La langue française

Caton

Définitions du mot « caton »

Trésor de la Langue Française informatisé

CATON, subst. masc.

Homme très sage, homme austère, ou qui affecte de l'être. C'est un caton; il fait le caton (Ac. 1835-78) :
... ces hommes m'étaient abominables : les catons, qui sous l'apparence de l'impartialité et de l'attachement, me sermonnaient à l'endroit de mes fautes, m'étaient odieux; ... Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 3, 1848, p. 237.
Prononc. et Orth. Dernière transcr. ds DG : kà-ton (on = [ɔ ̃]). Ds Ac. 1762-1878. Étymol. et Hist. 1559 (Amyot, Trad. des Vies des Hommes Illustres de Plutarque, Caton le Censeur, éd. Walter, la Pléiade, t. 1, p. 752 : les Romains appellent un homme sage, et qui a beaucoup vu, Caton); attesté ds la lexicogr. dep. Trév. 1732. Emploi par antonomase du nom de Marcus Porcius Cato Caton l'Ancien ou le Censeur réputé pour sa droiture et sa sévérité; cf. en lat. Cato employé comme exemple d'homme intègre (Cicéron ds TLL s.v. 269, 6); le patronyme Cato vient lui-même de l'adj. catus « fin, avisé » d'où le surnom donné à Marcus Porcius Priscus, selon le témoignage de Plutarque (v. Ern.-Meillet, s.v. catus). Fréq. abs. littér. : 6.
DÉR. 1.
Catonien, ienne, adj.Digne d'un caton; sévère, rigide. Ces choses me rendent malade; elles me feraient devenir méchant et me renforcent d'autant dans un exclusivisme sombre qui me mènerait à une étroitesse catonienne (Flaubert, Correspondance,1852, p. 421). [katɔnjε ̃], fém. [-njεn]. 1reattest. 1606 visage catonien (Nicot); du nom de Caton, suff. -ien; a remplacé catonian plus anc. (1552, Rabelais, Quart Livre, éd. Marty-Laveaux, t. 2, p. 249) francisation du lat. class. catonianus. Fréq. abs. littér. : 2.
2.
Catonisme, subst. masc.Attitude austère qui rappelle celle de Caton. La plaie d'une certaine partie de la jeunesse actuelle : le catonisme libéral, un grand symptôme du temps (E. et J. de Goncourt, Journal,1864, p. 116). Seule transcr. ds Littré : ka-to-ni-sm'. 1reattest. 1771, 19 janv. (Voltaire, Lett. Mmedu Deffand ds Littré); du nom de Caton, suff. -isme*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Sain. Sources t. 3 1972 [1930], p. 14.

Wiktionnaire

Nom commun 1

caton \ka.tɔ̃\ masculin

  1. (Art) (Désuet) Tringle de fer qu’on forge à bras pour la passer à la filière.

Nom commun 2

caton \ka.tɔ̃\ masculin

  1. (Désuet) Homme sage ou qui affecte de l’être.
    • Morbleu, c'est que j'enrage quand je vois de jeunes gens comme cela faire les Catons devant des barbons comme nous. On appelle cela justement apprendre à son pere à faire des enfans. Et gros Jean qui remontre à son Curé. — (Les Rendez-Vous des Thuilleries ou le Coquet trompé : comédie, prologue, scène 8, Paris : chez Thomas Guillain, 1694, page 13)
    • À beaux deniers comptants, des enfants anoblis Du collège, en un saut, volent aux fleurs de lis. Là sifflant, chantant, pensant à leurs maîtresses, Cuirassés d’ignorance et fiers de leurs richesses, Ces Catons de vingt-ans vont à tort, à travers, Décider sans appel des intérêts divers. — (Le Pot aux roses découvert, ou le Parlement dévoilé, 1789)

Nom commun 3

caton \ka.tɔ̃\ masculin

  1. (Lyonnais) Grumeau.[1]
    • Remue bien la pâte à gâteau jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de catons.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CATON (ka-ton) s. m.
  • Homme d'une vertu rigide ou qui en affecte les airs. M. Bignon, avocat général, et le Caton de son temps, Retz, IV, 185. Il [Montrésor] avait la mine d'un Caton, mais il n'en avait le jeu, Retz, dans LEROUX DE LINCY, Proverbes, t. II, p. 31. Tu fais ici le Caton de Normandie, Hamilton, Gram. 6. S'étant retiré de certaines parties trop gaillardes, sans faire le Caton, sans se faire haïr, Sévigné, 496. Vous êtes le seul sage et le seul éclairé, Un oracle, un Caton, dans le siècle où nous sommes, Molière, Tart. I, 6. Oui, devant ce Caton de basse Normandie, Ce soleil d'équité qui n'est jamais terni, Racine, Plaid. III, 3.

HISTORIQUE

XVIe s. Aussi appelloit on communement, par maniere de mocquerie, Catons, ceulx que l'on voyoit graves et severes en paroles et en faict desordonnez et vicieux, Amyot, C. d'Utiq. 30.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « caton »

Cato, nom du célèbre Romain qui se donna la mort à Utique. Ce mot vient de catus, au propre, aigu ; au figuré, avisé, fin, habile.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’ancien français chaton.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « caton »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caton katɔ̃

Traductions du mot « caton »

Langue Traduction
Anglais caton
Espagnol catón
Italien caton
Allemand caton
Chinois 卡顿
Arabe كاتون
Portugais caton
Russe caton
Japonais カトン
Basque caton
Corse caton
Source : Google Translate API

Synonymes de « caton »

Source : synonymes de caton sur lebonsynonyme.fr

Caton

Retour au sommaire ➦

Partager