La langue française

Décarrer

Sommaire

  • Définitions du mot décarrer
  • Étymologie de « décarrer »
  • Phonétique de « décarrer »
  • Évolution historique de l’usage du mot « décarrer »
  • Traductions du mot « décarrer »

Définitions du mot décarrer

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCARRER, verbe.

Argot
A.− Emploi trans.
1. Extraire, sortir (quelque chose). Il décarra un second flingue de sa profonde et en menaça son frère (Le Breton, Rififi,1953, p. 186).
P. ext. Sortir, mener promener (un animal). La bonniche ne décarre jamais le cador plus d'un quart d'heure (Simonin, Pt Simonin ill.,1957, p. 75).
2. Envoyer (un coup). J'y décarre un coup dans le pot!... Et que je te le fais un peu rebondir! (Céline, Mort à crédit,1936, p. 668).
B.− Emploi intrans.
1. Sortir. Le 14 juillet 1789... tous les sans-falzar se donnèrent renbrot... Il en décarre de tous les loinqués (Stollé, Douze récits hist.,1947, p. 10).Une quinze chevaux noire décarra d'une rue adjacente (Le Breton, Rififi,1953, p. 160).
Spéc. Sortir de prison. Le malheureux souteneur va au trou et en décarrant, il est obligé de chercher une boulangère (Dussort, Preuves exist.,ms dép. par G. Esnault en 1938, 1927, p. 72).
2. P. ext. S'en aller, déguerpir. Décarrons. Qu'est-ce que nous maquillons icigo? (Hugo, Misér.,t. 2, 1862, p. 180).[Le chauffeur à François] Allez grouille, ou je décarre sans toi (Vialar, Morts viv.,1947, p. 389).
Spéc. [Accompagné d'un compl. circ.] Se diriger vers, aller à. Perrette, au marca décarrait; (...) Pour y fourguer sa came à tous les aristoches (Marcus, 15 fables,1947, p. 1).
Orth. Ordinairement décarrer (notamment Guérin 1892, Lar. 20e, Rob. Suppl. 1970); moins souvent décarer. Étymol. et Hist. 1790 part. passé « déguerpir, sortir » (Le Rat du Chatelet, p. 18). Dér. de carre, s.v. carrer, « coin, logis »; préf. dé-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 4. Bbg. Sain. Arg. 1972 [1907], p. 188. − Sain Lang. par. 1920, p. 176.

Wiktionnaire

Verbe 1

décarrer \de.ka.ʁe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Argot) Partir sans demander son reste, fuir.
    • La messe était prévue pour onze heures… Fallait décarrer. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, chapitre XII, Série noire, Gallimard, 1956, page 108.)
    • T’as qu’à rester, si le séjour t’a plu… Nous, on décarre ! Andrezj et Polak, vous aidez le vieux grincheux ! — (Romain Baudy, Souterrains, Casterman, 2017, page 112, case 3)
  2. (Par extension) Faire partir.
    • Arthur : Décarre tes troupes de chez moi ou j’crame ton pays. C’est assez simple comme vocabulaire ? — (Alexandre Astier, Kaamelott, Livre II, Le Dialogue de paix)
    • La bonniche ne décarre jamais le cador plus d’un quart d’heure. — (Albert Simonin, Le Petit Simonin illustré)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « décarrer »

(Date à préciser) Dérivé de carrer avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « décarrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
décarrer dekare

Évolution historique de l’usage du mot « décarrer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « décarrer »

Langue Traduction
Anglais offload
Espagnol descargar
Italien scaricare
Allemand ausladen
Chinois 卸载
Arabe تفريغ
Portugais desembarcar
Russe разгрузка
Japonais オフロード
Basque -deskarga
Corse scaricare
Source : Google Translate API
Partager