La langue française

Cène

Définitions du mot « cène »

Trésor de la Langue Française informatisé

CÈNE, subst. fém.

A.− RELIG. Repas du soir au cours duquel Jésus lava les pieds de ses apôtres et institua l'Eucharistie :
1. Après la Cène, ces paroles tristes et douces du Sauveur à Judas, on dirait qu'elles le poussent vers la porte, qu'elles l'obligent à sortir plus vite... Mauriac, Le Mystère Frontenac,1933, p. 193.
P. méton., B.-A. Œuvre d'art représentant ce repas. La Cène de Léonard de Vinci :
2. Un jour, les Hiéronymites du monastère de Santa Maria de la Sisla (...), le prièrent [le Greco] de leur fournir une Cène. Barrès, Greco,1911, p. 41.
B.− P. ext.
1. LITURG. CHRÉT.
a) ,,Cérémonie du Jeudi Saint dans laquelle le pape, des prélats, des princes lavent les pieds de douze pauvres et les servent à table, en mémoire de ce que fit J.-C. la veille de sa mort`` (Marcel 1938).
b) Commémoration eucharistique de ce repas, communion, et spécialement communion sous les deux espèces pratiquée dans les églises protestantes (cf. agape A, ex. 1 et 3) :
3. ... le pasteur de Motiers, (...), sur la demande qu'il [J.-J. Rousseau] lui en fit, non seulement « consentit mais encore désira » qu'il prît part à la fin d'août à la Sainte Cène, ce qu'il fit « avec la plus grande consolation ». Guéhenno, Jean-Jacques,Grandeur et misère d'un esprit, 1952, p. 117.
2. Dans d'autres relig.Repas sacré (v. agape B 2, ex. 17).
3. P. plaisant. Repas amical :
4. − Sénat justifie son nom Coena en faisant tous les soirs la cène avec nous chez notre voisine qui le gâte comme s'il était Lux en personne. Hugo, Correspondance,1865, p. 488.
Prononc. et Orth. : [sεn]. Passy 1914 propose [sε:n] (conservation de la quantité étymol.; v. de même carène, hyène, hygiène, scène... [Buben 1935, p. 56]). Ds Ac. 1694-1718 s.v. cene (sans accent); ds Ac. 1740-1932 sous la forme mod. Homon. saine (de sain), scène. Étymol. et Hist. 1. Fin xes. « repas du Christ la veille de sa passion » (Passion de Clermont ds Foerster-Koschwitz, p. 63, vers 90); 2. xiiies. « communion » (Vie des Saints, B.N. 23112 ds Gdf. Compl.), puis notamment en parlant du rite protestant (cf. Cotgr. et Rich. 1680); 3. 1704 « représentation artistique du repas du Christ la veille de sa passion » (Trév. : La Cene de Paul Veronèse). Empr. au lat. cena attesté en lat. chrét. aux sens 1 et 2; le sens class. de « dîner » attesté dep. Plaute (TLL s.v., 775, 75) ayant été lui-même empr. dans le domaine franco-provençal où il est attesté au xiies. (Girart de Roussillon, éd. M. Hackett, Paris, 1953, 7402). Fréq. abs. littér. : 67.

Wiktionnaire

Nom commun

cène \sɛn\ féminin

  1. Mauvaise orthographe de Cène.
    • Au centre de la table d’honneur étaient deux chaises plus élevées que les autres, destinées au maître et à la maîtresse de la maison, qui présidaient à la cène hospitalière, et, en faisant ainsi, ils méritaient le titre de partageurs de pain, titre d’honneur chez les Saxons. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Il y a un genre de zwinglianisme sec et superficiel qui réduit la cène du Seigneur à n’être qu’un souvenir vide, et le baptême une pantomime à laquelle on se soumet par obéissance seulement. — (Le Chrétien évangélique, vol. 11, 1860, page 311)
  2. Repas pris en commun.
    • Il ne soupçonnait pas que sa protégée détestait ces repas pris en commun. Elle eût préféré jeûner dans sa chambre que d’avoir à affronter cette cène. — (Amélie Nothomb, Mercure, Albin Michel, Paris, 1998, p. 43)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CÈNE. n. f.
Repas pascal chez les Juifs et, principalement, celui que JÉSUS-CHRIST fit avec ses Apôtres la veille de sa mort. Célébrer la Cène. En parlant du Pape, des prélats, etc., Faire la Cène le jeudi saint, faire la sainte Cène, Servir les pauvres après leur avoir lavé les pieds, en mémoire de la Cène de Notre-Seigneur. Il signifie aussi Communion que font les protestants sous les deux espèces. Faire la cène.

