La langue française

Ciselure

Sommaire

  • Définitions du mot ciselure
  • Étymologie de « ciselure »
  • Phonétique de « ciselure »
  • Évolution historique de l’usage du mot « ciselure »
  • Citations contenant le mot « ciselure »
  • Traductions du mot « ciselure »
  • Synonymes de « ciselure »

Définitions du mot ciselure

Trésor de la Langue Française informatisé

CISELURE, subst. fém.

A.− ORFÈVR., SCULPT.
1. Au sing. Art de ciseler, de sculpter délicatement le métal ou toute autre matière dure au ciselet ou au ciseau. Cet ouvrier entend bien la ciselure (Ac.1835-1932).C'est une chaire, prodige de la ciselure et de l'orfèvrerie du onzième siècle (Hugo, Le Rhin,1842, p. 74):
1. On ne saurait imaginer la richesse d'invention, le goût exquis, la perfection de ciselure, le fini du travail de ces margelles de puits que rehaussent le poli et la patine du temps. T. Gautier, Italia,Voyage en Italie, 1852, p. 119.
En partic. Ciselure sur fondu. Finissage au ciselet d'une pièce moulée dont les dessins ne sont pas suffisamment nets. Ciselure prise sur pièce. Sculpture du métal dans la masse. Ciselure repoussée. Modelage à froid du métal en feuille (cf. J. Adeline, Lex. des termes d'art, 1884).
2. P. méton., au sing. ou au plur. Ouvrage de ciseleur; ornement ciselé. Des plats ronds piquetés de larges ciselures, faites avec la pointe d'un clou (Van der Meersch, L'Empreinte du dieu,1936, p. 9).Il tira alors d'un meuble un poignard aux précieuses ciselures (Gracq, Au château d'Argol,1938, p. 176).
En partic., ARCHIT. Petit bord fait au ciseau autour du parement d'une pierre pour le dresser.
Rem. Attesté ds Ac. 1835-1932.
B.− Au fig., LITT. MUS. Soin minutieux des détails visant à atteindre la perfection :
2. Il y en a six, six profils de suite décrits par eux [les Goncourt] avec un art, un soin, une ciselure, une miniature des plus achevées... Sainte-Beuve, Nouveaux lundis,t. 10, 1863-69, p. 407.
Prononc. et Orth. : [sizly:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1307 « travail du ciseleur » (Compte de la ville de Bruges ds Dehaisne, Hist. de l'art dans la Flandre, l'Artois et le Hainaut, t. 1, p. 179); 1840, 25 sept. « art minutieux de l'écrivain » (Balzac, Œuvres diverses, t. 3, p. 322). Dér. de ciseler*; suff. -ure*. Fréq. abs. littér. : 96.

Wiktionnaire

Nom commun

ciselure \si.zlyʁ\ féminin

  1. Art de ciseler.
    • Cet ouvrier entend bien la ciselure.
    • La ciselure est morte, la machine à estamper l’a tuée, elle ne survit que dans notre souvenir. Le culte du détail est passé. — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 141.)
  2. Ouvrage qui se fait en ciselant.
    • Rowena ouvrit la petite cassette ornée de ciselures d’argent que lui présentait Rébecca. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Mme de Trémazenc de Capestang possédait une vingtaine de vieux volumes à couvercles de bois, ornés de ciselures de cuivre. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • L’armoire… un édifice de vieux noyer, presque aussi large que haut, sans autre ciselure que la trace toute ronde d’une balle prussienne, entrée par le battant de droite et sortie par le panneau du fond… — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, collection Livre de Poche, 1960, page 121.)
  3. (Figuré) Les cimes des banians et des manguiers géants avaient commencé à se découper en fines ciselures sur un ciel de sombre velours pâlissant. — (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, Cercle du Bibliophile, page 319.)
  4. (Architecture) Petit bord qu’on fait avec le ciseau au parement d’une pierre pour la dresser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CISELURE. n. f.
Art de ciseler ou Ouvrage qui se fait en ciselant. Cet ouvrier entend bien la ciselure. La façon de cette vaisselle d'argent est fort chère à cause de la ciselure. Il se dit, en termes d'Architecture, d'un Petit bord qu'on fait avec le ciseau au parement d'une pierre pour la dresser.

Littré (1872-1877)

CISELURE (si-ze-lu-r') s. f.
  • 1L'art du ciseleur. Être habile dans la ciselure.

    Ouvrage de ciseleur. Une belle ciselure. Une ciselure d'argent.

  • 2 Terme d'architecture. Petit bord qu'on fait avec le ciseau au parement d'une pierre, pour la dresser.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CISELURE, s. f. c’est l’art d’enrichir & d’embellir les ouvrages d’or & d’argent & d’autres métaux, par quelque dessein ou sculpture qu’on y représente en bas-relief. Voy. Sculpture sur les métaux. Voy. Relief.

