La langue française

Bonapartisme

Définitions du mot « bonapartisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

BONAPARTISME, subst. masc.

A.− Attachement à Napoléon Bonaparte, à la dynastie ou au régime impérial des Bonaparte. Être d'un bonapartisme farouche; en lui, s'achevait l'évolution qui, sous le coup des premières batailles perdues, avait détruit la légende napoléonienne, le bonapartisme sentimental (Zola, La Débâcle,1892, p. 572).
B.− Système de gouvernement des Bonaparte ou de leurs partisans. Le bonapartisme est ce que je redoute le plus, car c'est la seule chose qui puisse redonner « faveur au despotisme et l'aristocratie » (J.-J. Ampère, Correspondance,1831, p. 33).
P. ext. Régime autoritaire plébiscité par la nation. Synon. césarisme.
PRONONC. : [bɔnapaʀtism̥].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1816 « attachement à la dynastie ou au système politique des Bonaparte » (Courier, Pamphlets pol., Pétition aux deux Chambres, p. 7); 2. 1845 (Besch. : Bonapartisme. Système de Bonaparte; système de contre-révolution qu'il avait adopté). Dér. de Bonaparte (bonapartesque*); suff. -isme*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 24.
BBG. − Dub. Pol. 1962, p. 130, 161, 174.

Wiktionnaire

Nom commun

bonapartisme \bɔ.na.paʁ.tism\ masculin

  1. (Politique) Attachement au gouvernement impérial fondé par Napoléon, et à sa dynastie.
    • Les premières formes du nationalisme à la française, le bonapartisme et le boulangisme, doivent aussi composer avec l’individualisme égalitaire du fond anthropologique. — (Daniel Azuélos, L’entrée en bourgeoisie des Juifs allemands ou le paradigme libéral (1800-1933), 2005)
    • Autrement dit, en toute société démocratique, et bien plus encore dans les bonapartismes, on ne peut que constater un décalage entre le mode de légitimité du pouvoir et la vérité effective de son fonctionnement. — (Serge Audier, Machiavel, conflit et liberté, 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BONAPARTISME (bo-na-par-ti-sm') s. m.
  • Attachement au gouvernement impérial fondé par Napoléon, et à sa dynastie.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bonapartisme »

Bonaparte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de Bonaparte avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bonapartisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bonapartisme bɔnapartism

Évolution historique de l’usage du mot « bonapartisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bonapartisme »

