La langue française

Buquer

Définitions du mot « buquer »

Trésor de la Langue Française informatisé

BUQUER, verbe intrans.

A.− Vx ou région. Frapper, heurter.
Rem. 1. Attesté dans la plupart des dict. du xixes. ainsi que dans Lar. 20e. 2. Donné aussi comme trans. dans Ac. Compl. 1842, Besch. 1845 et Lar. 19e. 3. On rencontre dans la docum. le mot région. buquoir, buquoire, subst. masc. ou fém. Un coup de buquoire (Sainte-Beuve, Portraits contemp., t. 3, 1846-69, p. 68). ,,Petit instrument de sureau avec lequel se canonnent les enfants`` (Id., ibid., note 1).
P. ext., rare. Mitrailler, bombarder :
... Il [Lamuse] a sauvé la vie à des blessés en allant les chercher sous la fusillade. Il explique le fait sans forfanterie : − On était couchés tous dans l'herbe. Ça buquait. Pan! Pan! Zim, zim... Quand j'les ai vus attigés, je me suis levé − malgré qu'on m'gueulait : « Couche-toi! » j'pouvais pas les laisser comme ça. Barbusse, Le Feu,1916, p. 38.
B.− Arg. Voler dans les magasins sous prétexte de demander de la monnaie.
Rem. Attesté dans Guérin 1892, Lar. 19e, Lar. 20e.
PRONONC. − Seule transcr. dans DG : bu-ke.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1200-06 pic. buskier « frapper » (R. de Clary, Constantinople, 78 dans T.-L.); 1440-75 id. buqu(i)er (G. Chastellain, Chron., III, 407, 16 dans K. Heilemann, Der Wortschatz von Georges Chastellain, nach seiner Chronik, Leipzig, 1937, p. 30); 4equart xives. id. busquer (J. Froissart, Chron., éd. S. Luce et G. Raynaud, IV, 360 dans Gdf.); av. 1492 id. bucquer (Molinet, Chron., ch. CCXXVII, Buchon, ibid.); qualifié de ,,v. lang.`` dans Ac. Compl. 1842; attesté en dial. pic. mod. (Jouanc.; Corblet); 1797 bûcher « démolir, battre » (Baboeuf, Pièces, II, 107 dans Littré); 2. 1836 buquer « voler dans une boutique en demandant de la monnaie » (F. Vidocq, Les Voleurs, p. 38). 1 peut-être forme pic. corresp. à bûcher2* « abattre du bois » (FEW t. 15, 2, p. 27a), « frapper » étant issu de ce dernier sens; cependant dans la mesure où l'on peut dissocier du m. h. all. bûsch « bourrelet, coussinet » (à rattacher au germ.* būsk « buisson ») un bûsch homon. « gourdin, verge » (à rattacher au m. néerl. buuschen, m. h. all. biuschen, bûschen « battre », v. J. Hubschmid dans Vox. rom., t. 29, 1970, pp. 114-119, et le mot bûche1), buquer serait plutôt à rattacher à cette seconde famille de mots, par l'intermédiaire d'un a. b. frq. *buskan « battre ». L'hiatus chronol. entre bûcher2* « abattre du bois » 1420 et busquier « frapper » dès 1206 semble en faveur de la 2ehyp. 2 issu de 1, prob. à travers le sens de « faire un coup » (Sain. Sources Arg. t. 2, p. 299); buque « vol de bijoux », bien qu'attesté en 1821 (Ansiaume dans Esn.) n'est prob. qu'un déverbal.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Dauzat Ling. fr. 19 46, p. 298. − Sain. Arg 1972 [1907], p. 224, 231.

Wiktionnaire

Verbe

buquer \by.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Frapper (à la porte).
    • Et si quelqu'un vient buquer à la porte, dites-lui de montrer patte blanche par le petit trou que vous voyez-là. — (Charles Thibault, Contes de Champagne‎, 1960)
  2. Faire exploser.
    • Tout était prêt, la dynamite dans une boîte d'abricots et la machine à buquer. — (Claude Angèli, Paul Gillet, Debout, partisans !, 1970)

Verbe

buquer \byke\

  1. Frapper, donner un coup, faire du bruit, retentir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « buquer »

Du picard buquer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « buquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
buquer byke

Évolution historique de l’usage du mot « buquer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « buquer »

  • C’est la vente d’une parcelle, non loin du stade, qui a allumé la première mèche de la soirée, annoncée comme explosive. Et c’est Bruno Decottignies, 8e adjoint au maire, qui a actionné l’boîte à buquer de ch’boutefeu. « Qui a pris la décision de vendre cette parcelle ? », demande-t-il. « Une grosse partie du bureau municipal », répond Frédéric Wallet. « Je suis adjoint et je n’ai pas été invité à cette réunion », rétorque Bruno Decottignies. « C’était une réunion entre nous », assure le maire. « Il y a donc un groupe et un groupe d’adjoints  ! », veut constater Bruno Decottignies. Chez les spectateurs, moitié salle et moitié couloir (il n’y avait pas assez de places), des sourires naissent sur les visages et des têtes se baissent. « Au lieu de vendre la parcelle, ne peut-on pas agrandir le parc de loisirs de la fosse 6 ? », demande Pascale Choquet. « On s’aperçoit que tous les biens de la commune sont à vendre », siffle l’opposant Raynald Pruvost. « Pas tous », rétorque Frédéric Wallet. « Mon vote n’a rien à voir avec l’acheteur de la parcelle mais je ne peux pas accepter la méthode », explique Bruno Decottignes. Il fut rejoint par 9 autres membres du conseil municipal dans son vote contre cette délibération. La Voix du Nord, Haisnes : le maire retire les délégations au conseiller délégué Joël Bétrémieux - La Voix du Nord

Traductions du mot « buquer »

Langue Traduction
Anglais stumble
Espagnol tropezón
Italien inciampare
Allemand stolpern
Chinois 绊倒
Arabe تعثر
Portugais tropeçar
Russe спотыкаться
Japonais つまずく
Basque stumble
Corse stanca
Source : Google Translate API

Synonymes de « buquer »

Source : synonymes de buquer sur lebonsynonyme.fr

Buquer

Retour au sommaire ➦

Partager