La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « déni de réalité »

Déni de réalité

Variantes Singulier Pluriel
Masculin déni de réalité dénis de réalité

Définitions de « déni de réalité »

Wiktionnaire

Locution nominale - français

déni de réalité \de.ni də ʁe.a.li.te\ masculin

  1. Attitude consistant à refuser de voir les choses telles qu'elles sont réellement. Cela peut avoir une raison d’ordre idéologique (une réalité qui va à l’encontre de ses propres opinions) ou d’ordre philosophique (la méthode Coué, le positivisme…), par exemple.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « déni de réalité »

De déni et de réalité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déni de réalité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déni de réalité deni dœ realite

Évolution historique de l’usage du mot « déni de réalité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déni de réalité »

  • Comme le disait Jacques Brel, nous nous posons des problèmes d'immortels, alors que nous sommes mortels, et nous avons envie de l'oublier. Mais le redécouvrir a du bon, et plus encore : notre désir d'immortalité entraîne un déni de réalité des autres et de nous-mêmes. Redécouvrir que nous sommes mortels nous éveille de nouveau aux autres, et à nous-mêmes. La Tribune, La menace nucléaire agitée par Poutine réactive notre conscience de la finitude
  • Tel est le scénario classique du déni de réalité, qui reproduit jusque dans le détail ce qui s’est passé en URSS lors de l’accident de Tchernobyl. Les autorités locales alors ont dissimulé la réalité au pouvoir central, de peur d’en subir le reproche et la défaveur, et ce dernier a également tergiversé avant de reconnaître la catastrophe, tant il tenait à la réputation du communisme. Une chronique politique sans parti pris, Le déni de réalité, comme méthode politique – Une chronique politique sans parti pris
  • Fanboy AMD dans le déni de réalité toujours avec l’espoir que sa marque fétiche puisse revenir sur le devant de la scène sans lui ponctionner les 2 reins… GinjFo, Performance CPU simple thread, AMD est éjecté du TOP 10 ! - GinjFo
  • Un mois après l'élection américaine, Donald Trump refuse toujours de reconnaître sa défaite. Il continue de crier à la "fraude électorale massive", allant jusqu'à relayer des théories complotistes sur son compte Twitter. Ses recours devant la justice ont pourtant échoué les uns après les autres, faute de preuves. Malgré les multiples recomptages de voix réalisés à sa demande, tous les États contestés ont validé lundi leurs résultats, après la certification dans l'Arizona et le Wisconsin. Même le ministre américain de la Justice, Bill Barr, a déclaré mardi ne pas avoir constaté "de fraude". Un déni de réalité qui s'explique par la personnalité narcissique du président, selon Serge Hefez, psychiatre et psychanalyste au Groupe Hospitalier Universitaire Sainte-Anne, et à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.  LExpress.fr, L'oeil du psychiatre : en plein déni, "Trump tord le réel pour servir son narcissisme" - L'Express
  • Mahmoud Zureik : Si la déclaration provient de "son entourage", cela veut dire qu'elle a été autorisée par le ministre. Bien évidemment, c'est du déni de réalité et la suite des évènements lui donne tort car nous observons une amélioration de la situation sanitaire depuis la fermeture des écoles. Le virus circule chez les enfants : ils se contaminent à la maison, mais aussi à l'école. Et la circulation du virus dans les écoles est proportionnelle à la circulation dans le reste de la société. Ce refus de voir la réalité en face n'est pas nouveau chez lui et a eu un important impact négatif : cela a retardé la mise en place des mesures nécessaires pour sécuriser l'école. Et quand elles ont été prises, cela a toujours été à reculons, lorsque nous étions au pied du mur. Le port du masque pour les enfants de 6 à 11 ans, a par exemple été imposé avec deux trois mois de retard.   LExpress.fr, Mahmoud Zureik : "Le ministre de l'Education est dans un déni de réalité" - L'Express
  • Mes collègues sont déjà très, très fatigués. Ils étaient déjà fatigués en rentrant parce qu'ils savaient que ça allait commencer à déstabiliser leur enseignement, puisque vous avez des enfants qui partent ou, comme on va avoir aujourd'hui, des enfants qui arrivent au compte-gouttes en fonction de la disponibilité des pharmaciens pour pouvoir faire les tests et me les présenter à l'entrée. Je passe ma vie à gérer cette crise sanitaire depuis septembre, à faire des listes d'enfants qui reviennent tel jour, puis tel jour, finalement il n'est plus cas contact, il est cas positif donc, ce sera tel jour. C'est très compliqué quand on a un ministre de tutelle qui explique que tout va bien, qu'il y a une forme de déni de réalité et qu'il ne se rend pas compte que sur le terrain ça ne va pas si bien que ça, que ce n'est pas si facile que ça. Franceinfo, Covid-19 dans les écoles : "C'est très compliqué quand il y a un déni de réalité" de la part du ministère, critique le SNUipp-FSU 93
  • [TRIBUNE] Délit de Faciès : déni de réalité ? Amnesty France, [TRIBUNE] Délit de Faciès : déni de réalité ? - Amnesty International France
  • Au déni de la mort Comte-Sponville a préféré le déni de réalité. Rappel un peu bête, parce que tellement évident : oui, on peut plaider sa liberté de mourir, ou d’en courir le risque mais on doit symétriquement respecter la liberté de celles et ceux qui souhaitent s’en préserver encore un peu. Sans oublier la liberté des personnes qui vous soignent et vous survivent. Celui ou celle qui trouve en période de pandémie le moyen de concilier ces libertés sans mettre à mal l’une ou l’autre (autrement dit, sans que la liberté se fasse contrainte) peut prétendre aux plus hautes fonctions. La santé en question, André Comte-Sponville ou le déni de réalité – La santé en question
  • Cette version judiciaire du célèbre «pas d’amalgame» est révélatrice d’un déni de réalité. La justice fait comme si l’environnement religieux dans lequel évoluaient Salah Abdeslam et ses complices n’avait eu aucun impact sur leur radicalisation. Comme si tous les attentats perpétrés depuis dix ans sur le territoire français ne l’avaient pas été au nom d’Allah par des personnes imprégnées d’islam. LEFIGARO, L’éditorial du Figaro Magazine: «Le déni de l’islam»
  • il faut se rappeler C Renon. Envoyer un mail ne prend qu'une minute à un supérieur hiérarchique. Mais lui répondre peut prendre des heures. Il y a bien un déni de réalité sur la charge de travail générée par le numérique. , Exclusif : Valérie Sipahimalani : " Il y a un déni de réalité sur la charge de travail générée par le numérique"

Images d'illustration du mot « déni de réalité »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Déni de réalité

Retour au sommaire ➦

Partager