La langue française

Effaré

Définitions du mot « effaré »

Trésor de la Langue Française informatisé

EFFARÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de effarer*.
II.− Emploi adj.
A.− [En parlant de pers., d'animaux, de sentiments] Qui manifeste un grand trouble moral, un étonnement mêlé d'effroi. Air, regard effaré; rouler des yeux effarés. Synon. hagard, ahuri, stupéfié.Les dents de la jeune fille claquaient de terreur, et son œil effaré considérait ce couteau, dont le nègre faisait briller la lame à la lueur de son rat de cave (Ponson du Terr., Rocambole,t. 3, 1859, p. 453).Le petit chat effaré gisait entre elles [deux chattes], hérissé, bleuâtre, pareil à la houppe du chardon (Colette, Mais. Cl.,1922, p. 242).C'était un homme qui n'appelait plus que la pitié, détruit, hagard et effaré (Guéhenno, Jean-Jacques,1952, p. 231):
1. Comme on va le voir, ses pressentiments [de Morrel] s'étaient réalisés, et ce n'était plus une simple inquiétude qui le conduisait si effaré et si tremblant à la grille des marronniers. Dumas père, Le Comte de Monte-Cristo,t. 2, 1846, p. 175.
2. Décomposés et blêmes, effarés, désemparés, le cœur sur les lèvres, ils étaient accourus, ils assistaient, dans un élan généreux de pitié humaine, et aidaient pour la première fois à la venue au monde d'un être... Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 272.
(Être) effaré(s) de + inf.L'Anaïs, effarée d'être surprise en culotte et en corset, se dissimulait derrière la porte de l'armoire et cherchait un tablier à nouer sur son ventre (Aymé, Jument,1933, p. 298).
SYNT. a) Mine, visage, tête effaré(e); b) hôtesse, bourgeois, paysan effaré(e); c) troupes, peuples effarés; d) chat, cheval, chien, taureau, oie, effaré(e).
P. anal., littér.
[S'applique à un inanimé concr.] Les clairons effarés se taisaient brusquement (Hugo, Légende,1883, p. 346).Dans la boue, sous les becs de gaz effarés, Beauclair entier tournoyait là (Zola, Travail,t. 1, 1901, p. 29).
[S'applique à un inanimé abstr.] Ici encore il y avait un mot magique qu'il fallait savoir. Si on ne le savait pas, la voix se taisait, et le mur redevenait silencieux comme si l'obscurité effarée du sépulcre eût été de l'autre côté (Hugo, Misér.,t. 1, 1862, p. 574).Cette déclaration tomba dans un silence effaré (Duhamel, Notaire Havre,1933, p. 154).
B.− Spéc., HÉRALD. [En parlant d'un animal] Qui est représenté en position cabrée. Licorne, cheval effaré (Rob.). Gleispach, en Allemagne : D'azur, au cheval effaré d'argent, mouvant d'un monticule de sinople (Lar. 19e).
Fréq. abs. littér. : 1 020. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 602, b) 2 476; xxes. : a) 3 307, b) 506. Bbg. Dub. Dér. 1962, p. 54.

Wiktionnaire

Adjectif

effaré

  1. Hagard, stupéfait.
    • Elle tenait par la main Pépé, et Jean la suivait, tous les trois brisés du voyage, effarés et perdus au milieu du vaste Paris, (...).— (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883 - Éditions Gallimard, 1980, p. 29 ISBN 2070409309)
    • Ethel eut pour moi un regard effaré. — (Amélie Nothomb, Attentat, Albin Michel, Paris, 1997, p. 143)
  2. (Héraldique) Se dit d'un cheval debout sur ses pattes arrières et battant l’air des antérieures. À rapprocher d’acculé, cabré, effarouché, effrayé, forcené et furieux.
    • Écartelé : au I, d’argent, au cheval effaré de sable ; au II, du quartier des Barons militaires de l’Empire ; au III, parti d’azur, à la ruche d’or et d’azur à la croix d’or ; au IV, d’argent, à trois merlettes de sable, qui est du Baron Rémy Joseph Isidore Exelmans → voir illustration « cheval effaré »

Forme de verbe

effaré \e.fa.ʁe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe effarer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EFFARER. v. tr.
Troubler tellement une personne ou un animal que son air et ses yeux ont quelque chose de hagard. Qu'a-t-on pu vous dire qui vous ait si fort effaré? Visage effaré. Air effaré. Il est venu tout effaré nous dire cette nouvelle. Pourquoi vous effarer de si peu de chose?

Littré (1872-1877)

EFFARÉ (è-fa-ré, rée) part. passé.
  • Qui est dans un grand trouble moral visible sur le visage. Comme il les écarquille [les yeux] et paraît effaré ! Molière, Amph. III, 2. Son amante effarée Demeure le teint pâle…, Boileau, Lutr. II. Une longue file de cinq à six cents voitures embarrassait tous ses mouvements ; sept mille traîneurs effarés et hurlant de terreur et de désespoir se ruaient dans ses faibles lignes, Ségur, Hist. de Nap. XI, 7.

