La langue française

Clinicien

Définitions du mot « clinicien »

Trésor de la Langue Française informatisé

CLINICIEN, subst. masc.

A.− Médecin, généralement de clinique hospitalière ou privée, qui procède par examen direct du malade :
1. Clinicien remarquable, interne des hôpitaux, sorti troisième de sa promotion, un moment professeur de gynécologie à la faculté de Toulouse, (...) le docteur Labat faisait figure d'homme d'élite partout où il paraissait et s'exprimait. Pesquidoux, Le Livre de raison,1932, p. 166.
P. métaph. :
2. − Chantal, disait le soir même M. de Clergerie, après une telle épreuve, la plus grave que tu aies connue, et qui va retentir sur ta vie tout entière, je pense que la nécessité s'impose du choix d'un conseiller ferme et sagace, d'un véritable clinicien des âmes. Bernanos, L'Imposture,1927, p. 530.
Emploi adj. Médecin clinicien.
B.− En partic. Médecin expérimenté au diagnostic très sûr :
3. Ricarda était trop bon clinicien et trop maître de soi pour ne pas glisser dans ses textes des confidences permettant au lecteur d'être renseigné sur l'état du clinicien observateur de lui-même. Abellio, Heureux les pacifiques,1946, p. 376.
P. anal. :
4. Il [le docteur Labat] le fit sous forme d'études, en clinicien penché sur le corps rustique comme sur un organisme de chair, ... Pesquidoux, Le Livre de raison,1932, p. 172.
Rem. On rencontre ds la docum. auto-clinicien. Clinicien qui observe sa propre maladie. En emploi métaph. Barrès est un auto-clinicien (Renard, Journal, 1906, p. 1030; cf. supra ex. 3).
Prononc. et Orth. : [klinisjε ̃]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1838 subst. (Ac. Compl. 1842). Dér. de clinique*; suff. -ien*. Fréq. abs. littér. : 29.

Wiktionnaire

Adjectif

clinicien \kli.ni.sjɛ̃\ masculin

  1. De clinique médicale.
    • Hélène Romano, psychologue clinicienne et urgentiste au Samu 94, indique que «cette asphyxie dangereuse est notamment évoquée dans des films sadomasochistes». — (Drôme : l'adolescent retrouvé pendu à un lit a agi seul, LeParisien.fr, 14 février 2014)

Nom commun

clinicien \kli.ni.sjɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : clinicienne)

  1. Médecin qui œuvre essentiellement en clinique.
    • Néanmoins la préoccupation constante des cliniciens à l'égard de l’amibiase, et cette tendance à la voir partout peut-être parce qu'elle est partout, prennent figure de manie aux yeux des parasitologues. — (Revue de médecine et d’hygiène tropicales, vol. 20 à 21, Société de médecine et d hygiène tropicales - France, 1928, page 68)
    • En 1878, le professeur S. Botkine, éminent clinicien russe, offrit au jeune physiologiste plein de talent un poste de manipulateur. — (E. Asratian, I. Pavlov : sa vie et son œuvre, p.11, Éditions en langues étrangères, Moscou, 1953)
    • Le diagnostic différentiel de l’apathie et de la dépression reste un véritable défi lancé au clinicien, certains symptômes étant communs, le manque de motivation en particulier. — (Psychopathologie et neurosciences: Questions actuelles de neurosciences cognitives et affectives, sous la direction de Salvatore Campanella et ‎Emmanuel Streel, De Boeck Supérieur, 2008, page 247)
    • Il faudrait aussi une représentation interdisciplinaire avec des spécialistes du développement de l'enfant, des accidentologues, des ingénieurs, des urbanistes, des cliniciens, des sociologues et d'autres encore. — (Rapport mondial sur la prévention des traumatismes chez l'enfant, sous la direction de M. Peden, ‎K. Oyebite & ‎J. Ozanne-Smith, OMS/Unicef, 2009, page 151)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CLINICIEN. n. m.
Médecin qui fait surtout de la clinique.