  • Le consensus politique autour de la commémoration du 18 juin est un signal d'alarme car cela signifie que le bonapartisme n'est pas "une vieille Lune" et qu'il peut encore permettre à la bourgeoisie de compter sur la résignation du peuple. Club de Mediapart, 2020, année "horribilis" ? | Le Club de Mediapart
  •  Tous les systèmes économiques ont fait long feu, du libéralisme au socialisme puis à l’ultralibéralisme macronien. L’image, quelque peu avantageuse, de la France sur l’échiquier international, c’est au colbertisme et au bonapartisme qu’elle le doit. Atlantico.fr, L’heure du libéral-souverainisme est-elle arrivée ? | Atlantico.fr
  • C’est depuis le musée d’Orsay, à Paris, que je vous propose ce matin, en direct et en public, une émission consacrée au bonapartisme des origines à nos jours, à sa force et à son héritage. L’occasion en est double : le musée offre actuellement au public une brillante exposition consacrée au Second Empire de Napoléon III, exposition à laquelle France Culture est associée. D’autre part on ne peut qu’être sensible aux analyses qui s’attachent à repérer les résurgences de ce courant particulier, de cette aspiration à un mode de gouvernement original. L’historien René Rémond, dans une théorie demeurée fameuse, s’est attaché naguère à distinguer trois droites différentes dont il a débusqué la permanence, dans la longue durée, depuis le XXe siècle : légitimiste, orléaniste et bonapartiste. Et on observe qu’à l’occasion des récentes primaires, cette triade a été ressuscitée par divers observateurs éclairés, notamment Hervé Le Bras dans un article du Monde : elle se serait incarnée dans les personnalités différentes de François Fillon pour le légitimisme, Alain Juppé pour l’orléanisme et Nicolas Sarkozy pour le bonapartisme. Bien sûr, il faut se garder, comme toujours en Histoire, de tout systématisme et nous y prendrons garde. Il n’en demeure pas moins que le temps du Second Empire a constitué le bonapartisme en culture politique spécifique dont l’empreinte a été profonde et dont l’héritage est important. France Culture, Second Empire : le bonapartisme en héritage
  • Changer de méthode, c’est surtout renoncer au bonapartisme des commencements. Macron ne le renie pas non plus et soutient qu’il était utile au début de son quinquennat. Mais ce dimanche, il devrait insister sur le nouvel acte de la décentralisation que lui réclament en chœur les grands élus locaux, de droite pour la plupart. Donner plus de liberté en demandant, par voie de conséquence, de prendre plus de responsabilités : tel devrait être le contrat proposé par Macron aux collectivités territoriales. Libération.fr, Après-crise : Macron veut accélérer sans trop changer - Libération
  • Macronisme et bonapartisme, le parallèle vient naturellement à l’esprit. Bonaparte et Macron, deux hommes jeunes qui ne sont pas des politiciens professionnels et qui, au moyen d’une campagne brillante, l’une militaire et l’autre électorale, ont réussi à incarner la figure de l’homme providentiel, à opérer la rencontre de l’offre et de la demande d’un « sauveur » pour s’emparer du pouvoir en un temps record. Deux hommes particulièrement intelligents et volontaires, qui se lancent seuls dans une aventure improbable. Deux hommes qui, fustigeant les factions et les partis au nom du nécessaire rassemblement des Français autour de leur personne, portent l’espoir d’un renouveau dans une France qui doute d’elle-même, une France lasse d’un pouvoir faible et inefficace, en quête d’un leader capable de la remettre « en marche » et de lui redonner son rang et son prestige. Deux hommes séduisants, habités par la certitude d’avoir un destin, qui appellent les Français à les suivre. Deux hommes, enfin, convaincus que la France qui a fait la Révolution n’en est pas moins demeurée profondément marquée par son passé monarchique. Telos, Macronisme et bonapartisme - Telos
  • La première leçon du bonapartisme est qu’une philosophie centrée sur le mérite permet de combattre le fatalisme. La droite, en déclin permanent depuis la défaite de Nicolas Sarkozy en 2012, entre dans une phase où le déterminisme voudrait que sa mort soit bientôt prononcée. Pourtant, la vie politique, comme tout parcours personnel ou collectif est loin de répondre avec constance aux lois du déterminisme. Surtout quand la volonté s’en mêle. Le parcours du général corse devrait ainsi inspirer les hommes politiques contemporains. Par sa trajectoire, Bonaparte détruit tous les déterminismes ! Sa vie est le récit d’un homme qui ne disposait que de peu d’atouts de par ses origines – tant familiales que géographiques – pour être un jour appelé à régner sur la France. La trajectoire de Napoléon Bonaparte permet à la droite de croire en son destin politique pour se redresser, avant de relever la France mais également de revenir aux origines politiques du bonapartisme. Face à l’enlisement des classes moyennes et populaires, il s’agit de proposer une refonte de notre pacte social. En effet, le bonapartisme permet de valoriser le mérite symbolisé par la légion d’honneur ou le destin de plusieurs maréchaux de l’Empire alors qu’il faut aujourd’hui 6 générations (soit 180 ans) selon l’OCDE pour qu’une famille très modeste atteigne seulement le revenu moyen. Causeur, Cinq leçons de Bonaparte pour la droite - Causeur

Traductions du mot « bonapartisme »

Langue Traduction
Anglais bonapartism
Espagnol bonapartismo
Italien bonapartismo
Source : Google Translate API

Synonymes de « bonapartisme »

Source : synonymes de bonapartisme sur lebonsynonyme.fr

Bonapartisme

Retour au sommaire ➦

Partager