    Il se dit aussi de la figure sur laquelle se peint l'effarement. Ce que je ne comprends pas, c'est que l'envie de rire ne vous ait pas pris en voyant nos mines effarées, Genlis, Th. d'éduc. l'Amant anonyme, III, 3.

    Substantivement. Il s'en est allé comme un effaré, Genlis, Th. d'éduc. la Cur. V, 3.

    Terme de blason. Licorne effarée, licorne représentée droite, comme sont les animaux dits rampants. Cheval effaré, cheval levé sur ses pieds.

SYNONYME

EFFARÉ, EFFAROUCHÉ. Celui qui est effarouché éprouve crainte ou défiance. Celui qui est effaré éprouve un trouble moral quelconque peint sur son visage, soit surprise, soit indignation, soit crainte. Effarouché se dit des hommes et des animaux. Effaré ne se dit que des hommes.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

EFFARÉ. Ajoutez :

Effaré se dit, en certaines provinces, d'animaux errants, sans guides.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « effaré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
effaré ɛfare

Évolution historique de l’usage du mot « effaré »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « effaré »

  • Comme dans toute société, il y a chez les jésuites quelques sujets intelligents et une majorité de sots qui, lorsqu'ils ne sont pas effarés, font les prétentieux et les vindicatifs. De Jacques Ferron / Le ciel de Québec
  • Si nous avions de temps en temps quelques instants pour nous arrêter, regarder les choses, les juger, nous ne pourrions que demander grâce, reculer, effarés, prendre la fuite. De Jacques Sternberg / Toi ma nuit
  • J’ai présidé pendant quinze ans la Commission spécialisée Maladies transmissibles (CSMT), ce qui est devenu le Haut Conseil de la Santé publique (HCSP). J’ai géré des crises sanitaires avec plusieurs cabinets de ministre, j’ai connu ça de l’intérieur. Et là, ce qui m’a effaré, c’est que les responsables n’ont rien fait. Ou, quand ils le faisaient, c’était à retardement. L'Obs, Professeur Christian Perronne : « L’industrie pharmaceutique est la première source de corruption dans le monde »
  • Ces dernières années, l’on constate, effaré, une certaine montée de l’indiscipline individuelle et collective au sein de la société nigérienne, prise sans doute au piège de la problématique question de la normativité sociale destinée à organiser et à pérenniser la vie en groupe. Certains analystes y sont allés jusqu’à évoquer une crise de l’autorité : crise de l’autorité parentale, crise de l’autorité scolaire, crise de l’autorité politique, bref crise de la discipline individuelle et collective, matrice incontournable de toute vie en société. Le résultat final, c’est au bout du compte, l’apparition d’une catégorie d’individus incapables d’intégrer dans leur comportement intérieur et extérieur la nécessité qui a présidé à la création des normes sociales dont on exige le respect strict dans bien de cas, et dans la mesure du possible, dans d’autres cas. Lire la Suite , Communiqué du Ministère en charge des Affaires étrangères : Le Président Issoufou Mahamadou, Récipiendaire du Grand Prix Artisan de la Paix et de la Démocratie décerné par « Africa Democracy » – Le Sahel
  • Alexandre, qui pratique régulièrement le surf, le kitesurf et la plongée est d’ailleurs effaré par ce qu’ils ont trouvé: "Dès qu’on s’éloigne un peu des plages fréquentées, la pollution est beaucoup moins visible, tandis qu’ici, au Mourillon, les polluants anciens ou nouveaux sont très, très nombreux." Var-Matin, Pneu, déchets ménagers, mégots... À pied, avec palmes ou en paddle, ils ont nettoyé la plage et les fonds marins - Var-Matin
  • La scène, confirmée par Bison Futé, a été filmée par un automobiliste qui circulait sur la voie opposée et qui était effaré de la scène à laquelle il assistait. La vidéo, mise en ligne sur la page Facebook de la radio Crazy hits, a été repérée par La Voix du Nord. ladepeche.fr, VIDEO. Pas-de-Calais : la course folle d'une voiture à contresens sur l'autoroute - ladepeche.fr

Traductions du mot « effaré »

Langue Traduction
Anglais bewildered
Espagnol desconcertado
Italien sconcertato
Allemand verwirrt
Chinois 迷惑
Arabe مذهول
Portugais confuso
Russe озадаченный
Japonais うろたえる
Basque aztoratu
Corse scunnisciutu
Source : Google Translate API

Synonymes de « effaré »

Source : synonymes de effaré sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « effaré »

Effaré

Retour au sommaire ➦

Partager