La langue française

Dinandier

Sommaire

  • Définitions du mot dinandier
  • Étymologie de « dinandier »
  • Phonétique de « dinandier »
  • Évolution historique de l’usage du mot « dinandier »
  • Citations contenant le mot « dinandier »
  • Traductions du mot « dinandier »
  • Synonymes de « dinandier »

Définitions du mot dinandier

Trésor de la Langue Française informatisé

DINANDIER, subst. masc.

Fabricant, marchand d'ouvrages en dinanderie; ouvrier faisant de la chaudronnerie d'art en cuivre. Mathieu Pradon, maître dinandier et chaudronnier (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 247).Tranquillise-toi, mon enfant, les forgerons, les dinandiers sont plus paisibles (La Varende, Goût esp.,1946, p. 129).
Prononc. et Orth. : [dinɑ ̃dje]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. xiiie-xives. dignandier (Livre noir de St-Pierre d'Abbeville, fo18 ds La Curne); 1576 [éd.] dinandier (B. Jamin ds Gdf. Compl.). Dér. du nom de la ville de Dinant située sur la Meuse, en Belgique, célèbre pour la fabrication d'ouvrages de cuivre; cf. 1489-91 Ph. de Commynes, Mémoires, éd. J. Calmette, t. 1, p. 94... Dinant, assise ou pays de Liège (ville très forte de sa grandeur et très riche à cause d'une marchandise qu'ils faisoient de ces ouvraiges de cuyvre qu'on appelle dynanderie); d'apr. divers noms de métiers comme lavandier*, taillandier*. Fréq. abs. littér. : 1. Bbg. Darm. 1877, p. 88. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 31.

Wiktionnaire

Nom commun

dinandier \di.nɑ̃.dje\ masculin (pour une femme on dit : dinandière)

  1. (Arts) Fabricant ou marchand de dinanderie, les objets en cuivre jaune ou laiton.
    • Tandis qu’une partie de la dinanderie s’accroche à une conception de la profession vacillante, l’autre s’engage donc dans une tentative de réforme du métier. Les dinandiers empruntant la voie de la rénovation entreprennent de fabriquer des articles pour la consommation de thé copiés des modèles fabriqués en Europe. — (Baptiste Buob, Le plateau de thé à l’épreuve du creuset marocain : histoire, fabrication et usages, dans Manger au Maghreb , Horizons Maghrébins, n° 55/2006, Pr. Universitaires du Mirail, 2006, page 109)
    • Il n’existe aucune formation initiale qui permette de préparer à un emploi en dinanderie, et les dinandiers actuels sont tous issus de formations parallèles en chaudronnerie, en orfèvrerie ou en écoles d’arts appliqués proposant des sections métal. — (Dictionnaire de l’artisanat et des métiers, Institut supérieur des métiers / éd. du Cherche-Midi, 2012, page 151)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DINANDIER. n. m.
fabricant ou marchand de dinanderie.

Littré (1872-1877)

DINANDIER (di-nan-dié) s. m.
  • Marchand ou fabricant d'ouvrages de dinanderie.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DINANDIER, s. m. Voyez Dinanderie.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « dinandier »

Dinant, ville de Belgique.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de dinanderie avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dinandier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dinandier dinɑ̃dje

Évolution historique de l’usage du mot « dinandier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dinandier »

