La langue française

Dactyloscopie

Sommaire

  • Définitions du mot dactyloscopie
  • Étymologie de « dactyloscopie »
  • Phonétique de « dactyloscopie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « dactyloscopie »
  • Citations contenant le mot « dactyloscopie »
  • Images d'illustration du mot « dactyloscopie »
  • Traductions du mot « dactyloscopie »

Définitions du mot dactyloscopie

Trésor de la Langue Française informatisé

dactyloscopie , subst. fém.(dactylo- + gr. σ κ ο π ε ι ̃ ν « observer, examiner »).« Examen des particularités des doigts, notamment de leurs lignes papillaires pratiqué pour identifier un individu » (Méd. Biol. t. 1 1970)

Wiktionnaire

Nom commun

dactyloscopie \dak.ti.lɔ.skɔ.pi\ féminin

  1. Procédé d’identification des individus par leurs empreintes digitales, utilisé notamment par les services d’anthropométrie judiciaire.
    • On croyait en revanche connaître sur le bout de doigts l’histoire de la dactyloscopie, l’étude de l’empreinte des traces digitales. — (N. Quinche, « La genèse de la police scientifique », Pour la Science no 445, novembre 2014)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « dactyloscopie »

(XXe siècle) De dactylo- (« doigt ») et -scopie (« examen »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dactyloscopie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dactyloscopie daktiloskɔpi

Évolution historique de l’usage du mot « dactyloscopie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dactyloscopie »

  • Police technique et scientifique: 20 agents formés en dactyloscopieAu total 20 agents de la Police technique et scientifique (Pts), dont 14 éléments de la police et six de la gendarmerie ont reçu leurs diplômes de fin de formation sur la dactyloscopie. C’était à l’occasion de la cérémonie de clôture le 30 novembre 2017, à l’École nationale de police d’Abidjan-Cocody.Cette formation, financée par le ministère français des Affaires étrangères et pilotée par sa direction de la coopération de sécurité et de défense, s’inscrit dans le cadre du projet dénommé: « Appui au renforcement de la police technique et scientifique en Afrique de l’ouest » (Artecao).Son coordonnateur régional, Philippe Vellard, a défini la dactyloscopie comme étant « une matière qui vise les techniques d’identification par l’analyse et la comparaison des dactylogrammes. C'est-à-dire, le dessin papillaire (empreinte digitale et palmaire) qui est propre à chaque être humain ». Parlant de son utilité, il a signifié qu’il sert à « établir le lien entre un indice qui est découvert sur la scène d’une infraction et tout individu signalé comme suspect ». Philippe Vellard a relevé que cette formation qui visait à renforcer les capacités techniques de ces agents déjà formés, puis à augmenter leur nombre et à vérifier leurs capacités à devenir des formateurs, tant sur le plan national que régional, a porté spécifiquement sur les points suivants: « la préservation des traces et indices, les gestes du premier intervenant, les techniques de signalisation, la photographie des traces sur la scène d’infraction, les moyens des révélations physico-chimiques, la définition des formes, dessins, figures, l’orientation des traces et leurs comparaisons et identification ».Pour la formatrice, Karine Dupuy, technicienne en chef en Pts, au service régional d’identité judiciaire de Bordeaux en France, « la formation s’est déroulée à la fois de façon théorique et pratique sur les deux semaines, avec beaucoup d’exercices ».Au nom du directeur général adjoint chargé de la police scientifique, contrôleur général Dibi Koffi Bruno, le directeur du laboratoire central de la police, le médecin-commissaire principal Akabrou Ibrahima Nouhou, par ailleurs coordonnateur national du projet Artecao, a souligné les bons retours parvenus à la hiérarchie, au cours de cette formation.Dans son adresse aux nouveaux diplômés en dactyloscopie, il leur a signifié qu’ils ont désormais pour devoir de « transmettre la formation acquise à leurs collègues, en vue de faire évoluer la mise à niveau de tous ».Le directeur du laboratoire central de la police a dit nourrir l’espoir que ces connaissances reçues depuis cette septième session de formation, permettront à la Pts de « franchir un palier ». Non sans signifier que la Pts doit tendre à « confronter son niveau de connaissances avec ce qui se fait ailleurs ».Traduisant la reconnaissance des hiérarchies de la police et de la gendarmerie au projet Artecao, le médecin-commissaire principal Akabrou Ibrahima Nouhou, a annoncé un projet de mise en place de la documentation criminelle pour les enquêtes.Ainsi, au nom de ses pairs stagiaires-diplômés, le lieutenant de police Assiélou Séverin, a assuré de la mise en pratique des acquis de cette formation, afin de lutter contre la grande criminalité sous toutes ces formes. Il a exprimé leur gratitude au projet Artecao, à la hiérarchie de la police et à celle de la gendarmerie, ainsi qu’à la formatrice Karine Dupuy, à qui ils ont offert des présents.Narcisse [email protected] FratMat, Police technique et scientifique: 20 agents formés en dactyloscopie | FratMat
  • Plus d'un siècle après, la police doit beaucoup à celui qui est considéré comme le pionnier de la police scientifique. Bertillon, lui préférait le nom modeste de «police technique». La dactyloscopie reste de nos jours toujours la technique primordiale pour la police scientifique. On complète avec un tas d'autres techniques: un cambrioleur n'a-t-il pas été trahi récemment par l'empreinte de son oreille restée sur les portes? Amusant, Bertillon prônait déjà l'identification par l'oreille. Le Figaro.fr, Le 24 octobre 1902, première arrestation d'un meurtrier confondu par ses empreintes digitales
  • Qui est Eugène François Vidocq ? Qu’est-ce que la dactyloscopie ? Le commissaire Maigret a-t-il vraiment existé ? Autant de questions que vous ne vous êtes peut-être jamais posées mais auxquelles Grégoire Thonnat répond dans son livre Le petit quizz de la police, publié aux éditions Pierre de Taillac. L’ouvrage « évoque de manière simple et ludique les principaux faits et les personnages qui ont fait la richesse et l’histoire de la police nationale », explique l’auteur. Allez, à vous de jouer ! , QUIZ. Etes-vous incollable sur la police nationale?
  • Effectivement. Alphonse Bertillon de la Préfecture de police de Paris était un personnage assez revêche, qui avait très mauvais caractère. C’est lui qui, vers 1880, a mis au point cette technique d’identification par les mensurations osseuses. On prenait la mesure de votre taille, de votre buste, de votre oreille, de votre pied, de votre auriculaire, etc. pour déterminer si vous étiez un récidiviste. Le corps révélait ainsi la véritable identité du suspect. Alphonse Bertillon voyait du reste d’un très mauvais œil une autre méthode plus simple et plus rapide que la sienne qui allait finalement la supplanter: la dactyloscopie, la technique d’identification par les empreintes digitales. Il a mis plus de dix ans avant d’accepter d’intégrer des empreintes à ses fiches signalétiques. Migros Medien, «La série Les Experts donne une image fausse des sciences forensiques» - Entretien | Migros Magazine

Images d'illustration du mot « dactyloscopie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « dactyloscopie »

Langue Traduction
Anglais fingerprint
Espagnol huella dactilar
Italien impronta digitale
Allemand fingerabdruck
Chinois 指纹
Arabe بصمة
Portugais impressão digital
Russe отпечаток пальца
Japonais 指紋
Basque hatz-
Corse impronta digitale
Source : Google Translate API
Partager