La langue française

Descenseur

Définitions du mot « descenseur »

Wiktionnaire

Nom commun

descenseur \de.sɑ̃.sœʁ\ masculin

  1. Appareillage portatif placé à une ouverture haute d'un bâtiment, permettant d'évacuer des personnes le long du mur, en cas d'urgence.
    • Un descenseur de secours.
  2. Appareillage pour descendre des charges.
    • Descenseur à plate-formes.
    • Descenseur de, à, ou pour palettes.
  3. (Figuré) Traduit le concept de régression vers le bas dans l'expression:
    • Descenseur social.
    • Le fameux ascenseur social dont on entend parfois parler fut, dans mon cas familial singulier, un descenseur en réalité. — (Julien Carreau, Incompatibilité avec le réel, 2013)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

DESCENSEUR (dé-san-seur) s. m.
  • Engin propre à descendre des objets ou des personnes, par analogie avec ascenseur. Un ingénieux appareil désigné sous le nom de descenseur à spirale ou sauveteur en cas d'incendie…, l'Illustration, 7 octobre 1876.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « descenseur »

Du latin descendere « descendre ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « descenseur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
descenseur desɑ̃sœr

Évolution historique de l’usage du mot « descenseur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « descenseur »

  • Tandis que la « panne de l’ascenseur social » occupe régulièrement la « Une » des journaux et que la question du « descenseur » social semble s’imposer comme un enjeu majeur du débat électoral de 2007, la sociologie demeure curieusement assez discrète sur le sujet. Si aux Etats-Unis, sociologues et anthropologues se sont depuis longtemps penchés sur le vécu et les conséquences de la mobilité intergénérationnelle descendante, peu de travaux systématiques ont été menés en France. (…) Observatoire des inégalités, Quand l’ascenseur social descend : les conséquences individuelles et collectives du déclassement social
  • Oui, toute scène de vie est prétexte au néologisme. Ainsi lorsqu’un enfant tombe, il «badaboume». Quand il emprunte un «ascenseur qui sert à descendre», il l’appelle «descenseur». Et ce n’est pas tout! Il réinvente également ses émotions. À ses yeux, une personne grincheuse qui ronchonne devient un «gronchon». Et, lorsqu’il souhaite «faire un câlin en passant ses bras et ses jambes autour d’une personne comme le ferait un koala autour d’un arbre», il «koâline». Le Figaro.fr, Et si nous parlions la langue des enfants?
  • Les effets de la crise de 2008 n’ont fait qu’amplifier le désarroi des classes moyennes, surtout des plus fragiles. En quelques années, le mythe de l’ascenseur social a laissé place à la réalité de ce que certains appellent désormais “le descenseur social” (qui emporte un Français sur deux). Entre 2010 et 2013, le bloc agrégeant les catégories “modestes”, “défavorisées” et les classes moyennes “inférieures” a grimpé de 57 % à 67 %, alors que les classes moyennes supérieures ont chuté de 43 % à 33 %, soulignait déjà une étude de la Fondation Jean-Jaurès en mai 2013 sur “le grand malaise des classes moyennes”, classes moyennes que l’on peut situer entre les 30 % les plus démunis et les 20 % les mieux rémunérés (soit 50 % de la population). Les Inrockuptibles, Classe moyenne, des vies sur le fil, un documentaire sur la désillusion des "ni riches ni pauvres"
  • Au-delà de ces soutiens visibles, François Hollande s'est également nourri des réflexions de personnalités discrètes, comme Patrick Weil, historien de l'immigration, Alain Mergier, un sociologue coauteur de notes alarmistes sur les classes populaires et le «descenseur social», Brice Teinturier (Ipsos France) expert des sondages d'opinion. Un petit groupe d'économistes - Philippe Aghion, Gilbert Cette, Elie Cohen - s'est retrouvé régulièrement autour du banquier Emmanuel Macron, homme de confiance de Hollande, afin d'affiner les analyses de la crise. Ils continuent de délivrer leurs conseils à distance au Président. Le Figaro.fr, Le cercle des intellos apparus
  • Nomade, le courgeois - avec un c comme consommateur - n’a rien, n’est rien. Il n’a pas de bien, ni de bourg. c’est pour cela que l’appellation bobo me semble être impropre. Le courgeois n’est qu’un un pauvre aux poches pleines, d’un argent qu’il est sommé de dépenser, ici-bas, avant que les lumières ne s’éteignent, dans des achats impulsifs, compulsifs et dérisoires, comme un enfant dans une fête foraine. Sitôt qu’il n’en a plus, il redevient un pauvre, quand un bourgeois, même victime d’un revers de fortune, devenait un bourgeois désargenté, toujours doté de cette  richesse immatérielle qu’est l’éducation, le savoir-vivre et la culture. qu’il pouvait au moins transmettre à ses enfants. La France n’a de ce fait plus d’ascenseur social mais un « descenseur » social qui fonctionne très bien. Atlantico.fr, Gabrielle Cluzel : "Les bourgeois, ce sont les autres" | Atlantico.fr

Traductions du mot « descenseur »

Langue Traduction
Anglais descender
Espagnol descender
Italien discensore
Allemand unterlänge
Chinois 后代
Arabe سليل
Portugais descendente
Russe нижний выносной элемент
Japonais 降下者
Basque descender
Corse discendente
Source : Google Translate API

Synonymes de « descenseur »

Source : synonymes de descenseur sur lebonsynonyme.fr

Descenseur

Retour au sommaire ➦

Partager