La langue française

Déploration

Sommaire

  • Définitions du mot déploration
  • Étymologie de « déploration »
  • Phonétique de « déploration »
  • Évolution historique de l’usage du mot « déploration »
  • Citations contenant le mot « déploration »
  • Images d'illustration du mot « déploration »
  • Traductions du mot « déploration »

Définitions du mot déploration

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉPLORATION, subst. fém.

Action, fait de manifester des sentiments de douleur, de compassion, de simples regrets ou lamentations. Après une longue déploration de toutes les tristesses et les misères de la vie (Goncourt, Journal,1862, p. 1131).
En partic. Manifestation de tels sentiments, de tels regrets dans une œuvre littéraire ou musicale; p. méton. cette œuvre elle-même. Après l'admirable déploration de Marguerite : « D'Amour l'ardente flamme » (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1905, p. 200).Chez Shelley (...) la « self-pity » devient un motif poétique essentiel (...) cela revêt la forme d'une déploration, d'un thrène (Du Bos, Journal,1922, p. 86).
Rem. Bien attesté ds la docum., ce mot n'apparaît pas ds Ac., DG, Pt Lar. 1906, Rob.; il est considéré comme peu usité, vx, class., par les autres dict. gén., excepté Guérin 1892.
Prononc. Seule transcr. ds Besch. 1845 et Littré : dé-plo-ra-sion. Étymol. et Hist. 1496-99 (G. Crétin, Œuvres poétiques, 60 ds Quem. Fichier). Empr. au lat. impérial deploratio « plainte lamentatoire ». Fréq. abs. littér. : 24. Bbg. Gohin 1903, p. 266. − Quem. 2es. t. 1 1970.

Wiktionnaire

Nom commun

déploration \de.plɔ.ʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de déplorer.
    • Elles éclatèrent toutes les quatre en sanglots et elles trouvèrent dans cette déploration commune consolation et réconfort. — (Scholastique Mukasonga, Le Deuil, nouvelle du recueil L’Iguifou, 2010, p. 137)
    • Face aux défis actuels, l’ambition et l’intérêt de la pensée ne peuvent se résumer dans l’émergence d’une intuition géniale, ni dans la déploration. — (François Ernenwein, « Éditorial : Noblesse du débat », La Croix, page 1, 20 octobre 2015)
  2. Manifestation de douleurs.
    • Le chœur de déploration sera lacéré de cris d'agonie. — (Le Festival d'Ambronay célèbre la sensualité baroque, LeMonde.fr, 13 sept 2010)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

DÉPLORATION (dé-plo-ra-sion ; en poésie, de cinq syllabes) s. f.
  • Action de déplorer. Usité seulement comme nom de certaines poésies qui contiennent des lamentations.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déploration »

Lat. deplorationem, de deplorare, déplorer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin deploratio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déploration »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déploration deplɔrasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « déploration »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déploration »

  • Mélancolie encore dans « Cantus in memoriam Benjamin Britten » du même puis dans les crépusculaires « Métamorphoses », longue déploration composée à la fin de la Seconde Guerre mondiale par Richard Strauss. Malgré une disposition contrainte et éclatée, les musiciens ont su conserver des phrasés déliés, une cohérence et une densité sonores souveraines, preuve que le confinement ne fut pas du temps perdu. Les Echos, Les orchestres de Radio France retrouvent leur auditorium | Les Echos
  • « Une liturgie païenne », car « la déploration, c’est ni gaulliste ni social ! » plaisante Bertrand… Le final de ce set, trop court (à peine une cinquantaine de minutes…), j’aurai l’audace de dire qu’il était juste pour moi : la reprise du fantastique Lumières du non moins fantastique Manset, était exactement ce qu’il fallait pour célébrer ensemble la puissance de la Musique, cette « lumière qui brillait la nuit… ». Une reprise malheureusement trop courte, sans doute parce qu’il était temps de rendre l’antenne ! Benzine Magazine, [Live Report] Dominique A, Bertrand Belin et Malik Djoudi au Studio 104 (Maison de la Radio) - Benzine Magazine
  • À l’église, le tableau « La déploration du Christ », de Jacopo Negretti, dit Palma le Jeune, peint vers 1615, avait été décroché de l’hôtel de la Vierge pour laisser place à l’orgue. Cette huile sur toile, d’1,20 m sur 1,60 m, était un don de M. et Mme. Baudry, effectué dans les années 1990. « Le tableau, qui n’avait pu être remis sur le mur au retour d’expositions, a été accroché, jeudi 28 mai, dans le chœur, à la place du Christ, qui lui est parti au-dessus de la tribune. Son installation était prévue pour Pâques. La pandémie ayant reculé, elle a donc été effectuée pour la Pentecôte », indique Martine Rohart, accompagnatrice à l’église de Saint-Lunaire. Le Telegramme, « La déploration du Christ » à nouveau accrochée à l’église - Saint-Lunaire - Le Télégramme

Images d'illustration du mot « déploration »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « déploration »

Langue Traduction
Anglais lamentation
Espagnol lamentación
Italien lamento
Allemand wehklage
Chinois 感叹
Arabe الرثاء
Portugais lamentação
Russe причитание
Japonais 哀悼
Basque dolu
Corse lamentu
Source : Google Translate API
Partager