La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « encensoir »

Encensoir

Définitions de « encensoir »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENCENSOIR, subst. masc.

A.− LITURG. Sorte de cassolette, suspendue à de petites chaînes, dans laquelle on brûle l'encens et que l'on balance durant les cérémonies. Encensoir d'argent, de cuivre; porter, tenir l'encensoir. J'avais admiré au musée, les richesses qu'on a retirées de ce temple, les lampes, les coupes, les encensoirs, les burettes, les goupillons, les mitres et les crosses brillantes des prêtres (Nerval, Filles feu,1854, p. 655):
1. ... « C'est si beau à l'Offertoire, quand Michel se tient debout près de l'autel, en robe blanche, balançant un encensoir d'or, et avec un tel amas de parfums que l'odeur en monte jusqu'à Dieu! ... » Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 957.
Rare, vx, p. méton. Pouvoir spirituel, puissance ecclésiastique. Il tient le sceptre et l'encensoir (Ac.1835, 1878).Pour que l'on ose toucher à l'encensoir, il faudra que le gouvernement tombe aux mains des communistes : mais alors, il y aura des martyrs (Proudhon, Créat. ordre,1843, p. 515).
Mettre la main à l'encensoir. ,,S'ingérer dans des fonctions ecclésiastiques, quoiqu'on soit laïque. On accusait injustement ce prince d'avoir mis la main à l'encensoir`` (Ac. 1835, 1878).
B.− Au fig., expr. fam.
Coup d'encensoir. Flatterie excessive :
2. Aujourd'hui les revues, aussi bien que les grands journaux, ne sont remplis que de fades éloges et de coups d'encensoir. C'est un mauvais calcul. Claudel, Corresp.[avec Gide], 1899-1926, p. 141.
Prendre, manier l'encensoir. Louanger de façon excessive. Péj. casser le nez (la figure) de qqn à coups d'encensoir; donner de l'encensoir par le nez de qqn. Louanger de façon plus blessante que flatteuse. Hier, elle m'a trop flatté; j'ai vu le moment où elle me cassait l'encensoir sur le nez (Augier, Contagion,1866, V, p. 355).
Rem. Ac. 1798-1878, Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e-Nouv. Lar. ill., Quillet 1965, Littré, Guérin 1892 enregistrent le subst. masc. encensoir au sens de « constellation de l'hémisphère austral ».
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃sɑ ̃swa:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1388 encensoir (B. Prost, Inventaires mobiliers ... des ducs de Bourgogne, II, 409); 1680 fig. « flatterie » (Rich.). Dér. du rad. de encenser*; suff. -oir*. Fréq. abs. littér. : 233. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 328, b) 444; xxes. : a) 537, b) 148. Bbg. Gottsch. Redens. 1930, p. 348, 352. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 90.

Wiktionnaire

Nom commun - français

encensoir \ɑ̃.sɑ̃.swaʁ\ masculin

  1. (Religion) Sorte de cassolette suspendue à de petites chaînes, dans laquelle on brûle de l’encens et dont on se sert pour encenser.
    • Je recueillais de loin quelques parfums de l’encensoir, et Dieu permettait que je glanasse l’épi du pauvre derrière sa riche moisson. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Tous s’agenouillèrent. Il se fit un grand silence. Et les encensoirs, allant à pleine volée, glissaient sur leurs chaînettes. — (Gustave Flaubert, Trois Contes : Un cœur simple, 1877)
    • Des odeurs d’encens se répandent avec des nuages bleus, quand les séminaristes, d’un geste uniforme, jettent au ciel leurs encensoirs d’argent aussi loin que le permettent les chaînes triples. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 238)
    • Debout devant la porte du salon, la codia, secouant d’un geste large un encensoir, accueille les visiteuses et récite les formules qui doivent appeler les esprits. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • En secouant la salade dans son panier de fer elle devenait la Sulamite du Cantique des Cantiques balançant l’encensoir devant son bien-aimé.
      Mon bien-aimé est blanc et vermeil ;
      Il se distingue entre dix mille. — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 163)
    • (Figuré) Il est bon que la presse ne soit pas unanime à vous féliciter. Si tous les critiques vous donnaient de l’encensoir, vous finiriez par croire en eux pour cela seulement qu’il croient en vous. — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 79)
    • (Figuré) Claude Gingras, toujours perplexe, agite comme à son habitude depuis deux décennies, la trique et l'encensoir, sans céder à son enthousiasme ni parvenir à l'étouffer. — (George Nicholson, Alain Lefèvre, Éditions Druide, Montréal, 2012, pages 339-340)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENCENSOIR. n. m.
Espèce de cassolette suspendue à de petites chaînes, dans laquelle on brûle de l'encens et dont on se sert pour encenser. Un encensoir de cuivre. Un encensoir d'argent. Tenir, balancer l'encensoir. Fig. et fam., Donner de l'encensoir par le nez à quelqu'un, Donner en face des louanges outrées qui font voir qu'on se moque de celui qu'on loue; ou Donner des louanges grossières qui blessent plus qu'elles ne flattent. On dit aussi Casser le nez de quelqu'un à coups d'encensoir ou Lui casser l'encensoir sur le nez.

