La langue française

Chatière

Définitions du mot « chatière »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHATIÈRE, subst. fém.

A.− Ouverture servant au passage des chats et p. ext. à d'autres usages.
1. Petite ouverture, parfois munie d'un clapet, que l'on pratique au bas d'une porte de grange ou de grenier pour faciliter le passage des chats. La belle Zébute se faufilait, par le trou de la chatière ménagée dans la porte de chêne (Boylesve, La Leçon d'amour dans un parc,1092, p. 212):
Quand je contai mon aventure (...) à mon aimable hôte, il se mit à rire, et me dit : « Il [le chat] est venu par la chatière », et soulevant un rideau il me montra dans le mur, un petit trou noir et rond. Et j'appris que presque toutes les vieilles demeures de ce pays ont ainsi de longs couloirs étroits à travers les murs, qui vont de la cave au grenier, de la chambre de la servante à la chambre du seigneur, et qui font du chat le roi et le maître de céans. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Sur les chats, 1886, p. 1065.
Mettre la clé sous la chatière, var. de mettre la clé sous la porte (A. Daudet, Lettres de mon moulin,1869, p. 116).
2. P. ext. Petite ouverture servant à d'autres usages.
a) Trou d'aération pratiqué dans les combles. Synon. œil-de-bœuf.
b) Trou pratiqué dans une porte pour épier de l'intérieur. L'usurier alla reconnaître par la chatière, et ouvrit à un homme de trente-cinq ans environ (Balzac, Gobseck,1830, p. 416).
c) Vx. [À l'entrée de certains théâtres] Petite porte grillagée par laquelle on passe les billets ou rend la monnaie. Le faussaire vit derrière le grillage, à la chatière de sa caisse, un homme dont la respiration ne s'était pas fait entendre (Balzac, Melmoth réconcilié,1835, p. 325).
d) Canal souterrain donnant passage aux eaux d'un bassin.
B.− [Sur le modèle de ratière, souricière] Piège servant à prendre les chats.
P. métaph. Tout est devenu piège à loups, chatière à pièces de cent sous (Balzac, La Cousine Bette,1846, p. 12).
Prononc. et Orth. : [ʃatjε:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932; noter l'orth. Chatiére ds Ac. 1740. Fér. 1868 admet chatière, chattière. Étymol. et Hist. 1. 1269-78 « ouverture ménagée au bas d'une porte pour permettre aux chats d'entrer et de sortir » (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 18406); 2. av. 1755 « trou d'aération dans les combles » (St-Sim[on], 75, 227 ds Littré); 3. 1803 « piège pour prendre les chats » (Boiste). Dér. de chat1*; suff. -ière*. Fréq. abs. littér. : 23.

Wiktionnaire

Nom commun

chatière \ʃa.tjɛʁ\ féminin

  1. Ouverture qu’on pratique aux portes (ou aux toits des greniers) pour laisser passer les chats.
    • Par un trou de carreau cassé rustiquement rebouché de papier, par la chatière d’une porte ou l’évidement d’un mur bas à l’endroit où passent les poutres, elle était parvenue, certaine nuit à couler dans la grange son corps vermiforme […] — (Louis Pergaud, De Goupil à Margot, 1910)
    • Marie Coquelière tenait entre ses jambes le moutard barbouillé de mûres, ouvrant, de la largeur d'une chatière, une bouche d'où sortaient sans répit des beuglements de porc échaudé. — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, collection Le Livre de Poche, page 79)
    • Une chatière, trou rond, dissimulé par un clapet mobile ouvrant de-ci de-là, au gré des allées et venues de l’animal. — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, collection Le Livre de Poche, page 152)
    • Pour remercier sa chatte Marion de lui avoir inspiré cette révélation, Isaac Newton eut l'idée de faire un trou carré dans le bas de sa porte afin de lui permettre d'entrer et de sortir de chez lui à sa guise. Il fut donc non seulement l'inventeur de la physique moderne, mais aussi de la... chatière. — (Bernard Werber, Demain les chats, Albin Michel, « Le Livre de poche », 2016, p. 160)
  2. (Par extension) Ouverture pratiquée pour l’écoulement des eaux d’un bassin.
  3. Piège pour prendre les chats.
  4. (Spéléologie & cataphilie) Passage étroit où l’on doit se glisser pour passer d’un endroit à un autre.
    • C’est le 3 septembre 1977, profitant d’une période d’étiage, que les spéléologues de la société Dijonnaise de plongée souterraine franchirent la chatière qui jusqu’alors s’était révélée infranchissable. — (F.L., Crues : la fosse Dionne à Tonnerre plus mystérieuse que jamais, France Télévisions. Mis en ligne le 9 janvier 2018)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHATIÈRE. n. f.
Ouverture qu'on pratique aux portes des greniers, ou ailleurs, pour laisser passer les chats. Faire une chatière à une porte. Il signifie, par extension, Ouverture pratiquée pour l'écoulement des eaux d'un bassin. Il se dit aussi d'un Piège pour prendre les chats.

