La langue française

Cheikh

Sommaire

  • Définitions du mot cheikh
  • Phonétique de « cheikh »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cheikh »
  • Citations contenant le mot « cheikh »
  • Images d'illustration du mot « cheikh »
  • Traductions du mot « cheikh »
  • Synonymes de « cheikh »

Définitions du mot « cheikh »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHEIK(H),(CHEIK, CHEIKH) subst. masc.

A.− [Chez les Arabes] Homme respecté en raison de son grand âge ou de ses connaissances scientifiques, religieuses, philosophiques, etc. :
1. ... le gouvernement ottoman envoya l'émir de la caravane de la Mecque, (...) pour dégager Qadmous, après avoir fait prendre par les savants musulmans, par les grands cheikhs, (...) une décision, ... Barrès, Mes cahiers,t. 10, 1913-14, p. 377.
B.− Chef de tribu :
2. Il était le meilleur ami du cheikh arabe Doubaïs, chef d'une des principales tribus bédouines de la Djéziré. Grousset, L'Épopée des croisades,1939, p. 129.
Prononc. et Orth. : [ʃ εk]. Passy 1914 admet également [ʃ εjk]. C'est la prononc. de Nod. 1844, Littré (qui signale cependant : ,,on l'entend aussi prononcer chèk``) et DG. Alors que Land. 1834 et Fél. 1851 donnent la transcr. mod. Homon. chèque. Ac. 1798 : cheik ou cheick. Ac. 1835 et 1932 : cheik. Ac. 1878 : cheik ou scheik; cf. aussi Littré, Guérin 1892, DG (qui s.v. cheik renvoie à scheik), Pt. Lar. 1906 et Rob. Cheik ou cheikh ds Besch. 1845 et Lar. 19e. 3 formes comme vedette ds Nouv. Lar. ill. : cheikh, cheik ou scheik et ds Lar. 20e: cheikh, scheik ou scheikh. 4 ds Quillet 1965 : cheik, cheikh, sheikh ou scheik; ds Lar. encyclop. et Lar. Lang. fr. on donne scheikh pour le fr. et l'on indique la forme de l'ar. class. chaykh. Étymol. et Hist. 1309 seic « chef de tribu chez les Arabes » (Joinville, Hist. de Saint-Louis, éd. N. de Wailly 1906, p. 82, 84 et 110); 1568 schet (Le Roy, trad. des Politiques d'Aristote, I, 2, Commentaire ds Hug.); 1598 cheque (Premier livre de l'hist. de la nav. aux Indes orientales par les Hollandois, Amsterdam, fo11 rods Fr. mod., t. 17, p. 133), formes isolées; 1631 cheik (ici au sens de « prêtre de la religion musulmane ») (J. Armand, Voyages d'Afrique..., Paris, p. 178 cité par Arveiller ds Mél. Dauzat, p. 25); 1676 scheik (ici au même sens) (Tavernier, Voyages, II, p. 40 ds Dalg. t. 2, p. 430, s.v. xeque); 1725 sheik (C. Le Bruyn, Voyages, Rouen, 1725 ds Fr. mod., t. 14, p. 294), forme rare; 1798 cheick (Ac.), forme reprise en 1834 par Lamartine, Des Destinées de la poésie, p. 406 et entre 1865 et 1908 par Coppée, Poésies complètes, t. 2, p. 203, rare; 1838 cheikh (Ac. Compl. 1842). Empr. à l'ar. šayḫ « vieillard » (FEW t. 19, p. 170a; Lok., no1775). Fréq. abs. littér. Cheikh : 277. Fréq. rel. littér. Cheikh : xixes. : a) 518, b) 881; xxes. : a) 204, b) 140. Bbg. Arveiller (R.). Mots orientaux, notes lexicol. Méd. Dauzat (A.) 1951, p. 25. − Lammens 1890, pp. 86-87.

Wiktionnaire

Nom commun

cheikh \ʃɛk\ masculin (orthographe traditionnelle)

  1. Variante de cheik. — Note : L’on rencontre aussi le pluriel chioukh.
    • On arrive dans la cour, entourée sur trois côtés par les bâtiments où logent les cheikhs et les ulémas. — (Maxime Du Camp, Le Nil: Égypte et Nubie, 1854)
    • Voici que vers le même temps arrivèrent au village quelques étudiants d’El-Azhar, tout fiers de leur turban de cheikh et de leur science neuve. […]. Le plus éloquent de ces azharistes était un jeune homme à l’œil dur, au verbe haut, conscient de sa jeune dignité de cheikh; […]. — (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • C'est notamment la représentation des « chioukh » à la Yemaâ qui embarrassa le plus les autorités espagnoles : par essence même il n'y a pas d’homogénéité entre un groupe tribal et un autre. Ici un « cheikh » est très représentatif, là il n'exerce qu'une médiocre influence. — (Robert Rézette, Le Sahara occidental et les frontières marocaines, Nouvelles Editions Latines, 1975, p.106)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cheikh »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cheikh ʃɛk

Évolution historique de l’usage du mot « cheikh »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cheikh »

  • Abonné fidèle des polémiques liées à la place de la femme dans la société et dans le couple, le rappeur converti en cheikh a déjà provoqué par le passé l’ire des féministes. Mais également de simples citoyens désabusés par son discours machiste. Lui reprochant son utilisation de la religion pour passer des messages erronés et profondément rétrogrades, des milliers d’internautes ont répondu avec virulence à son post discriminatoire. Des influenceurs sont également montés au créneau pour fustiger l’ingratitude du cheikh envers les femmes marocaines, leurs sacrifices et leur abnégation au service de la société, du pays et de leurs familles. , Cheikh Sar déconne encore

Images d'illustration du mot « cheikh »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cheikh »

Langue Traduction
Anglais sheikh
Espagnol jeque
Italien sceicco
Allemand scheich
Portugais xeque
Source : Google Translate API

Synonymes de « cheikh »

Source : synonymes de cheikh sur lebonsynonyme.fr
Partager