La langue française

Cortical

Définitions du mot « cortical »

Trésor de la Langue Française informatisé

CORTICAL, ALE, AUX, adj.

A.− BOT. Relatif à l'écorce. Parenchyme, tissu cortical; enveloppe, fibre, substance corticale. L'enveloppe corticale [des fèves de cacao] éclate et peut être séparée facilement de l'amande (Brunerie, Industr. alim.,1949, p. 37).
B.− ANAT. Relatif à la partie externe des organes. Anton. médullaire.L'atrophie cérébelleuse tardive à prédominance corticale (Ce que la France a apporté à la méd.,1946, p. 274).
Emploi subst. p. ell. du déterminé. La corticale. Une ostéoporose parcellaire (...) s'associant à des érosions de la corticale, donnant à l'os un aspect vermoulu (Ravault, Vignon, Rhumatol. clinique,1956, p. 567).
En partic.
1. Relatif au cortex cérébral. Les processus perceptifs impliquent des réactions corticales complexes (Piéron, Sensation,1945, p. 190):
1. Notre connaissance sensorielle globale du milieu extérieur résulte de la confrontation des diverses sensations nées dans les centres nerveux corticaux à la suite de l'excitation de nos divers organes des sens. Camefort, Gama, Sc. nat.,1960, p. 251.
SYNT. Abcès, processus, récepteur, trouble cortical; aire, atteinte, centralisation, dissociation, excitation, inhibition, origine, réponse, stimulation, zone corticale.
2. Relatif au cortex surrénal. Les hormones corticales des glandes surrénales (Hist. sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 437):
2. Les premiers extraits corticaux actifs, susceptibles de compenser les effets de la surrénalectomie bilatérale chez l'animal, ont été préparés entre 1926 et 1930... Bariéty, Coury, Hist. de la méd.,1963, p. 752.
Rem. 1. On rencontre ds la docum. l'adj. cortical au sens de « relatif à l'écorce terrestre » (cf. Rothé, Questions act. géophys., 1943, p. 380 et infra rem. 2 b). 2. Cortical entre comme second élément de compos. dans la formation d'adj. relatifs a) au cortex cérébral : noyau sous-cortical (cf. Mounier, Traité caract., 1946, p. 194), ramollissement sous-cortical (cf. Ce que la France a apporté à la méd., 1946, p. 272); b) à l'écorce terrestre : extra-, intra-cortical (cf. Baulig 1956). 3. On rencontre en outre ds la docum. a) L'adj. corticé, ée. Recouvert d'une écorce. Celles [les feuilles] des chênes sont corticées et attachées à des queues fort dures (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p. 221). b) L'adj. corticiforme. Qui a l'apparence d'une écorce. Polypier (...) recouvert d'un encroûtement corticiforme (Lamarck, Philos. zool., t. 1, 1809, p. 288). c) Le subst. fém. corticalité. Synon. de cortex*. Il s'agit dans ces cas de foyers pneumoniques débutant assez loin de la corticalité du poumon (Ménétrier, Stévenin ds Nouv. Traité Méd., fasc. 1, 1926, p. 278). Il semble que les lésions méningées se soient propagées à la corticalité du cerveau (Teissier, Esmein, ibid., fasc. 2, 1928, p. 596).
Prononc. et Orth. : [kɔ ʀtikal], plur. [-o]. Ds Ac. 1762 puis Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1. Fin xves. [1reéd.] ou 1539 ulceres corticales (J. Joret, d'apr. Lar. Lang. fr.); 2. 1685 partie corticale du cerveau (Lange, Traité des Vapeurs ds Fr. mod. t. 14, p. 293). Dér. du lat. cortex, -icis « écorce »; suff. -al. Fréq. abs. littér. : 38.

