La langue française

Cantonade

Définitions du mot « cantonade »

Trésor de la Langue Française informatisé

CANTONADE, subst. fém.

I.− Vx. Chacun des côtés de la scène où prenaient place des spectateurs privilégiés.
P. ext. Groupe de personnes présentes autour de quelqu'un :
1. Leur rayonnement [aux évêques bien en cour] empourpre leur suite. Leur prospérité s'émiette sur la cantonade en bonnes petites promotions. Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 67.
2. ... comme il y avait des assistants, ils s'interrompirent et ne dirent plus un mot, (...). M. Gillenormand se tourna vers tous ceux qui étaient dans la chambre et cria : − Parlez donc haut, vous autres. Faites du bruit, la cantonade. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 606.
II.−
A.− Partie du théâtre située sur les côtés, derrière les décors, et cachée aux spectateurs. Synon. coulisse.On entend un bruit de voix, cantonade droite (Feydeau, La Dame de chez Maxim's,1914, p. 15).
P. ext., p. anal. Les maisons blanches du premier plan s'enlevant sur la cantonade violacée du fond (Goncourt, Journal,I, août 1855ds M. Fuchs, Lex. du Journal des Goncourt, 1912).
B.− Loc. À la cantonade.
1. THÉÂTRE. [En parlant d'un acteur qui parle] Dans la (les) coulisse(s). À ce moment une voix à la cantonade appelle (Pagnol, Marius,1931, p. 87).
P. métaph. :
3. ... quand je pense à ces veillées-là, il y a tout le temps ce petit refrain mélancolique, à la cantonade, dans les coulisses de ma mémoire. Loti, Le Roman d'un enfant,1890, p. 99.
N'apparaître qu'à la cantonade. N'apparaître que marginalement :
4. D'ailleurs, songea Durtal, nous sommes singulièrement peu renseignés sur les apôtres. Presque tous n'apparaissent qu'à la cantonade dans les Évangiles... Huysmans, La Cathédrale,1898, p. 452.
2. P. anal.
a) Dans un lieu voisin invisible :
5. De nouveau il [Gide] va parler à quelqu'un à la cantonade et revient en disant qu'il est l'heure, qu'il faut partir. Nous sortons, par une pluie battante. Green, Journal,1933, p. 130.
b) En dehors de la présence des personnes dont il est question, ou sans que ces personnes puissent entendre :
6. Antoine parlait peu, juste assez pour éviter la gêne, mais à la cantonade, et de façon que Jacques n'eût jamais à répondre. R. Martin du Gard, Les Thibault,La Mort du père, 1929, p. 1268.
7. Mes avances au général Giraud ne recueillirent que son silence. Mais, comme il était aussi prolixe à la cantonade que réservé vis-à-vis de moi, je ne tardai pas à apprendre quel était son état d'esprit. De Gaulle, Mémoires de guerre,1956, p. 10.
Prononc. et Orth. : [kɑ ̃tɔnad]. Ds Ac. 1762-1932. La finale -onnade s'écrit gén. avec 2 n : canonnade, cotonnade, etc., mais n'en prend cependant qu'un dans cantonade, cassonade, limonade. Étymol. et Hist. 1. 1455 « angle de maison, coin de rue » bailler la cantonade (littéralement « donner le coin de la rue ») « prendre un autre chemin (en cas de poursuite) » (Jargon des Coquillards ds Sain. Arg., p. 188); 2. 1694 cantonade « coin de la scène à l'entrée des coulisses » (Gherardi, Th. ital., préf. d'apr. DG); p. ext. 1835 « l'intérieur des coulisses » (Ac.); d'où 1752 [s'adresser, parler] à la cantonade « parler sans être en scène ou à un personnage qui n'est pas en scène » (Trév. Suppl. qui note : souvent dans les pièces de théâtre, principalement les Italiennes). Empr. au prov. cantonada « angle, coin » (1418 ds Pansier t. 3) dér. de canton (canton*) introduit en fr. par une des nombreuses troupes de théâtre qui ont joué temporairement dans le Midi (FEW t. 2, p. 234, note 24). Un empr. à l'ital. cantonata (EWFS2; Dauzat 1973), attesté au sens 1 seulement dep. le xvies. (C. Bartoli ds Batt.) est moins probable. Fréq. abs. littér. : 138. Bbg. Boulan 1934, p. 24. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 270. − Goosse (A.). Le Picard et le wallon, source du jargon des coquillards. Cah. lexicol. 1970, no16, p. 111, 114, 115. − Guiraud (P.). Le Jargon de la Coquille. Cah. lexicol. 1967, no11, p. 47. − Kohlm. 1901, p. 36. − Sain. Arg. 1972 [1907].

