La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « contus »

Contus

Définitions de « contus »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONTUS, USE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de contondre*.
II.− Emploi adj.
A.− Rare, vieilli. [En parlant d'une pers.] Qui est meurtri après avoir reçu des coups.
Emploi subst. Dans cette rixe, il y a eu plus de contus que d'hommes blessés à sang (S. Mercier, Néologie,t. 1, 1801, p. 128).
B.− MÉDECINE
1. [En parlant d'une partie du corps, d'une plaie, etc.] Qui a été altéré par un choc, un objet contondant. Les plaies sont (...) contuses quand elles s'accompagnent d'une certaine mortification des tissus voisins (E. Garcin, Guide vétér.,1944, p. 38).
2. [En parlant d'une sensation de douleur] Qui provient d'une plaie ou qui donne l'impression d'avoir été roué de coups. (Quasi-)synon. contusif.Rachialgie dorso-lombaire, irradiant dans les membres sous forme de douleurs contuses (A. Sodré dsNouv. Traité Méd.,fasc. 3, 1927, p. 567).
P. métaph. et p. plaisant. [En parlant d'une douleur morale] Une machine passive (...) sur laquelle les êtres et les choses ne s'inscrivaient que par sensations confuses, quasi contuses (J. Richepin, Le Cadet,1890, p. 326).
C.− PHARM., vx. [En parlant de plantes] Qui a été broyé, pilé. Pommade au laurier (...) préparée avec une livre de feuilles de laurier pilées, 2 livres d'axonge et une livre de baies de laurier contuses (J.-B. Kapeler, J.-B. Caventou, Manuel des pharmaciens et des droguistes,t. 2, 1821, p. 564).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃ty], fém. [-y:z]. Ds Ac. 1694-1932. Fait partie des adj. en [y] qui s'écrivent -us : abstrus, cabus, camus, confus, contus, diffus, inclus, infus, intrus, obtus, perclus et reclus. Étymol. et Hist. Cf. contondre. Fréq. abs. littér. : 9.

Wiktionnaire

Adjectif - français

contus \kɔ̃.ty\

  1. Qui provient d’une contusion.
    • […]; si l’âme était gourde et contuse, l’esprit n’était, ni moins endolori, ni moins recru. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  2. Qui est meurtri par une contusion.
    • Qu'est-ce que c’est que cette batterie où vous avez contus de bastonnade un petit vicomte ? — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris)
    • Les muscles peuvent être le siège de blessures faites par des instruments piquants, tranchants ou contondants; ils peuvent être contus sans plaies. — (M. A. Bérard & ‎L. Gosselin, Compendium de chirurgie pratique ou traité complet des maladies, ‎Paris, 1851, vol.2, chap.8, p.198)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONTUS, USE. adj.
Qui provient d'une contusion. Une plaie contuse.

Littré (1872-1877)

CONTUS (kon-tu, tu-z') adj.
  • Terme de chirurgie. Qui a éprouvé une contusion. Une partie contuse.

    Plaie contuse, solution de continuité des parties molles compliquée avec la contusion.

HISTORIQUE

XVIe s. Une racine de grande esclaire, cuite et contuse [pilée], De Serres, 940.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « contus »

Lat. contusus, part. passé de contundere (voy. CONTONDRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Participe passé du verbe inusité contondre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « contus »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
contus kɔ̃ty

Évolution historique de l’usage du mot « contus »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « contus »

  • Le 30, Miss Isabella Stratton a séjourné aux Grands Mulets. Le porteur Simond, qui avait été assez fortement contus dans sa chute, préféra ne pas tenter de nouveau cette périlleuse entreprise. La caravane, réduite à quatre personnes, partit des Grands Mulets le 31, à trois heures quarante du matin, par 13 degrés de froid. Quatre heures suffirent pour atteindre le Grand Plateau. A sept heures quarante le thermomètre marquait 19 degrés ; la température était donc à peu près la même que le 29 : le temps était superbe, mais pas aussi calme que le jour de la première ascension. Altitude News, 1876 : Isabella Straton, une femme pour la première hivernale au Mont Blanc !
  • Dans la plaie aiguë se rajoute des germes extérieurs et divers corps étrangers (vêtements, terres, cailloux, végétaux, etc.) qu’il faut éliminer. La cicatrisation normale de première intention est la fermeture par suture. Elle ne peut réussir qu’en l’absence de contamination par des microbes virulents (morsure par exemple non accessible au lavage) et après détersion des résidus cutanés morts ou contus. La suture fait affronter les berges sans hématome qui favorise l’infection et limite le résultat esthétique. La cicatrisation normale de deuxième intention est le résultat de l’évolution spontanée de la plaie aiguë ou chronique en trois phases : détersion, bourgeonnement puis épidermisation. Le corps va tenter d’éliminer la contamination par une réaction inflammatoire. Initialement, les vaisseaux se dilatent pour amener les acteurs de cette détersion, offrant le spectacle d’une lutte de nos défenses immunitaires contre l’agresseur (chaleur, rougeur, douleur, tuméfaction, etc.) dont les morts de part et d’autre s’agrègent aux corps étrangers pour constituer le pus. L’inflammation persistant, et en l’absence de possibilité d’évacuation, il y a séquestration au sein d’un abcès. Actusoins - infirmière, infirmier libéral actualité de la profession, Prise en charge des plaies aiguës en structure d’urgence - Actusoins actualité infirmière
  • Nous avons affaire alors à une sciatique hyperalgique (extrêmement douloureuse) et/ou paralysante (paralysie du nerf). Cela peut être aussi le syndrome de la queue de cheval par compression des nerfs pelviens induisant des troubles urinaires ou rectaux, une impuissance… Il s’agit d’urgence. Il faut absolument opérer cette hernie pour sauver le ou les nerfs contus. , Traitement naturel de la sciatique et du lumbago - Alternative Santé

Images d'illustration du mot « contus »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « contus »

Langue Traduction
Anglais bruised
Espagnol magullado
Italien contuso
Allemand verletzt
Chinois 瘀伤
Arabe كدمات
Portugais machucado
Russe синяках
Japonais 傷ついた
Basque min hartu zuen
Corse brusgiatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « contus »

Source : synonymes de contus sur lebonsynonyme.fr

Contus

Retour au sommaire ➦

Partager