La langue française

Enfumoir

Définitions du mot « enfumoir »

Wiktionnaire

Nom commun

enfumoir \ɑ̃.fy.mwaʁ\ masculin

  1. (Apiculture) Ustensile permettant de projeter un peu de fumée vers une ruche, la fumée ayant un effet calmant sur les abeilles.
    • Avant de refermer l’enfumoir, ajoutez une poignée d’herbe verte pour refroidir la fumée, qui doit être non irritante pour les yeux. — (Pierre Maréchal, Mes premières abeilles: Mode d’emploi, 2013)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ENFUMOIR (an-fu-moir) s. m.
  • Terme rural. Ustensile pour le transvasement des abeilles.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « enfumoir »

 Dérivé de enfumer avec le suffixe -oir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Enfumer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « enfumoir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enfumoir ɑ̃fymwar

Évolution historique de l’usage du mot « enfumoir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enfumoir »

  • Il vous faut bien sûr une ruche, avec ses hausses et ses cadres. Il faut également acheter le nécessaire pour aller la visiter, une combinaison, des gants, une pince pour attraper les cadres, un lève-cadres, un enfumoir... Lors de la récolte du miel, vous aurez besoin d’un extracteur. Il peut être manuel, moins cher, ou électrique. Et il vous faut des seaux et beaucoup de pots. Vitisphere.com, Viticulture / oenologie -Viticulture- : Tout ce qu’il faut savoir pour se lancer dans l’apiculture
  • Comme chaque semaine, Blandine Barrière inspecte son rucher le plus ancien, sur un terrain de la Ferme du Bec Hellouin suffisamment préservé des grandes cultures pour produire du miel de qualité. Alors que la France se confinait, cette habitante du Tilleul-Othon (Eure) a continué d'enfiler sa combinaison intégrale équipée d'un chapeau à voilette, « parce qu'il fallait s'occuper des ruches et éviter que les vieilles reines ne partent avec une partie des abeilles », explique l'apicultrice, enfumoir en main. leparisien.fr, Dans l’Eure, elle vole au secours de l’abeille noire - Le Parisien
  • Équipés de combinaisons blanches et d'un enfumoir, ils sont prêts mais ne se font pas d'illusions : la récolte sera mauvaise. Deux balances placées sous des ruches affichent « un kilogramme de moins que lorsqu'elles ont été posées », déplore Eric Lelong. Il perd du miel car les abeilles puisent dedans pour se nourrir. « Au moins, la journée sera courte ! » plaisante-t-il, amer. leparisien.fr, Dérèglement climatique : la production de miel français en chute libre - Le Parisien
  • Depuis les débuts de l'apiculture, l'enfumoir est l'accessoire indispensable de tout apiculteur. Il permet de récolter le miel des ruches. En effet, la fumée déclenche chez la petite butineuse la peur de l'incendie, stressée, elle se gave de miel et fuit les lieux. Damien Albrespy, ingénieur en informatique reconverti dans l'installation de ruches au sein des entreprises, était un utilisateur assidu de l'enfumoir lors de ses débuts il y a trois ans. Un système dont il a rapidement perçu les limites. «L'enfumoir n'était pas adapté à mon activité, il était long à allumer et risquait de déclencher des incendies. Par ailleurs, je sentais que j'avais mal à la tête à la fin de ma journée de travail. En fin de saison, les apiculteurs ont souvent des problèmes de bronche. Bref, l'enfumoir était une calamité à tous les niveaux.», explique-t-il. Suite à ce constat, Damien tente de trouver une alternative. En vain. L'apiculteur n'a pas l'habitude de baisser les bras : puisqu'il n'en existe pas, il va tout simplement en créer un. Épaulé par les conseils de scientifiques et d'apiculteurs et à l'aide de deux