  • "Le Souffle" du dinandier Emmanuel Le Berre, lauréat Talents d'exception du prix Intelligence de la main en 2017 Le Point, À Venise, éloge de la terre crue - Le Point
  • Cet ex-dinandierSudOuest.fr, Pour les 59 Poilus de Bonnut morts en 14–18
  • Voilà le maître qui fait du Rosemar, à qui il reproche de faire du Rosemar ! On dirait du Morice ! Il m’amuse beaucoup le dinandier (en cuivre) ! AgoraVox, « Kiko and the Lavender Moon » - AgoraVox le média citoyen
  • Zolo Dris est né en juillet 1954. Il est dinandier depuis presque un demi-siècle. Ce métier, il le tient de son père Mohamed, mort à 94 ans en 1994. Son grand-père Abdelmadjid, également dinandier, est mort en 1988 à l’âge de 110 ans. Son arrière-grand-père, Abdelouahed, est décédé en 1932, il travaillait à Fès où il est né et a participé activement à orner la grande mosquée Karaouine de la ville impériale. El Watan, Dris Zolo. Dinandier de la Casbah qui redoute l’extinction de son art : «Les métiers traditionnels survivront-ils à la modernité ?» | El Watan
  • Et pourtant. Ils ne doivent pas être plus d'une quinzaine, en France, à pratiquer encore les savoir-faire du dinandier, à réaliser des objets en martelant la feuille de cuivre, d'étain ou de laiton. Et ils sont moins de cinq à privilégier, comme lui, les techniques traditionnelles des grands dinandiers français de l'art déco du XXe. ladepeche.fr, Albi. Jonathan, le dinandier, martèle ses rêves - ladepeche.fr
  • Portrait d’Alain, dinandier dans le Périgord. C’est l’un des derniers de France. Il fabrique des articles de cuisine en cuivre ou il restaure ceux qui ont été altérés par l’humidité. Cuivre, marteau, feu... le temps s’est arrêté dans son atelier.PLUS D'INFOS https://www.france.tv/france-3/meteo-a-la-carte AquitaineOnLine, Alain le dinandier, l'un des derniers orfèvres du cuivre
  • Travailler les métaux requiert une adresse et une dextérité particulières. Les vrais dinandiers d'art, les hommes qui travaillent l'or, le cuivre ou l'argent, se font d'ailleurs de plus en plus rare. À Saint-Amand-de-Coly, en Dordogne, l'atelier du dinandier Alain Lagrosse produit encore des sculptures et des objets en cuivre d'une extrême finesse, dignes de vraies œuvres d'arts. Les outils spécifiques qu'il utilise pour façonner le cuivre ainsi que les étapes du martelage et du chauffage du métal contribuent surtout à donner au métal sa teinte rosâtre et sa brillance. Toutes les caractéristiques d'un cuivre qui est passé entre les mains d'un maître dinandier. Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h du 06/04/2018 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13h du 6 avril 2018 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français. LCI, Dinandier d'art : le métier des hommes qui domptent les métaux | LCI
  • Le dinandier est en quelque sorte un artisan d'art en voie de disparition... Mais qui sait aujourd'hui ce qu'est la dinanderie ? Car c'est bien là le problème de l'artisan montpelliérain François Kivig, qui déplore cette méconnaissance et l'invisibilité de la profession qui en résulte. La Tribune, Artisanat d’art : à Montpellier, un dinandier fait de la résistance
  • Depuis son ouverture, la maison de la Région Occitanie Albi présente une exposition : "Les métiers d’art en Occitanie" qui met en lumière les œuvres de deux artistes tarnais : Sklaerenn Imbeau (maître verrier) et Jonathan Soulié (dinandier d’art). ladepeche.fr, Albi. Les métiers d’art exposent - ladepeche.fr
  • Le sculpteur dinandier, installé aux Gaillots à Perroy, Fabrice Valès sera le seul représentant nivernais au concours régional Ateliers d’Art de France, organisé, samedi 6 avril, à la galerie l’Art et la matière de Saint-Amand-en-Puisaye.  www.lejdc.fr, Fabrice Valès représentera la Nièvre au concours régional Ateliers d'art de France à Saint-Amand-en-Puisaye - Perroy (58220)
  • Julien Fontenaud, 35 ans, viticulteur ; Joëlle Gasnet-Vitot, 58 ans, docteur en pharmacie ; Aurélie Germain, 33 ans, artisan coiffeur. Dominique Heurtebise, 64 ans, dinandier ; Sophie Marette, 31 ans, chargée d’études en milieu aquatique ; Clément Merlet, 28 ans, viticulteur ; Thomas Quintard, 37 ans, viticulteur ; Gérard Renaud, 66 ans, retraité, 2e adjoint sortant ; Dominique Renoulleau, 63 ans, retraité, conseiller sortant, Jérôme Schieser, 46 ans, manipulateur en radiologie, conseiller sortant ; Élodie Vallet, 40 ans, responsable administrative. SudOuest.fr, Christelle Neau, adjointe au maire, a présenté ses colistiers
  • Ils ne sont qu’une dizaine en France : les dinandiers d’art. Leur métier est la forme noble, voire artistique, du métier de chaudronnier qui consiste à travailler des feuilles de cuivre par un martelage étudié. SudOuest.fr, Dinandier d’art, le travail d’un orfèvre du cuivre
  • Le dernier dinandier (martelage du cuivre) parisien Nathanaël Le Berre, 38 ans, a été distingué pour son oeuvre "L'Infini", une sculpture abstraite formée par des feuilles de métal martelé. France 3 Paris Ile-de-France, Le dernier "dinandier" parisien récompensé par le prix Liliane Bettencourt