Littré (1872-1877)

CHATIÈRE (cha-tiê-r') s. f.
  • 1Trou pratiqué à une porte pour le passage des chats.

    Par extension, une ouverture quelconque. M. le prince, en arrière du service, regardait par la chatière et s'applaudissait de sa malice noire, Saint-Simon, 75, 227.

    Fig. Voie dérobée. Pelletier, soutenu du crédit de son père, était introduit [pour être premier président] par la chatière de la main de Saint-Sulpice, Saint-Simon, 173, 56.

  • 2Pertuis qu'on ménage pour donner issue aux eaux d'un bassin.
  • 3Piége pour prendre les chats.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et por tous ces ostex [hôtels, logis] se boutent, Ne clés ne barres ne redoutent, Ains s'en entrent par les fendaces, Par chatieres et par crevaces, la Rose, 18636.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CHATIÈRE. Ajoutez :
4Il s'est dit, par plaisanterie, pour refuge, demeure d'un chat. Raton [Voltaire travaillant à une réponse à Guénée] joue actuellement avec la souris nommée Guénée ; mais ses pattes sont bien faibles ; je ne sais si ce combat du chat et du rat d'église pourra amuser les spectateurs ; le parti du rat est bien fort, il est toujours prêt à étrangler Raton ; et on voudrait le prendre dans sa chatière, si on ne disait pas quelquefois que ce n'est pas la peine, et que Raton est mort ou autant vaut, Voltaire, Lett. à d'Alembert, 18 nov. 1776.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « chatière »

 Dérivé de chat avec le suffixe -ière.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Chat ; picard, catière, gouttière.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « chatière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chatière ʃatjɛr

Évolution historique de l’usage du mot « chatière »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chatière »

  • La chatière constitue l'accessoire ultime de l'aménagement félin. Si vous voulez mettre son bac à litière loin, très loin de vos pièces habituellement occupées, la chatière a le grand avantage de pouvoir vous permettre ce luxe. Ainsi, il ne sera plus obligé de laisser la porte du cellier ouverte. Ou pire, devoir lui ouvrir ! Blasting News, 12 raisons d'installer une chatière à son chat
  • Une chatière pour chat est souvent indispensable si vous souhaitez laisser votre félin libre de ses allées et venues. Aujourd’hui, Il existe de nombreux modèles, et aucune chatière n’est vraiment difficile à installer. Doctissimo, Chatière pour chat : quel modèle choisir ? Comment l’installer ? - Doctissimo
  • Un ingénieur a présenté une chatière intelligente. Elle empêche son chat d'entrer chez lui lorsqu'il a un animal (mort ou vivant) dans la bouche. Numerama, Bienvenue dans le futur : cette chatière ne s'ouvre pas si votre chat a une proie en bouche
  • Comprendre, la Région risque d’être dans l’incapacité d’engager de nouveaux investissements importants, compte tenu des opérations lourdes déjà programmées (la chatière du port du Havre, le remplacement des trains, la reconstruction du lycée Corneille entre autres). www.paris-normandie.fr, Hervé Morin prédit un exercice budgétaire sur la corde raide
  • La firme anglaise Sure Petcare lance Connect, une chatière connectée qui permet de gérer et contrôler les allées et venues du matou de la maison… , Connect : la chatière 2.0 pour gendarmer votre chat - Les Numériques

Traductions du mot « chatière »

Langue Traduction
Anglais pet door
Espagnol gatera
Italien gattaiola
Allemand katzenklappe
Portugais porta do cão
Source : Google Translate API

Synonymes de « chatière »

Source : synonymes de chatière sur lebonsynonyme.fr

Chatière

Retour au sommaire ➦

Partager