cantonade, -

Wiktionnaire

Nom commun 1

cantonade \kɑ̃.tɔ.nad\ féminin

  1. (Théâtre) Intérieur des coulisses.
    • Il y a aussi une cantonade dans les cintres mais on ne l’interpelle que lorsqu’on s’adresse au Seigneur : « Dieu ? » — (Raymond Devos, Il n’y a pas de quoi rire, Cherche Midi, 2016)

Nom commun 2

cantonade \kɑ̃.tɔ.nad\ féminin

  1. (Rare) Action à la manière d'Éric Cantona.
    • Encore une "cantonade" du Marseillais. — (site www.laprovence.com, 10 septembre 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CANTONADE. n. f.
T. de Théâtre. Intérieur des coulisses. Parler à la cantonade, Parler à un personnage qui n'est pas vu des spectateurs.

Littré (1872-1877)

CANTONADE (kan-to-na-d') s. f.

Terme de théâtre.

  • 1Autrefois, dans les pièces du théâtre italien, l'un ou l'autre côté du théâtre, où une partie des spectateurs était assise sur des bancs en forme de petit amphithéâtre.
  • 2Aujourd'hui, l'intérieur des coulisses.

    Parler à la cantonade, parler à un personnage qui n'est pas en scène.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cantonade »

(Nom commun 1) De l’occitan cantonada (« angle extérieur d’une maison, coin de rue »).
(Nom commun 2) De Éric Cantona.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. cantonata, de cantone, coin (voy. CANTON).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cantonade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cantonade kɑ̃tɔnad

Évolution historique de l’usage du mot « cantonade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cantonade »

