La langue française

Chêneau

Définitions du mot « chêneau »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHÉNEAU, subst. masc.

Conduit situé à la partie inférieure d'un toit pour recueillir les eaux de pluie et les conduire au tuyau de descente ou à des dégorgeoirs (cf. gouttière) :
... au dehors, dans le jardin du vieux collège, la pluie ruisselait parmi les arbres et sanglotait en débordant des chéneaux du toit. Theuriet, Le Mariage de Gérard,1875, p. 106.
SYNT. Chéneau de bois, de pierre, de fonte, de zinc; chéneau percé de gargouilles.
Prononc. et Orth. : [ʃeno]. Fait partie des mots dans lesquels l'anc. graph. -es- (chesneau) n'a pas été remplacée par ê, dont l'accent circonflexe aurait maintenu le timbre ouvert de la voyelle. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1459 chesneau « petit canal, gouttière le long d'une lame » (1erCpte roy. de P. Burdelot, fo70 ds Gay); 1462 Neuchâtel « gouttière » (Musée Neuch., 1956, 36 ds Pat. Suisse rom.); 1676 chesneau (Félibien Dict.); 1680 chéneau (Rich.). Prob. altération de chenau forme dial. (notamment du Centre, Jaub.) de chenal*; devenu chesneau, chéneau peut-être sous l'infl. de chêne* parce qu'à l'orig. il s'agissait de canaux faits de chêne creusé (v. Trév. 1732). Fréq. abs. littér. : 21. Bbg. Hehn. (V.). Kulturpflanzen und Haustiere in ihrem Übergang aus Asien nach Griechenland und Italien... Berlin, 1902, p. 306.

Chêneau, subst. masc.Jeune chêne. De jeunes chêneaux de trois pieds (J.-J. Baudrillart, Nouv. Manuel forestier,trad. de Burgsdorf, 1808, p. 128).[Les dict. attestent un synon. chênette, subst. fém.] [ʃ εno]. Lar. Lang. fr. transcrit [e] fermé. À ce sujet cf. chênaie. Ds Ac. 1694 et 1718 s.v. Chesneau. Ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. 1resattest. 1323 pic. kaisniel (Delb., Rec. ds Quem.); 1551 chesneau (Comptes Chenonceau, 129 ds IGLF); de chêne, suff. -eau*. Fréq. abs. littér. : 1.

chêneau .« Petit chêne »

Wiktionnaire

Nom commun

chêneau \ʃɛ.no\ masculin

  1. (Botanique) Jeune chêne.
    • Des cotrets de chêneau.
  2. (Botanique) Synonyme de germandrée petit-chêne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHÊNEAU. n. m.
Jeune chêne. Des cotrets de chêneau.

Littré (1872-1877)

CHÊNEAU (chê-nô) s. m.
  • Jeune chêne.

HISTORIQUE

XVIe s. Romulus couppa un beau grand et droit chesneau, et l'accoustra en forme de trophée, Amyot, Rom. 25. Ceux qui entent des pommiers, poiriers, pruniers, sur des chesneaux, ormeaux, De Serres, 657.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « chêneau »

Diminutif de chêne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Diminutif de chêne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chêneau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chêneau ʃɛno

Évolution historique de l’usage du mot « chêneau »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « chêneau »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « chêneau »

Langue Traduction
Anglais oak
Espagnol roble
Italien quercia
Allemand eiche
Chinois 橡木
Arabe بلوط
Portugais carvalho
Russe дуб
Japonais オーク
Basque haritz
Corse quercia
Source : Google Translate API

Synonymes de « chêneau »

Source : synonymes de chêneau sur lebonsynonyme.fr

Chêneau

Retour au sommaire ➦

Partager