La langue française

Broigne

Sommaire

  • Définitions du mot broigne
  • Étymologie de « broigne »
  • Phonétique de « broigne »
  • Évolution historique de l’usage du mot « broigne »
  • Citations contenant le mot « broigne »
  • Traductions du mot « broigne »

Définitions du mot broigne

Trésor de la Langue Française informatisé

BROIGNE, subst. fém.

[Au Moy. Âge] Cuirasse allongée formant tunique, faite d'étoffe épaisse ou de cuir recouvert d'anneaux ou d'écailles de métal :
Lormet, commanda-t-il [d'Artois] à son valet, dégraffe ma cotte, délace ma broigne. Druon, La Loi des mâles,1957, p. 152.
Orth. Ac. Compl. 1842, seule éd. de Ac. à enregistrer le mot, propose broigne ou broingue (cf. aussi Besch. 1845; le reste des dict. n'admet que broigne). Étymol. et Hist. xes. bronie (Alexis, 83a dans T.-L.); 1100 brunie (Roland, 1372, ibid.); 1130-60 broigne (Couronnement Louis, 637, ibid.) − 1611, Cotgr. qui considère le mot comme hist. (brugne); répertorié comme ,,vieux mot`` dep. Ac. Compl. 1842. Terme attesté au viiies. sous la forme brunia dans les Gloses de Reichenau (éd. Klein et Labhardt, t. 1, München, 1968, p. 103, 1329), issu de l'a. b. frq. *brunnia, prob. « protection en cuir pour la poitrine du combattant » (FEW t. 15, 1, p. 310; Gam. Rom.2, t. 1, p. 285) que l'on peut déduire de l'a. h. all. brunia, brunna, a. sax. brunnia, m. b. all. bronnie, ags. byrne, a. nord. brynja (Kluge22, s.v. Brünne).
BBG. − Walt. 1885 p. 82.

Wiktionnaire

Nom commun

broigne \bʁwaɲ\ féminin

  1. (Désuet) Justaucorps de grosse toile ou de cuir, ancêtre de la cotte de mailles.
    • L’autre jour encore, l’Empereur était assis à l’ombre.
      Son neveu vint devant lui, vêtu de sa broigne.
      — (Chanson de Roland)

Nom commun

broigne \Prononciation ?\ féminin

  1. Corselet, cuirasse couvrant la poitrine.
    • la broine li a fausee — (Le Roman de Troie, édition de Constans, tome I, p. 126, c. 1165)
      il a fendu sa broigne
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « broigne »

De l’ancien français broigne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étant donné le sens de « tumeur », attesté par Rivarol pour la variante brogne, on peut imaginer une dérivation d'un mot gaulois *bronia (« [armure] de poitrine ») apparenté au breton bronn (« sein, mamelle, saillant »), sinon, du gotique, emprunté au celte et de même étymon, qui donne aussi Brünne en allemand, брънѩ, brŭnję (« armure, cuirasse ») en slavon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « broigne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
broigne brwanj

Évolution historique de l’usage du mot « broigne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « broigne »

  • Pour se protéger, le soldat carolingien revêt une « broigne », corselet de grosse toile sur lequel sont cousus des renforts ou anneaux de métal. Fendu du bas jusqu'à l'entrejambe, la broigne descend jusqu'aux genoux et s'enroule autour des cuisses à l'aide de lanières. Les « bamberges », jambières de métal, recouvrent les mollets. Un large poignet de cuir protège l'avant-bras droit et permet de parer les coups. , Se vêtir au temps de l'empereur Charlemagne
  • En attendant, non loin de la collection d’armes de Guillaume de Châteauneuf, Gandalf, petit-fils et fils de forgeron mouille régulièrement sa broigne, protection en cuir afin de ne pas se brûler. « Le forgeron doit travailler à au moins 800 degrés Celsius  pour ne pas casser la structure de l’acier. » Comptez trois jours de travail pour une dague et minimum une semaine pour une épée.  www.lepopulaire.fr, Un public toujours nombreux pour les Médiévales du château de Lastours - Rilhac-Lastours (87800)
  • L'armement type du guerrier viking est composé d'une épée, d'un arc avec ses flèches, une hache, une lance et un couteau. Un bouclier, un casque et une broigne permettent de se protéger. L'épée est à double tranchant ; elle est souvent gravée avec des caractères runiques qui lui confèrent un pouvoir magique. Le fourreau est en bois, doublé de fourrure et recouvert de cuir. La hache est de plusieurs types. Dotée d'un manche court ou long, le fer plus ou moins large, courbe et éventuellement terminé par des pointes, c'est l'arme type du Viking et une arme redoutable entre ses mains. Il s'en sert comme arme de jet ou arme d'assaut. , Se vêtir au temps des vikings : tenues et costumes
  • Le casque est conique et prolongé par un nasal ; il comporte également un gorgerin et des protège-joues. Le bouclier est rond, fait de bois recouvert de métal peint. La cotte de mailles est soit une cotte à anneaux, du type broigne, soit une cotte de plaques de métal reliées les unes aux autres.Les Vikings sont maîtres du coup de main (strandhögg) et combattent plus volontiers à pied. Leur technique préférée d'attaque est la suivante : avec leurs bateaux, ils s'installent dans une petite île bien placée, non loin d'une riche ville ou d'une opulente abbaye. Le moment propice venu, ils débarquent très rapidement en utilisant pour cela les chevaux amenés, et ils se précipitent sur leur cible qu'ils pillent rapidement, sans dédaigner d'emporter des esclaves. Puis, ils mettent le feu avant de s'en aller, rendant ainsi difficile toute volonté de poursuite. , Raids vikings sur la France carolingienne (IXe siècle)

Traductions du mot « broigne »

Langue Traduction
Anglais broigne
Espagnol broigne
Italien broigne
Allemand broigne
Chinois 布吕涅
Arabe بروين
Portugais broigne
Russe broigne
Japonais ブローニュ
Basque broigne
Corse broigne
Source : Google Translate API
Partager