La langue française

Décimal, décimale

Sommaire

  • Définitions du mot décimal, décimale
  • Étymologie de « décimal »
  • Phonétique de « décimal »
  • Évolution historique de l’usage du mot « décimal »
  • Citations contenant le mot « décimal »
  • Images d'illustration du mot « décimal »
  • Traductions du mot « décimal »

Définitions du mot décimal, décimale

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCIMAL, ALE, AUX, adj. et subst.

I.− Adj. Qui est fondé sur une division par dix.
A.− MATH. et usuel. Fondé sur un système de numération de base dix. Chiffre, notation, numération, symbolisation décimal(e). Le calcul décimal peut convenir à un peuple mercantile; mais il n'est ni beau, ni commode dans les autres rapports de la vie, et dans les grandes équations célestes (Chateaubr., Génie,t. 2, 1803, p. 297).Notre arithmétique décimale (Cournot, Fondem. connaiss.,1851, p. 306):
Proposons-nous cependant de diviser un mètre en trois parties égales et de calculer la longueur de chacune des parties en utilisant le système décimal. Un mètre vaut dix décimètres; son tiers est donc trois décimètres, plus le tiers d'un décimètre. De même, le tiers d'un décimètre est trois centimètres, plus le tiers d'un centimètre, et ainsi de suite, indéfiniment. Le tiers d'un mètre a donc pour mesure la fraction décimale indéfinie... E. Borel.Les Paradoxes de l'infini,1946, p. 24.
Nombre décimal. Nombre formé par une suite de chiffres pris entre zéro et neuf, et qui chacun représente des puissances entières successives de dix. Entre deux nombres décimaux consécutifs, s'intercalent dix nombres décimaux (en comptant le chiffre zéro) de l'ordre immédiatement inférieur (Villemer, Organ. industr.,1947, p. 86).
Logarithme décimal (cf. Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 498).
Fraction décimale. Fraction dont le dénominateur est dix ou une puissance de dix, et qu'on écrit en plaçant les chiffres du numérateur à droite de la virgule. Le même rêve s'achève en examen de Brevet élémentaire, en fractions décimales (Colette, Naiss. jour,1928, p. 8).Cf. également ex. supra.
B.− BIBLIOTHÉCON. Classification décimale. Classification utilisée en vue de faciliter les recherches bibliographiques, et dans laquelle les connaissances humaines sont réparties en dix classes qui se subdivisent à leur tour en dizaines, et ainsi de suite. La classification décimale universelle. La classification décimale, inventée vers 1873 et popularisée par un bibliothécaire américain, Melvil Dewey (Civilis. écr., 1939, p. 5202).
C.− MÉD. (homéopathique). ,,Se dit d'une préparation où le rapport entre les quantités de médicament et d'excipient utilisé est de 1/10e.`` (Rob. Suppl. 1970). ,,Dilution, trituration décimale`` (Rob. Suppl. 1970).
P. ext. Procédé décimal, méthode décimale. ,,Qui applique dans la préparation du remède la méthode de dilution ou de trituration décimale`` (Rob. Suppl. 1970).
II.− Substantif
A.− Subst. fém.
1. MATH. Chiffre placé à droite de la virgule dans un nombre décimal. Calculer le chiffre d'un logarithme qu'on veut pousser à quatorze décimales (Stendhal, L. Leuwen,t. 3, 1836, p. 296).Calculer la dixième décimale quand on n'est pas encore assuré du chiffre des centaines (Alain, Propos,1930, p. 921).Les deux nombres dont les premières décimales étaient les mêmes n'étaient certainement pas égaux (Gds cour. pensée math.,1948, p. 31).
