La langue française

Dépocher

Sommaire

  • Définitions du mot dépocher
  • Étymologie de « dépocher »
  • Phonétique de « dépocher »
  • Citations contenant le mot « dépocher »
  • Images d'illustration du mot « dépocher »
  • Traductions du mot « dépocher »

Définitions du mot dépocher

Trésor de la Langue Française informatisé

pocher , verbe trans., vx , fam. « Tirer de sa poche », et au fig. « débourser ». Il [le duc] vivait suivant les préceptes de la philosophie la plus maigrelette (...) il ne dépochait que des piécettes (Morand, Fin de s.,1957, p. 175)

Wiktionnaire

Verbe

dépocher \de.pɔ.ʃe\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Tirer de la poche.
  2. Débourser.
  3. Dépocher quelqu'un : le mettre à sec (au jeu).
  4. (Rare) Mettre à bas (d'une monture).
    • Il montait une jument assez vicieuse. En gravissant des pentes où les cailloux roulaient vilainement sous les sabots de nos bêtes, la sienne eut un tour de rein qui le dépocha, et sa tempe tapa contre un coin de roche. — (Joseph Jolinon, Guerrillas 1808, Ed. Charlot, 1942, page 54)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

DÉPOCHER (dé-po-ché) v. a.
  • Tirer de la poche.

    Absolument. Débourser.

HISTORIQUE

XVIe s. Lors Forgier en toute simplesse approcha, tirant ung unzein [sorte de petite monnaie] de son baudrier, pensant que Marquet luy deust despocher de ses fouaces, Rabelais, Garg. I, 25.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dépocher »

 Dérivé de pocher avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dé… préfixe, et poche.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « dépocher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dépocher depɔʃe

Citations contenant le mot « dépocher »

  • Entre être ou paraître, eux, ils sont. Ils sont à la mode. Vlisco, cette marque qui résiste au temps, ne laisse personne lui résister. Les cœurs sont acquis, bon an malan, à sa cause. Elles sont trois, un groupe d’amies. Harolda, Suzarine, et Yasmine vivent à Cotonou. N’ayant pas la possibilité de s’offrir chacune la pièce ou la demi-pièce du tissu vlisco où, selon le cas, il faut dépocher, 70 000 F Cfaou 35 000 F Cfa, de commun accord, elles se cotisent la somme retenue pour acheter la demi-pièce, quitte à se trouver par personne, deux mètres du tissu et se faire coudre une petite robe. «Comme on n’a pas les moyens, on procède ainsi», confient-elles le sourire large. Ghislaine, quant à elle, est déçue. La chef de tontine est introuvable. «Je m’étais apprêtée pour la fin de l’année. Une fois que j’entrerais en possession de mon argent, mon programme était de m’offrir mon tchigan, mon vlisco. Je voulais me faire respecter et imposer le silence… », lâche-t-elle fièrement, bien que blasée. D’un autre côté, pour celles qui ont plus ou moins les moyens, le planning est tout autre. «…Chaque deux mois, de mon salaire, je réserve toujours une part pour acquérir la demi-pièce du tissu vlisco. Ça me fait 6 par an», confie cette sage-femme d’Etat en service à Porto-Novo. Aussi, s’il n’est pas inusité de constater chez la même femme, alors qu’au niveau de certains tissus, qu’elle demandent à la couturière de plier la lisière pour que la marque n’apparaisse pas, avec vlisco, pas question. Une gaucherie qui exposerait la petite mainaux gémonies. «C’est de l’argent ma chère. Il faut valoriser cela», notifie fortunée. Et, entre femmes, elles se livrent cette guerre. Les yeux sont en alerte maximale quand la voisine passe. Il faut, en effet, savoir de quel tissu il s’agit. Et c’est à un perpétuel contrôle des lisières de pagne pour connaître qui est la mieux habillée en tissu qu’elles s’adonnent.Même les progénitures n’y échappent pas. Dylan a 1 an. Pour célébrer l’évènement, sa maman lui confectionne son ‘’bomba’’ avec le tissu vlisco, la lisière posée derrière. «…Mon fils aussi porte tchigan», s’en réjouie Fayçolath sa mère. Seulement, si chez les femmes, le fait semble plus ou moins compris, chez les hommes, il est renversant. En effet, de plus en plus, sur les tenues locales de ceux-ci, notamment sur le haut, on aperçoit la lisière du tissu vlisco délicatement posée et de façon visible, soit derrière, soitdevant. Vilain ou beau, en tout cas, les autos ‘’ambassadeurs’’ de la marque vlisco ne manquent pas de maestria. Matin Libre, Exposition tous azimuts de sa lisière sur les coutures : Vlisco, le goût d’une marque – Matin Libre
  • De plus que faites vous du désaccord du ministre Barrette qui ne veut pas payer, serais-ce qu’il veut dépocher ses « petits namis ». L’actualité, Mégapoursuite de 330 millions $ au CUSM: un écueil de plus pour les PPP | L’actualité
  • Autre particularité : les personnages rient, et aiment rire. Et le réalisateur respecte ça, il leur laisse tout le temps dont ils ont besoin pour conter leur histoire, puis s’étouffer dans leur propre rire. Grands rires, fous rires, comme remontés de l’époque où le rire était le propre du Québécois qui n’avait pas encore appris à se dépocher de 60 dollars pour seulement commencer à se bouger les zygomatiques devant la scène sur laquelle un sous-doué, idiot du village recyclé en hilarité industrielle, régurgite ses lignes de pipi-caca. Le Devoir, Le Québec d’Émilie Bordeleau | Le Devoir
  • Seulement, je suis capable de voir et de comprendre, devant un système mis en place par une petite clique et qui n'est fait que pour nous dépocher et les enrichir de façon éhontée. Le Journal de Montréal, Coup de tonnerre | Le Journal de Montréal

Images d'illustration du mot « dépocher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « dépocher »

Langue Traduction
Anglais unload
Espagnol descargar
Italien scaricare
Allemand entladen
Chinois 卸下
Arabe تفريغ
Portugais descarregar
Russe выгрузить
Japonais 荷降ろし
Basque hustuketa
Corse scaricare
Source : Google Translate API
Partager