La langue française

Courtille

Définitions du mot « courtille »

Trésor de la Langue Française informatisé

COURTILLE, subst. fém.

Vx. Jardin champêtre ou enclos attenant à une maison :
... il faut élargir le terrain pour mettre ces malheureuses fleurs à l'abri des attaques du cornichon. − Pour votre courtille liturgique, (...) il y a besoin de moins de place encore, attendu que lorsqu'une plante poussera, l'autre dépérira, ... Huysmans, L'Oblat,t. 1, 1903, p. 105.
P. méton. La Courtille. Faubourg de Paris où se trouvaient primitivement vignes et jardins et où s'implantèrent des cabarets fort fréquentés par le peuple. Les spectacles (...) n'ont aucun attrait pour eux : la courtille, les porcherons, un coin de table (...), voilà leurs cercles, leurs théâtres, leurs promenades, leurs athénées (Jouy, Hermite,t. 1, 1811, p. 17).
Descente de la courtille. Rentrée des masques sur Paris le mercredi des cendres après avoir passé la nuit du mardi dans les faubourgs de la Courtille (cf. Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 84).
Arg. [P. réf. aux détenus de la Roquette démunis d'argent, p. oppos. à ceux du Palais-Royal] . Être de la courtille. Manquer d'argent. Celui qui [dans la cour de la Roquette] a de l'argent mange au Palais-Royal. Gavroche habite la Courtille (Moreau, Souv. Pte et Gde Roquette, t. 2, 1884, p. 5).
P. anal. Le paradis (cf. Dict. arg. ou Lang. voleurs dévoilée, 1847, p. 214 et Esn. 1966).
Prononc. : [kuʀtij]. Étymol. et Hist. [1511 La Courtille nom de lieu (P. Gringore, Jeu du prince des sotz ds Œuvres complètes, éd. Ch. d'Héricault et A. de Montaiglon, t. 1, p. 218)]; 1705 courtille « jardin, enclos » (N. de La Mare, Traité de la police, t. 1, p. 75). Forme fém. de courtil*. Dès le xviiies., le mot est qualifié de ,,vieux`` et de ,,régional`` (Trév.). Fréq. abs. littér. : 23. Bbg. Lew. 1960, p. 313.

Wiktionnaire

Nom commun

courtille \kuʁ.tij\ féminin

  1. Enclos, jardin[1].
    • Viennent ensuite des détails sur les origines et l'évolution générale de la ville, puis une description de caractère géographique et historique à la fois : les enceintes, les courtilles, les coutures, les lieux-dits, les îles, les portes anciennes et modernes […]. — (Michel Fleury, « Notice sur la vie et l'œuvre de Sauval », in : « Si le roi m'avait donné Paris sa grand'ville... », Travaux et veilles de Michel Fleury, Maisonneuve et Larose, Paris, 1994, ISBN 2-7068-1141-2, page 315.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

COURTILLE (kour-ti-ll', ll mouillées, et non kour-ti-ye) s. f.
  • Partie des faubourgs du nord de Paris où se trouvent beaucoup de cabarets.

    Descente de la Courtille, rentrée dans Paris des masques après la nuit du mardi gras passée à la Courtille.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « courtille »

Courtil, parce qu'il y avait là autrefois beaucoup de jardins et de vignes. La vigne de la Courtille, belle montre et peu de rapport, Cyrano de Bergerac, le Pédant joué, p. 26.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De courtil.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « courtille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
courtille kurtj

Évolution historique de l’usage du mot « courtille »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « courtille »

Langue Traduction
Anglais courtille
Espagnol courtille
Italien courtille
Allemand courtille
Chinois 考蒂尔
Arabe كورتيل
Portugais courtille
Russe courtille
Japonais コートリユ
Basque courtille
Corse cortile
Source : Google Translate API

Synonymes de « courtille »

Source : synonymes de courtille sur lebonsynonyme.fr

Courtille

Retour au sommaire ➦

Partager