2. MÉD. (homéopathique). Une décimale. ,,Une dilution, une trituration décimale`` (Rob. Suppl. 1970).
B.− Subst. masc., INFORMAT.
Décimal codé binaire. Système de codage des nombres dans lequel chaque chiffre décimal d'un nombre est converti individuellement en code binaire (d'apr. Ging.-Lauret 1973); cf. Balay 1971, Le Garff 1975.
Rem. On rencontre la var. décimal code binaire (J.-P. Meinadier, Structure et fonctionnement des ordinateurs, Paris, Larousse, 1971, p. 363).
Décimal condensé. ,,Méthode de représentation dans laquelle plusieurs chiffres décimaux sont enregistrés dans un seul multiplet (par exemple deux chiffres décimaux dans un octet). Décimal non condensé`` (Informat. 1972).
Rem. 1. Qq. dict. (Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e, Littré) attestent un synon. de décimal, l'adj. décimaire. Qui procède par dix. Arithmétique décimaire (Ac. Compl. 1842, Besch. 1845), numération décimaire (Lar. 19equi précise : ,,On dit mieux décimal : la numération décimale est généralement adoptée``). 2. La docum. atteste les dér. suiv. a) Décimalement, adv. D'une manière décimale. Chaque classe (...) est divisée en dix sections divisées et subdivisées elles-mêmes décimalement à l'infini (Civilis. écr., 1939, p. 5202). N'est attesté par aucun dict. gén. b) Décimalité, subst. fém. Caractère de ce qui est décimal. Ultérieurement, la décimalité subit d'ailleurs un accroc (Lefebvre, Révol. fr., 1963, p. 590). Attesté par Littré, Lar. 19eSuppl. 1878-Lar. 20e, Guérin 1892, Rob. Suppl. 1970, Lar. Lang. fr. c) Décimaliste, adj. Qui utilise, le système décimal. Bibliographie scientifique décimaliste (Civilis. écr., 1939, p. 5202). N'est attesté par aucun dict. gén. 2. Nouv. Lar. ill. Suppl. 1907-Lar. Lang. fr., Bel. 1957, Quillet 1965, Gilb. 1971 attestent les dér. a) Décimaliser, verbe trans. Appliquer le système décimal à (une mesure), convertir en fractions décimales. La décision de principe de décimaliser [la monnaie britannique] (Le Monde, 9 févr. 1971 ds Gilb. 1971). b) Décimalisation, subst. fém. Action de décimaliser, son résultat. La décimalisation de la livre (Le Figaro, 3 févr. 1967 ds Gilb. 1971). 3. Dans qq. adj. appartenant au vocab. de la minér. et absents des dict. consultés, postérieurs à 1929, décimal en compos. s'abrège en déci-. a) Déciduodécimal, ale. [En parlant d'un cristal] À dix pans, terminé par un sommet à douze faces. Topaze déciduodécimale (Besch. 1845). b) Déciquatuordécimal, ale. [En parlant d'un cristal] Dont une partie est à dix faces, et l'autre à quatorze (cf. Lar. 19e-20e). Feldspath déciquatuordécimal (Besch. 1845).
Prononc. et Orth. : [desimal], plur. masc. [-o]. Ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. I. Fin du xiiies. adj. « soumis à la dîme » terres decimauls (Répliq. de l'abbesse de Charenton aux griefs du Cte de Sancerre, Arch. Cher ds Gdf.), qualifié de ,,vieilli`` par DG. II. 1520 « qui concerne un sur dix » (Michel de Tours, trad. de Suétone, VII, 226 vods Hug. : pugnition decimalle); 1680 (Th. Luders, Traité mathématique ds Fr. mod., t. 23, p. 217 : Arithmétique décimale); 1798 subst. (Ac.). I empr. au lat. médiév. décimalis « qui possède le droit de lever la dîme » (960), « qui est recueilli en vertu du droit de dîme » (xies. ds Nierm.); II dér. sav. du lat. decimus « dixième » (de decem « dix »). Fréq. abs. littér. : 28.