éléments principaux : une imprimante 3D et d'un système proche du vaporisateur, il invente Apisolis. Ce vaporisateur permet de créer de la vapeur sur demande. Avant toute chose, Damien a expérimenté son système et analysé le développement de ses abeilles. «Quand j'ai vu qu'elles se développaient bien, j'ai décidé de le commercialiser. Apisolis est plus simple à mettre en œuvre, plus pratique, plus sécurisé, plus autonome que l'enfumoir traditionnel. Par ailleurs, il a un impact positif sur la santé, l'environnement et le bien-être des abeilles», argumente l'inventeur. Son produit devrait être disponible à la vente en juin chez la plupart des distributeurs pour un coût de 140 euros. L'apiculteur-inventeur pense déjà à tous les usages qu'il pourrait en faire, notamment au niveau sanitaire. ladepeche.fr, Saint-Jory. Les abeilles ne vont plus se faire enfumer - ladepeche.fr
  • Des apiculteurs palestiniens utilisent un enfumoir à Gaza, le 29 avril 2019 LExpress.fr, Orages, erreur humaine, pesticides : comment expliquer la violente attaque d'abeilles ? - L'Express
  • Car avec le confinement et la fermeture des commerces, difficile pour un particulier de se procurer le matériel de protection nécessaire pour enlever une ruche qui aurait élu domicile un peu trop près. Bertrand Hirtz rappelle qu’il ne faut pas tenter de se débarrasser d’un nid d’abeilles à la légère : « Il faut non seulement un équipement complet – une combinaison, un enfumoir et une ruchette pour que les abeilles s’y transposent -, mais aussi de la patience et du savoir-faire, assure-t-il. Déloger un nid peut prendre deux à trois heures, et il faut savoir reconnaître la reine pour l’enlever en premier et faire en sorte que les autres abeilles suivent ». , Strasbourg | Un amateur d’apiculture prêt à porter secours
  • Westley Lodoïska, qui est également un apprenti apiculteur, indique qu’il a pris les précautions nécessaires, notamment un enfumoir. « La ruche abrite une colonie d’abeilles. Cet enfumoir dissipe une fumée froide pour calmer les abeilles. J’ai enlevé les pains de cire et je les ai placé dans un conteneur en bois chez moi », précise Westley Lodoïska. Il ajoute qu’il a déjà assisté des apiculteurs dans le passé. Le Defi Media Group, Pamplemousses : un apprenti apiculteur nous montre comment il manipule une ruche sauvage | Defimedia
  • Combinaison blanche sur le dos, enfumoir et lève-cadre américain en mains, une dizaine d’étudiants et de personnels administratifs profitent de la pause déjeuner pour s’adonner à leur nouveau hobby : l’apiculture.  , Les abeilles font le buzz | LeJSD
  • Vaine, cette intervention était la deuxième de l’apiculteur, avec son enfumoir et ses ruches pour déloger et récupérer les abeilles avant de le transférer dans un endroit plus sûr. SudOuest.fr, Vidéo. Agen : un essaim d’abeilles vient perturber le lundi de Pâques près du lycée Palissy
  • L'enfumoir est indispensable à la pratique apicole. La fumée permet de guider les abeilles, de les calmer. Plutôt qu'une description hasardeuse, voici l'image d'un enfumoir.L'enfumoir est... Futura, Dossier : comment installer une ruche chez soi
  • Les trois hommes inspectent les emplacements situés dans le fond des vallées à Langonnet, les enfumoirs accrochés au cul du camion pour ne pas infester l’habitacle. À chacun des trente emplacements, ils jettent un œil rapide aux ruches, nettoient et notent au marqueur le nombre de cadres de couvains et les réserves en miel, un repère pour la prochaine visite. Ils vont vite. La semaine est radieuse, la suivante sera plus froide. « Pour l’année dernière, on nous a aussi parlé de la météo, mais les abeilles sont plus résistantes que ça », raille José Nadan. Les Jours, Abeilles : luttes ouvrières
