La langue française

Bayement

Définitions du mot « bayement »

Trésor de la Langue Française informatisé

BAYEMENT, subst. masc.

A.− Ouverture (cf. bayer A) :
1. Par un bayement de l'étoffe la gorge apparaît, filigranée de l'azur des veines qui transparaissent. J. Péladan, Le Vice Suprême,1884, p. 2.
B.− Synon. de l'usuel bâillement (cf. bayer B) :
2. Tout de suite une mélodie molle pleura des notes traînées. (...). Puis les sons semblèrent des bayements délicats, des bras agacés de paresse qui s'étirent, des poses écrasées d'ennui, des bruits flasques de corps dans l'eau. J. Péladan, Le Vice Suprême,1884p. 211.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1285-1300 béement « ouverture » (Gloss. Abavus, éd. M. Roques, t. 1, p. 34). − 1611, Cotgr.; repris au xixes. au sens de a) 1884 bayement « état d'un tissu mal tendu », supra ex. 1; b) 1884 id. « bâillement », supra ex. 2; 2. 1845 (Besch. : Béement. Espérance, attente), peu attesté au xxes. 1 dér. du rad. de bayer-béer* étymol. 1; suff. -ment1*; 1 a et b par confusion de bayer* avec bâiller* (au sens de « être mal tendu [d'un tissu] » et d'« ouvrir involontairement la bouche »); 2 dér. de bayer-béer* étymol. 2.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.

Phonétique du mot « bayement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bayement bajœmɑ̃

Citations contenant le mot « bayement »

  • Depuis une douzaine d’années, la chasse est ouverte à tous les mauvais citoyens qui ont un penchant pour la paresse, le désoeuvrement, le bayement aux corneilles, on a commencé discrètement par les chômeurs, soupçonnés de rechigner à se lever tôt et à trainer des pieds pour s’atteler à la tâche, on les a montrés du doigt et vilipendés comme des parasites suceurs d’allocations qu’ils sont. Bon, depuis ce laps, mis à part l’inévitable pourcentage de tire-au-flanc qui n'a cure de participer à la fourmilière humaine, les experts ont eu beau créer moult commissions, rapports et colloques divers, ils n'ont pu aboutir qu'à cette conclusion : Les chômeurs ne bossent pas surtout parce qu’ils n’ont pas de boulot. Conclusion que je qualifierais volontiers d’enthymène si je ne craignais de verser dans un baroquisme éhonté et de provoquer une lombalgie en vous forçant à compulser votre Robert en XII volumes. AgoraVox, Les oisifs, c'est tous des fainéants - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « bayement »

Langue Traduction
Anglais baying
Espagnol aullando
Italien abbaiare
Allemand bellen
Chinois 吠叫
Arabe ضرب
Portugais latindo
Russe лай
Japonais 連結
Basque baying
Corse baying
Source : Google Translate API

Synonymes de « bayement »

Source : synonymes de bayement sur lebonsynonyme.fr

Bayement

Retour au sommaire ➦

Partager