Wiktionnaire

Adjectif

décimal \de.si.mal\

  1. (Arithmétique) Qui va de dix en dix, qui a pour base 10.

Forme d’adjectif

décimale \de.si.mal\

  1. Féminin singulier de décimal.

Nom commun

décimale \de.si.mal\ féminin

  1. (Mathématiques) Chacun des chiffres placés à droite de la virgule dans un nombre décimal.
    • Un reporter qui ne précise pas, c’est un géomètre qui néglige de pousser ses calculs jusqu’à la dixième décimale. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. II, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • À titre de règle générale en statistiques, il est préférable de conserver le nombre maximal de décimales que vous pouvez lorsque vous calculez ou lorsque vous utilisez des formules, etc., de façon à minimiser les erreurs qui pourraient être dues à l’arrondissement lors des calculs. — (William Fox, Statistiques sociales, traduit de l'anglais & adapté par Louis M. Imbeau, Presses de l'Université Laval, 1999, p. 44)
    • b. Les quantités servant de base à la liquidation des droits et taxes doivent comporter:
      1. Deux décimales lorsqu’il s’agit de quintaux ou d’hectolitres ;
      2. Trois décimales lorsqu’il s’agit de mètres cubes.
      — (Circulaire du 14 septembre 2018 : Droits et taxes applicables aux produits énergétiques à compter du 15 septembre 2018, République française : Ministère de l’Action et des Comptes publics)

Forme d’adjectif

décimale \de.si.mal\

  1. Féminin singulier de décimal.

Nom commun

décimale \de.si.mal\ féminin

  1. (Mathématiques) Chacun des chiffres placés à droite de la virgule dans un nombre décimal.
    • Un reporter qui ne précise pas, c’est un géomètre qui néglige de pousser ses calculs jusqu’à la dixième décimale. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. II, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • À titre de règle générale en statistiques, il est préférable de conserver le nombre maximal de décimales que vous pouvez lorsque vous calculez ou lorsque vous utilisez des formules, etc., de façon à minimiser les erreurs qui pourraient être dues à l’arrondissement lors des calculs. — (William Fox, Statistiques sociales, traduit de l'anglais & adapté par Louis M. Imbeau, Presses de l'Université Laval, 1999, p. 44)
    • b. Les quantités servant de base à la liquidation des droits et taxes doivent comporter:
      1. Deux décimales lorsqu’il s’agit de quintaux ou d’hectolitres ;
      2. Trois décimales lorsqu’il s’agit de mètres cubes.
      — (Circulaire du 14 septembre 2018 : Droits et taxes applicables aux produits énergétiques à compter du 15 septembre 2018, République française : Ministère de l’Action et des Comptes publics)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCIMAL, ALE. adj.
T. d'Arithmétique. Qui va de dix en dix. Système décimal, Système de poids et mesures établi par la Convention, dit aussi Système métrique, et dans lequel toutes les divisions sont de dix en dix. Fractions décimales, Fractions dont les parties sont des dixièmes, des centièmes, des millièmes, etc., d'unité. On dit de même Parties décimales. Calcul décimal, Le calcul de ces sortes de fractions.

DÉCIMALE se dit comme nom d'une Fraction décimale. Pousser une division jusqu'à la 4e, la 5e décimale. Évaluer en décimales les parties plus petites que l'unité.

Littré (1872-1877)

DÉCIMAL (dé-si-mal, ma-l') adj.
  • 1Qui regarde les dîmes. Une matière décimale.
  • 2 Terme d'arithmétique. Qui procède par dix. Calcul décimal. Nombres décimaux. On peut croire qu'à la longue la division décimale du jour remplacera sa division actuelle qui contraste trop avec les divisions des autres mesures pour n'être pas abandonnée, Laplace, Expos. I, 14.

    Arithmétique décimale ou dîme, nom donné par Stevin à la division de dix en dix : par exemple on divisait une perche, une toise, un pied en dix parties qu'on nommait primes, chaque prime en dix parties qu'on nommait secondes et ainsi de suite.

    Système décimal, le nouveau système de poids et mesures établi par la Convention, dit aussi système métrique, et dans lequel toutes les divisions sont de dix en dix.

    Fraction décimale, fraction qui est composée de dixièmes, centièmes, millièmes, etc. d'unités.

  • 3 S. f. Décimale, nom donné à chacun des chiffres qui, dans un nombre décimal, se place à la droite des entiers, ou, dans une fraction décimale, à la droite du zéro remplaçant les entiers. La première décimale est le premier chiffre à la droite de la virgule ou du point qui remplace quelquefois la virgule ; la seconde décimale est le second chiffre après la virgule, et ainsi de suite. Pousser une division jusqu'à la 4e, jusqu'à la 6e décimale. Évaluer en décimales une quantité plus petite que l'unité, la mettre sous forme de fraction décimale.

