La langue française

Cosmographie

Sommaire

  • Définitions du mot cosmographie
  • Étymologie de « cosmographie »
  • Phonétique de « cosmographie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cosmographie »
  • Citations contenant le mot « cosmographie »
  • Traductions du mot « cosmographie »
  • Synonymes de « cosmographie »

Définitions du mot cosmographie

Trésor de la Langue Française informatisé

COSMOGRAPHIE, subst. fém.

A.− [Dans le temps] Théorie philosophique sur l'origine et la structure de l'univers. C'est la cosmographie même d'Aristote, car la structure du monde de saint Thomas est physiquement indiscernable de celle du monde grec (Gilson, Esprit philos. médiév.,1931, p. 78).
P. méton. Compilation sur l'origine et l'histoire de l'univers. Une cosmographie qui va de la création du monde à l'année 1431 (A. France, J. d'Arc,t. 1, 1908, p. XV).
B.− [Dans l'espace]
1. Vieilli. Géographie. Une cosmographie inexacte, mais universellement admise, fixait les dimensions du globe terrestre (Ozanam, Philos. Dante,1838, p. 158).
P. méton. Compilation géographique. Les cosmographies à l'usage des pèlerins (Lavedan, Urban.? 1926, p. 130).
2. ASTRON. Partie descriptive de l'astronomie ne faisant appel qu'à des notions élémentaires de mathématique et de physique.
Rem. Abrégé en cosmo dans le lang. des écoles : l'examinateur qui m'a interrogé en octobre, sur la cosmo, était une buse qui s'est fichu de moi parce que je lui disais que les taches du soleil avaient une influence sur la température et l'électricité terrestres (Bernanos, Lettr. inéd., 1904, p. 1725).
Prononc. et Orth. : [kɔsmɔgʀafi]. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. 1512 « géographie » (J. Lemaire de Belges, Illustrations de Gaule et singularitez de Troye, 1. I, chap. 4, éd. J. Stecher, t. 1, p. 25) − 1601 (Charron, Sagesse II, 2 ds Hug.); 1544 « description de l'univers » (P. Apian, Cosmographie, Anvers, fo29 vods Fr. mod. t. 25, p. 305, s.v. alidade). Empr. au b. lat. cosmographia « cosmographie », lui-même empr. au gr. κ ο σ μ ο γ ρ α φ ι ́ α « id. ». Fréq. abs. littér. : 21.

Wiktionnaire

Nom commun

cosmographie \kɔs.mɔ.ɡʁa.fi\ féminin

  1. Description astronomique de l’univers.
    • Autrefois, dit Rosenthal, j'étais très fort sur la cosmographie. Mais maintenant le cou sous la guillotine, vous ne me feriez pas dire où est l’étoile polaire... — (Paul Nizan, La Conspiration, 1938, p.153)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COSMOGRAPHIE. n. f.
Description astronomique de l'univers. Cours de cosmographie.

Littré (1872-1877)

COSMOGRAPHIE (ko-smo-gra-fie) s. f.
  • Description astronomique du monde, ou astronomie descriptive. Un cours de cosmographie est l'étude des mouvements des corps cosmiques, abstraction faite de tous les calculs. Je pose en fait qu'après deux ans de sphère et de cosmographie, il n'y a pas un seul enfant de dix ans qui, sur les règles qu'on lui a données, sût se conduire de Paris à Saint-Denis, Rousseau, Ém. II.

HISTORIQUE

XVIe s. Tous les anciens se sont mescontés, pensans avoir trouvé la mesure de la terre habitable, et comprins toute la cosmographie, Charron, Sagesse, II, 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COSMOGRAPHIE, s. f. description du monde, ou science qui enseigne la construction, la figure, la disposition, & le rapport de toutes les parties qui composent l’Univers. Voyez Monde. Ce mot vient du grec κόσμος, monde, & γράφω, je décris.

La Cosmographie differe de la Cosmologie, en ce que celle-ci raisonne sur la construction & la formation de l’Univers, au lieu que la Cosmographie en est seulement la description historique.

La Cosmographie dans sa définition générale embrasse, comme l’on voit, tout ce qui est de l’objet de la Physique. Cependant on a restraint ce mot dans l’usage à désigner la partie de la Physique qui s’occupe du système général du monde. En ce sens la Cosmographie a deux parties ; l’Astronomie, qui fait connoître la structure des cieux & la disposition des astres, voyez Astronomie ; & la Géographie, qui a pour objet la description de la Terre, voyez Géographie.

Quoique nous donnions dans les différens articles de cette Encyclopédie le détail des différens points du système du monde, nous allons ici exposer ce système fort en abregé, pour en présenter l’idée générale à ceux qui n’en sont pas instruits, nous réservant à entrer dans un plus grand détail aux articles dont il s’agit. Voyez Copernic, Planete, &c.

Le Soleil est au centre de notre système. C’est un globe lumineux, environ un million de fois gros comme la Terre ; il tourne sur son axe en 25 jours ; on y voit des taches qui disparoissent. Voyez Soleil, Tache, &c.