  • « Je suis super-heureuse. Je viens de passer une heure très dure. J’ai douté », confie-t-elle avant d’entamer, avec ses colistiers, une « marche de la victoire » en direction de la mairie où vont être proclamés les résultats. Lala Assih, son mari, suit à distance, sur un petit nuage. Sur les quais, klaxons et hourras. Rue du Frout, idem. Sur le parvis de l’hôtel de ville, une foule compacte l’acclame. Une figure se détache : Armelle Huruguen, la vice-présidente socialiste du Conseil départemental. Visiblement émue par ce qu’elle lui glisse à l’oreille, Isabelle Assih l’enlace, faisant fi du protocole sanitaire. « On va enfin pouvoir se parler dans cette ville ! », lance la vice-présidente à la cantonade. « C’est le résultat d’une année de travail intense avec les Quimpérois. Quand la victoire est collective, elle est toujours plus belle », assure-t-elle en franchissant le seuil du hall de la mairie. Quelques minutes de battement et les premiers résultats tant attendus s’affichent : 52,80 %. La première femme maire de Quimper, peut laisser éclater sa joie. Annaïg Le Meur, la félicite. Sincère. Le Telegramme, Assih élue dans un fauteuil avec 51,25 % des voix - Le 2e tour des municipales 2020 à Quimper - Le Télégramme
  • Le mot de la fin » Le type lance à la cantonade: «Et toi, c’est quoi ton mois préféré?» Il pose cette question avec l’air de la juger essentielle au bon équilibre de l’humanité. , Le bonheur d’être au début de l’été - La Liberté
  • Traversant la petite foule de ses partisans et électeurs, Romain Lopez, le sourire large, donne quelques accolades à ses colistiers. "Pierrette (Esquieu), tu es réélue !", lui lance-t-il à la cantonade. Cette conseillère municipale de la majorité sortante était l’une des prises de guerre de Romain Lopez durant la campagne du premier tour. Elle n’a d’ailleurs pas démissionné, continuant comme si de rien n’était à siéger au conseil municipal. ladepeche.fr, Municipales à Moissac : Romain Lopez (RN) plébiscité avec 62% des voix - ladepeche.fr
  • Un passager un peu affolé demande à la cantonade si quelqu’un a des câbles de démarrage, sa voiture immobilisée depuis plus de deux mois sur le parking refuse de démarrer. Bienvenue au pays. midilibre.fr, Aéroport de Perpignan : un premier vol pour Paris, tout en douceur - midilibre.fr
  • Cette interpellation, il la doit indirectement à son frère jumeau. Le jour même, ce dernier avait été contrôlé par la police en train de fumer un joint sur la voie publique. Il s'était alors écrié à la cantonade : « Dites à mon frère de faire le ménage ! » leparisien.fr, Villepinte : huit mois de prison ferme pour le fils d’une candidate aux municipales - Le Parisien
  • Après la visite de ce dernier étage, vous empruntez le même chemin pour regagner le rez-de-chaussée, sans oublier de crier à la cantonade : « Je descends ! » , Culture - Loisirs | Bienvenue dans les « petits musées » de l'agglo mulhousienne !
  • Amiens avance ses pions. Après avoir martelé qu'une Ligue 1 à 22 était possible, grâce à la suppression de la Coupe de la Ligue, ce qui est ironique compte tenu de l'opposition farouche de la LFP, des solutions concrètes sont maintenant lancées à la cantonade. Hier dans L'Équipe, l'avocat Olivier Martin a suggéré la création d'un Boxing Day à la française susceptible d'absorber les matches en rab d'un championnat élargi. lejdd.fr, Football : l'offensive médiatique d'Amiens pour rester en Ligue 1
  • L’autre jour, en allant (à pied) au PMU, il a lancé à la cantonade : « De source sûre, Gérard Huet est vivant ! ». Quand on vous dit qu’il est bien vivant… , Covid-19. L'ancien maire de Loudéac Gérard Huet est revenu de l'enfer | Le Courrier Indépendant
  • « A qui le tour », lance Christelle à la cantonade. C'est la patronne, elle n'a pas le temps. La file s'allonge encore. Des rires répondent à ses réponses expéditives. On insiste un peu, sans la forcer. Qu'est-ce qui marche le plus ? Retente-t-on sans brusquerie. « De tout » coupe-t-elle entre deux clients. « Les gens offrent de tout. Des plantes, des pivoines beaucoup » complète-t-elle en s'éloignant. Et ça fait du bien. « Regardez le monde monsieur, j'ai pas le temps, merci » abrège-t-elle dans un sourire. Un bonjour, nous accueille au niveau de la caisse. « On s'occupe de vous ? ». Des roses, rouges, se risque-t-on pris au dépourvu. « On n'en a plus » coupe la caissière, la machine à carte bleue fermement maintenue dans la main gauche. On prend congé, avec les rires des clients en fond sonore. Dehors, plus une place de parking de disponible. Joëlle, la cinquantaine avance tout sourire vers sa mère postée plus loin. « Une demi-heure pour une fleur, c'est incroyable, lui lance-t-elle, appuyée sur sa jambe gauche.  France 3 Nouvelle-Aquitaine, Les fleuristes ne pourront pas rattraper deux mois de perte