Littré (1872-1877)

ENCENSOIR (an-san-soir) s. m.
  • 1Vase sacré, ou sorte de cassolette suspendue à de longues chaînettes, dans laquelle on brûle de l'encens. Qui porte l'encensoir ne peut porter l'épée, Lemierre, Charlemagne II, 1. Élevez-vous [prières] dans le silence à l'heure où dans l'ombre du soir La lampe des nuits se balance, Quand le prêtre éteint l'encensoir, Lamartine, Harm. I, 1.

    Fig. Prendre l'encensoir, louer excessivement. L'autre jour, suivant à la trace Deux ânes qui, prenant tour à tour l'encensoir, Se louaient tour à tour, comme c'est la manière, La Fontaine, Fabl. XI, 5.

    Fig. et familièrement. Casser le nez à coups d'encensoir, donner de l'encensoir par le nez, donner en face des louanges outrées. Mais un auteur novice à répandre l'encens Souvent à son héros, dans un bizarre ouvrage, Donne de l'encensoir au travers du visage, Boileau, Épît. IX.

  • 2 Fig. Le sacerdoce, le pontificat. Il tient le sceptre et l'encensoir. Quand j'osai contre lui disputer l'encensoir, Racine, Athal. III, 3.

    Mettre la main à l'encensoir, entreprendre sur le ministère des ecclésiastiques. On ne m'a jamais vu… D'une indiscrète main profaner l'encensoir, Voltaire, Henriade, II. Il [Pierre le Grand] ne touchait point à l'encensoir, mais il dirigeait les mains qui le portaient, Voltaire, Russie, I, 10.

  • 3 Terme d'astronomie. Constellation de l'hémisphère austral qu'on nomme aussi l'Autel.
  • 4Synonyme d'encensier, plante.

HISTORIQUE

XIIIe s. Il ne laissa en les yglises d'Engleterre ne calices, ne encensuers, Hist. occid. des Croisades, t. I, p. 202.

XVIe s. Les femmes et quelques ministres faisoient jouer des feux d'artifices, et entr'autres une piece qu'ils appeloient l'encensoir, c'estoit un mas qui tournoit sur un pivot, et avoit une chaudiere au long bout, duquel long bout on versoit le feu dans le milieu du fossé, D'Aubigné, Hist. II, 47.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* ENCENSOIR, s. m. vase qui a passé du temple des Juifs dans nos temples. Il est divisé en deux parties : l’inférieure est une espece de grande saliere revêtue d’une taule, qui contient le feu sur lequel on met l’encens ; & la supérieure, une espece de dôme qui couvre la partie inférieure, & qui est percé d’un grand nombre de petites ouvertures par lesquelles la fumée de l’encens peut s’échapper : l’inférieure est à pié ; il en part trois ou quatre longues chaînes, qui traversent autant de tenons, ou anneaux, ou petites douilles fixées sur la partie supérieure. Ces chaînes vont se réunir à une petite piece plate ou bombée qui sert comme de poignée à l’encensoir. Cette piece est percée dans son milieu, & traversée d’une chaîne qui se rend au sommet de la partie supérieure de l’encensoir. Cette chaîne y est attachée, & elle est retenue sur la piece plate de l’encensoir qu’elle traverse par un arrêt à anneau. En tirant cet anneau, on fait monter en glissant la partie supérieure de l’encensoir entre les autres chaînes ; cette partie cesse de couvrir la partie inférieure, & l’on peut mettre dans celle-ci du feu & de l’encens. Quand on y a mis du feu & de l’encens, on lâche l’anneau ; la partie supérieure retombe sur la partie inférieure, & la couvre ; alors l’ecclésiastique qui doit se servir de l’encensoir, embrasse dans sa main droite toutes les chaînes ; la piece à laquelle elles aboutissent est appliquée ou sur son pouce & son index, & les chaînes sortent par la partie opposée de la main, ou contre cette partie opposée ; & les chaînes sortent entre le pouce & l’index, & se recourbent sur l’index. Le prêtre en faisant osciller par le mouvement du bras & du poignet le corps de l’encensoir, la fumée de l’encens est portée par-tout où il lui plaît de la diriger. Les Juifs avoient dans leur temple un grand nombre de ces encensoirs. On dit que Salomon en avoit fait fondre 20000 d’or, & 50000 d’argent. Cela est presque incroyable : il est rare qu’il y en ait plus d’une douzaine dans nos plus riches Églises ; ils sont tous d’argent, & je ne crois pas qu’on en ait jamais fait aucun d’or. On prétend que les encensoirs des Juifs différoient des nôtres, en ce qu’ils étoient sans chaînes, & qu’ils se portoient à la main comme des réchaux ou grandes cassolettes à piés.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « encensoir »

Du verbe encenser, avec le suffixe -oir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Encenser. La langue ancienne disait de préférence encensier : XIIe s. Des phieles, des encensiers e des altres ustilz, Rois, p. 244.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « encensoir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
encensoir ɑ̃sɑ̃swar