HISTORIQUE

XVIe s. Les juges royaux seuls connoissent des matieres possessoires decimales [des procès sur la possession des dîmes], Loysel, 12. Terres et choses decimales [décimables] tenues en fief, ne sont pas plus affranchies de dismes spirituelles, que sont les autres domaines, Loysel, 268.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉCIMAL, adj. (Arithm.) L’arithmétique décimale est l’art de calculer par les fractions décimales. Cette arithmétique a été inventée par Regiomontanus, qui s’en est servi dans la construction des tables des sinus. Voyez Arithmétique & Fraction.

Les fractions décimales sont celles dont le dénominateur est 1, suivi d’un ou plusieurs zéros, comme 10, 100, 1000, 10000 ; ainsi , , , &c. sont des fractions décimales.

Quand on écrit des fractions décimales, on supprime ordinairement le dénominateur, & en sa place on met un point au-devant du numérateur ; ainsi  ;  ; de même .125 exprime cent vingt-cinq parties d’une chose quelconque divisée en mille parties.

Comme les zéros, que l’on écrit à la droite des nombres entiers, les font croître en raison décuple (puisque 2 devient 10 fois plus grand, ou 20, en lui mettant un zéro vers la droite) ; les fractions décimales décroissent pareillement en raison décuple, ou croissent en raison sous-décuple, c’est-à-dire deviennent dix fois plus petites, en leur mettant des zéros sur la gauche. Si vous voulez donc rendre la fraction décimale .5 dix fois plus petite, c’est-à-dire, si vous voulez qu’elle n’exprime que des centiemes, écrivez .05.

Les zéros que l’on met à la droite des décimales ne signifient rien ; ils ne servent qu’à remplir des places : ainsi .5000 ne vaut pas plus que .5 : c’est la même chose, dans un sens opposé, par rapport aux nombres entiers : 0005 ne vaut que 5.

Pour réduire une fraction ordinaire quelconque, telle que , à une fraction décimale dont le dénominateur soit 1000, sans changer sa valeur, faites cette regle de trois.

Le dénominateur 8 de la fraction proposée est à son numérateur 5, comme le dénominateur donné 1000 est à un quatrieme terme, qui sera le numérateur de la nouvelle fraction, dont le dénominateur est 1000. Après avoir fait le calcul, on trouvera que ce quatrieme terme est , ou, suivant l’expression décimale, .625 : ainsi la fraction décimale .

On opere sur les fractions décimales de la même maniere que sur les entiers. L’attention particuliere qu’elles demandent, a rapport uniquement au point qui doit séparer les décimales des entiers. Nous allons faire voir comment cela s’exécute.

1°. Pour ajoûter deux ou plusieurs fractions décimales, il n’y a qu’à les poser l’une sous l’autre, les entiers sous les entiers, les dixiemes sous les dixiemes, les centiemes sous les centiemes, &c. & faire l’addition à l’ordinaire.

Opération.
1357 . 7802
1 . 053
. 42687
15 . 86

53 . 12007 somme.

Où vous voyez qu’il y a autant de décimales dans la somme qu’en contient le plus grand nombre. 42687 des fractions décimales dont on a proposé l’addition : ce qui forme une regle pour cette opération.

2°. Il faut suivre la même regle pour la soustraction ; c’est-à-dire que pour soustraire une fraction décimale d’une autre, il faut les poser de même que ci-dessus ; la petite sous la grande, & faire la soustraction à l’ordinaire, ainsi qu’on l’a exécuté dans l’opération suivante.

Opération.
578 . 3020
49 . 5732

528 . 7288 reste.

3°. Pour multiplier une fraction décimale 34.632 par une autre .5234, on multipliera d’abord les nombres qui les expriment, comme s’ils étoient des nombres entiers ; & pour savoir après quel chiffre il faut mettre le point, il faut que la fraction du produit, c’est à-dire que les décimales du produit contiennent autant de chiffres qu’il y en a dans la fraction des deux produisans, c’est-à-dire sept dans cet exemple ; ainsi on placera le point après le septieme chiffre, en commençant à compter de la droite vers la gauche.

Opération.
34.6320
1.5234

138528
1038960
6926400
173160000

18.1263888 produit.