  • Ici, Guillaume Guilbert , apiculteur bio Pour sensibiliser les visiteurs, une vidéo sur la vie des abeilles est projetée en boucle. Quant aux producteurs, ils aiment partager leur passion avec le public. Guillaume Guilbert, par exemple, fait du bio. Il n’utilise aucun produit chimique. « Lors de la récolte du miel, je n’emploie aucun répulsif et j’évite la fumée de l’enfumoir afin de ne pas altérer les propriétés du miel. » www.lepopulaire.fr, Salle Léo-Lagrange à Limoges, Jean-Pierre Jeandeau est un happy...culteur - Limoges (87000)
  • Ses outils sont l’extracteur, le maturateur, le bac à désoperculer, la combinaison de protection, l’enfumoir… Il n’est pas rare de le voir dans les rues du village, muni de sa combinaison rappelant un spationaute, en train de récupérer un essaim qui s’est posé, comme dernièrement sur le mur de l’église de Saint-André. midilibre.fr, Kévin produit un miel très artisanal - midilibre.fr
  • Lève cadre, enfumoir, cire gaufrée, couteau à désoperculer, extracteur de miel, maturateur, couvain, reine, ouvrières… S'ils maîtrisent tous plus ou moins le vocabulaire apicole, les lycéens qui suivent l'option découverte des abeilles et de l'apiculture dans le cadre de l'enseignement d'exploration MPS (méthodes et pratiques scientifiques) sont passés à la pratique, jeudi. www.lechorepublicain.fr, Les lycéens de Nogent-le-Rotrou, initiés à l'apiculture - Nogent-le-Rotrou (28400)
  • Une trentaine de membres de l’association Les ruchers du pays Morvan se sont retrouvés au cinéma Jeanne-d’Arc, samedi, pour suivre une réunion sur le thème du matériel nécessaire en apiculture. Divers modèles de ruches ont été présentés : ruches en paille, ruches tronc, ruches kenyane, ruches de plusieurs marques, en bois ou en plastique. Les différents éléments d’une ruche ont été passés en revue : les fonds, corps, hausses, couvres cadres, toits, supports. Des modèles variés ont été comparés pour présenter les avantages et inconvénients de chacun. Il en fut de même pour les nourrisseurs, grilles à reine, la quincaillerie, vareuses et gants de protection, cire, enfumoir, etc. Un temps a été consacré aux dangers en apiculture, à propos des allergies, du port de charges lourdes et des risques d’incendie. Il a aussi été évoqué le nourrissement des abeilles avec sirop, candis et compléments alimentaires. D’autres réunions thématiques théoriques et rencontres de terrain seront programmées tout au long de l’année 2019. Le Telegramme, Le Télégramme - Gourin - Le Ruchers du pays Morvan présente le matériel apicole
  • «Papy ! On va aux ruches, tu me l’avais promis ! » Le petit Camille Girard n’oublie pas la promesse de son grand-père, Jean-Baptiste. Ce dernier n’avait pas forcément envie de s’arnacher pour aller visiter ses quelques ruches, ni d’allumer son antique enfumoir. Mais qui peut résister à la demande de son petit-fils, les yeux illuminés d’envie ? Alors, le patriarche enfile sa combinaison, son chapeau, allume son enfumoir, et les voilà partis à inspecter les butineuses. Le geste sûr, le grand-père ouvre les ruches qui s’agitent rapidement, mais sans agressivité. Depuis les années, la famille Girard a fait en sorte de sélectionner les essaims calmes et productifs plutôt que les abeilles agressives. Apiculteurs de pères en filsLa passion des abeilles, cela se transmet de père en fils, chez les Girard. Tout a commencé avec le grand-père, Jean-Baptiste, qui a décidé de se reconvertir en 1983 dans l’apiculture. « A l’époque, je réparais des téléviseurs, mais j’ai profité d’une restructuration de l’entreprise où je travaillais pour me lancer.» Déjà passionné par l’apiculture, il a donc su saisir la balle au bond. La