Évolution historique de l’usage du mot « encensoir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « encensoir »

  • Une légère odeur d’encens parfume l’air. L’archevêque de Rouen en costume non loin, n’y est pour rien. Aucun encensoir n’est en cause, les techniciens diffusent une légère fumée sur le plateau « pour qu’il y ait une jolie diffraction de la lumière », explique Ludivine Chaumont, assistante de production chez Keren. , Bernay : un docufiction tourné à l'abbatiale | L'Éveil Normand
  • La récompense ultime se trouve au pied de la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle. Qu’ils soient croyants ou non, les pèlerins peuvent ici admirer le spectacle de l’immense encensoir avant, parfois, d’affronter les tout derniers kilomètres jusqu’au cap Finisterre, en Galice. Le bout du chemin. La fin d’une aventure. Stars Actu, « Des racines et des ailes » du 10 juin 2020 : ce soir, les chemins de Compostelle - Stars Actu
  • Mais les instruments liturgiques sont aussi une image de Marie, comme l’exprime très clairement la liturgie éthiopienne lorsqu’elle loue la sainte Vierge : « Réjouissez-vous, table d’or sur laquelle mûrit l’exquis mystère. Vous êtes le vase d’or dans lequel la manne est conservée, ce pain qui nous est venu du ciel. Vous êtes cette patène d’or qui porte le pain sacrificiel. Vous êtes ce calice d’or qui contenez ce vin mystérieux, aromatisé au parfum du Saint-Esprit… Vous êtes l’encensoir d’or qui contenez le charbon ardent de la divinité ». FSSPX.Actualités / FSSPX.News, La Vierge Marie et le saint sacrifice de la messe - FSSPX.Actualités / FSSPX.News
  • Une odeur d’encens flotte dans le hall de l’ambassade. Huyên n’avait pas remarqué, la dernière fois qu’il était venu, l’existence d’un autel dressé au pied d’un tableau représentant Oncle Ho sur lequel des fleurs sont déposées de chaque côté d’un encensoir. Le régime cultivait habilement une forme de syncrétisme entre bouddhisme et communisme : l’encens brûlé et les fleurs constituaient, pour les bouddhistes, la principale religion du pays, une offrande faite à une personne révérée en signe de respect. , GAVROCHE - ROMAN - Retrouvez l'épisode 11 de «La fille qui aimait les nuages»
  • Vous devriez faire gaffe en maniant l’encensoir d’une façon aussi violente. AgoraVox, Jean Castex, le Premier Ministre du déconfinement d'Emmanuel Macron - AgoraVox le média citoyen
  • Ce qui a commencé comme une blague s’est terminé par une case prison pour deux enfants de chœur. Ils ont été détenus pendant une nuit pour avoir mis de l’herbe dans l’encensoir de leur cathédrale. L-FRII, 2 enfants de chœur arrêtés pour avoir mis du cannabis dans le brûleur d’encens de l'église - L-FRII
  • Mais il existe un encensoir très particulier dans la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne : le "botafumeiro", en métal argenté, haut d’un peu plus de 1,5 m et pesant plus de 53 kg. Il s’élève à plus de 20 m du sol. En l’actionnant à l’aide de cordes, pour diffuser l’encens dans toute la cathédrale, il peut atteindre la vitesse impressionnante de 70 km/h ! Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Découvrez le plus grand encensoir du monde, qui « vole » à 70 km/h !
  • Tous vêtus d’une aube blanche, l’un porte par exemple la croix, un autre l’encensoir, d’autres encore des bougies. Ils ouvrent la procession d’entrée dans la célébration, depuis la sacristie jusqu’à l’autel, en passant par la nef, précédant le prêtre qui va célébrer la messe. Et c’est ainsi à chaque début d’office, partout où il y a encore des servants de messe. Autrefois très nombreux comme l’étaient aussi prêtres et fidèles, il ne resterait qu’environ 300 enfants de chœur dans le diocèse de Chartres, selon l’évêque Mgr Philippe Christory. Samedi 12 octobre, ce sont ces enfants et ces jeunes qui assistent le prêtre et la communauté qui se sont rassemblés à Châteaudun, de toute la région Centre-Val de Loire. « Le servant de messe, c’est celui qui se met au service de la prière et de la liturgie, mais aussi au service de la communauté et du prêtre », définit le père Nicolas Boucée, coordinateur pour le diocèse de Chartres. www.lechorepublicain.fr, Qui sont ces enfants de choeur du Centre-Val de Loire réunis à Châteaudun ? - Châteaudun (28200)

Traductions du mot « encensoir »

Langue Traduction
Anglais censer
Espagnol incensario
Italien incensiere
Allemand räuchergefäß
Chinois 香炉
Arabe مبخرة
Portugais incensário
Russe кадило
Japonais 香炉
Basque censer
Corse censitore
Source : Google Translate API

Synonymes de « encensoir »

Source : synonymes de encensoir sur lebonsynonyme.fr

Encensoir

Retour au sommaire ➦

Partager