  • Depuis le partage de l’Afrique et sa colonisation par les puissances européennes en 1885 et la néo-colonisation qui a suivi après les indépendances – jusqu’aujourd’hui, l’équation n’a pas changé : l’Afrique n’est qu’un réservoir de matières premières vendues sans transformation et à vil prix, avec la complicité des élites africaines et un déversoir de produits manufacturés de mauvaises qualité produits par les puissances qui nous exploitent. C’est ce schéma d’exploitation et d’appauvrissement de l’Afrique dans ses échanges avec le monde industrialisé que l’on appelle pudiquement « l’inégalité des termes de l’échange». Ce débat nous ramène à l’histoire de la Guinée. Nous autres militants anti-impérialistes, sous la conduite de l’actuel Président de la République Alpha Condé, avons combattu le régime sanguinaire du PDG dirigé par Sékou Touré. Nous continuerons à dénoncer ces crimes qui ont abouti à la décapitation de toute l’élite intellectuelle, de l’administration, des armées et des affaires, ce dont le pays ne se relève pas, jusqu’aujourd’hui. Mais, l’honnêteté nous oblige à reconnaître que le premier président de la Guinée indépendante a eu une politique extrêmement prudente et responsable dans le domaine minier et n’a pas bradé les richesses non renouvelables de notre sous-sol. C’est encore lui qui avait dit : « Les recettes minières sont aléatoires et insignifiantes et ne peuvent pas servir de base au développement d’un pays ». Malgré tout, il avait mis en place le projet CBG à Boké, ce qui a donné naissance aux villes de Sangaredi et de Kamsar, ainsi que le port minéralier. Nous avons eu également les cités de Fria et Debele et plus tard SAG à Siguiri. L’exploitation de la bauxite dans la région de Boké se faisait dans des conditions acceptables du point de vue de l’environnement. Aujourd’hui, la catastrophe est là, impossible de le dissimuler : les populations ne peuvent plus mener les activités traditionnelles qui les faisaient vivre : agriculture, élevage, pêche, etc. Résistant jusqu’au bout aux appétits des trusts mondiaux, Sékou Touré disait vouloir conserver nos réserves pour les générations futures, tant que nous n’obtiendrons pas leur transformation sur place, ce qui serait infiniment plus profitable pour notre pays. Aujourd’hui, si nous sommes réunis dans cette salle pour parler de ce projet, c’est justement puisqu’il n’avait pas bradé ces richesses en son temps, malgré toutes les tentations. Je dois vous dire que j’ai été consterné l’autre jour en réunion de la Commission des Mines en entendant un jeune homme crier à la cantonade : « pourquoi garder ces cailloux là sans en profiter ? ». Ces montagnes sont là depuis des millions d’années que la terre existe. Leur exploitation ne pourra jamais durer plus de 100 ans et encore ! Que diront de nous les générations futures si on dilapide ces richesses ? Souvenons-nous de l’adage lancé en langue nationale Sosso par un vieux père irresponsable qui, en mourant ne voulait rien laisser en héritage à ses enfants : « tina xaa gbe fen » ou demain n’a qu’à chercher sa part ! Nous avons d’innombrables exemples en Afrique sur les méfaits de l’exploitation et l’exportation du minerai brut : RDC avec la GECAMINES ou Union minière du Katanga, la Zambie, la MIFERMA en Mauritanie et surtout la Lamco au Libéria voisin et même en Sierra Leone à Port Loko, sans compter la pauvre Haiti, première république noire, indépendante depuis 220 ans et qui, après avoir fini de brader toutes ses richesses minières : or, diamant gaz, pétrole, est aujourd’hui le pays le plus pauvre du monde, administré par les Nations Unies ! Mosaiqueguinee.com, Assemblée nationale : voici l'opinion de Baadiko sur la convention de base du Simandou, dont la lecture a été interrompue - Mosaiqueguinee.com
  • L’homme à la tête de Pamiers depuis maintenant 4 mandats termine sa déclaration et clôt la discussion en frappant d’un vigoureux coup de poing sur la table. Mais Frédérique Thiennot a le dernier mot glissant, à la cantonade : "Vous n’avez aucun successeur !" Une attaque visant les 94 ans d’André Trigano. Quel que soit le vainqueur le 28 juin, à Pamiers, les futurs conseils municipaux s’annoncent d’ores et déjà très animés. France 3 Occitanie, REPLAY. Municipales 2020 : un débat de second tour sous "haute tension" à Pamiers