petite entreprise nait donc à Velesmes-Essarts, près de Besançon, où Jean-Baptiste commence à exploiter quelques ruches dans un esprit de production locale et de qualité. Après quelques années, l’entreprise déménage sur le site de l’ancienne abbaye de Labergement-Sainte-Marie, et continue tranquillement sa croissance. Dans le haut-Doubs, Jean-Baptiste trouve une situation plus propice pour la récolte de miels originaux : de pissenlit, de sapin, ou de montagne, qui sont régulièrement médaillés au Concours général agricole de Paris. Depuis une grosse dizaine d’années, ce sont ses deux fils, Johann et Mickaël, qui ont repris le flambeau. En attendant, la prochaine génération, qui met déjà bien du cœur à l’ouvrage… , Lune de miel pour la famille Girard - La Terre de Chez Nous - Franche-Comté Belfort
  • Bernard Nicollet possède près de 400 ruches. Celles-ci sont installées en pleine nature, aux confins du Haut-Beaujolais. Ayant en sa possession 50.000 abeilles par ruche, il doit exécuter chaque jour le même rituel. Pour cela, il lui est indispensable de s'équiper de deux outils : un enfumoir et un chapeau de protection, que l'apiculteur appelle, en son jargon, "la volette". RTL.fr, Bernard Nicollet : "Je suis éleveur d'abeilles noires"
  • C’est avec ces conseils que M. Chevallier a insisté sur les consignes à respecter pour ne pas se faire piquer lorsqu’on se trouve en présence de guêpes, d’abeilles ou de frelons, ce que l’on doit faire et surtout ne pas faire : ne pas paniquer, ne pas faire de gestes brusques, ne pas se mettre devant les entrées de ruches, ne pas crier, ne pas mettre de parfum… Des conseils importants et soulignés lors de cette visite très instructive. La commune a investi dans des tenues adaptées afin que les enfants puissent découvrir le rucher en toute sécurité : ils pourront assister à l’ouverture des ruches, utiliser un enfumoir, retirer des rayons, étudier le développement et la vie des abeilles avec l’apiculteur, chercher et reconnaître la reine… Ils pourront également observer les abeilles en train de butiner et apprendre à reconnaître les plantes mellifères. Enfin, ils pourront goûter différents types de miels lors d’un petit goûter organisé sur place. ladepeche.fr, Valence. Les abeilles en visite à l’école - ladepeche.fr
  • Il dispose d’ailleurs de photos de l’individu qui a opéré… sans cagoule. « Et ce n’est pas un jeune. C’est un homme de 60 à 65 ans, dont on peut distinguer parfaitement le visage. Avec un enfumoir à la main, il a trié plusieurs hausses remplies de la récolte de miel avant de les emporter. » Il les aurait remplacées par d’autres, espérant sans doute que ce vol ne se voit pas. , Le Pègue | Le voleur de miel pris les mains dans la ruche
  • Direction le tout nouveau rucher de Carvin, sur un site du Département. Là, combi enfilée et enfumoir allumé, Pierrick a d’abord observé puis reproduit, un peu stressé et très concentré, les gestes d’Hakim Bouzi, le président de l’association, qui l’accompagnait pour le grand moment de l’enruchement : sortir les abeilles de la ruchette (provisoire), pour les installer dans leur demeure définitive, une ruche en bois. LA VDN, Carvin : Pierrick, 15 ans, nouvel apprenti apiculteur grâce à Abeilles des terrils
  • Bête noire des apiculteurs, le Varroa destructor est apparu en Corse il y a une trentaine d’années. Ce parasite, qui a été importé avec des abeilles achetées à l’étranger, peut causer des pertes énormes dans les ruches. A quelques encablures de sa miellerie, au milieu des vignes de Patrimonio, Pierre Carli charge son enfumoir d’herbes sèches, endosse sa combinaison et ouvre une de ses ruches. Corse Matin, Le miel de Corse vaudra-t-il bientôt de l'or ? | Corse Matin
