La langue française

Bouchement

Définitions du mot « bouchement »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOUCHEMENT, subst. masc.

BÂT. Action de boucher une ouverture, un trou (cf. boucher1); résultat de cette action.
[Il s'agit le plus souvent de réparer les fissures, crevasses ou lézardes d'un mur] :
1. Sur la façade du fourneau, les vides entre les portes ou les coulisses doivent être bouchés en pigeonnage, et chaque bouchement peut être évalué 0,10 de légers ouvrages en plâtre. E. Robinot, Vérification, métré et pratique des travaux du bâtiment,t. 5, 1928, p. 69.
Plus rarement [Dans le cadre de la restauration des monuments] Fermeture d'une ouverture (porte, fenêtre) par une maçonnerie légère faite en retrait de la façade de telle sorte que l'architecture primitive subsiste (cf. Noël 1968).Le bouchement des fenêtres :
2. Des baies inutiles seront bouchées, quitte à laisser subsister un châssis vitré pour dissimuler ce bouchement. Viollet-Le-Duc, Entretiens sur l'archit.,t. 2, 1872, p. 114.
Prononc. Seule transcr. dans Littré : bou-che-man. Étymol. et Hist. 1549 « action de boucher une ouverture » (Est., s.v. bouscher) − 1867 (qualifié de ,,peu usité`` par Lar. 19e); 1965 (Rob.). Dér. de boucher1*; suff. -ment1*.

Wiktionnaire

Nom commun

bouchement \buʃ.mɑ̃\ masculin

  1. Action de boucher une ouverture.
    • On a opéré le bouchement, en plein mur, de cinq grandes fenêtres.
    • Le bouchement des arcades est hourdé en terre. — (Bulletin du Groupement Archéologique de Seine-et-Marne, Numéros 16 à 19, 1975)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BOUCHEMENT (bou-che-man) s. m.
  • Terme d'architecture. Action de boucher une ouverture. On a opéré le bouchement, en plein mur, de cinq grandes fenêtres.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BOUCHEMENT. Ajoutez : Art 2… Toute réfection d'enduits ou bouchement de crevasses nécessitera l'obtention préalable d'une permission de voirie, Arrêté du préfet de la Seine, dans Journ. offic. 12 mars, p. 1867, 2e col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bouchement »

 Dérivé de boucher avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bouchement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bouchement buʃœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « bouchement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bouchement »

  • « Les colombages ont été repris à l’époque moderne car des parpaings servent de bouchement et il y a de l’enduit au ciment. C’est donc une maison qui a subi des travaux de piètre qualité par le maçon de l’époque, ce qui a causé les désordres qui ont entraîné la mise sous étaiement de la façade, poursuit Thierry Guittot. Les vides d’une maison à pans de bois sont remplis avec des éléments en bois dans lesquels on va mettre du torchis, ce qui donne une structure assez souple. Le ciment, lui, est imperméable à la vapeur d’eau et a entraîné une désorganisation de la structure. » À la fin de l’année 2017, la façade a commencé à se décrocher et la maison a dû être rapidement sécurisée. Elle était habitée jusqu’alors. www.leberry.fr, Trois questions autour de la maison de la place du Vieux-Marché, à Aubigny, bientôt réhabilitée - Aubigny-sur-Nère (18700)

Traductions du mot « bouchement »

Langue Traduction
Anglais clogging
Espagnol atasco
Italien intasamento
Allemand verstopfen
Chinois 堵塞
Arabe انسداد
Portugais entupimento
Russe засорение
Japonais 目詰まり
Basque clogging
Corse imbuscatura
Source : Google Translate API

Synonymes de « bouchement »

Source : synonymes de bouchement sur lebonsynonyme.fr

Bouchement

Retour au sommaire ➦

Partager