  • Le marché de Châtelaillon-Plage, pour les fidèles, c’est comme un rituel qui ponctuerait la semaine et s’achèverait en fin de matinée autour d’un café ou d’un verre de vin blanc. L’histoire commence souvent par une balade sur la digue, pour profiter de la plage et respirer l’air marin. Le marché couvert n’est pas loin. Un îlot central et deux allées favorisent un premier repérage des produits du jour et invitent aux salutations à la cantonade de la part des uns et des autres. SudOuest.fr, "Votre plus beau marché" 2020 avec TF1 : Châtelaillon, un rendez-vous entre amis
  • Notamment des insultes lancées à la cantonade à l’encontre des gendarmes. L’un des deux larrons finit par s’en aller, mais l’autre reste. CharenteLibre.fr, Côteaux-du-Blanzacais : ivre, il insulte les gendarmes devant la gendarmerie - Charente Libre.fr
  • Une question lancée à la cantonade à la rédaction : «  Qui est partant pour un escape game spécial Halloween ?  » «  Ah non, j’ai peur des araignées !  » Certains accueillent la proposition de reportage « en immersion » avec un certain scepticisme. Trois valeureux acceptent de se joindre à moi : Darianna, Élodie, Sylvain. La Voix du Nord, On a testé (et résolu !) l’escape game spécial Halloween, à la médiathèque du Portel
  • #ExtinctionRebellion dans ses basses œuvres «Ils ont vidé et cassé le frigo (…), abîmé le four. Ils criaient à la cantonade que c'était distribution gratuite de cookies! (…) ce stand c'est notre argent de prêt étudiant, et notre travail!»#Italie2 https://t.co/E5B87ZAeis pic.twitter.com/B2hNqnoY0o , Extinction Rebellion: Des militants ont-ils « saccagé » un stand de cookies à Paris ?
  • Il n'en peut plus, Henri. Vraiment plus. Il faut qu'il déverse sa bile. Ce qu'il fait sans prendre de pincettes. Rendez-vous compte : il a mal au dos, et il a perdu sa libido. Finies les conquêtes faciles. Le pauvre ! Mais le pire, c'est qu'il n'arrive plus à écrire. Pour ce romancier qui, il y a vingt-cinq ans, avait raflé tous les prix, finie aussi l'inspiration. Problème ! Quant à sa Cécile, sa femme, il ne la supporte plus. Parce qu'en fait, tout est de sa faute. La sienne, et celle de leurs quatre enfants « qui ont ce don quasi magique de faire foirer toutes mes tentatives d'accès au bonheur », lâche l'aimable quinqua à la cantonade. Voilà qui commence bien ! Les Echos, "Mon chien Stupide" : couple au bord de l'explosion | Les Echos
  • Ses cantates, poussées à la cantonade dans le fournil de Cora, ne passent pas inaperçu dans les rayons d’à côté. Tout y passe, parmi plus de 300 titres parfaitement maîtrisés, et sur environ 1 000 chansons connues par le candidat ardennais : Johnny Hallyday, Michel Sardou, Delpech ou Aznavour. Pour lui, c’est chanson française avant tout. « Même si la boîte de production nous le demande en amont, pour notre chanson d’intro, je ne me sentais pas capable de proposer un titre en anglais. » Journal L'Ardennais abonné, VIDÉO. À Charleville, le boulanger de Cora «n’oublie pas les paroles»
  • Quelques jours après sa réouverture La Mignonne a déjà retrouvé son côté bistrot de quartier. Parfait dans l’atmosphère générale de la place du marché Saint-­Pierre. Il est 8 h 30. Pierrot prend son petit café. Le patron du restaurant le Saint-­Eutrope passe à quelques mètres de là, un grand "ça va" à la cantonade, auquel Grégoire, l’un des associés de La Mignonne, répond par le geste et le sourire.  www.lamontagne.fr, Le café-brasserie La Mignonne a rouvert ses portes, place du marché Saint-Pierre à Clermont-Ferrand - Clermont-Ferrand (63000)
  • « Il faudra me sortir manu militari ! » Ladite conférence de presse a donné lieu à une sérieuse passe d'armes entre les protagonistes du mouvement et Claude Bernardi, ancien directeur de cabinet de Daniel Fontaine jusqu'en 2014, venu « suivre » la conférence pour le blog de « Mèfi ». Les uns souhaitant que l'intéressé parte car il « n'avait pas été invité » - à cause du soutien affiché par Mèfi à « Aubagne La Commune », Claude Bernardi estimant « qu'il avait toute sa place », ici, pour « rendre compte. Je vais rester et si vous voulez que je parte, il faudra me sortir manu militari ! », a-t-il lancé à la cantonade. Ambiance. Son compte rendu de l'incident est en ligne sur le site de Mèfi. Et il a, depuis, donné lieu à une véritable curie sur les réseaux sociaux. Au-delà d'un (long) débat sur « qu'est qu'un média et le boulot de journaliste aujourd'hui ? », l'incident - et ses suites - sont symptomatiques des tensions qui perdurent, et semblent empirer, au sein de la gauche. www.lamarseillaise.fr, Aubagne : grosse crise à gauche