  • "Une ruche très complète vaut autour de 140 euros. Un essaim, ça peut aller de 100 euros dans notre association, à 180 euros environ chez un professionnel. Il faut une tenue aussi : entre 50 et 100 euros. Un enfumoir (30 à 50 euros) et quelques petits outils." Soit un équipement de base autour de 420 euros en moyenne. www.larep.fr, Et si vous vous piquiez au jeu de l'apiculture ? Voici huit conseils de L'Abeille olivetaine à connaître avant de se lancer - Olivet (45160)
  • Même si l'espèce « frères Adam » est « douce et gentille », il faut passer d'abord une tenue adéquate et un enfumoir, au foin, pour les endormir. Le maire n'a pas hésité à endosser le costume. J-S Gino Antomarchi Nice-Matin, Le miel et les abeilles à Saint-Laurent-du-Var - Nice-Matin
  • Assis autour d'elle, tout le monde écoute sagement, chacun posant ses questions. Au premier rang, la bonne élève Lina, qui entrera en CM 2 à la rentrée, répond à toutes les questions de Diane qui reste pantoise. Place à la pratique pour les plus téméraires. La petite famille enfile les combinaisons blanches et, munie d'un enfumoir, s'élance, derrière Diane, direction le rucher. leparisien.fr, Suresnes : au cœur du rucher de avec Diane l’apicultrice - Le Parisien
  • Il avait pour l'occasion enfilé lui aussi une combinaison et un masque pour se protéger de l'agressivité des abeilles, usant d'un enfumoir pour repousser les plus récalcitrantes. , Claude Bartolone installe des abeilles sur le toit du «Palais Bourdon»
  • Il y en a beaucoup… Il y a, d’un côté, tous les outils en lien avec l’apiculture, comme le lève-cadre, outil indispensable dans notre travail. Ensuite il y a l’habit qui nous protège des piqûres durant le pic de la saison, l’enfumoir qui nous permet de travailler sans écraser nos abeilles, le camion qui est essentiel au transport. Baron Mag, Entrevue avec les fondateurs de la Ferme apicole Mosaïque - Baron Mag
  • Après avoir allumé son enfumoir qui occupe les abeilles à faire autre chose que piquer, Frédéric Schenk se livre à une lente exploration des ruches dans l’étage du milieu ; la reine trône à l’étage inférieur. Les abeilles sont très très nombreuses, peut-être 50 000. Les cadres sont en partie operculés mais pas complètement, c’est-à-dire recouverts d’une pellicule de cire, que les abeilles utilisent pour fermer les alvéoles pleines de miel, une fois que celui-ci a atteint une hygrométrie suffisamment faible pour sa conservation. Frédéric Schenk décide de leur laisser encore quelques jours pour sa récolte. De toute façon les aubépines sont encore en fleur. , Lutterbach | [Vidéo] Au Moulin Nature de Lutterbach, pas de confinement pour les abeilles
  • A la fin du déjeuner, dans leur jolie maison colorée comme un champ de fleurs, construite à deux pas de leur miellerie de Gaulène, Dominique et Cécile Miras ont les yeux rivés sur la météo télévisée. « Il faut qu'il fasse beau pour que les ruches se remplissent. Aujourd'hui on nourrit les abeilles avec du sirop parce qu'avec la pluie, elles ne peuvent pas aller sur le colza alors qu'il est fleuri. » s'inquiète Dominique. Mauvaise nouvelle, la pluie continue, ce qui n'empêche pas le couple d'apiculteur de rejoindre le hangar à toit pointu construit par le père de Dominique, installé comme apiculteur en 1983. L'enfumoir posé à l'entrée fleure bon la lavande. Distillée en granulats, ses fumées servent à tranquilliser les abeilles. La récolte de miel de l'an dernier attend sa mise en pot. C'est Cécile qui s'y attelle. Un fois lancée la machine, le miel qui s'en écoule est couleur de soleil, onctueux comme une crème. « C'est un miel de colza en pâte, mélangé à du miel de tournesol, du miellat, et du châtaignier » explique Dominique, qui prend son tour devant la machine. « On va sur les ruches ensemble et pour la mise en pot, on partage » le taquine Cécile, son épouse. ladepeche.fr, Saint-Julien-Gaulène. A Gaulène les abeilles vont se faire tout miel - ladepeche.fr