  • Les dinandiers ne courent pas les rues, j’en suis certaine, sinon ça se saurait. Mais Claude Bourque est un habitué des médiums inusités: après des études en beaux-arts à l’université de Moncton (spécialisation en céramique et gravure), il rentre aux îles et commence à travailler le sable pour une entreprise locale qui produit des objets d’art, principalement pour le marché touristique. L'Heure de l'Est, Profession: dinandier | L'Heure de l'Est
  • Un dinandier - mot qui vient de la ville belge de Dinant où ce travail était connu dès le XIIème siècle - est un artisan d'art qui réalise des objets par martelage sur des feuilles de métal, cuivre, étain, fer blanc. On trouve ainsi des plats, casseroles, des moules à gâteaux, des pièces lithurgiques, des chaudrons, des aiguières, mais aussi des objets décoratifs, luminaires, cadres et vases. La Tribune, Linossier le dinandier
  • Elsa Bony avait dû se décommander à la dernière minute, ce vendredi soir, pour le vernissage de son exposition commune avec le dinandier, Bernard Garrigues, à la filature des Calquières, car la jeune artiste designer devait rester près de son fils très fiévreux. Mais la qualité de ses œuvres a suffi à ravir le nombreux public qui aura d'autres occasions d'admirer son talent. Ses créations luminaires et ses lavis à l'encre de Chine ou au brou de noix, composés d'après les poèmes de Bernard Garrigues, écrits alors qu'il faisait la guerre d'Algérie, sont le must de l'exposition de ce mois de novembre. L'autre volet est composé des pièces de cuivre de Bernard, travaillées au marteau par le dinandier, qui va sur ses 75 printemps, mais en parait 20 de moins. Car l'art permet de garder jeunesse d'esprit, imagination et émerveillement. Bernard a appris, dans sa lointaine jeunesse, le travail de carrosserie sur les feuilles de métal lorsqu'il travaillait dans l'aviation et devait redonner à la carlingue abîmée la forme initiale. Pratiquement seul sur le marché de l'art à s'intéresser à cette forme d'expression il y a 30 ans, il a été rejoint par une jeune génération qui, d'après ses dires et sa grande modestie, l'a maintenant dépassé. Citons le poète dinandier, qui, dans un poème intitulé "j'ai ma place sculptée", parle de ce moment où le destin choisit parmi ses frères d'arme, dont beaucoup trop ne reviendront pas au pays : "Mes frères de la nuit qui n'aiment que la vie. J'oublie avec vous parfois que j'ai une âme. Qui me ressaisira au bond de mon envie. Pour me mener tout doux, songer près de la flamme." Le maire, Guy Malaval, ému par le travail et la personnalité des deux artistes, dont la rencontre a créé un événement, a proposé le verre de l'amitié, mais insistait sur la nécessité de revenir visiter l'exposition du dinandier poète et de la designer, si complémentaires, à tête reposée, car, par sa profondeur et son raffinement, elle se goûte dans la durée. Le travail de Bernard Garrigues le dinandier a impressionné le maire. midilibre.fr, Langogne Quand une designer rencontre un dinandier - midilibre.fr
  • À Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), il est aussi rare de rencontrer un cow-boy qu'un dinandier. Au nord de Paris, les vendeurs de Marlboro de contrebande et autres fumées illicites, se bousculent à la sortie du métro, sans se douter qu'un de leurs voisins vient de gagner le magot. Son atelier est fermé par une vieille porte de garage, derrière laquelle son vélo s'adosse à des bonbonnes de gaz. Au plafond, des pavés de verre laissent entrer la lumière dans cette ancienne imprimerie, où les marteaux en acier ou en buis - il y en a plus de 100 - ont remplacé les caractères en plomb. Le Telegramme, Nathanaël Le Berre. Le dinandier solitaire - Portraits - Le Télégramme
  • Voilà plus de trente ans que ce couple accueillant propose à la vente les objets de cuivre et d’étain réalisés par le dinandier (1) Alain Jouanlong. C’est le dernier artisan à perpétuer cette tradition sur le secteur d’Orthez et un des seuls dans la région. « Pourtant, Orthez était un lieu de fabrication de cuivre artistique, remarque le professionnel. Avant, nous étions quatre ou cinq et aujourd’hui, je suis le seul. » Lorsque ses collègues ont pris leur retraite, ils n’ont, en effet, pas trouvé de successeur. SudOuest.fr, Le dernier des dinandiers
  • Plus qu'un artisan méconnu, le dinandier est un artiste. Ce « batteur de métal » travaille le cuivre, l'étain, le fer blanc et l'argent. Autrefois, les dinandiers étaient les producteurs exclusifs de casseroles et récipients en tous genres... Aujourd'hui, une poignée d'artisans pratiquent cet art complexe qui se rapproche de plus en plus de l'orfèvrerie. , Métier : dinandier : 14-04-2009 – Dkomaison
  • Les dinandiers d’Esseffarine, petite place située entre la place r’cif et bab boujloud, semblent sombrer dans la calamité, et voient leur profession rendre ses derniers souffles. Hespress Français, Dinandiers de Fès: Pour survivre, ils coulent le cuivre | Hespress Français
  • Au Moulin des Arts et de l’Artisanat, à côté de la forge de Simon Marill le ferronnier, une autre musique de marteaux sur enclumes se fait entendre, plus douce, plus variée, c’est celle du dinandier Marc Gallego. lindependant.fr, Arles sur Tech- Un atelier de dinanderie s'installe au Moulin des arts - lindependant.fr