  • A force de phosphorer et de lancer à la cantonade des propositions, l’inspiration du jour se porta sur le « Nouste Camp », histoire de faire écho au fameux Camp Nou (certains disent Nou Camp), antre du non moins fameux FC Barcelone, tout en ayant des accents de notre cher terroir béarnais. La-R%C3%A9publique-des-Pyr%C3%A9n%C3%A9es, Pour la petite histoire… : ici, c’est Nouste Camp ! - La République des Pyrénées.fr
  • Beaucoup de sourires éclatants sur les visages, de chants et de slogans joyeusement scandés. Une bonne humeur qui tranche net avec la noirceur glaciale des photos de femmes blessées brandies sur des cartons. Avec les mots lancés à la cantonade, dénonçant les violences sans le moindre fard : « Ils ne sont pas fous, ce sont des assassins. Elles ne sont pas mortes. Elles sont assassinées ! » , Nantes. Au moins 2 000 personnes à la marche contre les violences faites aux femmes ce lundi - La Roche sur Yon.maville.com
  • Les policiers ne sont donc pas encore en mesure de sonder le suspect sur le mobile de son geste et notamment son potentiel caractère raciste. Selon une source proche du dossier, Damien A., qui se tenait à un arrêt de bus, proférait des insultes racistes « à la cantonade ». Mamoudou Barry circulait en voiture avec son épouse lorsqu'il a été pris à partie. « L'agresseur les a pointés du doigt et a dit : Vous, les sales noirs, on va vous niquer ce soir », a indiqué un proche de la victime. leparisien.fr, Universitaire guinéen tué près de Rouen : la justice retient le caractère raciste - Le Parisien
  • Ciro, la vingtaine, paie son plat en chantant pour sa cuisinière. Elle l'applaudit au balcon, fait un mouvement circulaire du doigt et crie à la cantonade: "Attends! Je vais mettre la table! Qui a faim?". RTL Info, Coronavirus en Italie: à Naples, les habitants font des dons de nourriture grâce à un panier qui voyage entre balcons (vidéo) - RTL Info
  • Tandis que devant la boutique de primeurs, Evelyne Icard, l'employée, sert des clientes très disciplinées ("pas besoin de marquage au sol, tout le monde se range comme il faut"),  le long du canal, Franck Milliet a transformé son restaurant La cantonade en lieu de vente à emporter. Michel, retraité de 77 ans, qui passe par là, râle lui après "les bleus" qui verbalisent selon lui un peu trop.     midilibre.fr, Carnet de route rural #1 : dans le Gard, sur les bords de la Cèze, on attend le retour à la normale - midilibre.fr
  • Une pandémie plus tard, ce genre de numéro est devenu la norme. Preuve que la distanciation sociale dessine un nouvel ordre de l’interaction, elle a ses héros et ses traîtres. On reconnaît les premiers à leurs efforts bien visibles pour faire comprendre à la cantonade qu’ils observent scrupuleusement les « gestes barrière ». Ainsi de l’auteur de ces lignes, qui fait un écart de dix mètres et esquisse un sourire de communiant chaque fois qu’il croise une personne âgée. Ainsi également de ces individus masqués avant tout le monde ou lorsque rien ne le justifie, comme ce coureur matinal esseulé observé sur les quais de Saône. Ainsi, enfin, de ces hypercorrectes de l’« attestation dérogatoire de déplacement », qui impriment pleine page, renseignent leur adresse jusqu’au « 3e étage, face ascenseur » et leur heure de début sortie à la minute près. L'Obs, Se parler à un mètre de distance : pourquoi ça nous fait une impression bizarre
  • Alors, pour ceux qui ne connaîtraient pas encore le concept, c’est simple : vous avez des vêtements que vous ne mettez plus, vous les proposez à la cantonade et la personne intéressée repart avec. Simple comme bonjour finalement… Mais ô combien important dans une logique d’économie sociale et solidaire. Et si le concept est un peu novateur en terre armentiéroise, il commence à avoir ses habitués. «  Lors du dernier rendez-vous, à L’Auberge de l’abattoir, on était une trentaine  », se félicite Jeff Carlier, à l’initiative d’un rendez-vous aujourd’hui devenu... La Voix du Nord, Adopte une fripe, c’est samedi à la médiathèque d’Armentières
  • «Boa noite presidente Lula!» C’est un bonsoir chargé d’émotions qui a accueilli le leader de la gauche brésilienne, vendredi à Genève. «Bom dia, boa tarde, boa noite Lula», répète la foule entassée dans la grande salle de La Pastorale. Pendant des mois, ces salutations lancées à la cantonade par des Brésiliens venus depuis tout le pays à Curitiba ont rappelé au détenu Lula qu’il n’était pas seul. «Ces mots, que Le Courrier, Lula, objectif 2022 - Le Courrier
  • Voyant cela, un homme de 35 ans alcoolisé et accompagné de sa fillette de 3 ans a élevé la voix. Il a lancé à la cantonade que tout le monde allait se cotiser pour payer l’amende. Actu17 - L′info Police Sécurité Terrorisme., Angers : Il propose de payer l’amende SNCF d’une passagère en échange d’une relation sexuelle