  •   Selon Amadou Bah, le moment d’extraction le plus favorable est la nuit. Il dira en plus que « pour l’extraction du miel, nous cherchons d’abord les matériels d’extraction qui sont : une tenue, une paire de gants, une paire de bottes, un enfumoir, des sceaux de récolte, une brosse à abeilles, un couteau de récolte et la bouse de vache. Puis nous nous rendons au rucher, faisons descendre la ruche et commençons l’extraction en enfumant d’abord les abeilles. Histoire de les anéantir, le temps pour nous de récupérer le miel sans les tuer. Après extraction nous mettons le miel dans des sceaux au niveau desquels on débarrasse le miel des impuretés en faisant une décantation, afin d’obtenir du miel pure que nous mettons en fin dans des bidons de 10 à 20litres. Le miel est très facile à conserver », ajoute-t-il. Guinéenews©, Monde paysan : immersion chez les apiculteurs de Pita | Guinéenews©
  • Interdit donc d’entrer dans un rucher sans protection, et encore moins sans signaler sa présence. Pour ce faire, Hubert Jacquemin et ses confrères apiculteurs utilisent un enfumoir : une sorte de carafe munie d’un bec verseur et d’un soufflet permettant de créer de la fumée, la moins toxique possible. L’apiculteur explique :  , Revel : en visite chez Tonton Hubert, apiculteur et éleveur d'abeilles | Voix du Midi Lauragais
  • Avant d’intervenir, un petit coup d’enfumoir pour prévenir les abeilles de notre arrivée. La Frap, Apiselect, élevage de reines d'abeilles sur l'île-d'yeu - La Frap
  • Des schémas explicites montrent la marche à suivre pour ouvrir une ruche (sans se faire piquer...), allumer un enfumoir ou introduire une reine. «On commence souvent son rucher par hasard. Un essaim qui atterrit dans son jardin, un voisin ou un parent qui offre une ruche, une émission qui fait le déclic... Et puis cela devient une passion» écrit l'auteur qui s'y adonne avec bonheur depuis sa plus tendre enfance dans la campagne lyonnaise. Le Figaro.fr, Le parfait manuel de l'apiculteur débutant
  • Simon, apiculteur et laborantin, accompagné de Sandrine qui fait office d’assistance explique la production de ce liquide doré. La démonstration commence par la présentation de l’équipement, de la vareuse (chapeau avec filet) et des outils, le fer et l’enfumoir. La description de la ruche et les premières consignes de sécurité. "En promenade si vous arrivez dans un rucher, tenez-vous derrière les ruches et non devant les ouvertures. Les guerrières vous attaqueraient." L’enfumoir sert ensuite à donner le signal de la venue de l’apiculteur pour la récolte. Et les cadres peuvent être sortis et désoperculer. La phase suivante, l’extraction dans la centrifugeuse, l’occasion pour les enfants de tourner la manivelle et de voir le miel s’extraire des cadres. La démonstration se termine par un moment sucré, goûter la production 100% naturelle. midilibre.fr, Clermont-l'Hérault : l'extraction du miel au Salagou, une activité passionnante - midilibre.fr
  • "Il faut sauver l'apiculture nationale et faire cesser l'hécatombe", a réclamé François Le Dudal, jeune apiculteur en Bretagne. "Du coeur, du courage et au boulot à présent!", a-t-il exhorté lors de cette fausse cérémonie funèbre où des apiculteurs avaient revêtus leur tenue de travail, combinaison blanche, chapeau de protection, enfumoir. , 18h07 - Après un rude hiver, le cri d'alarme des apiculteurs - DH Les Sports+
