La langue française

Chrismation

Définitions du mot « chrismation »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHRISMATION, subst. fém.

LITURG. Onction faite avec le saint chrême lors du baptême et de la confirmation. Tout cela pour savoir si la chrismation est ou n'est pas la matière essentielle du sacrement de confirmation (Sainte-Beuve, Port-Royal,Paris, 3eéd. Hachette, 1867, t. 1, p. 317 ds Littré).
Prononc. Dernière transcr. ds Littré : kri-sma-sion. Étymol. et Hist. Fin du xiiies. crismacion « action d'oindre de saint chrême » (Henri de Gauchi, Ration., BN 437, fo101ads Gdf. Compl., s.v. chresmation), attest. isolée, repris en 1732 (Trév. : chrismation). Empr. au lat. chrét. chrismatio « onction » (441 ds Blaise), dér. de chrismare « oindre, baptiser, confirmer » (vies., ibid.), lui-même dér. de chrisma (chrême*).

Wiktionnaire

Nom commun

chrismation \kʁis.ma.sjɔ̃\ féminin

  1. Onction faite avec le saint chrême.
    • On le sait, l’Occident latin pratiqua quelque temps l’imposition des mains sans la chrismation. — (Pontificia Università Gregorianum, Gregorianum, Volume 53, 1972)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « chrismation »

Du grec ancien χρίσμα, khrísma (« onguent »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chrismation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chrismation krismasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « chrismation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chrismation »