  • Ceux qui n'ont pas du tout participé à la grève sont des exceptions. Karim, 43 ans dont 13 ans passés à la RATP est de ceux-là. « La grève, c'est pour les riches ! », lance-t-il à la cantonade. Ce père de 4 enfants, endetté, interdit bancaire « et pas franchement pro syndicat », n'a pas « la tête à penser à la retraite ». Il préfère « regarder ce qu'il a sur son compte à la fin du mois », c'est-à-dire 1 700 € net, et penser « aux avantages, comme le comité d'entreprise, le pourcentage patronal pour les appartements.. » leparisien.fr, En Seine-Saint-Denis, Samsarah, conductrice de bus non-gréviste : « Il faut de bonnes économies pour faire grève » - Le Parisien
  • Une déclaration qui ne relève en rien de la phrase lancée à la cantonade. S'il a évoqué cette idée, c'est bien parce que le monde feutré de l'assurance, notamment celui de l'assurance-vie, doit aujourd'hui composer avec une problématique de taille: celle des taux bas voire négatifs. BFM BUSINESS, Assurance-vie: les majors modifient leurs offres pour contrer les taux bas
  • En novembre 2018, le conseiller national Mathias Reynard (PS/VS) obtenait du parlement suisse qu’il légifère en faveur de la communauté gay. Déjà en partie protégée par le Code pénal, qui punit l’injure personnelle entre deux individus, elle réclamait de longue date l’interdiction des insultes homophobes exprimées «en termes généraux». En effet, si traiter une personne de «sale pédé» est déjà illégal, suggérer à la cantonade, dans les journaux, à la télévision ou sur les réseaux sociaux que «les homosexuels devraient se faire soigner» n’était juridiquement pas condamnable. Cela semblait désormais chose faite. Le Temps, Ceux qui veulent pouvoir insulter les homos... et les autres - Le Temps
  • Le tribunal correctionnel d’Angoulême s’est penché, hier, sur une affaire de règlement de compte d’une extrême violence sur fond de rivalité amoureuse. « L’un des deux aurait pu rester sur le carreau », lance, à la cantonade, Me Lionel Béthune de Moro, l’avocat de la victime, un homme assez fluet, domicilié à Roullet-Saint-Estephe. Son agresseur se contient pour ne pas éructer. Surtout lorsque l’avocat poursuit sa charge en rapportant des propos qu’il aurait tenus à son client. « Je vais te dégommer, je suis en pleine montée ! » SudOuest.fr, Charente : prison ferme après l’expédition punitive
  • Qui a hurlé «sale pervers» à la cantonade? De sa classe, un enseignant a reconnu la voix d'Alyssa, une ado arrivée à Domdidier en provenance de Vich (VD), après avoir grandi à Belfaux (FR). lematin.ch/, Ecole: Un prof traité de «pervers» porte plainte contre une élève - Suisse - lematin.ch
  • Tout le monde connaît plus ou moins le syndrome de Gilles de la Tourette depuis que la téléréalité et les zappings en ont fait leurs choux gras. Cette maladie neurologique, ainsi nommée en l’honneur d’un médecin français, se traduit par des tics moteurs et vocaux qui conduisent parfois à proférer en public, de manière irrépressible, les pires insanités. Par extension, le « syndrome de Gilles de la Tourette de bureau » (« Work Tourettes », en anglais) désigne, dans un cadre professionnel, le fait de balancer soudain un tonitruant « putain de bordel de merde » à la cantonade parce que votre Mac vient de planter. « Le Work Tourettes est souvent déclenché ou exacerbé par le stress ou une deadline imminente », précise l’Urban Dictionnary. Comme le fait de tenir des propos inconvenants à l’égard de votre patron peut vous valoir un licenciement, cet emportement théâtral s’exercera le plus ouvertement à l’encontre du matériel qui marche mal (« saloperie d’imprimante »), des grandes tendances managériales du moment (« growth hacking mon cul ! »), ou bien – c’est plus risqué – de la structure qui vous emploie (« ras le bol de cette boîte de merde »). Bien entendu, on ne parle plus ici de maladie neurologique, mais plutôt de manière d’être, de posture. Si notre objectif n’est pas de promouvoir la vulgarité, on peut constater que l’utilisation de jurons dans un cadre professionnel a pour première vertu de vous tirer de l’anonymat. Au boulot, on se souvient toujours plus du gueulard flamboyant que du type qui fait le dos rond derrière sa pile de dossiers en attendant ses tickets-resto. En fin de carrière, le regretté Jean-Pierre Mocky était d’ailleurs moins connu pour son immense filmographie que pour sa propension à laisser libre cours, sur les plateaux de tournage, au Work Tourettes qui l’affectait : « Moteur. OH ! PUTAIN ! MOTEEEEEUR ! » beuglait-il comme un doux dingue au machino pétrifié. GQ France, Êtes-vous atteint du syndrome de Gilles de la Tourette de bureau ? | GQ France