  • Originaire du nord de la France, Pierre Liénard cumule deux passions : l'apiculture et la photographie. «C'est à l'âge de 7 ans que j'ai découvert le monde des abeilles, confie-t-il. Un jour, un essaim s'est posé sur un cerisier dans le jardin familial. Mon père a fait venir un homme, vêtu d'une combinaison blanche, que j'ai pris pour un magicien quand, à l'aide de son enfumoir, il a fait tomber l'essaim dans une ruchette.» Une scène qui va rester gravée dans la mémoire du petit Pierre et qui va faire son chemin. En 1991, alors qu'il exerce professionnellement au ministère de la Défense à Paris et qu'il revient régulièrement en Lot-et-Garonne où se sont installés ses parents en 1973, il acquiert trois ruches qu'il place dans un bois à Sainte-Livrade. Le début d'une belle aventure à l'heure de la retraite pour notre homme qui, un CAP d'apiculteur en poche, augmente progressivement le nombre de ses ruches à partir de 2004 et de son implantation à Bias. Celui qui fut président du groupement de défense sanitaire apicole du département de 2006 à 2012 en possède aujourd'hui une vingtaine disposée sur le territoire biassais. ladepeche.fr, Bias. Pierre Liénard, la passion des abeilles et de la photo - ladepeche.fr
  • Youssef parle aux abeilles, signale sa présence par un geste lent de la main autour d’une ruche avant de l’inspecter. L’apiculteur se protège uniquement le visage et n’utilise pas d’enfumoir. , Edition Pont à Mousson | Bien-être et sérénité des abeilles
  • La visite consiste, explique notre interlocuteur, à examiner en profondeur chaque cadre de chacune des ruches. Et c’est là qu’interviennent les connaissances et les compétences de l’apiculteur. Vêtu de sa tenue de protection, armé de son enfumoir, de sa brosse à abeilles et de son lève-cadres, l’apiculteur, par une belle journée calme et ensoleillée, se dirige sans hésitation et sans crainte des piqûres vers la ruche choisie. Dda Raveh conseille de commencer par les plus peuplées parce que, généralement, elles sont des ruches saines qui ne risquent donc pas de contaminer les autres par le truchement du matériel utilisé. Il commence par donner, à l’aide de son enfumoir allumé trois ou quatre jets de fumée par le trou de vol, puis observe la réaction des abeilles qui, trente ou quarante secondes après avoir reçu les jets de fumée, émettent un bruissement qui signifie qu’elles consomment du miel et qu’elles sont devenues, en principe, moins agressives. L’apiculteur peut alors entamer sa visite. Il enlève le toit et décolle doucement le couvre-cadre. Il donne encore quelques bouffées de fumée directement sur les cadres pour calmer davantage les abeilles, et commence la visite proprement dite. Il retire un ou deux cadres de rives qui sont généralement vides à cette période de l’année. Pour éviter tout risque de pillage par les abeilles des autres ruches et toute perte de miel, il les dépose sur le toit renversé de la ruche. Les cadres de couvain doivent requérir toute l’attention de l’apiculteur. S’ils sont pleins de larves unis et sans alvéoles vides, cela signifie que la reine est jeune et qu’elle est productive. Dans ce cas, il n’y a qu’à tout remettre en place en mettant les cadres de couvain au milieu, entourés de ceux qui contiennent des provisions. Les rayons vides ou neufs sont à mettre sur les côtés. Si, en revanche, les cadres sont lacuneux, c’est-à-dire qu’il y a beaucoup d’alvéoles vides, cela veut dire que la reine est âgée de plus de trois ans et qu’il y a lieu de la changer. Mais, si la ruche ne contient que trois ou quatre cadres d’abeilles avec une reine plus ou moins âgée, cela veut dire qu’elle ne tardera pas à péricliter, en ce sens qu’elle ne pourra même pas subvenir à ses propres besoins en nourriture. La meilleure solution consiste donc, soutient Dda Raveh, à la réunir avec une autre ruche de même force. Ainsi, l’apiculteur aura une ruche forte de cinq à sept cadres qui lui donnera certainement beaucoup de satisfaction le jour de la récolte. L’apiculteur augmentera sa production de l’ordre de 20 %, précise notre interlocuteur, s’il procède, dès le début du printemps, au nettoyage et à la désinfection des plateaux de ses ruches. La Dépêche de Kabylie, Les conseils d’un apiculteur - La Dépêche de Kabylie
