La langue française

Cathare

Définitions du mot « cathare »

Trésor de la Langue Française informatisé

CATHARE, adj. et subst.

HIST. RELIG.
A.− Subst. masc. Membre de différentes sectes religieuses hérétiques se disant composées de « purs » refusant le monde en tant que créé par le principe du Mal. Il y eut, dès les premiers siècles (...) des angéliques, des cathares ou purs (Renan, Hist. des orig. du Christianisme, Marc-Aurèle et la fin du monde antique, 1881, p. 169).
En partic. Membre d'une des sectes héritières du manichéisme, répandues en Europe au Moyen Âge et combattues dans le midi de la France par le pape Innocent III. Les vaudois et les cathares. Du Xeau XIIIesiècle, les bogomiles, albigeois, cathares, vaudois, etc., renouvelèrent les erreurs manichéennes, à savoir la distinction des deux principes, du Dieu de l'Ancien Testament et du Dieu du Nouveau, et la création du monde par le principe du Mal (Théol. cath.t. 4, 11920, p. 1298):
... on était curieux de savoir si (...) elle [Jeanne d'Arc] ne traiterait pas avec mépris l'état de mariage, et ne condamnerait pas l'œuvre de chair entre époux, en quoi elle eût gravement erré et glissé dans l'hérésie des Cathares. A. France, Vie de Jeanne d'Arc,1908, p. 325.
P. anal. Personne qui prône une pureté excessive. Synon. puriste, puritain.Nos critiques sont des cathares : ils ne veulent rien avoir à faire avec le monde réel sauf d'y manger et d'y boire (Sartre, Situations II,1948, p. 79).
Rem. Flaubert, dans la Tentation de St Antoine, 1849, p. 472, parle des dieux cathares de Pallantium (Arcadie).
B.− Adj. Qui se rapporte à ces sectes ou à leur doctrine. L'hérésie, l'influence cathare.
Prononc. : [kata:ʀ]. Homon. catarrhe. Étymol. et Hist. 1688 (Bossuet, Histoire des Variations, L XI, 22, Paris, éd. F. Lachat, 1863, 14, p. 469 : En effet nous voyons que les manichéens s'étoient établis en ce pays-là [l'Italie]. On les appeloit Cathares, c'est-à-dire purs). Empr. du lat. médiév. cathari, employé pour la 1refois au xiies. en Allemagne, par Eckbert, Sermones adversus catharos, éd. la Bibliotheca Patrum de Cologne, XII, p. 898 d'apr. C. Schmidt, Hist. et doctrine des Cathares ou Albigeois, Paris, 1849, t. 2, p. 276 : Hos nostra Germania Catharos... appelat, employé en France av. 1214 par Robert d'Auxerre, Chronol., 249, ibid. Le mot est cependant rare : on rencontre plutôt dans les textes le terme plus général heretici. Cathari empr. au gr. κ α θ α ρ ο ́ ς « pur » attesté dep. Homère ds Liddell-Scott, utilisé en gr. par Eusèbe, S. Basile, S. Grégoire de Naziance, ds Théol. cath. t. 2, 2 pour désigner différentes sectes. Fréq. abs. littér. : 9.
DÉR.
Catharisme, subst. masc.Doctrine des Cathares. Ces pays [le midi de la France et le nord de l'Italie] avaient hérité d'une sorte de gnosticisme manichéen venu de l'ouest (sic) par les Balkans pendant le haut Moyen âge : l'albigéisme, ou catharisme. (...) Le catharisme est pessimiste. Il fait du monde l'œuvre du diable : tout est mauvais en ce monde (M.-M. Gorce, Hist. gén. des relig., Paris, Quillet, t. 4, 1947, p. 22). [kataʀism̥]. 1reattest. 1947 id.; de cathare, suff. -isme*.

Wiktionnaire

Adjectif

cathare \ka.taʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Relatif au catharisme.
    • C'est en Occitanie que le mouvement cathare connut son plein développement. Cela peut s'expliquer par la déliquescence de l’Église catholique, par une volonté d’indépendance par rapport au pouvoir capétien et aux gens de France qui parlaient la langue d’oïl alors que les gens d’Occitanie employaient la langue d’oc. — (Michel Peyramaure, La Passion cathare, tome 2 : Les Citadelles ardentes, Éditions Robert Laffont, 2012, note en fin de volume.)
    • (Figuré) Je devins cathare, je confondis la littérature avec la prière, j'en fis un sacrifice humain. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 151.)

