La langue française

Curule

Définitions du mot « curule »

Trésor de la Langue Française informatisé

CURULE, adj.

A.− HIST. ANTIQUE
1. [En parlant d'un siège] Chaise, chaire curule. Siège d'ivoire sur lequel certains magistrats romains avaient le privilège de s'asseoir. Le sceptre et la chaise curule, insignes de la suprématie, faisaient hommage à leur métropole (Michelet, Hist. romaine,t. 1, 1831, p. 91):
1. Ô Rome, qu'un vil moine, en ta chaise curule, Étrangle avec l'étole et marque avec la croix, ... Leconte de Lisle, Poèmes barbares,Les Deux glaives, 1878, p. 311.
2. [En parlant de fonctions ou de magistrats jouissant du privilège de la chaise curule] Édilité curule. Les préteurs, les édiles curules présidaient à des fêtes religieuses (Fustel de Coul., Cité antique,1864, p. 230).
B.− P. ext., MOBILIER. [En parlant d'un siège de style Empire] Devant un fauteuil curule d'avoué, en acajou et maroquin vert, il y avait une petite cheminée à la prussienne (Goncourt, Journal,1859, p. 637):
2. − On n'est pas très bien assis dans les meubles Empire, hasarda la princesse. − (...) J'aime cet inconfort de guerriers qui ne comprennent que la chaise curule et, au milieu du grand salon, croisaient les faisceaux et entassaient les lauriers. Proust, Le Côté de Guermantes 2,1921, p. 519.
Rem. La docum. atteste l'adj. curulaire « qui possède le privilège du siège curule », et p. ext. « qui occupe une haute magistrature ». Ferroz, disaient les premiers, ambitionnait de finir en personnage curulaire (Vogüé, Morts, 1899, p. 192).
Prononc. et Orth. : [kyʀyl]. Ds Ac. 1798-1932. Étymol. et Hist. Av. 1380 selle curule (Bers., T. Liv., ms. Ste-Gen., fo14c). Empr. au lat. class.(sella) curulis de même sens. Fréq. abs. littér. : 23.

Wiktionnaire

Adjectif

curule \ky.ʁyl\ masculin et féminin identiques

  1. (Antiquité) Qualifiait une chaise d’ivoire qui était à l’usage de certains magistrats romains
    • Chaise ou chaire curule.
    • Il souhaita plus vivement que jamais de mourir, et tomba sur une chaise curule en laissant errer ses regards à travers les fantasmagories de ce panorama du passé. — (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)
    • Étranges magistrats, que la loi est obligée de garder à vue, pour ainsi dire, et d’attacher à leur chaise curule. — (Jules Michelet, Histoire de France, tome I, A. Lacroix et Cie, Paris, 1880, p. 110)
  2. (Par extension) Qualifiait les magistrats, les édiles qui avaient le droit de se servir de cette chaise.
    • Magistrats, édiles curules.
  3. Qualifie la statue d'un personnage représenté sur un char.
    • Mais on peut diviser commodément les statues antiques en pédestres , équestres , & curules, c'est à dire, à pié, à cheval, & en char. — (Article STATUE de l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, sous la direction de Denis Diderot & Jean le Rond D'Alembert, Neufchastel : Samuel Faulche & Compagnie, 1765, vol.15, p.501)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CURULE. adj. des deux genres
. T. d'Antiquité romaine. Chaise ou chaire curule. Chaise d'ivoire qui était à l'usage de certains magistrats. Magistrats, édiles curules, Magistrats, édiles qui avaient le droit de se servir de la chaise curule.

Littré (1872-1877)

CURULE (ku-ru-l') adj.
  • Terme d'antiquité romaine. Chaise curule, fauteuil d'ivoire sur lequel les premiers magistrats de Rome s'asseyaient et qui avait les pieds courbes et des ornements d'ivoire.

    Magistrats curules, ceux qui siégeaient sur une chaise curule. Partager avec les nobles les magistratures curules, Montesquieu, Rom. 8.

    Édilité curule, édilité qui donnait droit à une chaise curule.

HISTORIQUE

XIVe s. Cele curule estoit la cele et la chaiere en laquelle se seoient les mestres des offices, Bercheure, f° 13, verso.

XVIe s. Chaire curule comme ilz l'appellent, c'est à dire qui se porte sur un chariot par la ville, Amyot, Marius, 6.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CURULE, adj. (Hist. anc.) chaise curule ; c’étoit un siége d’ivoire, sur lequel certains magistrats de Rome avoient droit de s’asseoir. Voyez Chaise.

Les magistrats curules étoient les édiles, les préteurs, les censeurs, & les consuls. Voyez Edile.

Les senateurs qui avoient exercé ces premieres magistratures curules, se faisoient porter au senat sur ces chaises. Ceux qui triomphoient étoient aussi sur une chaise posée sur une espece de char, currus, d’où est venu le nom de curule. Voyez Triomphe.

La chaise curule sur les médailles marque la magistrature. Quand elle est traversée par une haste, c’est le symbole de Junon, dont on se sert pour marquer la conservation des princesses. Voy. le P. Jobert, Science des médailles.

Statues curules. Voyez Statue. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « curule »

Du latin curulis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Même radical que dans currus, char, comme le montre l'exemple cité d'Amyot, bien que currus ait deux r ; mais anciennement les Romains n'avaient pas de lettres doubles, et ils écrivaient curus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « curule »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
curule kyryl

Évolution historique de l’usage du mot « curule »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « curule »

  • Bordeaux a mon amour, Rome ma vénération : de l'une je suis citoyen, dans toutes les deux je suis consul ; ici est mon berceau, là ma chaise curule" (Siège en forme de pliant, symbole de pouvoir réservé aux hauts magistrats). AquitaineOnLine, Histoire de Bordeaux de l'Antiquité à nos jours : Ausone | Bordeaux Métropole | Actualités en Aquitaine
  • On retraverse la place du Marché-Vert pour arriver à la place du Marché-aux-Poissons, et admirer cette maison avec un étage à encorbellement, dont les colombages sont en forme de siège curule. , Secteur de Sélestat | Visite pour se mettre au vert
  • On est bien loin du siège curule (siège d'ivoire réservé aux hauts magistrats) de ­Dagobert, exceptionnellement sorti des réserves de la Bibliothèque nationale de France. «À l'origine, un trône peut être n'importe quel support car ce n'est pas son décor qui le fait mais sa mise en situation, rappelle le commissaire. Ce peut même être une pierre, comme celle de Scone pour l'Écosse, visible au château d'Édimbourg. Fondamentalement, le trône invite à l'humilité. Car l'autorité, ne l'oublions pas, permet de soumettre la force abusive par le respect du droit. Ce frein aux passions a toujours gêné, aussi bien les puissants que leurs sujets.» Le Figaro.fr, Tous les trônes du monde siègent à Versailles

Traductions du mot « curule »

Langue Traduction
Anglais curule
Espagnol curule
Italien curule
Allemand curule
Chinois ule
Arabe كورول
Portugais curule
Russe курульной
Japonais キュルール
Basque curule
Corse curule
Source : Google Translate API

Synonymes de « curule »

Source : synonymes de curule sur lebonsynonyme.fr

Curule

Retour au sommaire ➦

Partager