Wiktionnaire

Adjectif

cortical \kɔʁ.ti.kal\ masculin

  1. (Botanique) Qui est relatif à l'écorce.
    • Si l'on écrase entre deux pierres des grains de blé, l'enveloppe corticale de chaque grain est brisée, et les débris, qui portent le nom de son, se mêlent à la farine provenant de la trituration de la partie intérieure ; […]. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 107)
  2. (Anatomie) Relatif au cortex d’un organe, généralement le cerveau.

Adjectif

cortical \ˈkɔː.tɪ.kəl\ (Royaume-Uni) ou \ˈkɔɹ.tɪ.kəl\ (États-Unis)

  1. (Botanique) Cortical.
  2. (Anatomie) Cortical.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CORTICAL, ALE. adj.
T. de Botanique. Qui appartient, qui a rapport à l'écorce. Bouton cortical. Couches corticales. En termes d'Anatomie, Substance corticale, Substance grise qui forme la partie extérieure du cerveau. Il se dit également de la Partie extérieure des reins.

Littré (1872-1877)

CORTICAL (kor-ti-kal, ka-l') adj.
  • 1 Terme de botanique. Qui appartient à l'écorce. Couches corticales. Les pores corticaux. Bourgeon cortical. Si l'on fait passer un fil d'argent dans l'épaisseur de l'écorce d'un arbre en pleine végétation, on verra ce fil s'avancer chaque année vers l'extérieur de l'arbre, parce qu'il sera emporté par les couches corticales qui suivront la même direction, Bonnet, Contempl. nature, Œuvres, t. VIII, p. 335, note 3, dans POUGENS.

    Plantes corticales, celles qui naissent et végètent sur l'écorce.

  • 2 Terme d'anatomie. Substance corticale du cerveau, substance externe et grise, qui enveloppe la substance blanche, dite médullaire.

    Substance corticale des reins, substance cendrée formant écorce à la glande urinaire.

    Substance corticale des dents ou cément, une des substances qui forment les dents composées des mammifères.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CORTICAL, adj. en Anatomie, se dit d’une substance qui environne une partie, comme l’écorce fait l’arbre.

La substance corticale du cerveau, c’est la partie extérieure du cerveau & du cervelet, où cette partie qui est immédiatement au-dessous de la pie-mere, ainsi appellée, parce qu’elle entoure la partie intérieure ou médullaire, comme l’écorce d’un arbre l’entoure. Voyez Cerveau.

On l’appelle aussi la substance cendrée, à cause de sa couleur grisâtre ou cendrée. Voyez Cendrée.

Archange Piccolomini Ferrarois passe pour avoir introduit le premier en 1526 cette division du cerveau en substance corticale ou cendrée, & en médulaire ou fibreuse. Mais Vesale avoit déjà observé cette distinction, liv. VII. ch. jv. & en avoit donné la figure. Voyez Substance médullaire.

La substance corticale est plus molle & plus humide que la médullaire ; elle l’accompagne dans toutes ses circonvolutions. Elle est formée par des ramifications capillaires des arteres carotides, qui font un lassis dans les meninges, & qui de-là se continuent dans cette substance par des ramifications capillaires imperceptibles. Voyez Meninges.

La plûpart des Anatomistes, après Malpighi, Bidloo, &c. conviennent qu’elle est glanduleuse, & que la substance médullaire n’en est que la continuation. Ruisch, Bergerus, Vieussens, &c. prétendent qu’elle n’a rien de glanduleux. Voy. Cerveau, Cervelet, & Moelle allongée ; voyez aussi Glande, &c. Chambers. (L)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cortical »

(fin XVe siècle) Du latin cortex (« écorce »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin cortex (« écorce »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. cortex, corticis, écorce ; sanscr. Kritti (le 1er i étant un i bref), de krĭt, fendre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cortical »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cortical kɔrtikal

Évolution historique de l’usage du mot « cortical »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cortical »

