Débâcler : définition de débâcler


Débâcler : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBÂCLER, verbe trans.

A.− Vieilli
1. Débâcler un port. Le débarrasser des bâtiments vides qui l'occupent afin d'en rendre l'accès libre aux bâtiments pleins qui arrivent.
Région. (Canada). Se débarrasser de. Synon. fam. liquider.Faut débâcler ce tas de bois-là avant l'heure du midi (Guèvremont, Survenant,1945, p. 37).
Arg. Débâcler son chouan. Ouvrir son cœur. « Moi j'suis pas un craquelin, j'vous débâcle mon chouan » (Réveil, 1882) (Fustier, Suppl. dict. Delvau,1889, p. 507).
2. Emploi intrans. [En parlant d'un cours d'eau] Rompre sa couche de glace et en charrier les morceaux. La rivière a débâclé cette nuit (Ac.).
B.− Fam. [Correspond à débâcle C] Mettre en déroute, partir à la débandade. Tout cela [= cette charge des dragons] filant, roulant, hurlant, débâclant (Esparbès, Guerre sabots,1914, p. 118):
Mais, sans être professeur de brancarderie, j'ai hâte d'arriver à ce qui reste de mes vieux projets si souvent débandés, déroutés, débâclés, à ce qui reste de leurs cadavres, de leurs cendres, ... Alain Fournier, Correspondance[avec J. Rivière], 1905, p. 49.
Rem. On rencontre ds certains dict. a) Débâclage, subst. masc. ,,Action de débâcler un port`` (Ac.). b) Débâclement, subst. masc. Le fait de la débâcle. Beaucoup de bateaux ont péri par le débâclement de la rivière (ibid.). c) Débâcleur, subst. masc. ,,Celui qui préside au débâclage d'un port`` (ibid.)
Prononc. et Orth. : [debɑkle], (je) débâcle [debɑ:kl̥]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1416 trans. « désamarrer [des bateaux], les retirer d'un pont pour faire place aux bateaux chargés qui arrivent » v. bâcler (Isambert, Rec. gén. des anc. lois franç., viii, 562 ds Barb. Misc. 1, no3); av. 1589 « ouvrir [en ôtant une traverse] » (Baïf, Poèmes, L III [II, 136] ds Hug.); 2. 1690 intrans. « se dit des rivières dont la glace vient à se rompre tout à coup » (Fur.). Dér. de bâcler; préf. dé-. L'hyp. de Barb. Misc. 1, no3 selon laquelle débâcler dériverait d'un a. fr. *bâcler intrans. « devenir ferme, se solidifier, prendre (en parlant de la glace) » antérieur à bâcler trans. « fermer, attacher » (1292) lui-même empr. au néerl. bakkelen « geler superficiellement » ne semble pas à retenir. Fréq. abs. littér. : 2. Bbg. Barb. Misc. 1 1925-28, p. 16. − Kemna 1901, p. 102 (s.v. débâcleur).Sain. Arg. 1972 [1907], p. 167.

Débâcler : définition du Wiktionnaire

Verbe

débâcler \Prononciation ?\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Débarrasser un port des navires, des bateaux vides, afin d’en rendre l’accès libre à ceux qui arrivent chargés.
  2. (Intransitif) Se dit d’une rivière quand les glaces viennent à se rompre et à suivre le cours de l’eau.
    • La Seine a débâclé cette nuit.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Débâcler : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉBÂCLER. v. tr.
Débarrasser un port des navires, des bateaux vides, afin d'en rendre l'accès libre à ceux qui arrivent chargés. Il est aussi intransitif et se dit d'une Rivière quand les glaces viennent à se rompre et à suivre le cours de l'eau. La Seine a débâclé cette nuit.

Débâcler : définition du Littré (1872-1877)

DÉBÂCLER (dé-bâ-klé) v. a.
  • 1Faire retirer d'un port les navires vides, pour que l'accès soit libre aux navires chargés qui arrivent.
  • 2Ouvrir ce qui était bâclé. Débâcler une porte.
  • 3 V. n. Il se dit d'une rivière dont les glaces se rompent. La rivière a débâclé.
  • 4Ôter et déménager les marchandises, en parlant des marchands qui sont venus à une foire. La foire est finie aujourd'hui, tous les marchands débâclent.

REMARQUE

Débâcler, v. n. se conjugue avec l'auxiliaire avoir, quand il s'agit de l'action : la rivière a débâclé aujourd'hui ; et avec l'auxiliaire être quand il s'agit de l'état : la rivière est débâclée depuis ce matin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « débâcler »

Étymologie de débâcler - Littré

Dé, et bâcler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de débâcler - Wiktionnaire

(XVe siècle) Mot composé de dé- et bâcler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « débâcler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
débâcler debakle play_arrow

Conjugaison du verbe « débâcler »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe débâcler

Évolution historique de l’usage du mot « débâcler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « débâcler »

  • Comme ce dernier, Marie-Claire Blais croit sans doute que pareils torrents de mots peuvent entraîner auteur et lecteur aux sources même de la conscience, là où le langage n'est pas encore distinct des puissances de l'instinct. Que ces cataractes verbales hypnotiques, capables de "débâcler" toute censure, représentent une voie d'accès plausible aux plus sombres abîmes de la psyché. En fait, le tribut, volontaire ou non, au Faulkner de Tandis que j'agonise dépasse les déferlantes du style pour s'inscrire dans l'organisation même du récit : la dispersion en mer des cendres d'une drag-queen nommée Fatalité, par une carnavalesque parade de fofolles en limousine blanche, constitue le fil conducteur - ô combien embrouillé ! - d'une des principales trames du roman, centrée sur les activités du saloon. Le Monde.fr, "Mai au bal des prédateurs", de Marie-Claire Blais : cantate pour temps de brume

Traductions du mot « débâcler »

Langue Traduction
Corse debacle
Basque debacle
Japonais 失敗
Russe ледоход
Portugais fiasco
Arabe كارثة
Chinois 崩溃
Allemand debakel
Italien sfacelo
Espagnol debacle
Anglais debacle
Source : Google Translate API

Synonymes de « débâcler »

Source : synonymes de débâcler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « débâcler »



mots du mois

Mots similaires