Littré (1872-1877)

CÈNE (sê-n') s. f.
  • 1Le souper que Jésus-Christ fit avec les apôtres la veille de sa passion. Le jour de la cène Jésus-Christ lava les pieds à ses apôtres.

    Tableau qui représente la Cène de Jésus-Christ. La Cène de Léonard de Vinci.

  • 2La cérémonie où des princes, le pape, des prélats, des supérieurs de communautés servent les pauvres après leur avoir lavé les pieds, en mémoire de la cène de Jésus-Christ. Les Lorrains ne se trouvaient jamais à l'adoration de la croix ni à la cène, à cause de la dispute de la préséance avec les ducs, Saint-Simon, 27, 59.
  • 3La communion, et spécialement la communion sous les deux espèces, comme la font les protestants. Ce n'est pas faire la cène que d'en recevoir les signes, Bossuet, Déf. comm. Ils firent la cène avec Luther en signe de paix, Bossuet, Var. 4.

HISTORIQUE

XIIe s. He Dex, ce dist li rois, qui goustas à la çaine, Saxons, XX.

XIIIe s. Quant passée ert la quarantaine Et vendra le jor de la çaine, Rutebeuf, II, 138. Le mont Syon où Dieux conversa charneulment et fist la cene, Psautier, f° 95. Vos devez croire que nostres sires vint en terre por sauver lou pueple, et que il sist à la cienne, Merlin, f° 53, verso.

XIVe s. Chiés un hermite vinrent le soir ou [au] bois d'Ardene ; Li sains hons fist bon feu, mais poure fut la cene [le repas], Girart de Ross. 1999.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cène »

Bourguig. faire la çaine, souper ; provenc. espagn. et ital. cena ; portug. cea ; du latin coena et aussi cena qu'on trouve dans un très ancien manuscrit de Plaute.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin cena (« repas »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cène »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cène sɛn

Évolution historique de l’usage du mot « cène »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cène »

  • Jésus ? Sa sortie de cène force l’admiration de tous ! De Bruno Masure / Le petit Livre de Bruno Masure
  • La plateforme détaille également la composition de l’œuvre et l’histoire qui sous-tend cette scène, soit l’annonce par le Christ qu’un des apôtres le trahira : "En vérité, je vous le dis, l’un de vous me livrera." Dans ses écrits, Léonard de Vinci recommandait de peindre "les figures de telle sorte que le spectateur lise facilement leurs pensées au travers de leurs mouvements". L’intensité des réactions des apôtres, entourant le calme du Christ, rend la scène particulièrement poignante. Ces efforts de numérisation démocratisent les œuvres et l’histoire de l’art. Konbini Arts - Photographie et arts sans filtre par Konbini, Des détails de "La Cène" de Léonard de Vinci révélés grâce à un travail de numérisation
  • Scène de la vie quotidienne à l'Élysée : par un dimanche après-midi ronronnant d'avant Covid-19, quelques conseillers sont conviés au premier étage du Palais pour un échange avec le président. Installé derrière une grande table noire au design contemporain - qui a remplacé l'illustre bureau Louis XV cher au général de Gaulle -, Emmanuel Macron, un œil sur le téléviseur allumé au fond de la pièce, engage la conversation avec ses hôtes. Lesquels s'étonnent, après quelques instants, d'entendre des éclats de voix dans leur dos, commentant tantôt les images télévisées, tantôt les propos présiden... Le Point, Remaniement : Castaner, Ndiaye… Jusqu'où ira l'indulgence de Macron ? - Le Point

Traductions du mot « cène »

Langue Traduction
Anglais last supper
Espagnol cena
Italien cena
Allemand abendmahl
Portugais ceia
Source : Google Translate API

Synonymes de « cène »

Source : synonymes de cène sur lebonsynonyme.fr

Cène

Retour au sommaire ➦

Partager