergiers, les apothicaires et les confiseurs.

HISTORIQUE

XIIIe s. Devant l'espicerie vendent de lor espices ; Ce sont saintes paroles, en quoi il n'a nuls vices, Rutebeuf, 182.

XVe s. En tout plein de lieus l'ont blecié Juifz par leur forcenerie ; Or alon en l'espicerie Oignement pour ly oindre prendre, la Passion de J. C.

XVIe s. Es petits sacs sont les fines espiceries, Cotgrave Rondeaux, virelais… et autres telles espiceries qui corrompent le goust de nostre langue, Du Bellay, J. Œuvres, f° 25, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « épicerie »

Épicier ; wallon, spessereie ; génev. espicerie ; provenç. especiaria ; espagn. especieria ; portug. especiaria ; ital. spezieria.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de épice avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « épicerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épicerie episœri

Évolution historique de l’usage du mot « épicerie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « épicerie »

  • Si un homme possède une épicerie ou une librairie et qu'il tombe malade, il peut prendre quelqu'un pour le remplacer. Si un acteur est malade, il cesse aussitôt de gagner de l'argent au moment où il en a le plus besoin. De Groucho Marx / Mémoires d’un amant lamentable
  • Quand le fond d'un sac d'épicerie se fend, c'est toujours celui qui contient les oeufs. De Anonyme / Murphy
  • La distance à parcourir pour atteindre la première épicerie ouverte est inversement proportionnelle à la quantité de nourriture restante dans le frigo. De Pierre-Yves Terallom
  • Démontrer qu'au fond il faut autant d'intelligence pour réussir en épicerie qu'en littérature. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • Les travaux de réhabilitation s’achèvent dans les locaux de la future épicerie. Les bénévoles de l’association le Panier luthenois s’activent ; la terrasse est bientôt terminée ; encore quelques coups de pinceaux avant l’ouverture tant attendue des Luthenois et des habitants des communes voisines. Samedi 11 juillet, ce sera le grand jour (à 8 h 30) : celui de l’ouverture d’un magasin de proximité en centre-bourg. www.lejdc.fr, L'épicerie-bar s'apprête à ouvrir ses portes à Luthenay-Uxeloup - Luthenay-Uxeloup (58240)
  • Justement, sans pouvoir dire au stade actuel de l’enquête de la PJ s’il existe des rapports entre ces affaires rapprochées dans le temps, une épicerie de nuit a été la cible de tirs, la nuit dernière, vers 2h, dans le secteur du stade Philippidès. Trois occupants, également encagoulés, d’un véhicule qui serait un 4×4, comme à Figuerolles un peu plus tôt, ont tiré une rafale de kalachnikov sur la façade de cet établissement. , Montpellier : des rafales de kalachnikov sur la façade d'une épicerie de nuit | Métropolitain
  • Depuis trois ans, nous avons travaillé avec l’appui de la commune de La Hague pour faire vivre ce lieu. Il y a deux ans, l’épicerie avait été totalement réaménagée. Là, on est reparti avec une formule Cotentin Terroir qui a décidé de mieux se structurer avec son personnel bénévole et salarié. , La Hague : une épicerie rouvre ses portes pour le plus grand bonheur des habitants | La Presse de la Manche
  • Source/crédits : épicerie culturelle , Epicerie culturelle : Spectacle a Buthiers
  • Margin’elles », c’est le nom de la nouvelle épicerie culturelle du Guilvinec. Quatre jours par semaine, Stéphanie Moulet de la Végé’terriens Family et Ani Mandala vous proposent un nouveau lieu, place de l’Église où s’associeront arts (menuiserie artistique, peinture, poterie, vannerie) et petite épicerie/restauration végétarienne crue. Le Telegramme, L’épicerie culturelle Les Margin’elles ouverte place de l’Église - Le Guilvinec - Le Télégramme

Images d'illustration du mot « épicerie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « épicerie »

Langue Traduction
Anglais grocery
Espagnol a supermercado
Italien drogheria
Allemand lebensmittelgeschäft
Chinois 杂货店
Arabe بقالة
Portugais mercearia
Russe продуктовый
Japonais 食料品
Basque janari-
Corse alimentari
Source : Google Translate API

Synonymes de « épicerie »

Source : synonymes de épicerie sur lebonsynonyme.fr
Partager