La langue française

Bouvard

Sommaire

  • Définitions du mot bouvard
  • Étymologie de « bouvard »
  • Phonétique de « bouvard »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bouvard »
  • Citations contenant le mot « bouvard »
  • Traductions du mot « bouvard »
  • Synonymes de « bouvard »

Définitions du mot « bouvard »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOUVARD1, subst. masc.

Techn., vx. Gros marteau utilisé pour frapper les monnaies avant l'invention du balancier.
Rem. Attesté dans les dict. gén. de Ac. 1798 à Lar. 20e, repris par Quillet 1965.
Prononc. et Orth. Dernière transcr. dans DG : bou-vàr; bou-ar. Ac. 1798-1878 enregistrent bouvard. Ac. Compl. 1842 introduit la forme bouard. Lar. 19e, s.v. bouard, renvoie à bouvard. Besch. 1845 donne séparément bouard et bouvard (cf. aussi Land. 1834, Gattel 1841, Littré qui signalent, s.v. bouard : ,,le même que bouvard``; DG qui signale, s.v. bouvard : ,,Pour bouard, dérivé de bouer`` et Quillet 1965). Guérin 1892, Nouv. Lar. ill. et Lar. 20eadmettent parallèlement bouard ou bouvard. Homon. et homogr. bouvard2. Étymol. et Hist. 1690 bouar (Fur.); 1704 bouar ou bouard (Trév.); 1752 bouvart (Trév.); 1762 bouvard (Ac.). Dér., avec suff. -ard*, de bouer « frapper, avec le marteau dit bouard, des flans à transformer en monnaie », 1579 (H. Estienne dans Hug.), d'orig. inc.; un rapprochement métaph. avec bouvard « jeune bœuf », comme bélier*, mouton*, usités pour désigner un engin, n'est peut-être pas à écarter.
BBG. − Barb. Misc. 25 1944-52, pp. 43-46.

BOUVARD2, subst. masc.

Jeune bœuf ou jeune taureau. Synon. bouvillon*.
Rem. 1. Attesté dans les dict. gén. du xixeet du xxes. à partir de Ac. Compl. 1842. 2. Outre bouvillon, les dict. signalent 2 autres synon. bouvet et bouveau.
Prononc. et Orth. Dernière transcr. dans DG : bou-var. Écrit bouvart dans Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e, Littré et Quillet 1965. Écrit bouvard dans Guérin 1892 et DG; Nouv. Lar. ill., Lar. encyclop. admettent bouvard ou bouvart. Homon. et homogr. bouvard1. Étymol. et Hist. 1362 bouvart (Lille, ap. La Fons dans Gdf. Compl. : Ung bouvart. XII. 1. X. gros), écrit aussi bouvard dep. 1605 (Le Loyer, Hist. des Spectres, II, 7 dans Hug.). Dér. de bœuf* (avec voyelle du rad. lat. devenue atone); suff. -art (-ard*).

Wiktionnaire

Nom commun

bouvard \bu.vaʁ\ masculin

  1. Gros marteau qui servait autrefois à frapper les monnaies, avant l'invention du balancier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BOUVARD (bou-var) s. m.
  • Marteau qui servait à frapper les monnaies avant l'invention du balancier.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bouvard »

Origine inconnue, à moins qu'on n'y voie le mot bouvart, « jeune bœuf », par une métaphore semblable à celle qui a fait dire mouton pour un engin servant à frapper[1].
Voir la variante bouard pour un autre étymon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Origine inconnue, à moins qu'on n'y voie le mot bouvart, jeune bœuf, par une métaphore semblable à celle qui a fait dire mouton pour un engin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bouvard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bouvard buvar

Évolution historique de l’usage du mot « bouvard »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bouvard »

  • La suite est terrible : les stars vieillissantes de la radio sont poussées vers la sortie. Invitées sur les plateaux télé, elles se répandent et taclent la direction. Bouvard n'est pas le moins tendre : ses réseaux médiatiques (télé, radio, presse écrite) lui permettent d'être invité matin, midi et soir. Le 20 mai 2000, il est l'invité de Thierry Ardisson. Derrière le visage rond et le sourire bonhomme, papi Bouvard flingue : « C'est la première fois que les Grosses Têtes me rendent triste » ; « On dit que je suis viré, je préfère dire que je suis lourdé, comme ça ne s'est pas fait légèrement » (rires et saut sur lui-même si caractéristique de la joie bouvardienne après un bon mot) ; Duhamel ? « C'est un homme sans cœur et sans éducation, un gougnafier » ; « On dit aux auditeurs : vous êtes trop vieux, cassez-vous ! […] Bref, c'est la valise pour tout le monde. » Le Point, Philippe Bouvard, le déboulonné… reboulonné - Le Point

Traductions du mot « bouvard »

Langue Traduction
Anglais bouvar
Espagnol bouvard
Italien bouvar
Source : Google Translate API

Synonymes de « bouvard »

Source : synonymes de bouvard sur lebonsynonyme.fr
Partager