La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « cerf élaphe »

Cerf élaphe

Variantes Singulier Pluriel
Masculin cerf élaphe cerfs élaphes

Définitions de « cerf élaphe »

Wiktionnaire

Locution nominale - français

cerf élaphe \sɛʁ.e.laf\ masculin

  1. (Zoologie) Espèce de grand cervidé des forêts tempérées d'Europe et d'Asie, muni d'un « cimier » plus clair sur la croupe des adultes des deux sexes, dont le nombre de sous-espèces est en discussion parmi les taxonomistes.
    • Dans le wagon où nous nous empilâmes, la conversation — si tant est qu'on puisse appeler conversation un tel échange de cris discords, qui rappelaient ceux de l’urus, du cerf élaphe, de l’ours brun et du lœmmergejer, — en vint sur les braconniers. — (Octave Mirbeau, Paysage d'hiver, dans La vache tachetée, 1918)
    • Les cerfs élaphes mâles, plus lourds que les femelles (biches), sont moins rapides qu'elles.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « cerf élaphe »

Du latin scientifique Cervus elaphus ; voir cerf et élaphe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cerf élaphe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cerf élaphe sɛr elaf

Évolution historique de l’usage du mot « cerf élaphe »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cerf élaphe »

  • L’avis défavorable exprimé lors de la consultation publique était dû aux dispositions anti-chasse s’appliquant à une réserve intégrale. Dans cette réserve, la loi limite en effet la chasse à des opérations ponctuelles limitant ou régulant des populations animales jugées trop importantes soit trois espèces seulement (cerf élaphe, chevreuil et sanglier). Mais voilà, si l’article 4 du décret interdit la chasse, l’article 6 l’autorise ! Le mot « chasse » est simplement remplacé par son synonyme « régulation ». De plus, cette régulation n’a aucune justification puisqu’il n’y a pas d’exploitation économique du bois, que ce dernier soit dégradé ou non par la faune. , Beaucoup de bruit pour le Parc naturel de forêts – aeroVFR
  • Si le chêne sessile est le roi des ces lieux, en forêt des Bertranges notamment, ce qui fait de la Nièvre le premier producteur français, la faune sauvage est caractérisée par le cerf élaphe, auquel on peut ajouter le sanglier d’Europe. Mais ils sont des milliers à avoir pris possession de ces espaces qui couvrent le tiers du territoire, qu’ils soient les emblématiques triton marbré ou chat sauvage d’Europe. www.lejdc.fr, Le cerf élaphe, plus grand ongulé de France, peuple nos forêts nivernaises - Nevers (58000)
  • Chaque année, à partir de mi-septembre, le cerf élaphe (Cervus elaphus) entre dans sa période de rut. Durant un mois, les mâles brament pour marquer leur territoire et clamer leur possession d’une harde de biches. « Une obsession épuisante pour les cerfs dopés aux hormones qui ne s’alimentent quasiment plus », précise Jérôme Molto. Le cerf est une espèce forestière mais il a besoin de zones ouvertes pour s’accoupler et défendre son territoire. Il entre sur scène à la nuit tombée et déclame jusqu’au petit matin. Reporterre, le quotidien de l'écologie, Le brame du cerf, un rendez-vous avec le sauvage
  • Le cerf élaphe est le plus gros mammifère terrestre présent en France métropolitaine après l’ours brun des Pyrénées. Il a une hauteur au garrot d’environ 1m50 et son poids adulte peut aller de 120 à 250 kg pour les plus gros spécimens. Il a été introduit dans les Hautes-Alpes dans les années 70, dans le massif du Beauchêne. Depuis, il n’a cessé d’étendre son territoire. Au point d’être présent aujourd’hui, sur tout le département. France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, Hautes-Alpes : le brame du cerf, un moment unique pour observer les cervidés
  • Chez le cerf élaphe (un ruminant, herbivore) on observe quelquefois la présence, à la mâchoire supérieure, de canines qu’on appelle crocs ou crochets ou encore fleurs de lys, le dernier terme venant plutôt de la vénerie. Ces crocs ou crochets ou fleurs de lys sont des archaïsmes : les cervidés les ont perdus au cours de l’évolution de leur dentition ; aujourd’hui, ils sont parfois présents, mais les cas sont rares. Certains chasseurs les font monter en bijou, broche ou pendentif … Chassons.com, Les chasseurs des Deux-Sèvres s’investissent dans la protection de la biodiversité - Chassons.com
  • On parle du cerf mais en réalité son nom exact est "cerf élaphe" sachant qu’en grec élaphe est un cerf, nous voici devant un réel pléonasme. Le cerf est ce grand mammifère herbivore ruminant de la famille des Cervidés, qui vit dans les forêts, reconnaissable aux bois qu’il porte sur sa tête et à son allure majestueuse. Binette & Jardin, Le cerf élaphe, grand ruminant des forêts

Images d'illustration du mot « cerf élaphe »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cerf élaphe »

Langue Traduction
Anglais red deer
Espagnol ciervo rojo
Italien cervo rosso
Allemand rotwild
Chinois 红鹿
Arabe غزال أحمر
Portugais veado vermelho
Russe красный олень
Japonais アカシカ
Basque orein gorria
Corse cervu rossu
Source : Google Translate API

Cerf élaphe

Retour au sommaire ➦

Partager