La langue française

Douzain

Définitions du mot « douzain »

Trésor de la Langue Française informatisé

DOUZAIN, subst. masc.

A.− MONNAIE
1. HIST. MÉDIÉV. Pièce de monnaie valant douze deniers. Tu es un drôle avec qui j'ai démangeaison de ripailler, dût-il m'en coûter un douzain neuf de douze tournois (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 63).
2. Vx. Ensemble de douze (ou de douze multiplié par dix ou douze) pièces de monnaies constituant la dot d'une jeune fille. Le douzain mis dans la bourse de mariage [de Catherine de Médicis] par le pape, fut composé de médailles d'or d'une importance historique incalculable, car elles étaient alors uniques (Balzac, Cath. de Médicis, Indrod., 1843, p. 28):
Le douzain est un antique usage encore en vigueur et saintement conservé dans quelques pays situés au centre de la France. En Berry, en Anjou, quand une jeune fille se marie, sa famille ou celle de l'époux doit lui donner une bourse où se trouvent, suivant les fortunes, douze pièces ou douze douzaines de pièces ou douze cents pièces d'argent ou d'or. Balzac, Eugénie Grandet,1834, p. 35.
B.− VERSIF. Strophe ou pièce de poésie de douze vers ,,[qu'] il faut chercher de préférence chez les poètes de grand souffle : Ronsard (dans son « Ode pindarique à Michel de l'Hospital »), Corneille (dans son « Imitation de Jésus-Christ »), Lamartine (dans ses « Harmonies poétiques et religieuses »), Victor Hugo (dans ses « Chants du Crépuscule »), Baudelaire (« Les Fleurs du mal, L'Invitation au voyage »)`` (J. Suberville, Versification française, Paris, Éd. de l'École, 1940, pp. 165-166). Dans « Birds in the night », mettre dans le douzain (...) au second vers : « vous ne m'aimiez pas », au lieu de : « vous ne m'aimez pas » (Verlaine, Corresp.,t. 1, 1873, p. 119).
Prononc. et Orth. : [duzε ̃]. Ds Ac. 1694-1762. Étymol. et Hist. 1. 1265 désigne une mesure de capacité douzins d'avaine (Du Cange, s.v. dosinus 2); 2. 1432 « pièce de poésie de douze vers » (Baudet Herenc, Doctrinal de la seconde rhétorique ds Recueil d'Arts de seconde rhétorique, éd. E. Langlois, p. 195); 3. 1480 « monnaie de 12 deniers, sou » (Arch. de Solesm., 114 ds Gdf. Compl.); 4. 1843 « présent de mariage [12 pièces d'or] » (Balzac, loc. cit.). Dér. de douze*; suff. -ain2*; cf. lat. médiév. dozenus désignant une mesure de capacité (1154) et une monnaie (xives., Dauphiné ds Nierm.). Fréq. abs. littér. : 7. Bbg. Quem. 2es. t. 1 1970.

douzain « pièce de poésie de douze vers »

douzain « ancienne monnaie française qui valait douze deniers ou un sou »

douzain « paquet de douze jeux de cartes » (on dit plutôt double-sixain) (Lar. 20e)

douzain « dans le Berry et l'Anjou particulièrement, cadeau consistant en douze pièces, douze douzaines ou douze centaines de pièces d'or ou d'argent » (Lar. 20e)

Wiktionnaire

Nom commun

douzain \du.zɛ̃\ masculin

  1. (Versification) Strophe de douze vers.
    • Trois textes médiévaux sont connus sous le nom de Vers de la Mort: un de la fin du XIIe siècle, celui d'Hélinand de Froidmont (50 douzains, 600 octosyllabes) ; deux de la seconde moitié du XIIIe siècle, ceux de Robert le Clerc d'Arras (312 douzains, 3744 octosyllabes) et d'Adam de la Halle (3 douzains, 36 octosyllabes). — (Annette Brasseur, « Avant-propos » de Les vers de la mort, édités par Annette Brasseur & Roger Berger, Librairie Droz, 2009, page 9)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

DOUZAIN (dou-zin) s. m.
  • 1Petite monnaie de la valeur de 12 deniers, autrement un sou. Il aime fort le douzain, pour dire il aime l'argent, Acad. édit. de 1696. Ce n'était qu'un maraud, mais il a fait fortune ; Puisqu'il a du douzain, il est démaraudé, Th. Corneille, la Comtesse d'orgueil, I, 3.

    Inusité présentement.

  • 2Nom, dans certaines provinces, d'un cadeau de noces que la mariée reçoit de sa famille ou de celle de son mari, et qui consiste en douzaines de certains objets.
  • 3Petite pièce composée de douze vers.
  • 4Un douzain de cartes, un double sixain.

HISTORIQUE

XIIIe s. Un dosin d'avaine [une certaine mesure], Du Cange, dosinus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « douzain »

Douze.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Dérivé de douze avec le suffixe -ain.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « douzain »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
douzain duzɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « douzain »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « douzain »

  • Un homme peut prouver à sa femme qu'il l'aime en lui offrant une douzaine de roses. Son petit-fils peut faire la même chose, avec une poignée de pissenlits. De D. Propico
  • Il y a une douzaine de vues sur tout jusqu'à ce que vous ayez la réponse. Alors il n'y en aura jamais plus qu'une. De C.S. Lewis / That Hideous Strength

Images d'illustration du mot « douzain »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « douzain »

Langue Traduction
Anglais dozen
Espagnol docena
Italien dozzina
Allemand dutzend
Chinois
Arabe دزينة
Portugais dúzia
Russe дюжина
Japonais ダース
Basque dozena
Corse dozzina
Source : Google Translate API

Synonymes de « douzain »

Source : synonymes de douzain sur lebonsynonyme.fr

Douzain

Retour au sommaire ➦

Partager