La langue française

Caillouter

Sommaire

Définitions du mot caillouter

Trésor de la Langue Française informatisé

CAILLOUTER, verbe trans.

[Gén. l'obj. désigne un sol, une surface] Revêtir, garnir de cailloux. Caillouter une route (Ac. 1878-1932) :
C'était lui [le cantonnier] qui aplanissait et cailloutait les chemins communaux. G. d'Esparbès, La Légende de l'outil,1903, p. 93.
P. métaph. Garnir. Jehan répondit froidement : − voilà les cailloux dont je cailloute mon gousset (Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 328).
Prononc. et Orth. : [kajute]. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. 1769 (Turgot, Extr. Ephém., éd. Schelle, III, p. 101 ds Brunot t. 6, p. 357 : « cailloutée » d'éclats de granit ou de ces gros silex arrondis). Dér. de caillou*; dés. -er avec -t- consonne de liaison, v. cailloutis. Fréq. abs. littér. : 2. Bbg. Goug. Mots t. 1 1962, p. 65.

Wiktionnaire

Verbe

caillouter \ka.ju.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Garnir de cailloux.
    • Caillouter une route.
  2. (Figuré) (Rare) Garnir.
    • Jehan répondit froidement : – Voilà les cailloux dont je cailloute mon gousset. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, Gosselin, Paris, 1831)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAILLOUTER. v. tr.
Garnir de cailloux. Caillouter une route. Le participe passé

CAILLOUTÉ s'emploie souvent comme nom masculin, pour désigner soit des Ornementations en cailloux qu'on voit dans certains jardins, soit une Faïence fine fabriquée avec un mélange d'argile et de silex ou de quartz.

Littré (1872-1877)

CAILLOUTER (ka-llou-té, ll mouillées) v. a.
  • Terme de ponts et chaussées. Garnir de cailloux.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « caillouter »

Dénominal de caillou.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « caillouter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caillouter kajute

Évolution historique de l’usage du mot « caillouter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « caillouter »

  • Alors qu'il raconte d'innombrables anecdotes sur les nombreux endroits où il s'est rendu, le dynamique sexagénaire confie son affection particulière pour la prospection (recherche de minéraux). « J'adore aller "caillouter" avec les copains, ça nous fait crapahuter, Parfois on revient sans rien, mais on s'en moque ! » Après autant d'années de chantiers, et de fouilles André ne compte plus le nombre de pierres qu'il possède. Mais il peut remplir son garage avec sa collection… Ce qui ne l'empêche pas de rêver : « J'aimerais tellement découvrir une géode aussi grande que moi. Je fais 1 m 95 ! ». www.lamontagne.fr, Rencontre avec André Fermis, minéralophile - Châtel-Guyon (63140)
  • On qualifie ces résidus de "stériles", par un magnifique tour de passe-passe sémantique, puisqu'ils sont stériles pour l'entreprise qui ne peut s'en servir, mais radioactifs pour ceux qui les touchent. A Saint-Priest, plus de 1 million de tonnes de roches "faiblement" contaminées sont entreposées un peu partout. Une partie a servi à combler la mine à sa fermeture. Une autre a été utilisée par les pouvoirs publics pour remblayer des routes et des fossés, ou pour caillouter les chemins de randonnée, dont celui sur lequel Arlette Maussan et Christian Courbon effectuent aujourd'hui leurs mesures.  LExpress.fr, Des résidus radioactifs dans la nature - L'Express

Traductions du mot « caillouter »

Langue Traduction
Anglais pave
Source : Google Translate API

Synonymes de « caillouter »

Source : synonymes de caillouter sur lebonsynonyme.fr
Partager