Nom commun

cathare \ka.taʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Adepte d’un mouvement religieux dualiste chrétien médiéval.
    • D’ici furent dirigés ces inquisiteurs qui allèrent brûler Vaudois, cathares, fraticelles, béguins, sorciers, envoûteurs, magiciens, flagellants, ou juifs convertis, mais soupçonnés de sortilèges. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CATHARE (ka-ta-r') s. m.
  • Nom d'hérétiques novateurs qui se prétendaient plus purs et plus rigides que les autres.

    Nom donné aux Vaudois.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cathare »

Καθαρὸς, pur (voy. CATHARTIQUE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin médiéval cathari. Du grec ancien καθαρός, katharós (« pur ») : les fidèles étaient purs de tout rapprochement à Lucifer. La véritable origine du terme (Eckbert de Schönau, Sermones adversus catharos) vise à assimiler certains chrétiens qualifiés d'hérétiques à des adorateurs du chat (katers) c’est-à-dire du diable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cathare »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cathare katar

Évolution historique de l’usage du mot « cathare »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cathare »

  • Suite à un long confinement et dans l’objectif de profiter différemment du sport, Antoine Biard, préparateur physique et coach sportif, s’était lancé le défi de réaliser, le week-end passé, la traversée du sentier cathare sur 225 km reliant Port-la-Nouvelle à Foix. Un sentier atypique et historique par Durban-Corbieres, Embres-et-Castelmaure, Tuchan, Padern, Cucugnan, Bugarach, Camp sur l’Agly, Saint-Julia-de-Bec, Quillan… et inachevé au bout de 17 h 30 sur un bon rythme et 133 km dans les jambes. ladepeche.fr, Lavelanet. Antoine Biard reviendra sur le sentier cathare - ladepeche.fr
  • L'amour platonique. C'est pourtant l'amour parfait, dans le sens cathare. De Julien Green / Entretien avec Pierre Assouline - Septembre 1993
  • Journaliste mais surtout historien du catharisme et de la croisade des albigeois, Michel Roquebert s’est éteint à l’âge de 91 ans ce lundi. Il est l’auteur de L’épopée cathare, 5 tomes et 3000 pages sur l’histoire cathare. Une référence dans le domaine.   France 3 Occitanie, L'historien spécialiste des cathares, Michel Roquebert est décédé
  • Dans la foulée, avec son ami le photographe Christian Soula, il redécouvre "Les Citadelles du vertige", en racontant l’histoire de ces châteaux cathares, tristement abandonnés dans ces années soixante. Il y a quelques semaines à peine, il nous racontait : "Il n’y avait presque plus rien, que des ruines. Devant Peyrepertuse, un paysan m’avait dit : pourquoi montez-vous là-haut, il n’y a que des pierres !" ladepeche.fr, Michel Roquebert : une vie au temps des Cathares - ladepeche.fr
  • Alain Roumagnac, auteur de polars muretain, vient de publier son second ouvrage "Dieu, le Diable et le boucher", qui suit "L’Ombre des derniers cathares". ladepeche.fr, Muret. Alain Roumagnac un second polar… cathare - ladepeche.fr
  • En 2014, le conseil général approuvait la charte d’engagement Acte II du Pays cathare, un document cosigné par les gestionnaires des 22 châteaux, abbayes ou musées qui font une très grande partie de la richesse patrimoniale du département. ladepeche.fr, Des aides exceptionnelles pour les sites-pôles Pays Cathare - ladepeche.fr

Traductions du mot « cathare »

Langue Traduction
Anglais cathar
Espagnol cátaro
Italien cataro
Allemand cathare
Portugais cátaro
Source : Google Translate API

Synonymes de « cathare »

Source : synonymes de cathare sur lebonsynonyme.fr

Cathare

Retour au sommaire ➦

Partager