  • Le secteur de la Mode, des arts de la table, de la gastronomie, de la cristallerie, de l’ameublement ou encore de la restauration, entre autres, constituent cet art de vivre français tant apprécié par le monde entier. Leur dénomination même est un appel à la flânerie et à la poésie : plumassier, cirier, fresquiste, lapidaire, marqueteur de pailles, passementier, stucateur, tourneur, argenteur, batteur d’or, glypticien, guillocheur, santonnier, gaufreur sur cuir, dinandier, féron, taillandier, dominotier, écailliste, veloutier... Que de métiers, que de rêves ! www.herault-tribune.com, POLITIQUE : HERAULT - Le Député Philippe Huppé, ardent défenseur des métiers d’excellence : Hérault Tribune
  • Une fois franchi le portail de fer forgé, le visiteur s’engage dans la paisible allée gravillonnée qui descend en pente douce et part à la découverte des ateliers. Ici, le dinandier Marc Gallego martèle le cuivre et réalise de somptueuses coupes ou des bijoux celtes ; plus loin, Jérôme Poussier et Karine Saint Maur façonnent le verre, le vitrail, jouant avec différentes techniques, la transparence, les couleurs. lindependant.fr, Arles sur Tech- Le Moulin des Arts et de l'Artisanat: balade au coeur de la création. - lindependant.fr
  • 263 âmes paisibles vivent au rythme lent du Sor, de ses jolies ruelles, douillettement calées entre Sorèze et la Montagne noire. Bienvenue à Durfort. Mais la vraie fierté, le symbole dont on rabâche l'histoire au coin du feu, c'est l'or de la région, le diamant brut du bourg; c'est le cuivre. Depuis le XVe siècle, on le travaille, on le façonne, on le vend, on s'enrichit. «Le village a toujours été tourné vers l'industrie, grâce à la rivière le Sor qui coule en bordure des maisons. Les habitants ont d'abord travaillé le textile. Face à la concurrence des Flandres, ce n'était plus rentable. Alors, ils se sont mis à exploiter le filon du cuivre.» William Becker connaît tout de cette histoire. Employé municipal, il est aussi l'âme et le guide du musée. Très vite, grâce aux mines de ce métal précieux, qui existent sur les hauteurs, Durfort devient une place forte de la chaudronnerie. «Ici, les dinandiers utilisaient le martinet (marteau-pilon), actionné par une roue en pierre qui tournait grâce à l'énergie hydraulique du Sor» rappelle William. Les entreprises se multiplient, exportent. C'est l'âge d'or des casseroles, des marmites, des chaudrons. «Les gens venaient de loin, pour commander des pièces uniques. Les entreprises faisaient dans le haut de gamme. Il y a quarante ans, notre village était le lieu le plus visité du département. Le week-end, les ruelles, où coulent encore les rigoles qui servaient aux dinandiers pour laver leur production, étaient remplies de touristes. Petit, je ne pouvais même pas sortir mon vélo» se souvient l'employé municipal. ladepeche.fr, Durfort. L'inoxydable passion du cuivre de ce petit village du Tarn - ladepeche.fr
  • Dans la famille Hassoun, on est dinandier de père en fils. Du souk el-Nahassine dans le cœur du vieux Tripoli détruit au début des années 60 jusqu'aux nombreuses boutiques qui bordent aujourd'hui la rue principale de Qalamoun, le travail va bon train. Hajj Mahmoud a le sourire espiègle quand il raconte comment il rivalisait de bêtises à l'école dans l'espoir d'être renvoyé. Après plusieurs tentatives de le calmer, son père abdique et se résigne à voir son fils de dix ans rejoindre la tradition familiale avec pour tout bagage sa détermination à taper le métal comme l'ont fait ses ancêtres. De ce métier dont on dit que « s'il ne te rend pas riche, il te ruine », le vieux monsieur parle comme d'un flambeau à maintenir allumé coûte que coûte. L'Orient-Le Jour, Sauver l’artisanat du cuivre, perpétuer la tradition - L'Orient-Le Jour
  • La pollution mais aussi les traces laissées par des corps avinés avaient fait perdre de son éclat à l'œuvre façonnée par les mains du dinandier berruyer Bernard Delagrange (notre édition du 8 juillet). www.leberry.fr, La restauration de l’œuvre du Dunois a pris du retard - Bourges (18000)
  • Deux artisans d'art du Tarn, Jonathan Soulié, dinandier à Gaillac et Sklaeren Imbeaud, vitrailliste et gérante de l'atelier de vitrail «En verre contre tout» à Castres, font partie des 12 créateurs sélectionnés par la région Occitanie, et notamment par l'agence de développement économique AD'OCC, pour exposer à Paris dans la Nef du Grand Palais à l'occasion du Salon international des métiers d'art révélations et créations qui se déroule depuis mercredi jusqu'à dimanche. Un salon qui met en lumière tous les métiers d'art confondus. Une grande première pour la vitrailliste castraise qui, depuis 25 ans, partage son activité entre la restauration de vitraux sur monuments historiques et la création d'œuvres en verre. «Exposer à Paris est vraiment une sacrée expérience, confie-t-elle. Un autre rythme mais quel honneur de pouvoir éclairer mes vitraux de la lumière des verrières du Grand Palais.» Dans le cahier des charges, les créateurs doivent exposer une seule œuvre ou installation par personne sur le stand de la région. «Pour ma part, j'ai réalisé un Carrousel. Chaque panneau est un vitrail qui se réfléchit dans des miroirs décuplant ainsi mes décors autour d'une structure métallique réalisée par le ferronnier d'art Friedber Wittlich. Aider d'un moteur dissimulé sous un tambour métallique l'ensemble tourne lentement, laissant les visiteurs découvrir le cerisier japonais qui m'a servi de thème de travail», explique l'artiste. ladepeche.fr, Castres. La vitrailliste Sklaerenn Imbeaud expose au Grand Palais à Paris - ladepeche.fr
  • L'association des artisans langonais était présente sous des barnums installés par les services techniques, et du potier à l'ébéniste, du bijoutier au tourneur sur bois, du créateur de foulards au coutelier d'art, du dinandier à l'artisan du verre, tous les stands faisaient le plein, suscitant intérêt et questions, négociations et achats car la crise semble plus lointaine lorsque le bermuda et les tongs sont l'uniforme. Les artisans avaient d'ailleurs multiplié les bonnes idées, tel cet atelier de création de bijoux pour enfants à partir de leur dessin ! La convivialité était de mise et une grande table garnie des produits du terroir (sauf les vins qui ne viennent pas encore de Langogne) rassemblait tous les participants qui avaient un petit creux et un petit créneau de liberté laissé par leur clientèle. Cerise sur le gâteau, ou plutôt saucisse sur l'aligot, les établissements Fages servaient ceux qui le désiraient une grande louche de cette spécialité bien de chez nous ! Pour que la fête soit complète, les flonflons à la française venant du bar de la Halle ajoutaient une ambiance musicale à cette fête artisanale qui met en valeur le savoir-faire de créateurs souvent trop peu mis en vedette. midilibre.fr, Le second marché nocturne sous la halle aux Grains a transformé l'essai - midilibre.fr
  • Samedi 20 octobre, a eu lieu, au Caf'causse, le vernissage de l'expo du mois, «des sculptures décoratives originales», en présence de l'artiste, Frédéric Malzac, dinandier-dézingueur à ses heures perdues, plus communément catalogué artisan d'art intermittent… ladepeche.fr, Assier. Frédéric Malzac s'expose au Caf'Causse - ladepeche.fr
  • Il est 11 heures ce samedi 2 mars 2019. La place «Seffarine» se réveille avec sa cacophonie habituelle. Ce jour-là, la médina accueillait les 170 journalistes, blogueurs et influenceurs, invités par le CRT de Fès à une opération de séduction. Au milieu de la place, Hamid se prête au jeu des clichés. Pour avoir posé pour des guides internationaux, ce maâlem-dinandier  sourit tout en martelant le métal. Pourtant, derrière son sourire se cache une immense tristesse. «J’ai vu des collègues mourir de maladies, et d’autres mendier pour survivre», confie-t-il à L’Economiste. Et c’est pour remédier à ces phénomènes que Mohamed Sajid, ministre du Tourisme et d’Artisanat, a fait adopter le projet de loi relatif aux métiers de l’artisanat lors du Conseil de gouvernement de jeudi dernier (cf. www.leconomiste.com). Comme Hamid, d’autres dinandiers expriment parfois des doléances rudimentaires. «Nous avons une fontaine dont l’eau a cessé de couler. Nous voulons seulement de l’eau à boire», disent-ils. A ce titre, le projet de valorisation de la médina prévoit la réhabilitation des fontaines (notamment celle de la place Seffarine) et latrines», indique Saïd Zniber, wali de la région. ■ Foundouks: Un gros potentiel pas encore exploitéLa région de Fès-Meknès dispose de tous les atouts pour se positionner en tant que locomotive de l’artisanat national et premier pourvoyeur d’emplois. En effet, l’artisanat génère des revenus pour plus de 105.100 artisans au niveau de la région. Et rien qu’à Fès, ce secteur fait vivre directement ou indirectement plus de 260.000 personnes, soit 27% des habitants de la médina. A noter que le chiffre d’affaires de cette activité s’élève à plus de 4 milliards de DH, soit 47% des exportations marocaines du secteur. En effet, ce secteur joue un rôle prépondérant de stabilité, d’épanouissement et de prospérité des habitants de la cité idrisside. Ce n’est pas d’ailleurs fortuit qu’un gros budget a été dédié aux opérations de réhabilitation des tanneries, souks et foundouks de la médina, en vue d’une renaissance des savoirs ancestraux. En revanche, le taux d’occupation des foundouks, après leur restauration, reste trop faible. Ainsi, rares sont les artisans qui s’y sont installés. Il en est de même pour les cafés et restaurants proposés en location, dont le «loyer est qualifié de trop cher». En ce sens, l’Ader devrait réviser ses tarifs, ou bien intéresser les lauréats des centres de formation par une offre d’accompagnement et locaux de commercialisation dans l’air du temps. Tout ceci n’aurait pas d’impact s’il n’est pas accompagné d’une vaste opération de sensibilisation autour des programmes de valorisation de la médina, ses parkings, et ses sites historiques. C’est ce que demandent en outre les commerçants de kissariat El Kifah où seuls 220 commerces (sur 560) ont repris leurs activités à l’issue de la réhabilitation du site. «Nous n’avons pas de fontaines ni de toilettes… et les travaux d’aménagement des parkings risquent d’impacter à nouveau notre commerce», s’insurge l’un d’entre eux. L'Economiste, Fès-Artisanat: Les points noirs qui freinent le secteur | L'Economiste