Littré (1872-1877)

CLINICIEN (kli-ni-siin) adj. m.
  • Un médecin clinicien, ou, substantivement, un clinicien, celui qui étudie plus au lit des malades que dans le cabinet.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « clinicien »

Voy. CLINIQUE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de clinique avec le suffixe -ien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « clinicien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
clinicien klinisjɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « clinicien »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « clinicien »

  • Le Dr Samir Gupta, un clinicien-scientifique à l’hôpital St. Michael’s à Toronto, n’est pas surpris de voir que le niveau d’anticorps diminue avec le temps. Il s’agit d’une réponse naturelle du corps, puisque la production d’anticorps est une activité énergivore pour le corps, explique-t-il. Nouvelles du web, L’immunité à la COVID-19 serait temporaire, surtout chez les asymptomatiques – Nouvelles du web
  • La formation assurée et destinée aux cliniciens, à titre d’exemple, reste insuffisante du fait que le volume horaire imparti pour chaque module reste insuffisant et ne permet pas d’aborder les questions qu’elle soit d’ordre théorique ou clinique de façon détaillée et plus approfondie (notamment pour la licence qui est de trois années d’études). El Watan, Rafika Hafdhallah. Docteur en psychologie clinique et enseignante à Blida 2 : «La formation destinée aux cliniciens reste insuffisante» | El Watan
  • «C’est un choc terrible», lâche, ému, le professeur Amine Benyamina qui lui a succédé à l’hôpital Paul-Brousse. Psychiatre clinicien, chaleureux et passionné, Michel Reynaud était devenu un des spécialistes français des addictions, réussissant à imposer cette discipline dans le champ de la santé mentale. «Les addictions, c’est un monde à part, et la prise en charge est particulière, personnelle, nous disait-il. En plus, il y a des effets neurologiques importants. Enfin, il y a la prévention qui est un des volets qui marche le mieux.» Libération.fr, Mort de Michel Reynaud, pionnier de l’addictologie en France - Libération
  • ll est psychanalyste et sexologue clinicien dans le Vaucluse. Il est également l’auteur de « La masturbation, et si on en parlait » aux éditions La Musardine, collection psycho-love et de « Viol Conjugal : Comment Prouver Qu'on a Été Victime ? » aux éditions Le bord de l’eau. Sud Radio, Brigitte Lahaie, le programme de la semaine - Sud Radio
  • C’est avec stupéfaction et énormément de peine que nous apprenons le décès du Professeur Michel Reynaud. Psychiatre clinicien, il était devenu spécialiste des addictions et avait œuvré toute sa vie pour comprendre et traiter les addictions. Vaping Post, Décès du Professeur Michel Reynaud, pilier de l'addictologie moderne | Vaping Post
  • Pour commencer, il est important de rappeler que chaque personne est unique et que parler à un patient de statistiques peut être dénué de sens. En effet, pour une personne donnée, il n’y a pas 14%, 28% ou 87% de chances de mourir de tel cancer, ce sera 0 (guérison) ou 100% (décès). La médecine est bien un art quand elle est pratiquée par des cliniciens qui savent adapter à chaque personne le meilleur traitement pour elle, à un temps t, dans la prise en compte de la globalité de cette personne. FranceSoir, Comment l’industrie pharmaceutique a vendu son âme… Acte II

Traductions du mot « clinicien »

Langue Traduction
Anglais clinician
Espagnol clínico
Italien clinico
Allemand kliniker
Chinois 临床医师
Arabe طبيب
Portugais clínico
Russe клиницист
Japonais 臨床医
Basque clinician
Corse clinica
Source : Google Translate API

Synonymes de « clinicien »

Source : synonymes de clinicien sur lebonsynonyme.fr

Clinicien

Retour au sommaire ➦

Partager