  • Dans les églises orthodoxes, y compris les russes, la chrismation est un sacrement qui doit être réalisé immédiatement après le baptême. Il consiste en l’onction du nouveau baptisé à l’aide du Saint Chrême, une huile consacrée. , Cérémonie du baptême: quelles différences entre l’orthodoxie et le catholicisme? - Russia Beyond FR
  • Bien que « tsar » soit dérivé de « césar », son titre portait un symbolisme différent – un sens orthodoxe. Lors de la cérémonie de couronnement, ils étaient oints pour le royaume - le prêtre effectuait une chrismation sur le monarque, en faisant le signe de la croix sur le front, les yeux, les narines, la bouche, la poitrine et les deux côtés de chaque main avec le chrisme (également appelé myrrhe). , Qui était le tsar et pourquoi les Russes appelaient-ils ainsi leur monarque? - Russia Beyond FR
  • Se signalant notamment par des publications de qualité, le Patriarcat de Glastonbury incluait non seulement les paroisses sur territoire britannique (sous le nom d'Orthodox Church of the British Isles), mais également l'Église orthodoxe celtique en France (avec son siège à Saint-Dolay, en Bretagne) et de petits groupes aux États-Unis et en Australie. En 1994, Mar Seraphim réussit à réaliser le rêve de beaucoup d'évêques indépendants : être intégré dans une Église historique, en l'occurrence l'Église copte d'Égypte. Il y fut reçu avec la plus grande partie de ses communautés britanniques par le Patriarche Shenouda III (1923-2012), Pape d'Alexandrie. Abba Seraphim (comme il fut dès ce moment désigné) y fut reçu par chrismation et élevé le 19 juin 1994 au rang de Métropolite, en même temps qu'Abba Marcos (Jan Blom van Assendelft, 1923-2008), qui avait lui-même connu une carrière d'évêque indépendant avant de rejoindre l'Église copte en 1974, ce qui conduisit en 1994 à l'établissement d'une Église orthodoxe copte française. Tandis que la BOC se ralliait aux coptes, l'Église orthodoxe celtique poursuivit son chemin indépendant, et quelques membres du clergé de la British Orthodox Church y revinrent ensuite. , Rétablissement du Patriarcat de Glastonbury – Religioscope
  • Notre cathédrale Notre-Dame de Paris a reçu l’onction. En effet lors de son édification, l’autel a été chrismé, enduit de saint chrême. L’autel est le signe de la présence mystérieuse de Dieu, comme celui que Jacob construisit après sa vision des anges qui montent et descendent des cieux. Il appela ce lieu Béthel, qui signifie la maison de Dieu. L’autel, en effet, représente la présence de Dieu. La chrismation que nous faisons sur l’autel signifie la présence du Christ. Voilà pourquoi les prêtres le vénèrent en l’embrassant car c’est sur lui que se réalise le Saint Sacrifice rendu présent à chaque messe et qui sauve les hommes par le don d’amour que le Christ a fait une fois pour toutes sur la croix. C’est ce chemin de Pâques que nous célébrons à chaque Eucharistie : la mort et la Résurrection du Seigneur Jésus. , Homélie de Mgr Michel Aupetit – Messe chrismale à Saint-Sulpice - Décryptage - Actualité - Liberté Politique
  • Cependant, le pouvoir absolu entraînait aussi une responsabilité absolue, et le souverain savait bien que sa vie tout entière allait être consacrée à ce devoir. La cérémonie de couronnement russe était la proclamation visuelle de cet engagement. « Couronnement » est un mot occidental, mais en russe, le processus s'appelle en fait « chrismation (onction) au royaume » ou « mariage au royaume », ce qui constitue une différence très importante - qui se perd dans la traduction quand on parle de la Russie. , Pourquoi le tsar russe était considéré comme l’émissaire de Dieu - Russia Beyond FR
  • Et cette incorporation ecclésiale est bien marquée par le signe de paix qui conclut le rite de la chrismation. L’évêque dit, en effet, à chaque confirmé : « Que la paix soit avec toi ». En nous rappelant le salut du Christ aux disciples le soir de Pâques, rempli d’Esprit Saint (cf. Jn 20, 19-23) - avons-nous entendu –, ces paroles éclairent un geste qui « exprime la communion ecclésiale avec l’évêque et avec tous les fidèles » (4). Nous recevons, pendant la confirmation, l’Esprit Saint et la paix : la paix que nous devons donner aux autres. Mais réfléchissons : que chacun pense à sa communauté paroissiale, par exemple. Il y a la cérémonie de la confirmation, et ensuite nous nous donnons la paix. L’évêque la donne au confirmé, et puis pendant la messe, nous l’échangeons entre nous. Cela signifie harmonie, cela signifie charité entre nous, cela signifie paix. Mais après, que se passe-t-il ? Nous sortons et nous commençons à dire du mal des autres, à « décortiquer » les autres. Nous commençons par les ragots. Et les ragots sont des guerres. Ça ne va pas, cela ! Si nous avons reçu le signe de la paix avec la force de l’Esprit Saint, nous devons être des hommes et des femmes de paix, et non détruire, avec la langue, la paix que l’Esprit a faite. Pauvre Esprit Saint, quel travail a-t-il avec nous, avec cette habitude des ragots ! Réfléchissez-y, les ragots ne sont pas une œuvre de l’Esprit Saint, ils ne sont pas une œuvre de l’unité de l’Église. Ils détruisent ce que fait Dieu. S’il vous plaît, arrêtons de jaser ! La Croix, “Le sacrement de la confirmation nous ouvre aux autres”, explique le pape François lors de l’audience générale
  • Un ordre qui peut sembler étrange. Pourtant, c’est bien celui de l’initiation chrétienne des origines et celui qui est également en vigueur pour beaucoup de « recommençants ». Au temps de l’Eglise primitive, le baptême et la confirmation étaient reçus au même moment, lors de la veillée pascale, introduisant à l’Eucharistie. L’Eglise orientale a conservé cette pratique. Ainsi, chez les orthodoxes et les catholiques byzantins, la « chrismation », onction par l'huile appelée Saint-Chrême, a lieu juste après le baptême. La Vie.fr, Faut-il recevoir la confirmation avant la première communion ?
  • Notre cathédrale Notre-Dame de Paris a reçu l’onction. En effet lors de son édification, l’autel a été chrismé, enduit de saint chrême. L’autel est le signe de la présence mystérieuse de Dieu, comme celui que Jacob construisit après sa vision des anges qui montent et descendent des cieux. Il appela ce lieu Béthel, qui signifie la maison de Dieu. L’autel, en effet, représente la présence de Dieu. La chrismation que nous faisons sur l’autel signifie la présence du Christ. Voilà pourquoi les prêtres le vénèrent en l’embrassant car c’est sur lui que se réalise le Saint Sacrifice rendu présent à chaque messe et qui sauve les hommes par le don d’amour que le Christ a fait une fois pour toutes sur la croix. C’est ce chemin de Pâques que nous célébrons à chaque Eucharistie : la mort et la Résurrection du Seigneur Jésus. La Croix, Messe chrismale à Saint-Sulpice, l’homélie de Mgr Michel Aupetit

Traductions du mot « chrismation »

Langue Traduction
Espagnol crismación
Italien crismazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « chrismation »

Source : synonymes de chrismation sur lebonsynonyme.fr

Chrismation

Retour au sommaire ➦

Partager