Mercure tourne autour du Soleil en trois mois ; on ne sait s’il tourne sur lui-même. Son diametre est de celui du Soleil ; sa distance au Soleil la plus grande est de 5137 diam. de la Terre, la plus petite de 3377. Voyez Mercure.

Venus a un diametre qui est le de celui du Soleil. Elle tourne sur son axe, selon quelques-uns, en 24 jours, selon d’autres en 24 heures. Sa plus grande distance est de 8008 diam. terr. la moindre de 7898. Voyez Venus.

La Terre est dans sa plus grande distance à 11187 diam. & dans la plus petite à 10813. Elle tourne en 24 heur. sur son axe, & cet axe a outre cela un mouvement conique, dont la révolution est de 25000 ans ; il fait un angle de 66° avec l’écliptique. V. Ecliptique, Précession des Equinoxes, Terre.

Mars tourne sur lui-même en 25 heures, & autour du Soleil en deux ans ; sa plus grande distance est de 18315 diam. de la Terre, & la moindre de 15213 ; son diametre est de de celui du Soleil. V. Mars.

Jupiter tourne en 10 heures sur son axe, & autour du Soleil en douze ans ; son diametre est de celui du Soleil, sa plus grande distance est de 59950 diam. terr. sa moindre de 54450. Voyez Jupiter.

Saturne tourne en trente ans autour du Soleil ; on ignore s’il tourne sur son axe. Sa plus grande distance est de 110935 diam. terr. sa moindre de 98901, Voyez Saturne.

Outre ces six planetes principales, il en est de secondaires ou satellites. La Lune est satellite de la Terre ; elle tourne autour d’elle-même & autour de la Terre en un mois ; elle est éloignée de nous de 30 diametres de la Terre. Son diametre est le de diam. de la Terre. Voyez Lune, Satellite.

Jupiter a de même quatre satellites, & Saturne cinq. De plus, cette derniere planete a un anneau très-singulier. Voyez Anneau. Les éclipses des satellites sont d’une grande utilité pour les longitudes. Voyez Longitude.

Notre Terre est couverte de deux grands fluides : l’un est la mer, dans lequel l’action de la Lune & du Soleil cause un flux & reflux continuel ; l’autre est l’air, dans lequel on a remarqué beaucoup de propriétés. Voyez Mer, Marée, Air, &c.

La lumiere des planetes, matte & foible en comparaison de celle du Soleil, leurs phases, leurs taches constantes, & leurs différentes éclipses, prouvent qu’elles sont comme notre terre des corps opaques, qui reçoivent la lumiere du Soleil. Voyez Phases, Eclipse, Tache, &c.

La lumiere du Soleil est un composé de sept couleurs primitives : rouge, orangé, jaune, verd, bleu, indigo, violet ; voyez Couleur ; & cette lumiere vient à nous en 7 à 8 minutes. Voyez Lumiere & Aberration.

Les planetes ne sont point des globes parfaits, & leurs orbites sont des ellipses & non des cercles. V. Orbite, Terre, &c. Les cometes ne sont autre chose que des planetes, dont les orbites sont fort allongées, & qui ne sont vûes que dans une partie de leurs cours. Voyez Comete.

Les coquillages, les poissons pétrifiés qu’on trouve sur les lieux les plus élevés & les plus éloignés de la mer, prouvent que les eaux ont inondé autrefois les lieux que nous habitons, voyez Chaos & Déluge ; & l’on voit dans les dispositions des différens lits de la Terre, des preuves des secousses qu’elle a autrefois éprouvées. Voyez Terre.

Les étoiles fixes sont autant de soleils semblables au nôtre, dont la distance est si énorme qu’on ne peut la mesurer. Il y en a de différentes grandeurs, de changeantes, de nébuleuses, &c. Voy. Etoile. Voyez l’essai de Cosmologie de M. de Maupertuis. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cosmographie »

Via le latin cosmographia au grec ancien κοσμογραφία, kosmografia (« description du monde ») → voir cosmos et graphie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Κοσμογραφία, de ϰόσμος, monde, et γράφειν, décrire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cosmographie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cosmographie kɔsmɔgrafi

Évolution historique de l’usage du mot « cosmographie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cosmographie »

  • "Je suis un grand admirateur de son style qui a toujours été une véritable source d'inspiration pour moi. Avoir eu la chance de mettre l'inspiration que j'ai tirée de son oeuvre dans ma cosmographie personnelle est très gratifiant. Le concept initial des vases se fonde sur des éléments fantastiques: des formes, des silhouettes et des traits naturels qui se mélangent et flottent sur une mer de couleurs", a commenté Jaime Hayon. lindependant.fr, Des vases inspirés d'oeuvres d'Henri Matisse raviront les amateurs d'art - lindependant.fr

Traductions du mot « cosmographie »

Langue Traduction
Anglais cosmography
Espagnol cosmografía
Italien cosmografia
Allemand kosmographie
Chinois 宇宙摄影
Arabe علم الكونيات
Portugais cosmografia
Russe космография
Japonais 宇宙写真
Basque kosmografia
Corse cosmografia
Source : Google Translate API

Synonymes de « cosmographie »

Source : synonymes de cosmographie sur lebonsynonyme.fr
Partager