Ennoyer : définition de ennoyer

chevron_left
chevron_right

Ennoyer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ENNOYER, verbe trans.

A.− GÉOMORPHOLOGIE. [Le suj. désigne la mer] Recouvrir, faire disparaître une région continentale.
Emploi au part. passé. Un relief sous-marin (...) avec des chaînes ennoyées et des fosses de 10 000 m (Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 497):
Golfe de Porto : l'impression d'une montagne tout fraîchement ennoyée par la mer est si forte qu'on en ressent une vague angoisse : on a peur que le mouvement de submersion ne continue. Gracq, Lettrines,Paris, éd. J. Corti, t. 1, 1967, p. 61.
B.− Au fig., rare. Noyer, faire disparaître. Toute cette poudre de passé ennoyait bien des arêtes, même les plus vives (Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 92).
Rem. 1. La docum. atteste deux emplois pronom. au fig. chez Teilhard de Chardin. La cellule s'ennoie, qualitativement et quantitativement, dans le monde des édifices chimiques (Phénom. hum., 1955, p. 82). Quel que soit le groupe vivant que nous considérions, il finit toujours par s'ennoyer en profondeur dans « le domaine du mou » (ibid., p. 141). 2. On rencontre ds George 1970 a) Ennoyage, subst. masc. ,,Phénomène qui fait disparaître les parties basses d'un relief différencié soit par invasion des eaux (...), soit par enfouissement sous des dépôts détritiques : alluvions, sables d'origine éolienne``. Attesté ds les dict. gén. récents. b) Ennoiement subst. masc. ,,Invasion ou submersion d'un modelé continental par les eaux marines``. Absent des dict. généraux.
Prononc. : [ɑ ̃nwaje], (j')ennoie [ɑ ̃nwa]. Cf. aboyer. Étymol. et Hist. 1554 « noyer » (Enqueste, Béthune, ap. La Fons, Gloss. ms. Bibl. Amiens ds Gdf.). Dér. de noyer*; préf. en-*. Fréq. abs. littér. : 3. Bbg. Dub. Dér. 1962, p. 30 (s.v. ennoyage).

Ennoyer : définition du Wiktionnaire

Verbe

ennoyer \ɑ̃.nwa.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire disparaître sous un plan d’eau ou sous la mer, en parlant d'un terrain.
    • Un autre relief, dépassant d’une dizaine de mètres le plancher alluvial, […], a été interprété comme un reliquat morainique frontal ennoyé par les alluvions par Chardonnet (1938), …. — (Sylvain Coutterand et Gérard Nicoud, Les stades de retrait du glacier de l'Arve entre le verrou de Cluses et l'ombilic de Chamonix. (Vallée de l’Arve, Haute-Savoie), Quaternaire, 16, (2), 2005, p. 85-94.)
    • En 1930, la construction du barrage nécessita d’ennoyer la vallée du Blavet, explique Céline Urvoy, de l’office de tourisme Pays Centre Bretagne. Les carrières d’ardoise qui faisaient vivre la région depuis le XVIe siècle furent englouties, et le canal de Nantes à Brest, coupé. — (magasine Géo, Prisma Media, n° 448, juin 2016, page 129)
  2. Remplir d’eau en parlant des galeries de mines, etc.

Verbe

ennoyer \Prononciation ?\

  1. Variante de ennoer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « ennoyer »

Étymologie de ennoyer - Wiktionnaire

De noyer, avec le préfixe en-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ennoyer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ennoyer ɑ̃nɔje play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « ennoyer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « ennoyer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ennoyer »

Langue Traduction
Corse affucà
Basque ito
Japonais 溺れる
Russe тонуть
Portugais afogar
Arabe يغرق
Chinois
Allemand ertrinken
Italien annegare
Espagnol ahogar
Anglais drown
Source : Google Translate API

Synonymes de « ennoyer »

Source : synonymes de ennoyer sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires