La langue française

Digastrique

Sommaire

  • Définitions du mot digastrique
  • Étymologie de « digastrique »
  • Phonétique de « digastrique »
  • Évolution historique de l’usage du mot « digastrique »
  • Citations contenant le mot « digastrique »
  • Traductions du mot « digastrique »

Définitions du mot digastrique

Trésor de la Langue Française informatisé

DIGASTRIQUE, adj.

ANAT. [En parlant d'un muscle] Qui se compose de deux faisceaux renflés de fibres, réunis par un tendon intermédiaire. Le muscle primitif est remplacé par un muscle digastrique (E. Perrier, Zool.,t. 4, 1928-32, p. 3417).
P. méton. En dedans de l'apophyse mastoïde (...) se trouvent deux gouttières (...); dans la première, rainure digastrique, s'attache le ventre postérieur du muscle digastrique (G. Gérard, Anat. hum.,1912, p. 52).
Emploi subst. masc. (p. ell. du déterminé). Il n'y a que les singes, parmi les autres mammifères, chez lesquels le digastrique conserve deux ventres bien distincts, et un tendon moyen (Cuvier, Anat. comp.,t. 3, 1805, p. 57).
Prononc. et Orth. Dernière transcr. ds DG : di-gàs'-trīk'. Admis ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1611 (Cotgr.). Composé du gr. δ ι ́ « deux », du rad. de γ α σ τ η ́ ρ, -τ ρ ο ́ ς « ventre »; suff. -ique*. Fréq. abs. littér. : 35.

Wiktionnaire

Adjectif

digastrique \di.ɡas.tʁik\ masculin et féminin identiques

  1. (Anatomie) Qualifie le muscle de la mâchoire inférieure qui a deux portions charnues ou comme deux ventres attachés bout à bout.
    • Enlevez le tissu cellulaire, qui recouvre le muscle digastrique et qui remplit le creux situé entre ce muscle et le masséter. — (Sir John Burdon Sanderson, ‎Michael Foster, ‎Laudur Brunton, Manuel du laboratoire de physiologie, Félix Alcan, Éditeur, Paris, 1884, traduit de l’anglais par Gaston Moquin-Tandon)

Nom commun

digastrique \di.ɡas.tʁik\ masculin

  1. (Anatomie) Le muscle digastrique lui-même.
    • Les auteurs classiques ont l’habitude de décrire, dans la région sus-hyoïdienne, quatre muscles distincts : le digastrique, le stylo-hyoïdien, le mylo-hyoïdien et le génio-hyoïdien. Nous ajouterons à ces muscles, sous le titre de muscles sus-hyoïdiens surnuméraires, certains faisceaux qui apparaissent quelquefois dans cette région. Tels sont : le mento-hyoïdien de Macalister, l’occipito-hyoïdien de Perrin, le pétro-hyoïdien de Calori, etc. — (Léo Testut, Les Anomalies musculaires chez l’homme expliquées par l’anatomie comparée, G. Masson, Éditeur, Paris, 1884)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DIGASTRIQUE. adj. m.
T. d'Anatomie. Il ne s'emploie que dans l'expression : Muscle digastrique, Muscle de la mâchoire inférieure qui a deux portions charnues ou comme deux ventres attachés bout à bout.

Littré (1872-1877)

DIGASTRIQUE (di-ga-stri-k') adj.
  • Terme d'anatomie. Qui a deux ventres, deux parties charnues réunies par un tendon intermédiaire. Le muscle digastrique, et, substantivement, le digastrique.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DIGASTRIQUE, en Anatomie, nom de deux muscles ainsi appellés parce qu’ils ont deux ventres. Voyez Muscle & Ventre.

Ce mot vient de δὶς, deux fois, & de γαστὴρ, ventre. Le digastrique de la mâchoire inférieure est d’abord charnu, en partant de la rainure qui est la partie latérale interne de l’apophyse mastoïde ; & en descendant vers le larynx, il devient tendineux, & passe à-travers le stilo-hyoïdien, & une membrane qui est attachée à l’os hyoïde : alors il redevient encore charnu, & il remonte vers le milieu du bord inférieur de la mâchoire inférieure où il prend son insertion. Il est quelquefois accompagné d’un plan de fibres qui s’attache à la partie supérieure de l’os hyoïde.

Le digastrique de la tête est un muscle plus ou moins distinct, situé à la partie moyenne & postérieure du cou. Il s’attache aux apophyses transverses de la troisieme, quatrieme, cinquieme & sixieme, & quelquefois à la quatrieme jusqu’à la septieme, entre le long dorsal & l’épineux du dos : ces quatre plans de fibres se réunissent, & forment une espece de ventre, situé le long de la partie interne & inférieure du complexus ; ces fibres charnues deviennent peu-à-peu tendineuses, puis charnues, & s’inserent à côté de la tubérosité de l’occipital au-dessous du trapeze. (L)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « digastrique »

Δὶς, deux, et γαστὴρ, ventre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Mot dérivé de gastrique avec le préfixe di-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « digastrique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
digastrique digastrik

Évolution historique de l’usage du mot « digastrique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « digastrique »

  • Tirer la langue est impoli? Peut-être, mais si cette simagrée tonifie le muscle digastrique (situé sous la mandibule), réduisant ainsi le double menton, on peut bien s’y adonner quelques minutes par jour, non? L’idée de sculpter son visage grâce à des exercices – un peu comme on fait des squats pour raffermir ses cuisses – gagne de plus en plus d’adeptes. Des gyms américains s’y consacrent, des entraîneurs spécialisés offrent des cours en ligne… Même la duchesse de Sussex, Meghan Markle, admet intégrer le yoga facial à son rituel beauté pour donner à ses traits davantage de définition. Châtelaine, 3 méthodes pour tonifier son visage: yoga, gym et massage - Châtelaine
  • L’artère submentale est une branche volumineuse de l’artère faciale longeant la face interne du corps de la mandibule, sous le muscle mylo-hyoïdien. Elle fournit de rameaux à la glande submandibulaire, aux muscles mylohyoïdien et digastrique, et aux parties molles du menton où elle s’anastomose avec les rameaux mentonniers de l’artère alvéolaire inférieure. Certaines de ses branches terminales pénètrent également dans la mandibule par les foramina linguaux. LEFILDENTAIRE magazine dentaire, Gestion anatomique en implantologie conventionnelle à la mandibule
  • A un certain âge, si la peau n’est pas soutenue par les muscles, elle glisse, tout simplement. Les premiers signes d’affaissement vont ainsi apparaître du côté de l’ovale du visage. Le muscle digastrique est celui qu’il va falloir travailler : il ressemble à une bandelette qui s’attache d’une oreille à l’autre. Pour cela, il existe trois exercices : Doctissimo, Gymnastique faciale : raffermir son visage grâce à la gymnastique du visage - Doctissimo
  • Tirer la langue fait travailler son muscle digastrique pour prévenir le double menton. Tête droite, épaule détendues, bouche grande ouverte, on tire la langue le plus loin possible vers l’avant. On tient 5 secondes avant de relâcher (à faire 10 fois). Marie France, magazine féminin, Les grimaces pour un lifting naturel
  • En cas d’échec, si vous injectez en regard de la 42, il faut faire un complément du côté opposé, parce qu’il est montré que le nerf incisif croise la ligne médiane. Il faut savoir que la première attitude à adopter est de compléter du côté opposé. Si vous êtes toujours face à un échec, il faut alors faire un complément lingual, de part et d’autre du frein de la langue, pour venir bloquer le nerf du mylo-hyoïdien, et du ventre antérieur du digastrique, qui pénètre la région symphysaire. LEFILDENTAIRE magazine dentaire, Comment réussir son Anesthésie ?

Traductions du mot « digastrique »

Langue Traduction
Anglais digastric
Espagnol digástrico
Italien digastric
Allemand digastric
Chinois 胃的
Arabe ذو بصمة
Portugais digástrico
Russe двубрюшный
Japonais 二胃
Basque digastric
Corse digastrico
Source : Google Translate API
Partager