La langue française

Éolithe

Sommaire

  • Définitions du mot éolithe
  • Étymologie de « éolithe »
  • Phonétique de « éolithe »
  • Évolution historique de l’usage du mot « éolithe »
  • Citations contenant le mot « éolithe »
  • Traductions du mot « éolithe »

Définitions du mot « éolithe »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉOLITHE, subst. masc.

PRÉHIST. Fragment de pierre, apparemment taillé, découvert dans les terrains tertiaires, dont l'origine est vraisemblablement naturelle et, contrairement à ce que certains préhistoriens ont cru, non humaine (cf. J. Déchelette, Manuel archéol. préhist., celt. et gallo-rom., t. 1, 1914, p. 30).
Prononc. : [eɔlit]. Étymol. et Hist. 1907 (Nouv. Lar. ill. Suppl.). Composé des mots gr. η ̓ ω ́ ς « aube » et λ ι ́ θ ο ς « pierre » (-lithe*).
DÉR.
Éolithique, adj. et subst.a) Adj. Qui se rapporte aux éolithes. Gisements éolithiques (Blanc, Init. préhist.,1932, p. 52).b) Subst. masc. Période où apparaissent les éolithes. L'Éolithique, époque problématique et contemporaine des temps tertiaires (Blanc, Init. préhist.,1932p. 75). [eɔlitik]. Aucune transcr. ds les dict. 1reattest. 1883 (G. de Mortillet, Le Préhistorique, I, IV, 18 ds NED Suppl.2, s.v. eolithic); formé à partir du gr. λ ι ́ θ ο ς « pierre » à l'aide de l'élément préf. éo- (η ̓ ω ́ ς « aube ») et du suff. -ique*.

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉOLITHE, subst. masc.

PRÉHIST. Fragment de pierre, apparemment taillé, découvert dans les terrains tertiaires, dont l'origine est vraisemblablement naturelle et, contrairement à ce que certains préhistoriens ont cru, non humaine (cf. J. Déchelette, Manuel archéol. préhist., celt. et gallo-rom., t. 1, 1914, p. 30).
Prononc. : [eɔlit]. Étymol. et Hist. 1907 (Nouv. Lar. ill. Suppl.). Composé des mots gr. η ̓ ω ́ ς « aube » et λ ι ́ θ ο ς « pierre » (-lithe*).
DÉR.
Éolithique, adj. et subst.a) Adj. Qui se rapporte aux éolithes. Gisements éolithiques (Blanc, Init. préhist.,1932, p. 52).b) Subst. masc. Période où apparaissent les éolithes. L'Éolithique, époque problématique et contemporaine des temps tertiaires (Blanc, Init. préhist.,1932p. 75). [eɔlitik]. Aucune transcr. ds les dict. 1reattest. 1883 (G. de Mortillet, Le Préhistorique, I, IV, 18 ds NED Suppl.2, s.v. eolithic); formé à partir du gr. λ ι ́ θ ο ς « pierre » à l'aide de l'élément préf. éo- (η ̓ ω ́ ς « aube ») et du suff. -ique*.

Wiktionnaire

Nom commun

éolithe \e.ɔ.lit\ masculin

  1. (Préhistoire) (Désuet) Fragment de silex soi-disant retouché pour servir d’outil par un homininé hypothétique de l’ère tertiaire (pliocène ou miocène), mais qui est en fait un géofact, le produit de phénomènes naturels.
    • Il est impossible de nier que les éolithes de Mantes aient été produits et se produisent continuellement en-dehors de toute intervention humaine ; or ce sont les traces d’un travail intentionnel qui caractérisent les éolithes, d’après leurs inventeurs eux-mêmes. — (Marcellin Boule, L’origine des éolithes, page 8, Masson, 1905)
    • Comme les éolithes étaient une impertinence envers Dieu, l’auteur d’un si grave ouvrage devait naturellement se réjouir qu’on les réfutât : c’est qu’elles se donnaient comme la preuve de l’homme tertiaire, et que la non-existence de cet homme-là est, paraît-il, matière de foi pour un bon catholique. — (Jean-Paul Lafitte, Les pierres d’aurore, L’Humanité n° 3356, page 4, 25/06/1913)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « éolithe »

(Années 1870) Composé de éo, du grec ancien ἠώς, êốs (« aube ») et -lithe : « pierre de l’aube » (de l’humanité). Nom attribué par le géologue et archéologue français Jean-Baptiste Rames à des fragments de silex découverts à Arpajon-sur-Cère (Cantal) dans des couches de l’ère tertiaire datées de plus de 5 millions d’années[1] et considérés à l’époque comme des outils primitifs façonnés par retouches (alors que l’on date aujourd’hui l’apparition de l’Homo habilis au mieux à environ 2,5 millions d’années).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « éolithe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éolithe eɔlit

Évolution historique de l’usage du mot « éolithe »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « éolithe »

  • À 19 h 45, contes pour se faire un peu peur, en compagnie d'Isabelle Delavet sur les collections archéologiques : « l'éolithe de Vénus » (conte inspiré des collections d'archéologie) et « Les volutes exubérantes » (conte inspiré de l'exposition Boîtes à trésors). www.lamontagne.fr, L’édition 2017 de la Nuit des musées aura lieu samedi 20 mai - Aurillac (15000)

Traductions du mot « éolithe »

Langue Traduction
Anglais eolite
Espagnol eolita
Italien eolite
Allemand eolith
Chinois 精英
Arabe يولايت
Portugais eólito
Russe eolite
Japonais ゼオライト
Basque eolite
Corse eolite
Source : Google Translate API
Partager