Pour ciseler les ouvrages creux & de peu d’épaisseur, comme sont les boîtes de montres, pommes de cannes, tabatieres, étuis, &c. on commence à dessiner sur la matiere les sujets qu’on veut représenter, & on leur donne le relief tel qu’on le désire, en frappant plus ou moins le métal, en le chassant de dedans en-dehors, pour relever & former les figures ou ornemens que l’on veut faire en relief, sur le plan ou la surface extérieure du métal. On a pour cela plusieurs outils ou bigornes de différentes formes, sur les bouts ou sommets desquels on applique l’intérieur du métal, observant que les bouts ou sommets de ces bigornes, répondent précisément aux lignes & parties auxquelles on veut donner du relief. On bat avec un petit marteau, le métal que la bigorne soûtient : il cede, & la bigorne fait en-dedans une impression en creux qui forme en-dehors une élévation, sur laquelle on cisele les figures & ornemens du dessein, après qu’on a rempli tout le creux avec du ciment. Voyez Ciment.

On employe quelquefois les Ciseleurs à réparer les ouvrages de métal au sortir de la fonte ; comme figures de bronze, mortiers, canons, toutes sortes d’ornemens d’église & domestiques, comme chandeliers, croix, &c. feux, bras de cheminée, &c. Voyez Bronze.

Les outils dont ils se servent, sont les ciselets de toutes grosseurs, les matoirs, les rifloirs de toute sorte de taille, rudes & doux ; les différens burins, les ciseaux plats & demi-ronds, les marteaux gros & petits ; le tout suivant l’ouvrage qu’ils traitent. Voyez les figures de tous ces outils Planc. du Grav. & sur les établis de la Pl. du Ciseleur-Damasquineur.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ciselure »

 Dérivé de ciseler avec le suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ciselure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ciselure sizlyr

Évolution historique de l’usage du mot « ciselure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ciselure »

  • Hormis ces précautions nécessaires, la visite n'a perdu aucun attrait. Tous les vendredis à 11h20, on peut regarder le fondeur travailler derrière une vitre. Dans l'atelier ciselure, un homme frappe des ornements au marteau. Côté patine, un professionnel change la couleur du métal avec des sels chimiques. Nitrate de cuivre, carbonate de fer, sulfure d'ammonium. La magie des couleurs. leparisien.fr, A la Monnaie de Paris, on ne sort pas un centime pour retourner au musée - Le Parisien
  • Utilisée depuis des siècles, la ciselure est une technique d'ornementation du métal. Contrairement à la gravure, la matière n'est pas enlevée mais seulement déplacée. Pour cela, le ciseleur frappe sur des ciselets, des outils longs en acier dont la tête permet d'imprimer des formes ou des effets de texture. L'artisan peut travailler sur l'endroit mais aussi sur l'envers d'une plaque de métal afin de créer du volume. Ce savoir-faire ancestral offre donc de nombreuses possibilités dans les domaines de la bijouterie mais aussi de la décoration ou des arts de la table. Marie Claire, Portrait d'artisan : Alice Hubert, ciseleuse et créatrice de bijoux - Marie Claire
  • Bénédicte Vautherin a installé son atelier sous les combles de sa maison de Combrit. Une pièce, au calme, où elle crée pendant des heures. Bénédicte est graveuse et ciseleuse, ou l'art de sculpter délicatement le métal, des techniques qui se font rares. « Ce sont des métiers qui se perdent, surtout la gravure de lettres et la gravure à la main. La ciselure, c'est encore moins courant ». Le Telegramme, Bénédicte, des créations bien ciselées - LeTelegramme Soir
  • La jeune femme est diplômée de la prestigieuse école de design Boulle où elle a appris l'art de la ciselure. Passionnée d'écologie et d'esthétique, elle réalisera son rêve cette année : partir au Groenland en résidence d'artiste pour s'immerger dans la beauté du grand nord. France 3 Nouvelle-Aquitaine, Périgueux : Ségolène la bijoutière inspirée par l’Arctique - France 3 Nouvelle-Aquitaine
  • Dinanderie d'art et ciselure, Mathieu Gillet a fait ses classes à l'Ecole Boulle de Paris , école supérieure des Arts Appliqués et lycée des Métiers d'Art  mondialement réputée. Puis il a intégré l'Ecole Nationale des Arts Appliqués de Tokyo pour parfaire  les techniques de sculpture sur métal. Aujourd'hui installé à Monteux, ce dinandier s'exprime à travers sculpture, ameublement, et gravure. France Bleu, Mathieu Gillet dinandier à Monteux

Traductions du mot « ciselure »

Langue Traduction
Anglais chasing
Espagnol cinceladura
Italien cesellatura
Source : Google Translate API

Synonymes de « ciselure »

Source : synonymes de ciselure sur lebonsynonyme.fr
Partager