4°. Pour diviser une fraction décimale par une autre, on divisera les nombres qui les expriment, l’un par l’autre, comme s’ils étoient des nombres entiers. Et pour savoir après quels chiffres du quotient il faut mettre le point, on ôtera du nombre des chiffres de la fraction du dividende, celui de la fraction du diviseur. Ainsi le quotient de 18.1263888, dont la fraction contient sept chiffres, par 1.5234, dont la fraction en contient quatre, est 34.632, dont la fraction en doit contenir 3. (E)

Lorsqu’il n’y a pas de nombre entier dans une fraction décimale, on met ordinairement un zéro avant le point ; ainsi au lieu de .5 on écrit 0.5 : ce zéro au fond est inutile ; mais on s’en sert apparemment afin que le point qui le suit soit plus remarquable, & ne forme point d’équivoque dans le discours ; souvent au lieu de point on se sert d’une virgule, ce qui revient au même.

Tout le calcul des fractions décimales est fondé sur ce principe très-simple, qu’une quantité décimale, soit fractionnaire, soit qu’elle contienne des entiers en partie, équivaut à une fraction dont le dénominateur est égal à l’unité suivie d’autant de zéros, qu’il y a de chiffres après le point ; ainsi 0.563 est =  ; 0.0005 =  ;  ; & ainsi des autres.

Par conséquent si on veut ajoûter ensemble les quatre fractions ci-dessus, il faut supposer que ces quatre fractions sont réduites au même dénominateur commun 100000, c’est-à-dire supposer 1.053 = 1.05300, 15.86 = 15.86000, & 35.7802 = 35.78020 ; c’est ce que l’on fait du moins tacitement en écrivant les nombres comme on le voit plus haut, & la somme est censée avoir 100000 pour dénominateur. Il en est de même de la soustraction. A l’égard de la multiplication, on n’a point cette préparation à faire de réduire toutes les fractions au même dénominateur, en ajoûtant des zéros à la droite de celles qui en ont besoin. On multiphe simplement à l’ordinaire ; & il est visible que si est censé le dénominateur d’une des fractions, & l’autre ; le dénominateur du produit sera . Donc supprimant ce dénominateur, il faudra que le produit ait autant de parties décimales, c’est-à-dire de chiffres après le point, qu’il y a d’unités dans m + n. Il en sera de même de la division, avec cette différence que le dénominateur au lieu d’être sera , & que par conséquent mn sera le nombre des chiffres qui doivent se trouver après le point dans le quotient. Voyez Fraction & Division.

Nous avons expliqué à l’article Approximation comment par le moyen des fractions décimales on approche aussi près qu’on veut de la racine d’un nombre quelconque.

Il ne nous reste plus qu’à observer qu’on ne réduit pas toûjours exactement & rigoureusement une fraction quelconque en fraction décimale, par la regle que nous avons donnée plus haut. Soit, par exemple une fraction à réduire en fraction décimale  ; on aura donc . Or , & on verra à l’article Diviseur que ne sauroit être égal à un nombre entier r, à moins que q ne soit égal à quelque puissance de 2 ou de 5, ou de , ou au produit de quelque puissance de 2 par quelque puissance de 5, puissances moindres que n ; car on suppose que est une fraction réduite à la plus simple expression, c’est-à-dire que p & q n’ont aucun diviseur commun. Voyez Diviseur. Dans tout autre cas ne pourra jamais être exactement & rigoureusement égal à un nombre entier r. Mais il est visible que plus n sera grand, c’est-à-dire plus le dénominateur de la fraction aura de zéros, plus sera près d’être égal à  ; car l’erreur, s’il y en a, sera toûjours moindre que , puisqu’en faisant la division de par q le quotient r qu’on trouvera, & qui sera trop petit, sera au contraire trop grand, si on l’augmente d’une unité. Donc & . Donc, &c.

Ainsi la réduction des fractions en décimales est toûjours utile ; puisqu’on peut du moins approcher de leur valeur aussi près qu’on voudra, quand on ne lés a pas exactement.