  • Ce personnage haut en couleur a été l’auteur de nombreux ouvrages sur le peintre orientaliste français Jacques Majorelle, le laqueur et dinandier Jean Dunand, le sculpteur animalier Jules Sandoz ou le décorateur ensemblier André Groult. Le Figaro.fr, Mort de Félix Marcilhac, un grand nom de l’Art Déco
  • L’an dernier, la manifestation avait attiré un public venu en nombre sur la journée. Elle sera cette fois étendue à deux jours. Les animations se dérouleront places Marcel-Paul, des Martyrs et de la Libération, ainsi qu’avenues Victor-Hugo, Artistide-Briand et du Général-de-Gaulle. Il y aura des démonstrations dans la rue : forgeron, couturier de porcelaine, tailleurs d’ardoise, souffleur de verre, dinandier… 18 dentellières seront réunies sous un chapiteau particulier : le forum de la dentelle. Il y a également une foire-exposition avec une vingtaine d’exposants : des commerçants et producteurs locaux. Sept Meilleurs Ouvriers de France viendront présenter leurs produits et réalisations. De plus, dimanche, un groupe folklorique défilera dans les rues. Il y aura aussi des animations foraines : pousse-pousse géant, autos tamponneuses, manèges enfantins… Un grand espace restauration est aménagé sous un chapiteau de cirque avec une formule festival à midi à 10 euros. Samedi soir, le repas sera animé avec un spectacle de clowns et une chanteuse (participation de 12 euros). SudOuest.fr, Le Festival des vieux métiers prend de l’ampleur
  • Cette année, dans les petits nouveaux, on compte les peintres Ludovic Nadeau de l’île d’Oléron, Vincent Duval de Poitiers, Armelle Huard de Moulidars, le sculpteur Olivier Dixneuf de Réparsac, les artisans Nadine Bourgeois de Dordogne (tricot et crochet) et Dominique Folliot de Limoges, dinandier. Le dinandier est un artisan d’art qui fabrique des objets utilitaires et décoratifs par martelage à partir d’une feuille de cuivre, d’étain ou de fer-blanc. SudOuest.fr, La Grange aux arts, un repère de créateurs
  • La maison de ventes aux enchères de l’avenue Matignon organisera le 14 novembre une vente de « Design », riche d’une centaine de lots classés selon trois axes majeurs : la période Art Déco, illustrée par deux de ses plus célèbres artistes, Jean Dunand et Jacques-Emile Ruhlmann, les bronzes animaliers avec le sculpteur espagnol Mateo Hernandez, ainsi qu’une dizaine d’œuvres du couple d’artistes français François-Xavier et Claude Lalanne. Une vingtaine de créations de Jean Dunand, sculpteur, dinandier, orfèvre, laqueur et architecte d’intérieur français d’origine suisse, célèbre représentant de la période Art Déco, seront notamment mises en vente. Une table basse en bois laqué et coquille d’œuf est estimée entre 100 000 et 150 000 euros, et une coiffeuse en bois laqué, métal et miroir, provenant de l’ancienne collection de Paul Walker, entre 80 000 et 120 000 euros. Mais le lot phare de la vente est un panneau en stuc doré à la feuille et laqué, d’un format considérable de 154 x 296 cm, et provenant directement de la collection de la famille de Jean Dunand. Ce chef-d’œuvre de l’esthétique Art Déco illustre, sur fond or,  le talent de laqueur et de graveur de l’artiste. En 1935, le paquebot Normandie est lancé par la France. Il est alors le plus grand, le plus rapide et le plus puissant navire jamais créé, prouesse technologique censée refléter la grandeur du pays. L’aménagement intérieur du paquebot a été confié à des artistes qui avaient connu un grand succès à l’Exposition internationale de 1925. Ainsi, Jean Dunand est un des premiers à être désigné pour travailler sur le Normandie, réalisant Le Char de l’Aurore du Grand salon, d’après un dessin de Jean-Théodore Dupas, mais également les 1 200 m2 de panneaux du fumoir ! Pour cette œuvre gigantesque, qui lui a demandé une année de travail sans relâche et une réorganisation totale de ses ateliers, Jean Dunand a choisi un programme iconographique bien précis, dont le thème général illustre les jeux et les joies de l’homme. Cinq œuvres voient le jour : Les Sports, La Pêche, La Chasse ainsi que Les Vendanges et la danse et La Conquête du cheval, deux sujets présentés dans la vente de Christie’s. La Conquête du cheval, par la figuration de deux hommes poursuivant et capturant des chevaux, symbolise alors, à bord du Normandie, la force de l’homme domptant la nature, à l’image de ce paquebot, fruit de la maîtrise technologique de l’homme, dominant la mer. En 1935 et 1936, la galerie Charpentier et la galerie Le Dépôt consacrent trois expositions aux œuvres de Jean Dunand créées pour le Normandie. À cette occasion, et face à l’immense succès de ces événements, l’artiste réalise des variantes de ses œuvres originales, en faisant varier dimensions et compositions. Le panneau mis en vente par Christie’s est la plus grande version connue et jamais présentée sur le marché. L’œuvre est estimée entre 400 000 et 600 000 euros. Connaissance des Arts, Trésor à vendre : « La Conquête du cheval » de Jean Dunand  | Connaissance des Arts
  • «Un moment extraordinaire, et une vraie osmose entre nous. ça a forgé une équipe» se souvient le dinandier, encore marqué par cette aventure. «C'était aussi un grand écart dans nos vies, de passer de la solitude dans nos ateliers à 40 000 personnes au salon». ladepeche.fr, Gaillac. Jonathan Soulié : Paris, Rodez, New-York - ladepeche.fr
