Débotter : définition de débotter


Débotter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBOTTER, verbe trans.

[Le suj. désigne une pers.]
A.− Enlever les bottes à quelqu'un. Et bien, monsieur, dit, en débottant son maître, le fidèle Adamas (...) faut-il songer au repas des fiançailles? (Sand, Beaux MM. Bois-Doré,t. 1, 1858, p. 186).
B.− Emploi pronom. réfléchi. Enlever ses bottes :
Pendant quarante ans, il [Basile II] ne se débotta pas, il ne descendit pas de son cheval et quand il se coucha pour mourir, cette nation n'existait plus. Bloy, Journal,1903, p. 194.
Rare, emploi subst. de l'inf. Synon. débotté*, subst. masc.La faveur, la disgrâce, le lever, le débotter, voilà les phénomènes (Courier, Pamphlets pol.,Lettres au rédact. du Censeur, 1819-20, p. 30).
Rem. Correspondant au sens de botter* III, le sens « débarrasser de la boue, de la neige qui adhère » est enregistré par Canada 1930 : ,,débotter un cheval, une charrue``.
Prononc. et Orth. : [debɔte], (je) débotte [debɔt]. Ds Ac. 1694 et 1718 s.v. desbotter; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. L'ensemble des dict. dont Ac. admet débotter ou débotté subst. Étymol. et Hist. 1erquart xiiies. « enlever les bottes » ici pronom. (Reclus de Molliens, Carité, 134, 1 ds T.-L.); d'où 1701 débotté part. passé subst. « moment de l'arrivée » (Fur.); 1811, 17 déc. au débotté « à l'improviste » (Jouy, Hermite, t. 1, p. 291 : le jeune homme, arrivé par un autre chemin, avait été reçu, au débotté, par un mari qu'il croyait bien loin). Dér. de botter*; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 5.

Débotter : définition du Wiktionnaire

Verbe

débotter \Prononciation ?\ 1er groupe (voir la conjugaison) transitif

  1. Débarrasser de ses bottes.
    • Son domestique l’a débotté.
    • C’est qu’on était parfois si fatigué — si vous saviez ! — que rien au monde ne pouvait nous être une tentation plus forte et un plus parfait remède à notre lassitude que de nous débotter, débasaner, nous délivrer du sabre, de la tunique et de tout le fourbi ! — (Petite illustration, L’Illustration, 1934, n° 311 à 325, page 42)
  2. (Québec) Nettoyer les sabots d'un cheval de la boue ou de la neige qui les maculent.
    • Il te donnera alors une vieille jument dont trois pattes seulement peuvent tenir, poursuivit le cheval, ainsi qu'un sabre qui sert à débotter les chevaux. — (Les Archives de folklore, volume 4, éditions Fides, 1950)

Nom commun

débotter \de.bɔ.te\ masculin

  1. (Vieilli) Moment où l’on retire ses bottes.
  2. (Par extension) Moment où on arrive.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Débotter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉBOTTER. v. tr.
Débarrasser quelqu'un de ses bottes. Son domestique l'a débotté. Allez vous débotter. L'infinitif

DÉBOTTER et le participe passé

DÉBOTTÉ s'employaient comme noms pour désigner le Moment où l'on retirait ses bottes. Ils signifient par extension le Moment où on arrive. Il ne faisait que de descendre de voiture, et il me reçut au débotté. J'ai pu le saisir au débotté.

Débotter : définition du Littré (1872-1877)

DÉBOTTER (dé-bo-té) v. a.
  • 1Tirer les bottes à quelqu'un. Son valet l'a débotté.

    Substantivement. Le moment de l'arrivée, l'instant où l'on ôte ses bottes. Le débotter du roi. La nature, pour les courtisans, se borne à l'œil de bœuf ; la faveur, la disgrâce, le lever, le débotter, voilà les phénomènes, Courier, I, 200.

  • 2Se débotter, v. réfl. Quitter ses bottes. Encore tout poudreux et sans me débotter, Boileau, Épît. VI. Il fallut se débotter [que Portland se débottât] et revenir tout de suite à Paris, Saint-Simon, 54, 150. S'il se trouve chez le duc Eugène, lorsque celui-ci se débotte, Thersite fait un mouvement pour lui présenter ses souliers, Vauvenargues, Thersite. Ce héros [Bonaparte] gouvernait à cheval, organisait en poste, et fonda en se débottant un empire qui dure encore, Courier, I, 173. Il m'a conté qu'il passa une fois à Langeron, et qu'il ne voulait pas s'y débotter seulement ; il y fut six semaines, Sévigné, 20 juillet 1679.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « débotter »

Étymologie de débotter - Littré

Dé… préfixe, et botte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de débotter - Wiktionnaire

Mot dérivé de botter avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « débotter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
débotter debɔte play_arrow

Conjugaison du verbe « débotter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe débotter

Évolution historique de l’usage du mot « débotter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « débotter »

Langue Traduction
Corse debot
Basque debot
Japonais デボット
Russe debot
Portugais debotar
Arabe ديبوت
Chinois 机器人
Allemand debot
Italien debot
Espagnol debot
Anglais debot
Source : Google Translate API

Antonymes de « débotter »



mots du mois

Mots similaires