On appelle aussi arithmétique décimale, l’arithmétique telle que nous la pratiquons, & dans laquelle on se sert de dix chiffres : surquoi voyez Binaire & Échelles arithmétiques, au mot Arithmétique, & Dactylonomie. Il seroit très à souhaiter que toutes les divisions, par exemple de la livre, du sou, de la toise, du jour, de l’heure, &c. fussent de 10 en 10 ; cette division rendroit le calcul beaucoup plus aisé & plus commode, & seroit bien préférable à la division arbitraire de la livre en 20 sous, du sou en 12 deniers, du jour en 24 heures, de l’heure en 60 minutes, &c. (O)

Décimal, adj. (Jurisp.) se dit de ce qui a rapport à la dixme. Par exemple, le droit d’un décimateur s’appelle son droit décimal, comme le droit d’un curé s’appelle son droit curial. On dit une matiere décimale. L’article 3. de la coûtume de Normandie, porte que le bailli connoît des matieres bénéficiales, décimales, &c. Voyez Décimateur & Dixme. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « décimal »

Lat. decimus, dixième, de decem, dix.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin decimalis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « décimal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
décimal desɛ̃al

Évolution historique de l’usage du mot « décimal »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « décimal »

  • Dans toute statistique, l’inexactitude du nombre est compensée par la précision des décimales. De Alfred Sauvy
  • Ces stages accueilleront six enfants maximum afin de préserver la qualité d’accompagnement. À leur disposition, tout un matériel concret à manipuler permettra de travailler les activités pratiques et sensorielles, le langage (lecture, écriture, grammaire et conjugaison), les mathématiques (système décimal, premiers calculs, techniques opératoires, géométrie, fractions), la géographie (les continents, les pays d’Europe), les sciences (petites expériences, anatomie), enfin la musique. ladepeche.fr, Villefranche-de-Rouergue. Des stages cet été - ladepeche.fr
  • A la Renaissance, le système décimal apporté en Europe par les Arabes s'est imposé, à la place du système romain additif. L'abaque à jetons a remplacé l'abaque romain. Montaigne avouait ne pas savoir calculer "à plume" avec les algorithmes de calcul que nous connaissons, ni "à getz" avec les jetons de l'abaque. La révolution française survient et interdit l’abaque à jetons qui avait le tort d'être utilisé par les clercs de l’Église pour enseigner aux enfants. Les algoristes avaient gagné contre les abacistes. Avec les guerres de la révolution cette idée a fini par s’imposer au reste de l’Europe et du monde ; les algorithmes ont remplacé les manipulations pratiques avec les abaques. La pédagogie et la didactique de l’enseignement des bases de la numération et du calcul ont perdu beaucoup avec ces abandons. Atlantico.fr, La méthode de calcul basée sur le boulier chinois qui pourrait révolutionner la façon dont nous concevons les mathématiques | Atlantico.fr
  • Le système hexadécimal est un système d'écriture informatique en base 16. Il utilise 16 symboles notés de 0 à 9 puis de A à F.  Futura, Définition | Hexadécimal | Futura Tech
  • Pas mal ! J’y vois un intérêt immédiat pour les types décimaux de Doctrine. Ce type décimal est un nombre décimal quand il est stocké en base de données avec un nombre précis de chiffres avant et un autre nombre précis de chiffres après la virgule. Ce type n’existant pas en PHP, pour éviter tout problème d’arrondi avec les nombres réels, Doctrine convertit ce nombre flottant en chaîne de caractères, avant de le renvoyer à votre modèle de données. Le développeur gère donc tantôt une chaîne, tantôt un nombre flottant. Les types à choix multiples sont une excellente solution pour ce cas précis. Developpez.com, PHP8 et ses nouveautés
  • Ce jeu de plateau est destiné aux élèves du cycle 3 et même, pour certains, du cycle 4. Proposé par Karine Bethenod, professeure de maths au collège de Chirens, inspiré d'un jeu proposé par une professeure des écoles, il permet de travailler la numération : écrire en chiffres un nombre décimal, faire le lien entre un nombre décimal et une fraction, comparer des nombres etc. , Star de la numération

Images d'illustration du mot « décimal »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « décimal »

Langue Traduction
Anglais decimal
Espagnol decimal
Italien decimale
Allemand dezimal
Chinois 小数
Arabe عدد عشري
Portugais decimal
Russe десятичный
Japonais 小数
Basque hamartarrekin
Corse decimali
Source : Google Translate API
Partager