  • Trait d'union entre le passé et le futur, l'esprit et la main, l'esthétique et sculpteur sur pierre, forgerons, coutelier, ferronniers, créateurs de bijoux, doreur à la feuille, dinandier, tapissiers, restaurateurs de meubles, peintre sur porcelaine, maître-verrier, céramistes… autant de ladepeche.fr, Les journées du patrimoine dans le Tarn - ladepeche.fr
  • Des artisans effectueront des démonstrations de leurs métiers. Voici le programme. Avenue Aristide-Briand : un ferronnier d’art, de la verrerie, un tailleur d’ardoises et un sculpteur sur pierre. Place des Martyrs : un tailleur d’ardoises, un couvreur zingueur, un sculpteur sur bois, un tourneur sur bois, une dentellière et une fileuse. Avenue Victor-Hugo : un sabotier, un tourneur sur bois, un sculpteur sur pierre, un maréchal-ferrant, un potier, un vannier, un tapissier, un sellier, un bourrelier, un ferronnier d’art et un vitrailliste. Avenue Charles-de-Gaulle : un feuillardier, un potier, un sculpteur sur pierre, un souffleur de verre, Les Compagnons du devoir et leurs métiers, un tailleur d’ardoises, un sculpteur sur métal, un charpentier, un ébéniste d’art, un dinandier d’art et un tailleur de pierre. Place Marcel-Paul : une exposition de voitures de collections, de camions américains et de motos. Place de la Libération : une exposition de matériel agricole, motoculture, charpente, plomberie et voitures. SudOuest.fr, Les vieux métiers dans les rues de la ville
  • C'est un artisan qui distille les récoltes des bouilleurs de cru de notre région. Eric Vergne travaille dans un lieu ouvert et se déplace dans 15 communes avec un alambic construit en 1984 qu'il a racheté à Jean-Louis Peyratou de Saint-Just-le-Martel. Pour être précis, c'est un appareil de distillation en cuivre de marque Stupfler entretenu par le dinandier d'art Jean Boisserie de Cublac en Corrèze. www.lepopulaire.fr, Un vieux métier : bouilleur ambulant - Bujaleuf (87460)
  • La 15e cérémonie du Prix Liliane Bettencourt a récompensé mardi 21 octobre Nathanaël Le Berre, dinandier, pour son œuvre L’Infini ; Gérard Borde, céramiste, et Marc Aurel, designer, pour leur fauteuil Beyrouth ; Yann Grienenberger, directeur du Centre international d’art verrier de Meisenthal. Créé en 1999, le prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main récompense savoir-faire, créativité et innovation dans le domaine des métiers d’art à travers trois récompenses, chacune bénéficiant d’une dotation de 50 000 euros et d’une aide d’accompagnement pour réaliser un projet de développement qui peut aller jusqu’à 100 000 euros. « Talents d’exception » récompense une œuvre alliant qualité esthétique et maîtrise des techniques et savoir-faire d’un métier d’art. C’est le dernier dinandier (martelage du cuivre) parisien Nathanaël Le Berre, 33 ans, qui a été primé pour son œuvre L'Infini, une sculpture abstraite formée par des feuilles de métal martelé. « Dialogues », créé en 2010, récompense une création résultant d’une collaboration entre le savoir-faire de l’artisan d’art et l’imaginaire d’un autre créateur (designer, artiste plasticien, architecte, décorateur, ensemblier, etc.). Le céramiste Gérard Borde, 54 ans, a ainsi été distingué en duo avec le designer Marc Aurel pour leur fauteuil Beyrouth, constitué d’une structure métallique peinte et d’une assise en céramique. « Parcours », créé en 2014, met en lumière une personnalité exemplaire pour son engagement, ses réalisations, sa contribution au secteur des métiers d’art français, son exemplarité, sa capacité à entraîner les autres, son ambition et ses projets d’avenir (personne physique ou morale). Le Directeur du centre international d’art verrier, Yann Grienenberger, a été récompensé pour sa contribution à la sauvegarde et à la transmission des métiers d’art français, notamment par la relance de la tradition lorraine de la production des boules de Noël à partir de 1998. Ces distinctions sont décernées au terme d’une sélection qui se déroule en trois temps. La recevabilité des dossiers est d’abord examinée, puis une présélection est réalisée par un comité d’experts, constitués de professionnels des métiers d’art, propre à chaque récompense. Enfin, le jury, commun aux trois récompenses, désigne les lauréats. Présidé par David Caméo, Directeur général des Arts Décoratifs, le jury 2014 du prix Liliane Bettencourt pour l’Intelligence de la main réunissait 9 personnalités qualifiées représentatives du secteur de la culture, parmi lesquelles les architectes India Mahdavi et Christian Biecher, le pâtissier Pierre Hermé, l’artiste Fabrice Hyber, le président d’honneur des Designer’s Days, Alain Lardet. En France, les métiers d’art emploient près de 95 000 personnes dans 217 artisanats différents et 38 000 entreprises, générant 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires (chiffres de 2007), dont 637 millions d’euros à l’export, selon le Secrétariat d’Etat chargé du commerce et de l’artisanat. Le Journal Des Arts, Le 15e Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main dévoile ses lauréats - 29 octobre 2014 - lejournaldesarts.fr
