La langue française

Cive

Définitions du mot « cive »

Trésor de la Langue Française informatisé

CIVE, CIVETTE1, subst. fém.

BOT. Plante à racines bulbeuses, ayant les propriétés de l'oignon, et employée dans la salade ou dans les ragoûts, principalement dans le civet :
Au xixesiècle, Alexandre Dumas, dans son grand dictionnaire de cuisine, cite dix herbes d'assaisonnement : le persil, l'estragon, la cive, la ciboule, la sarriette, le fenouil, le thym, le basilic, la tanaisie... Les Gdes heures de la cuis. fr., Éluard-Valette, 1964, p. 239.
Rem. Ac. 1798 et 1932 signalent une vedette civette, subst. fém. : ,,Nom donné à plusieurs variétés du genre ail dites aussi cive et ciboulette`` (cf. Verne, L'Île mystérieuse, 1874, p. 139).
Prononc. et Orth. : [si:v], [sivεt]. Ds Ac. dep. 1762; Ac. 1718 et 1740 n'ont que cive. Étymol. et Hist. Fin du xiies. chive (Vie de Saint Gilles, éd. G. Paris et A. Bos, 1264); 1erquart xiiies. cive (Florence de Rome, éd. Wallensköld, 3859); 1549 civette (Est.). Du lat. class. caepa, cepa « oignon ». Fréq. abs. littér. Cive : 11. Civette : 1. Bbg. Sain. Sources t. 3 1972 [1930], p. 523.

Wiktionnaire

Nom commun

cive \siv\ féminin

  1. (Botanique) Ciboule, plante bulbeuse de la famille des Liliacées, dont les feuilles sont utilisées comme condiment.
  2. (Verrerie) Disque de verre obtenu par la méthode de soufflage en plateau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CIVE. n. f.
Sorte de civette.

Littré (1872-1877)

CIVE (si-v' ou si-vè-t') s. f.
  • Nom donné à plusieurs petites espèces ou variétés du genre ail, et principalement à l'ail schoenoprason de Linné, lesquelles sont appelées aussi ciboulette.

HISTORIQUE

XIIIe s. Oingnons, poiriauz, naviaus, civos, qui viennent par eaue ne par terre, doivent de chascune charetée deux deniers de tonlieu, Liv. des mét. 334. As autres biens qui sunt forain, Ne tu, ne nul homme qui vive, N'i avés vaillant une cive, la Rose, 5356. Lede estoit et sale et foulée Cele ymage, et megre et chetive, Et aussi vert cum une cive, ib. 198.

XVe s. En sang qu'on met en poylettes secher Chez ces barbiers, quant plaine lune arrive, Dont l'ung est noir, l'autre plus vert que cive, Villon, Ballade. D'aulx et civots qui causent forte aleine, N'en mangeassent bise crouste frottée, Villon, Contredits de Franc Gontier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cive »

Du latin caepa (« oignon »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. ceba ; catal. cebeta ; du latin caepa, oignon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cive »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cive siv

Évolution historique de l’usage du mot « cive »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cive »

  • Dans le secteur de Martigné-Ferchaud, la sortie du nouveau groupe de fauche du hangar de la cuma annonce les beaux jours des récoltes d’herbe, de méteil ou de cive (©cuma la Fourragère). Entraid' : le média des cuma et du matériel agricole, Débit de chantier de 70 ha/jour pour ce groupe de fauche - Entraid

Traductions du mot « cive »

Langue Traduction
Anglais spring onion
Espagnol cebollino
Italien erba cipollina
Source : Google Translate API

Synonymes de « cive »

Source : synonymes de cive sur lebonsynonyme.fr

Cive

Retour au sommaire ➦

Partager