La langue française

Blondissant

Définitions du mot « blondissant »

Trésor de la Langue Française informatisé

BLONDIR, verbe.

A.− Emploi trans. Rendre blond. Le soleil blondit les cheveux :
1. ... venant sur le trottoir encore mouillé, changé par la lumière en laque d'or, dans l'apothéose d'un carrefour poudroyant d'un brouillard que tanne et blondit le soleil, j'apercevais une pensionnaire... Proust, Le Côté de Guermantes 1,1920, p. 59.
2. Le printemps blondissait le crépuscule et donnait des colorations pathétiques au spectacle dissolvant qui nous entourait. J.-R. Bloch, Destin du Siècle,1931, p. 77.
Se blondir les cheveux à l'eau oxygénée, avec un shampooing colorant, etc.
GASTR. Faire blondir. ,,Se dit de l'opération consistant à faire légèrement rissoler dans du beurre, de l'huile ou dans tout autre corps gras, une substance quelconque. On dit aussi faire blondir un mélange de farine et de beurre, ce qui constitue un roux blond`` (Mont. 1967).
B.− Emploi intrans. Devenir blond, avoir des reflets blonds. Les épis commencent à blondir (Ac.1798-1932) :
3. Bientôt, vers l'est, une longue bande rougeâtre dessina, à l'horizon, des ondulations d'un bleu noir; les flots blondirent, une subite lueur courut sur leurs cimes écumeuses et les changea en crinières d'or. C'était le jour. A. Dumas Père, Le Comte de Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 257.
4. Au dehors, les foins blondissaient prêts à mûrir. Fromentin, Dominique,1863, p. 50.
5. Elle voyait le cou de Gaspard, nerveux, rond, et, de brun, blondissant jusqu'à devenir tout blanc près de l'ouverture de la chemise. Pourrat, Gaspard des montagnes,Le Château des sept portes, 1922, p. 217.
Rem. 1. Attesté dans tous les dict. gén. Cependant l'Ac. 1798 notait ,,On ne le dit qu'en termes poétiques`` et Besch. 1845 le mentionnait en outre comme vieilli. 2. La docum. atteste l'emploi de l'adj. verbal en -ant : des blés blondissants (Sainte-Beuve, Vie et pensées de Joseph Delorme, 1829, p. 78). L'Ac. 1932 note l'emploi de l'adj. comme n'étant guère usité qu'en poésie et vieillissant.
Prononc. : [blɔ ̃di:ʀ], (je) blondis [blɔ ̃di].
Étymol. ET HIST. − 1. 1180-1200 « devenir blond » (Athis, Ars. 3312, fo117ddans Gdf.); 1549 blondissant part. prés. adj. « blond » (Du Bellay, L'Olive, 71 dans Hug.); 2. ca 1300 trans. « rendre blond » (Jeh. de Meung, Test., Vat. Chr. 367, p. 14bdans Gdf.); 3. 1960 art culin. (Lar. encyclop.). Dér. de blond*; dés. -ir; le sens 3 en raison de la couleur du corps gras qui rissole; v. blond étymol. B 4.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 25.

Wiktionnaire

Adjectif

blondissant \blɔ̃.di.sɑ̃\

  1. (Vieilli) (Poésie) Qui blondit.
    • Des épis blondissants.
    • Des campagnes blondissantes d’épis.

Forme de verbe

blondissant \blɔ̃.di.sɑ̃\

  1. Participe présent de blondir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BLONDIR. v. intr.
Devenir blond. La moisson commence à blondir. Les épis commencent à blondir.

Littré (1872-1877)

BLONDISSANT (blon-di-san, san-t') adj.
  • Qui blondit. Les épis blondissants. Les campagnes sont blondissantes d'épis.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « blondissant »

Du participe présent de blondir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « blondissant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
blondissant blɔ̃disɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « blondissant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « blondissant »

  • Entre le châtain blondissant d’aujourd’hui et le noir d’hier, il n’y a pas une grande différence... Photo DR L'Orient-Le Jour, Carole Samaha, bien dans ses peaux - L'Orient-Le Jour
  • La première vision qui ouvre le beau livre d’images relié par Zabou Breitman est celle d’un champ de Poil de Carotte poussés du sol et dont n’émerge que des tignasses rousses plantées sur un plancher mouvant qui s’élève poétiquement vers le fond du plateau : une vague de lattes dont les replis seront parfois utilisés par les personnages à la manière d’un castelet de marionnettes. Le premier plan, posé de guingois, est dédié à différents travellings mobiliers : lit, table, clapier, âtre… Dans ce décor poétiquement arraché à la pesanteur du prosaïsme, des costumes sombres rappellent l’année de la parution du roman (1894) et disent la ténébreuse histoire de l’enfance écartelée par le désamour, celle, autobiographique, du petit Jules, enfant roux lui aussi, blondissant progressivement, raconta-t-il plus tard, à l’arrivée de la bonté dans son existence ! Les tableaux se succèdent (superbe Jour de l’an avec sa longue chute de neige) dans le cadre fixé, au propre comme au figuré, par la merveilleuse scène introductive chorégraphiée, intitulée Les Lepic, qui  montre la dysfonctionnelle famille préoccupée de fixer sur pellicule chacun de ses membres. En bande organisée, elle écarte l’enfant roux du cliché, l’incitant à glisser à son tour vers une certaine barbarie. , Zabou Breitman sauve Poil de Carotte à Montpellier « La Scène « ResMusica

Traductions du mot « blondissant »

Langue Traduction
Anglais golden one
Espagnol "dorado"
Italien "dorato"
Portugais áureo
Source : Google Translate API

Synonymes de « blondissant »

Source : synonymes de blondissant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « blondissant »

Blondissant

Retour au sommaire ➦

Partager