  • Les artistes tarnais seront en nombre. La plasticienne Rozenn Alapetite, Maryline Fabre, doreur ornemaniste, Elizabeth Freund-Cazaubon (peinture et poésie), Mathieu Gautier et Laura Miton (souffleurs de verre), Andrew Hemus (designer), Sklarenn Imbeaud (maître verrier), le métallier Cha Môkeur, le dinandier Jonathan Soulié présenteront leurs créations dans ce Salon – réparties sur les 2 500 m2 du magasin Meubles Delmas – à l'occasion de cette expo-vente. «Nous voulons donner un échantillon de la richesse de notre savoir-faire français et notamment de la région» indique Davy Delmas. De grandes entreprises partenaires se sont jointes pour la réalisation de ce Salon des Artisans d'Art : elles seront présentes lors du vernissage. ladepeche.fr, Gaillac. Le premier Salon des Artisans d'Art, vitrine des savoir-faire - ladepeche.fr
  • Trois jours durant, la bastide a vécu les journées européennes des Métiers d'art permettant au public venu de fort loin de découvrir la diversité du travail des artisans d'art du 47. Cela s'est manifesté via une exposition en la salle Aquitaine, rassemblant des créateurs tous domaines ; ce remarquable travail était présenté sous le générique «Les Griffes du Territoire» ou sur la place sous chapiteaux, et en atelier-boutique, on pouvait découvrir certains d'entre eux au travail sous forme de démonstration. On n'a pu qu'admirer et saluer des talents bien divers : Arnault Orly sculpture/ pierre, Simon Charbonnier dinandier, Art et faune taxidermiste, Henri Lescouzères tanneur, Annie Delemarle maroquinière, Atelier cuir Monflanquin,, Atelier le Rond de cuir, De France Drums facteur de batterie, Isabelle Tapie doreure sur bois, Une id Déco tapissier- décorateur, Laurie Lacoste artiste-peintre, Et si vous'Osier ! vannière, Francis Américi ébéniste, DEET sculpteur, André Aubert sculpteur sur métal, L'Atelier de Hugo ébéniste, Laura Curcubita luminaires, Christine Bérard céramiste, Joëlle Pébereau-Lalubin céramiste, Atelier des Loys céramiste, Atelier Vitro verrier – décorateur-vitrailliste, Sylvie Boyer tisserande, Emmanuelle David restauratrice de peintures, Marie-Danièle Brix relieuse, Didier Veysset photographe, Le Nichoir illustrations illustratrice, Mes Poignets d'Amour bijoux, déco, vêtements, Les Bijoux d'Iris, L'Effrontée bijoux, Clémentina confection et initiation à la couture., Artissima boutique d'artisans. Les restaurateurs n'ont pas manqué ce rendez-vous de fin de semaine et les magasins accueillaient également le public durant cette exceptionnelle manifestation inaugurée par les autorités. ladepeche.fr, Monflanquin. Métiers d'art en la bastide : «Les Griffes du territoire»! - ladepeche.fr
  • Le duo d’architectes Dominique Lachevsky et Stéphane Roche en a conçu l’aménagement, l’espace étant divisé en galerie et showroom. S’il a commencé sa carrière d’antiquaire avec l’Art Nouveau, puis l’Art Déco, Alain Marcelpoil se consacre depuis une dizaine d’années au travail du décorateur et créateur de meubles André Sornay (1902-2000), originaire comme lui de Lyon, et dont la technique d’assemblage par alignement de clous sur les meubles est devenue la signature. Il l’expose et le fait découvrir, ainsi que le dinandier, lui aussi lyonnais, Claudius Linossier (1893-1953), tant au sein de sa galerie que dans les salons auxquels il participe, tels les PAD de Paris et de Londres, ou la Biennale internationale des antiquaires. Connaissance des Arts, La nouvelle adresse d'Alain Marcelpoil | Connaissance des Arts
  • On le sait, nombreux sont les Nivellois attachés à leur collégiale et à ce folklore. Durement touché lors de bombardements en 1940, l’imposant édifice roman fut reconstruit mais son trésor fut à jamais perdu. Pourtant, les généreux mécènes et les bonnes volontés s’unirent et depuis 1982, une châsse contemporaine que l’on doit à l’artiste Félix Roulin recueille les reliques de la sainte née à Landen en 626 restées intactes après l’incendie. Fin des années 90, ce fut un reliquaire dédié à la sainte qu’il fut décidé de refaire, grâce au don d’une paroissienne. Des projets furent soumis à l’avis informel des Nivellois et le dinandier-ciseleur Marcel Nulens se chargea de créer une pièce résolument moderne. Cette année, les participants au Tour et les visiteurs découvriront aussi sur le parcours la chapelle Sainte-Barbe complètement rénovée, à hauteur du n°96 de la chaussée de Mons. , Nivelles retourne à l’époque médiévale tout ce week-end: un 743e tour pour Gertrude - DH Les Sports+
  • Un collectif de dinandiers du Namurois s’est donné pour objectif de remettre en lumière la dinanderie en organisant tous les trois ans, en coproduction avec le Centre Culturel Régional de Dinant, une exposition qui donne à voir les créations contemporaines de dinandiers belges et étrangers. Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net, La Dinanderie à l’honneur (Dinant)

Traductions du mot « dinandier »

Langue Traduction
Anglais copperplate
Espagnol plato de cobre
Italien piastra di rame
Allemand kupferplatte
Chinois 铜版
Arabe لوحة من النحاس
Portugais placa de cobre
Russe медная тарелка
Japonais 銅板
Basque copperplate
Corse copre
Source : Google Translate API

Synonymes de « dinandier »

Source : synonymes de dinandier sur lebonsynonyme.fr
Partager