  • Une présentation du matériel nécessaire à l'activité apicole a montré les outils indispensables comme l'enfumoir, le chalumeau, le couteau, la pince mais aussi le nourrisseur, la grille à reine, l'extracteur et bien d'autres. www.leberry.fr, Une jolie promenade parmi les abeilles - Trouy (18570)
  • Allumage de l’enfumoir, montage d’une ruche et peinture ou encore constitution d’un essaim composent les bases de l’apprentissage. SudOuest.fr, Orthez: les abeilles et leur miel font des adeptes
  • Des espèces moins connues que leurs cousines productrices de miel, mais également indispensables à la pollinisation. « Il y a, en Europe, quatre espèces sociales pour 1 000 solitaires », souligne-t-il. En plus des huit ruches pédagogiques, l’association multiplie les ”hôtels à insectes” et a ouvert un rucher collectif aux amateurs ne disposant pas de jardin. Tout en embrasant un enfumoir, cet ingénieur retraité de l’aéronautique prodigue les premiers conseils : « L’apiculture est un métier de calme et de patience. » Le Journal Toulousain, journal de solutions et JAL, Tourn'abeille promeut l'apiculture pour sauvegarder les abeilles à Tournefeuille
  • La société les Abeilles ? Je l'aurais plutôt imaginé dans le groupe Bourdon..... Heureusement que les apiculteurs financiers sont là, avec leur enfumoir à emplois...... Le Figaro.fr, Le groupe Bourbon repris par les banques créancières
  • Le samedi matin de 10 heures à midi, les deux associés proposent aux néophytes des sessions d'information. Ils prodiguent aussi des conseils à ceux qui souhaitent – et ils sont de plus en plus nombreux – se lancer dans cette activité. Pour débuter, il faut débourser un peu plus de 400 €. Ce prix compte l'achat de la ruche et du matériel comme la combinaison, l'enfumoir, les lèves cadres… www.lepopulaire.fr, Les amoureux des abeilles ont désormais leur boutique à Limoges avec « NaturApi » - Limoges (87000)
  • Les senteurs se mêlent : fleurs tapissant la pâture au fond de laquelle se situent les ruches, enfumoir, propolis dont on retrouve des traces sur le cadre extrait de la «  hausse  », ce « grenier » où les apiculteurs récoltent le miel. Et le miel bien sûr, au parfum indéniablement riche, et dont Patrice et Antoine Demarcq ne semblent pas se lasser en ce mercredi après-midi nuageux. Si le père et le fils, aux commandes des cuisines de la Maison Demarcq, sont venus à Clary, chez Régis Quennesson, c’est justement pour cela :... La Voix du Nord, CLARY À la Maison Demarcq, on servira bientôt du miel... et des histoires
  • Une fois la tenue enfilée, les adhérents vérifient les ruches une par une. À l’aide d’un enfumoir, ces passionnés font rentrer les abeilles dans leur habitat afin de procéder à l’ouverture de la ruche et à la vérification des rayons. www.lechorepublicain.fr, Il existe une école d'apiculteurs en Eure-et-Loir - Sours (28630)

Traductions du mot « enfumoir »

Langue Traduction
Anglais smoker
Espagnol fumador
Italien fumatore
Allemand raucher
Chinois 吸烟者
Arabe المدخن
Portugais fumante
Russe курильщик
Japonais 喫煙者
Basque erretzaile
Corse fumatore
Source : Google Translate API

Synonymes de « enfumoir »

Source : synonymes de enfumoir sur lebonsynonyme.fr

Enfumoir

Retour au sommaire ➦

Partager