  • L'IRM systématique du genou chez les adolescents révèle souvent des irrégularités de type tumoral dans le fémur distal. Ces irrégularités affectent l'os cortical, si bien qu’elles sont appelées irrégularités corticales fémorales distales (DFCI). Les DFCI conduisent souvent à une incertitude diagnostique car elles peuvent être confondues avec des images plus graves comme le cancer ou l’ostéite. , Irrégularités corticales fémorales bénignes chez les jeunes sportifs
  • Un AVC peut affecter les régions corticales du cortex cérébral, y compris la substance grise, ou affecter les régions sous-corticales, notamment la substance blanche. , AVC sous-cortical: les mécanismes induisant l'altération de l'attention
  • L’analyse a porté sur un total de 7 254 sujets (66 % étaient des femmes et 34 % des hommes), d’âge moyen au début de l’étude de 69 ± 9 ans. Sur un suivi moyen de 4.6 ± 2.4 années, 765 (11 %) des participants ont fait une fracture. Sur ces 765, 633 (86 %) avaient un T-score au niveau du col fémoral > -2.5. Après ajustement pour l’âge, le sexe, la cohorte, la taille, le poids, la charge de rupture du squelette périphérique (calculée à partir des données de microarchitecture au niveau du squelette périphérique) avait l’association la plus forte avec le risque de fracture : pour chaque diminution de 1 SD, le hazard ratio (HR) était de 2.4 (1.98-2.91) au niveau du tibia et de 2.13 (1.77-2.56) au niveau du radius. Le hazard ratio pour les autres indices osseux allait de 1.12 (1.03-1.23) par augmentation de 1 DS de la porosité corticale du tibia à 1.58 (1.45-1.72) par diminution de 1 DS de la densité osseuse volumétrique trabéculaire du radius. Après ajustement pour la DMO au niveau du col ou le score de FRAX, les associations étaient moindres mais restaient significatives pour la plupart des paramètres osseux analysés en micro-CT. Un modèle comprenant la densité osseuse volumétrique corticale, le nombre de trabécules, l’épaisseur des trabécules au niveau du radius distal et un modèle incluant ces indices et la surface corticale au niveau du tibia étaient les meilleurs prédicteurs de fractures. egora.fr, La microarchitecture de l’os cortical et trabéculaire est un bon prédicteur indépendant du risque de fracture chez les sujets âgés | egora.fr
  • Ces résultats engendrent ainsi une profonde révision de notre compréhension du cortex. Les ondes delta seraient un moyen d’isoler sélectivement des assemblées de neurones choisies, qui transmettent une information cruciale entre les périodes de dialogue hippocampo-cortical et de réorganisation des circuits corticaux, pour former des souvenirs à long terme. CNRS, Nouvelle découverte sur la stabilisation de nos souvenirs pendant le sommeil | CNRS
  • On the Orion I cortical implant: "A cure for blindness: Father, 35, who suddenly lost his sight aged nine is among six patients to have their vision restored by pioneering treatment that beams images directly into the brain" https://t.co/qEUAllBBGV by @Ben_Spencer Daily Geek Show, Cet implant envoie l'image d'une caméra directement dans le cerveau de personnes aveugles
  • Park et coll. ont réalisé une étude afin de déterminer l’épaisseur de la corticale en fonction de la localisation dans cette région. L’épaisseur augmente en se rapprochant du bord basilaire, c’est à dire en s’éloignant des dents (99). LEFILDENTAIRE magazine dentaire, Abord anatomique du prélèvement mandibulaire : symphyse mentonniere et zone rétro-molaire

Traductions du mot « cortical »

Langue Traduction
Anglais cortical
Espagnol cortical
Italien corticale
Allemand kortikal
Chinois 皮质的
Arabe قشري
Portugais cortical
Russe корковый
Japonais 皮質
Basque cortical
Corse corticale
Source : Google Translate API

Synonymes de « cortical »

Source : synonymes de cortical sur lebonsynonyme.fr

Cortical

Retour au sommaire ➦

Partager