  • Martine Wonner, députée LREM et psychiatre, lance ainsi à la cantonade : « Je n’ai plus confiance dans le gouvernement pour gérer la crise sanitaire ». Bigre. Elle pointe « l’absence de stratégie thérapeutique » et s’indigne que la chloroquine ne soit pas partout prescrite. L’élue alsacienne, qui possède toujours sa carte d’adhérente, relève plutôt désormais d’une République en marche à reculons. , Coronavirus | Pour la date charnière, ça grince un peu
  • Un embouteillage, voilà à quoi ressemblait ce mardi en début d’après-midi la longue file de véhicules se présentant devant l’entrée de la déchetterie de Figeac. « C’était pire, lundi, le jour de la réouverture », lance à la cantonade Pierre Chassaing, agent titulaire du Syded, en régulant le flux des entrées sur le site. « Rien que sur le premier jour : 438 véhicules sont venus vider. C’est trois fois l’équivalent d’une journée normale ! » ladepeche.fr, À peine rouvertes, les déchetteries du Lot sont prises d'assaut - ladepeche.fr
  • C'est dans cette France, dans ce contexte, qu'Alain Finkielkraut a choisi de manier l'ironie, en direct, à la télévision, pour se moquer de moi et tenter de décrédibiliser mes propos. Lorsqu'il lance à la cantonade "Violez, violez, violez ! Je dis aux hommes : violez. D'ailleurs, je viole ma femme tous les soirs", Alain Finkielkraut sait qu'il s'adresse à une victime de viol. Il sait aussi qu'à l'instant où il prononce - éructe - cette phrase, des dizaines de milliers de victimes de viol le regardent. Club de Mediapart, Le viol, Alain Finkielkraut et le déni | Le Club de Mediapart
  • Un « joyeux anniversaire » est lancé à la cantonade autour du zinc. Il est 9h15 ce mercredi, le serveur du café des Deux Moulins, rue Lepic dans 18e arrondissement de Paris, fait péter une roteuse. « Boire du champagne le matin, il n’y a qu’ici que l’on voit ça », rigole-t-on derrière le comptoir. Des habitués trinquent aux cinquante ans de l’un des leurs, alors que des touristes entrent dans le rade pour prendre en photo ce qui a servi de décor au cultissime Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain, il y a près de vingt ans. , «Paris est moche», selon Jeunet... Qu'en dit-on au comptoir du café des Deux Moulins, le QG d'Amélie Poulain?
  • Pendant que Thomas fait transpirer son groupe au plan d'eau du Canada, un autre cours gratuit s'achève à 30 km de là, au parc de Breteuil. « Et surtout, pas de cigarette après l'effort », lance à la cantonade Laurine Fleury. La jeune femme de 26 ans s'est improvisé coach au printemps dernier. « Je suis originaire de l'Aisne, je ne connaissais personne ici, raconte cette ancienne gendarme. Cela m'a permis de rencontrer du monde, de trouver des filles avec qui faire du jogging… Au début, nous étions trois ou quatre », se souvient-elle. leparisien.fr, Se dépenser sans dépenser, c’est possible dans l’Oise ! - Le Parisien
  • Festin livré à domicile Dobbs lui a alors décrit ses symptômes, et le médecin s’est montré très préoccupé par l’isolement du jeune homme, dont la famille vit dans un autre État. «Tu as besoin d’une équipe, et je veux en faire partie!» lui a-t-il écrit, admettant qu’il avait de la peine à «sortir du mode docteur». Le surlendemain, il est arrivé avec un festin: saumon poché, asperges au vinaigre balsamique cuisinées le jour-même, yogourts maison, fruits frais et des barres de muesli, qu’il a déposé devant la porte avant de repartir aussi sec en voiture, lançant à la cantonade un «Bonne chance Bernie!». 360°, Du réconfort en quarantaine grâce à un improbable chat – 360°
  • Après leur course en canoë biplace réservée aux 35-39 ans et plus d’une heure vingt passée sous le cagnard nivernais, Anthony et Cyril Métier recherchent ombre et hydratation pour récupérer de l’effort. Ils viennent de terminer en deuxième place de la Masters Cup, disputée en marge des championnats d'Europe de marathon de canoë-kayak à Decize. « Il fait chaud, on est cuits », lancent-ils à la cantonade sans jamais se départir de leur sourire www.lejdc.fr, Les jumeaux Métier en argent à la Masters Cup de marathon de canoë à Decize : "On ne pouvait pas rater cette compétition chez nous" - Decize (58300)

Traductions du mot « cantonade »

Langue Traduction
Anglais back-stage
Source : Google Translate API

Synonymes de « cantonade »

Source : synonymes de cantonade sur lebonsynonyme.fr

Cantonade

Retour au sommaire ➦

Partager